Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Le match : STMicroelectronics vs. Infineon

07/06/2021 | 15:16
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Dans l'univers des semiconducteurs, les champions européens cotés se comptent sur les doigts de la main. Et encore, deux d'entre eux sont des fabricants de machines destinées aux industriels du secteur, ASML et ASM International. Dans la catégorie des entreprises d'une capitalisation de plus de 10 milliards d'euros, il ne reste que trois noms : STMicroelectronics, Infineon et NXP Semiconductors. Mais des deux premiers cités, quel est le meilleur dossier en bourse actuellement ?

Les forces en présence

Infineon

  • L'histoire en quelques mots : la naissance remonte à l'après-guerre, lorsque Siemens a créé un laboratoire interne dédié à la recherche sur les semiconducteurs. La division est montée en puissance au sein du conglomérat allemand pendant plusieurs décennies. Elle a adopté son patronyme actuel lorsqu'elle a été scindée en 1999. Siemens l'a ensuite introduite en bourse en 2000.
  • Le modèle économique : Infineon est plutôt un acteur généraliste du secteur, avec une forte empreinte automobile. La division dédiée réalise plus de 40% des revenus totaux de l'entreprise. L'autre grande spécialité de l'entreprise de Neubiberg, les systèmes d'alimentation complexes, génère environ 30% des revenus. Le solde du chiffre d'affaires provient des puces de contrôle dans le domaine de l'énergie et des accès.
  • A savoir : L'entreprise est fortement corrélée au secteur automobile, qui connaît une mue majuscule actuellement, avec une charge technologique accrue dans chaque véhicule. Son statut de leader dans les semiconducteurs destinés au domaine de l'énergie en font un industriel à ne pas négliger dans une optique ESG. Globalement, l'Allemand est considéré comme un acteur plus exposé que la moyenne au secteur industriel, et par conséquent moins au consommateur et à ses humeurs plus volatiles.

STMicroelectronics

  • L'histoire en quelques mots : ST est un condensé du meilleur de la technologie de pointe de la France et de l'Italie. L'entreprise est issue du LETI de Grenoble d'un côté et d'Olivetti et Telettra de l'autre. Le mariage entre leurs héritiers Thomson Semiconducteurs et Società Generale Semiconduttori est consommé en 1987. La société entre en bourse en 1994 et adoptera le nom STMicroelectronics en 1998.
  • Le modèle économique : comme Infineon, ST est ce que l'on peut appeler un acteur généraliste. Et comme l'Allemand, le Franco-Italien est a pour clients privilégié les milieux industriels. L'automobile y figure en bonne place, comme la gestion de l'énergie. ST officie aussi dans les capteurs pour produits de grande consommation, comme les smartphones et l'internet des objets. Les produits AMS (mems, capteurs et circuits analogiques) représentent 38% des revenus, la division ADG (automobile et énergie) environ 32% et les microcontrôleurs numérique 30%. Les deux plus gros marchés du groupe sont l'Amérique du Nord (42% des revenus) et l'Asie-Pacifique (34%).
  • A savoir : le groupe a connu une longue traversée du désert, grosso-modo entre 2006 et 2016. A force de recentrages et d'efforts de productivité, il se rapproche à nouveau des champions du secteur. La présence au capital de la France et de l'Italie (27,5%, détenus à parité) est une petite source d'inquiétude pour les investisseurs anglo-saxons. L'exposition de ST au marché des smartphones apporte une touche d'originalité dont est dépourvu Infineon, mas qui est à double tranchant à cause de la volatilité de ce marché.

Les ratios financiers

Infineon

Infineon coche pas mal de cases lorsqu'on observe les notations Surperformance, qui sont le reflet, nous le rappelons, des anticipations des analystes sur un grand nombre d'agrégats prospectifs. La trajectoire d'activité et de résultats présente une belle pente haussière, d'autant qu'elle a été révisée en hausse plusieurs fois. Les analystes s'accordent sur les atouts du dossier, même si leurs estimations sont nettement plus disparates que la moyenne. Il faut dire qu'Infineon est très suivie (27 analystes). La notation ESG Refinitiv B+ de la société est élevée, sans réelle point de faiblesse et sans controverse importante. Le vrai bémol est une valorisation vraiment tendue, que ce soit au niveau du PER, du ratio P/B, du rapport entre la valeur d'entreprise et le chiffre d'affaires ou de la génération de cash-flow libre. La contrepartie de la qualité allemande ?

STMicroelectronics

Le Franco-Italien a des notes de premier de la classe. La croissance, les révisions de bénéfices, les attentes du marché… tout est bien aligné. Pourtant, il continue d'afficher les ratios de valorisation les plus faibles des grands acteurs du secteur. Ce qui saute aux yeux en regardant ST et Infineon, c'est la capitalisation supérieure de 25% de l'Allemand alors que son rival réalise des revenus et des bénéfices supérieurs, pour un nombre d'employés quasi-identique. Les marges de ST sont pourtant repassées au-dessus de celles d'Infineon et la société est en situation de trésorerie nette positive, ce qui n'est pas le cas de sa rivale. Dernière chose, ST est la société la mieux notée du CAC40 au niveau ESG par Refinitiv, avec un "A".

Le verdict

Sur la base des notations Surperformance actuelles, c'est STMicroelectronics qui affiche le potentiel théorique le plus important, d'autant que le dossier n'a pas fait grand-chose depuis le début de l'année. Il faut rappeler que le titre cotait moins de 5 EUR il y a cinq ans. Dans une optique de long terme, ce champion européen, positionné sur des thématiques porteuses et affichant une valorisation plancher par rapport à son secteur, apparaît être un investissement de bon sens.

Le match ST / Infineon
Représentation graphique des atouts des deux sociétés, tirée des notations Surperformance de STMicroelectronics et Infineon

© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ASM INTERNATIONAL N.V. -0.63%298.8 Cours en temps réel.67.21%
ASML HOLDING N.V. -0.28%640.5 Cours en temps réel.61.67%
CAC 40 -0.13%6626.38 Cours en temps réel.19.50%
INFINEON TECHNOLOGIES AG -2.00%32.08 Cours en différé.4.25%
NXP SEMICONDUCTORS N.V. 2.87%204.27 Cours en différé.28.46%
SIEMENS AG -0.93%131.98 Cours en différé.13.33%
STMICROELECTRONICS N.V. -0.88%34.715 Cours en temps réel.15.72%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
14:34T MOBILE US : Mobile écrase le consensus au second rimesre
AO
14:34PROCTER & GAMBLE : dépasse les attentes au quatrième trimestre
AO
14:31L'Europe profite d'un beau printemps économique mais reste à la traîne
AW
14:29CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DU MORBIHAN : Découvrir la politique de durabilité
PU
14:23CATERPILLAR : triple ses bénéfices trimestriels
AO
14:22ABBVIE : fourchette-cible de BPA annuel relevée
CF
14:16EXXONMOBIL : retour aux bénéfices, dépenses sous contrôle
CF
14:10AMAZON COM : victime de la réouverture des magasins
AO
14:09KBC GROUPE : finalise l'acquisition des activités d'assurance retraite et d'assurance vie de NN en Bulgarie.
PU
14:08ExxonMobil dopé par le rebond de la demande en énergie au 2e trimestre
AW
Dernières actualités "Sociétés"