Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Le marché face à ses démons

24/01/2022 | 09:03
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

Ça pique pas mal sur les marchés actions depuis le début de l'année. Le grand ménage d'hiver dans les valeurs technologiques américaines, surreprésentées à Wall Street, fait des dégâts considérables dans certains portefeuilles. La rotation vers des cieux plus austères, en l'occurrence les actions les moins bien valorisées, ne suffit pas à juguler une glissade amorcée par l'approche d'une politique monétaire moins paternaliste de la banque centrale américaine.

Il devrait y avoir du sport sur les marchés financiers cette semaine. Pas trop en ce lundi 24 janvier, pour la Saint François de Sales (né à quelques kilomètres du siège de Zonebourse et saint-patron des journalistes), mais assurément par la suite. Alors que les places financières sont soumises aux coups de boutoir des baissiers, les investisseurs sont à l'affût des résultats des entreprises technologiques, de la politique de la Fed et de la trajectoire de l'inflation. Eh bien ils vont en avoir pour leur argent. Microsoft publie ses résultats trimestriels demain, Tesla et Intel mercredi et Apple jeudi. En parallèle, la banque centrale américaine communiquera mercredi sur sa politique monétaire en affinant probablement son calendrier de hausse de taux. Et vendredi, l'administration fédérale publiera les chiffres de l'inflation PCE aux Etats-Unis en décembre. Il y en aura donc pour tous les goûts sur la séquence hebdomadaire, mais je n'ai malheureusement aucune indication à vous donner concernant les suites de ce cocktail explosif.

Pour tenter de vous rassurer, un peu à la manière dont ma fille me donne du "t'inquiète barquette" à longueur de messages WhatsApp quand j'essaie de savoir ce qu'elle fait, je vais laisser parler le passé. Il faut savoir que statistiquement, les périodes de resserrement monétaire ne sont pas aussi cauchemardesques que ce que laisse penser ce début d'année 2022. C'est même tout le contraire, puisque 11 des 12 cycles de hausse des taux lancés par la Fed depuis 1950 se sont soldés par une année boursière positive. La hausse moyenne durant cette période est de 9% pour les actions américaines. Bloomberg soulignait dans un article paru hier que le seul épisode de resserrement monétaire qui s'est traduit par une performance négative des actions est celui de 1973 / 1975. On soulignera qu'il était caractéristique de la stagflation, dont on a pas mal parlé récemment.

Les analystes, qui sont d'indécrottables optimistes, pensent en moyenne que l'indice américain va rebondir cette année de 13% (je dis rebondir parce qu'il est déjà 6% sous son niveau de la fin d'année dernière). Attention, les évolutions ne sont pas linéaires et tous les secteurs ne vivent pas aussi bien ces tours de vis monétaires. Et même ceux qui tirent leur épingle du jeu quelques semaines après la première hausse ne sont pas forcément avantagés par la suite. Bloomberg prend pour exemple les matières cycliques, favorisées au début et moins après. Comme toute bonne règle économique, celle-ci fonctionne jusqu'à ce qu'elle ne fonctionne plus. Surtout alors que se profilent les élections de mi-mandat aux Etats-Unis, qui pour le coup ne sont pas vraiment favorables aux marchés actions. Bloomberg s'est appuyé sur les travaux de Truist Advisory Services et LPL Financial pour pondre son bilan.

Le lundi, c'est pot-pourri des informations du weekend :

  • C'était écrit un peu partout, le Nasdaq 100 a donc perdu 7,5% en une semaine, sa pire performance depuis le flash-krach de mars 2020. 10 valeurs sur 100 en hausse seulement. Plus fortes baisses hebdomadaires pour Netflix (-24%), Moderna (-22%), Applied Materials (-19%) et LAM Research (-17%). Pas forcément les pires dossiers de la cote, mais c'est ainsi.
  • L'Italie entame aujourd'hui le scrutin de désignation de son prochain président, avec un vote d'inspiration papale, selon l'expression à la mode. Le Premier ministre Mario Draghi serait en bonne position pour accéder au poste.
  • Le bitcoin est descendu à 34 000 USD pendant le weekend, ce qui signifie qu'il a été divisé par deux depuis son record à 69 000 USD touché en novembre. Ses détracteurs se gaussent. Ses fans numérotent leurs abattis. Ceux qui spéculaient avec un mauvais timing explosent en vol.
  • Les Etats-Unis évacuent les familles de leurs diplomates hors d'Ukraine.
  • C'est aussi arrivé ce weekend : un chirurgien tente de vendre une radio d'une blessée du Bataclan sous forme de NFT. BFMTV et RMC écartent Jean-Jacques Bourdin, accusé d'agression sexuelle. Coup d'Etat potentiel au Burkina-Faso. Silvio Berlusconi Hospitalisé. Gilbert Collard soutient Eric Zemmour. En France, les fournisseurs d'énergie Bulb et Hydroption disparaissent comme un vulgaire E. Leclerc Energie après la flambée des prix énergétiques.

