Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Taux

Actualités : Taux
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Le Portugal dégage un excédent budgétaire de 0,2% du PIB en 2019

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
25/03/2020 | 13:55

Lisbonne (awp/afp) - Le Portugal a dégagé en 2019 un excédent budgétaire de 0,2% du PIB, un résultat historique pour un pays qui avait dû se soumettre à une sévère cure d'austérité pour surmonter la crise la dette, a annoncé mercredi l'Institut national des statistiques (Ine).

Cet excédent est le premier depuis l'avènement de la démocratie en 1974 et dépasse les attentes du gouvernement socialiste, qui tablait pour l'an dernier sur un déficit public de 0,1% du PIB, après un déséquilibre de 0,4% en 2018.

Pour 2020, l'exécutif prévoyait jusqu'ici un excédent de 0,2% du PIB, mais cet objectif semble compromis par les efforts mis en oeuvre par les autorités pour contenir l'épidémie provoquée par le nouveau coronavirus.

La dette publique du Portugal s'est réduite en 2019 à 114,9% du PIB, contre 117,7% l'année précédente, a également annoncé l'Ine dans un communiqué.

Au plus fort de la crise financière, le déficit portugais a atteint 11,4% du PIB en 2010 et la dette a atteint 132,9% du PIB en 2014.

Le Premier ministre portugais, Antonio Costa, a été reconduit en octobre dernier en faisant campagne sur son bon bilan économique après la cure de rigueur budgétaire appliquée par la droite après le sauvetage financier du pays par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international en 2011. Le pays est sorti en 2014 de ce plan d'aide de 78 milliards d'euros.

Avec son ministre des Finances Mario Centeno, devenu président de l'Eurogroupe, M. Costa est parvenu à relancer le pouvoir d'achat des familles tout en profitant d'une conjoncture favorable pour continuer à redresser les comptes publics.

M. Centeno a reconnu cette semaine que le budget de l'Etat pour 2020 serait sans doute amendé pour tenir compte du coût financier des mesures prises pour faire face à l'épidémie de Covid-19 et d'une révision en baisse des prévisions de croissance économique.

Les 27 pays membres de l'UE ont brisé un tabou lundi en renonçant aux règles de discipline budgétaire, mais il doivent encore s'entendre sur des mesures plus fortes afin d'amortir le choc de la récession annoncée avec la pandémie de coronavirus.

afp/fr

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
05/06TAUX : l'euphorie boursière plombe le rendement Bund/T-Bonds
CF
04/06TAUX : mesures de soutien PEPP de la BCE bien reçues au 'Sud'
CF
04/06La BCE muscle sa réponse à la pandémie et voit la crise durer
AW
04/06Forte détente du taux d'emprunt à 10 ans italien après les annonces de la BCE
AW
04/06La BCE renforce son bazooka face à la crise du coronavirus
AW
04/06La BCE devrait renforcer son bazooka face à la crise du coronavirus
AW
03/06TAUX : l'appétit pour le risque accélère la remontée des taux
CF
03/06La Banque du Canada maintient son taux directeur à 0,25%
AW
03/06EMPRUNT : la SNCF lève 250 millions de francs à 0,227%, échéance 2030
AW
03/06Peu de mouvement sur les taux hypothécaires en mai
AW
Dernières actualités "Taux"