Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

La masse sous gestion des banques privées suisses a bondi de 2,8% en 2020

14/10/2021 | 16:46
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Zurich (awp) - La masse sous gestion des banques privées suisses a bondi de 2,8% pour se fixer à 2,9 mille milliards de francs suisses en 2020, année dominée par la crise pandémique. Pour le cabinet d'audit et de conseil PWC, qui a publié jeudi son étude "Private Banking Market Update 2021", cela montre que les établissements financiers privés se sont remis relativement rapidement du choc généré par le coronavirus.

Les grandes banques privées, celles dont la masse sous gestion dépasse les 10 milliards de francs suisses d'actifs, sont celles qui ont récolté le plus d'argent, avec une hausse moyenne de 3,4%. Les petites banques, en revanche, avec moins de 2 milliards d'actifs, ont souffert. Selon les auteurs de l'étude, les clients tendent à confier leur argent à de grandes institutions en temps de crise, et ces institutions sont particulièrement bien positionnées sur les marchés en croissance, en Asie-Pacifique, en Amérique latine et au Moyen-Orient.

Avec la persistance de taux d'intérêt négatifs et une concurrence acharnée, la marge opérationnelle des banques privées a régressé de 7 points pour s'établir à 82 points de base. La chute s'est avérée sévère pour les grandes banques, marquée par une contraction de 11 points à 67 points de base. Les établissements de petite et moyenne taille, par contre, ont réussi à maintenir leur marge à près de 90 points.

L'étude de PWC note qu'avec la concurrence accrue entre les banques privées et le faible niveau retiré des produits liés aux d'intérêts, la poursuite d'une consolidation vigoureuse dans le secteur se fait particulièrement ressentir. Par ailleurs, six acquisitions se sont concrétisées l'année dernière. Pour les experts de PWC, les fusions ou acquisitions pourraient se multiplier ces prochaines années, surtout parmi les petites banques. PWC a dénombré 82 banques privées en Suisse pour l'heure.

cg/hu/md/rp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
14:47PHILIP MORRIS INTERNATIONAL : pénalisé par les changes
AO
14:44QUALCOMM : a dévoilé sa nouvelle puce haut de gamme, Snapdragon 8 Gen 1
AO
14:43KONE : Jefferies n'est plus à sous-performance
CF
14:39MERCK : examen prioritaire de la FDA sur le Vaxneuvance
CF
14:37Exxon maintiendra ses investissements annuels de 20 à 25 milliards de dollars jusqu'en 2027.
ZR
14:37Monument annonce ses résultats financiers pour le premier trimestre 2022 (ci-après « T1 2022 »)
GL
14:33ÉTATS-UNIS : Le secteur privé a créé plus d'emplois que prévu en novembre, selon ADP
RE
14:33SALESFORCE : les perspectives décevantes vont faire plonger l'action
AO
14:31GENERIX S A : Passer du multicanal à l'omnicanal, étape nécessaire pour réinventer l'expérience client
PU
14:31EXXON MOBIL : ExxonMobil va investir 15 milliards d'ici 2027 pour accélérer la réduction de ses émissions de CO2
AO
Dernières actualités "Sociétés"