Le CAC40 démarre la séance en baisse de 0,6% à 7026 points. La place américaine avait fait mine de résister avant de céder, comme ce fut le cas plusieurs fois la semaine dernière. En Asie, le Hang Seng souffre mais le Nikkei est parvenu à clôturer sur un gain de 0,24% ce matin. Les indices PMI Flash de janvier qui seront publiés aujourd'hui pourraient avoir un impact sur les indices. Ils sont plutôt attendus en baisse par rapport à décembre, mais toujours en zone d'expansion pour la grande majorité d'entre eux. Quels que soient les remous de marché actuels, l'élément le plus rassurant pour les investisseurs reste le maintien d'une dynamique économique forte : c'est ce que mesurent ces indicateurs PMI.

Les temps forts économiques du jour

Les indicateurs PMI flash de janvier seront égrenés tout au long de la journée pour les principales économies. Aux Etats-Unis, il y aura aussi l'indice d'activité de la Fed de Chicago à 14h30.

La paire euro / dollar évolue à 1,1325 USD, en légère baisse pour la monnaie unique. L'once d'or se négocie 1837 USD, proche de ses meilleurs niveaux récents. Le pétrole est stable à haut niveau, avec un Brent à 88,58 USD et un WTI à 85,775 USD. La dette américaine propose un rendement quasiment inchangé de 1,77% sur 10 ans. Le bitcoin est attaqué à 35 157 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Allianz : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 250 à 265 EUR.
  • Arkema : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 137 à 154 EUR.
  • Associated British Foods : RBC passe de surperformance à performance de marché en visant 2250 GBp.
  • Bellway : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 3339 GBp.
  • Berkeley : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 4703 GBp.
  • Compagnie des Alpes : Berenberg reste acheteur avec un objectif relevé de 19 à 20 EUR.
  • Compagnie Financière Richemont : Citigroup reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 161 à 178 CHF.
  • Crédit Suisse : Barclays passe de neutre à souspondérer en visant 9 CHF.
  • Electricité de France : Bernstein passe de surperformance à performance de marché en visant 8,50 EUR.
  • Halma : HSBC passe de conserver à alléger en visant 2120 GBp.
  • Hapag-Lloyd : JPMorgan reste à souspondérer avec un objectif relevé de 155,55 à 167,20 EUR.
  • NN Group : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 54 EUR.
  • QinetiQ : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 350 GBp.
  • Renault : Exane BNP Paribas passe de neutre à achat en visant 52 EUR.
  • Siemens Gamesa : AlphaValue reste à alléger avec un objectif réduit de 19,20 à 17,40 EUR. Deutsche Bank passe de conserver à acheter en visant 20 EUR.
  • Siemens Energy : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 20 EUR.
  • Swedish Match : Handelsbanken passe de conserver à acheter en visant 87 SEK.
  • Swedish Orphan Biovitrum : ABG démarre le suivi à l'achat en visant 220 SEK.
  • Swiss Re : Credit Suisse passe de neutre à surperformance en visant 111 CHF.
  • The Swatch Group : HSBC passe de conserver à acheter en visant 360 CHF.
  • UBS : Barclays passe de souspondérer à pondération en ligne en visant 18 CHF.
  • Zur Rose : UBS réduit son objectif de cours de 250 à 169 CHF.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Orange pourrait nommer Christel Heydemann PDG dès vendredi prochain.
  • Renault, Nissan et Mitsubishi vont dévoiler un nouveau plan électrique.
  • Kering annonce la cession de Girard-Perregaux et Ulysse Nardin à leur management actuel.
  • TotalEnergies quitte tardivement la Birmanie.
  • Vodafone et Iliad discutent d'un rapprochement en Italie.
  • Santé Canada approuve le médicament Sohonos d'Ipsen.
  • Eurofins lance aux États-Unis PFAS Exposure, premier test sanguin effectué à domicile pour détecter et mesurer plus de 40 perfluorés.
  • Erytech présente les résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le traitement du cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI.
  • GenSight annonce le maintien de l'amélioration cliniquement significative de la vision, 4 ans après une seule injection de la thérapie génique LUMEVOQ.
  • DBT signe un contrat de financement dilutif de 50 M€ sous forme d'OCEANE avec European Select Sustainable Investments, après avoir résilié son financement avec Park Capital. Les discussions pour une entrée au capital de Greenspot ont échoué.
  • Munic a publié ses comptes.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

  • Deutsche Lufthansa serait sur le point de prendre 40% d'ITA, le futur Alitalia.
  • Le fonds activiste Trian entre au capital d'Unilever, rapporte le Financial Times.
  • Kohl's a une offre de rachat de 9 Mds$ (64 USD l'action) sur la table en provenance de Starboard. Sycamore Partners serait aussi sur les rangs, selon Bloomberg.
  • Temasek va racheter la société de tests de Bridgepoint au Royaume-Uni pour 7 Mds$.
  • KKR propose de racheter Accell à 58 EUR par action.
  • AdvancedAdvT améliore son offre sur M&C Saatchi.
  • Blackwell Capital veut se débarrasser du patron de Peloton Interactive.
  • Commerzbank révèle que son bénéfice net du T4 2021 sera amputé de 436 M€, à cause de provisions liées à des prêts en devises étrangères en Pologne.
  • En plus d'examiner une opération avec Iliad en Italie, Vodafone aurait aussi songé à racheter 3 UK.
  • Mowi proposer de racheter NTS à 110 NOK par action.
  • Pietro Labriola prend les commandes de Telecom Italia.
  • La "fintech" Chime prépare une IPO avec Goldman Sachs.
  • Principales publications de résultats : International Business Machine, Saudi Basic Industries, Philips, Halliburton, Computacenter, Nacon, Lumibird

