Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Le bénéfice du premier semestre du détaillant Pick n Pay en Afrique du Sud a presque doublé.

20/10/2021 | 12:41
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Workers repair a logo of South African retailer Pick n Pay in Johannesburg

Le détaillant d'épicerie sud-africain Pick n Pay a annoncé mercredi un bond de près de 91 % de ses bénéfices semestriels, dopés par un premier trimestre solide, alors qu'il se remettait des restrictions strictes imposées l'année dernière en cas de pandémie.

Le bénéfice net par action comparable (HEPS), la principale mesure des bénéfices en Afrique du Sud, a augmenté à 70,85 cents au cours des 26 semaines jusqu'au 29 août, par rapport à une base basse de 37,12 cents un an plus tôt. Les HEPS comparables ne tiennent pas compte de l'hyperinflation au Zimbabwe.

Pick n Pay, qui vend également des vêtements, a déclaré un dividende intérimaire de 35,80 cents par action, en hausse de 91%.

La société a déclaré que ses résultats reflétaient les solides performances de sa chaîne d'épicerie Boxer et de ses activités de vêtements, la forte dynamique de l'omni-canal et la gestion efficace du fonds de roulement et des investissements en capital.

Les performances de Pick n Pay au deuxième trimestre ont été affectées par les troubles civils en Afrique du Sud, où des personnes ont pillé et endommagé des magasins. La reprise des restrictions gouvernementales sur les ventes d'alcool en réponse à la troisième vague de la pandémie de COVID-19 a également eu un impact sur les ventes du deuxième trimestre, qui ont diminué de 0,7 %.

Le groupe, qui compte 2 039 magasins en Afrique australe et au Nigeria, estime que les perturbations commerciales ont entraîné une perte de chiffre d'affaires d'environ 1,7 milliard de rands (117,31 millions de dollars) au deuxième trimestre.

Dans l'ensemble, le groupe a enregistré une croissance du chiffre d'affaires de 4,1 % à 46 milliards de rands au cours du premier semestre.

(1 $ = 14,4921 rands)


© Zonebourse avec Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
01:15Coronavirus-Le Brésil interdit les arrivées en provenance de six pays d'Afrique australe
RE
01:10L'OMC reporte sa réunion ministérielle à cause du nouveau variant du coronavirus
RE
00:51Coronavirus-Le Brésil va interdire les arrivées en provenance de six pays d'Afrique australe
RE
00:46Mexique-Au moins 19 morts dans un accident de bus
RE
00:16Par crainte de voir les rayons vides, les "lève-tôt" du Black Friday se rendent dans les magasins américains.
ZR
26/11L'offre de KKR suscite un débat au sein du conseil d'administration de Telecom Italia sur l'avenir du PDG.
ZR
26/11Antilles-Couvre-feu prolongé en Guadeloupe jusqu'au 29 novembre
RE
26/11L'OMC reporte sa réunion ministérielle à cause du COVID-19-sces
RE
26/11Les USA n'excluent aucune option vis-à-vis de Moscou face à l'Ukraine
RE
26/11USA-Biden appelle à la levée de la propriété intellectuelle pour les vaccins Covid
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"