Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Le régulateur bancaire d'Afrique centrale rappelle aux États l'interdiction des crypto-monnaies

13/05/2022 | 20:17
Illustration shows representations of virtual cryptocurrencies

Le régulateur bancaire régional d'Afrique centrale a envoyé vendredi un rappel sur son interdiction de l'utilisation des cryptomonnaies, quelques semaines après que la République centrafricaine, un État membre, ait donné cours légal au bitcoin.

La Commission bancaire de l'Afrique centrale (COBAC) - qui réglemente le secteur bancaire dans la zone CEMAC, composée de six pays d'Afrique centrale - a déclaré que l'interdiction visait à assurer la stabilité financière.

L'annonce est intervenue alors que les cryptomonnaies ont subi d'importantes pertes vendredi après l'effondrement de TerraUSD, un soi-disant stablecoin, qui a secoué les marchés.

Le 27 avril, la présidence de la République centrafricaine a annoncé que le bitcoin avait désormais cours légal, ce qui en fait le deuxième pays au monde à le faire après le Salvador.

À l'époque, les analystes et les experts en crypto-monnaies ont déclaré qu'ils étaient perplexes face à cette décision prise dans l'une des nations les plus pauvres du monde, où l'utilisation d'Internet est faible, les conflits généralisés et l'électricité peu fiable.

Le gouvernement a fourni peu de détails sur son raisonnement et n'a pas pu être joint immédiatement pour un commentaire vendredi.

La commission bancaire a tenu une réunion spéciale le 6 mai pour examiner l'impact des cryptomonnaies dans la zone, a-t-elle indiqué dans le communiqué publié vendredi.

"Afin de garantir la stabilité financière et de préserver les dépôts des clients, la COBAC a rappelé certaines interdictions liées à l'utilisation des crypto-actifs dans la CEMAC", précise-t-elle.

Il s'agit notamment de la détention de cryptomonnaies de toute nature, de l'échange, de la conversion ou du règlement de transactions relatives aux cryptomonnaies et de l'interdiction de les utiliser comme moyen d'évaluation des actifs ou des passifs, précise le communiqué.

"La COBAC a décidé de prendre un certain nombre de mesures visant à mettre en place un système d'identification et de déclaration des opérations liées aux cryptomonnaies", a-t-elle ajouté.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Dernières actualités "Economie & Forex"
06:34Biden dit "bonjour" à Kim sur fond d'inquiétude concernant un possible essai nord-coréen
RE
04:21Australie-Les travaillistes pas assurés d'obtenir une majorité au Parlement
RE
00:15Séisme de magnitude 5,8 aux Philippines-CSEM
RE
21/05Siemens Energy lance une offre de 4,3 milliards de dollars pour la participation restante de Siemens Gamesa.
ZR
21/05L'UKRAINE ET LA RUSSIE : Ce que vous devez savoir dès maintenant
ZR
21/05L'UKRAINE ET LA RUSSIE : Ce que vous devez savoir dès maintenant
ZR
21/05Biden et Yoon (Corée du Sud) s'engagent à dissuader la Corée du Nord et à s'attaquer aux nouvelles menaces.
ZR
21/05Biden promulgue la loi sur une aide américaine de 40 milliards de dollars à l'Ukraine
RE
21/05AUSTRALIE : Les travaillistes délogent les conservateurs du pouvoir
RE
21/05ÉLECTION EN AUSTRALIE : Ce que vous devez savoir
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"