Lectures


© Zonebourse.com 2022
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ACCELL GROUP N.V. 0.00%54 Cours en temps réel.12.50%
ALLIANZ SE 0.40%195.58 Cours en différé.-5.81%
APPLE INC. 0.17%137.59 Cours en différé.-22.52%
APPLIED MATERIALS, INC. -3.86%106.46 Cours en différé.-32.35%
ARKEMA -0.62%111.85 Cours en temps réel.-9.69%
BERKELEY LIGHTS, INC. 1.43%4.98 Cours en différé.-72.61%
BRIDGEPOINT GROUP PLC 4.47%285 Cours en différé.-42.19%
COMMERZBANK AG 0.22%7.236 Cours en différé.8.18%
COMPAGNIE DES ALPES 1.07%13.28 Cours en temps réel.-3.77%
COMPAGNIE FINANCIÈRE RICHEMONT SA -13.11%91.76 Cours en différé.-33.00%
COMPUTACENTER PLC 1.31%2480 Cours en différé.-14.78%
DBT -2.08%0.0282 Cours en temps réel.-28.61%
DEUTSCHE LUFTHANSA AG 0.72%6.852 Cours en différé.10.87%
ELECTRICITÉ DE FRANCE 1.35%8.408 Cours en temps réel.-14.87%
ERYTECH PHARMA S.A. -0.35%1.152 Cours en temps réel.-45.66%
EUROFINS SCIENTIFIC SE -0.19%85.5 Cours en temps réel.-21.42%
GAZTRANSPORT & TECHNIGAZ 1.89%124 Cours en temps réel.50.76%
GENSIGHT BIOLOGICS S.A. -2.23%2.1 Cours en temps réel.-62.23%
HALLIBURTON COMPANY 1.77%36.7 Cours en différé.60.47%
HAPAG-LLOYD AG 4.52%439 Cours en différé.58.48%
INTEL CORPORATION -0.86%41.65 Cours en différé.-19.13%
INTERNATIONAL BUSINESS MACHINES CORPORATION -0.91%128.48 Cours en différé.-3.88%
IPSEN 1.12%95.2 Cours en temps réel.18.26%
KERING -0.83%450.35 Cours en temps réel.-36.29%
KOHL'S CORPORATION -12.97%39.2 Cours en différé.-8.81%
LAM RESEARCH CORPORATION 0.42%474.12 Cours en différé.-34.07%
LUMIBIRD -2.51%19.46 Cours en temps réel.-19.09%
M&C SAATCHI PLC 30.00%214.5 Cours en différé.26.41%
MICROSOFT CORPORATION -0.23%252.56 Cours en différé.-24.90%
MODERNA, INC. -4.97%136.25 Cours en différé.-46.35%
MOWI ASA 1.69%240.3 Cours en temps réel.15.14%
MUNIC -0.70%2.85 Cours en temps réel.0.00%
NACON -1.36%5.81 Cours en temps réel.9.01%
NETFLIX, INC. 1.56%186.35 Cours en différé.-69.07%
NISSAN MOTOR CO LTD 2.88%496.9 Cours en différé.-10.60%
NN GROUP N.V. 0.95%46.69 Cours en temps réel.-1.93%
NTS ASA 3.33%124 Cours en temps réel.34.78%
ORANGE 0.29%11.582 Cours en temps réel.23.04%
PHILIPS NV 0.88%23.4 Cours en temps réel.-28.58%
RENAULT 0.25%24.175 Cours en temps réel.-20.85%
SIEMENS ENERGY AG -0.91%16.935 Cours en différé.-24.70%
SIEMENS GAMESA RENEWABLE ENERGY, S.A. 1.12%16.745 Cours en différé.-20.53%
SWEDISH MATCH AB 0.15%101.45 Cours en différé.40.86%
TELECOM ITALIA S.P.A. -0.22%0.2722 Cours en différé.-37.31%
TESLA, INC. -6.42%663.9 Cours en différé.-37.18%
TOTALENERGIES SE 0.35%51.71 Cours en temps réel.15.86%
UBS GROUP AG 1.03%17.225 Cours en différé.4.90%
VODAFONE GROUP PLC 2.06%120.9 Cours en différé.7.87%
WENDEL 1.07%89.55 Cours en temps réel.-15.04%
ZUR ROSE GROUP AG 2.08%108 Cours en différé.-54.14%
Plus d'actualités
La mini-planche de salut est chinoise
La mini-planche de salut est chinoise
Un pas en avant, deux pas en arrière
Un pas en avant, deux pas en arrière
Powell n'a pas cassé l'ambiance
Powell n'a pas cassé l'ambiance