Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
912
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

La Chine (toujours) dans le collimateur

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
08/09/2020 | 09:03

La semaine a bien commencé en Europe, en attendant la reprise de la bourse américaine, fermée hier pour la fête du travail. Le ton monte entre Trump et Biden à un peu plus de deux mois de l'élection présidentielle aux Etats-Unis. Les deux candidats radicalisent leurs positions et la Chine pourrait en faire les frais. L'ambiance du matin reste plutôt détendue sur les marchés.

La fermeture de Wall Street pour un jour férié n'a pas empêché hier les places européennes de prendre une franche orientation, haussière en l'occurrence, en dépit de volumes étriqués. Les marchés ont aussi fait abstraction des révélations du Financial Times sur le montage réalisé par Softbank ces dernières semaines, qui explique largement "l'effet de second tour" dont ont bénéficié les valeurs technologiques américaines en août. Au final, ce sont les valeurs industrielles, cycliques, qui ont tracté les indices, en particulier l'aéronautique et l'automobile.

Les lendemains de weekend à rallonge sont toujours un peu particuliers pour Wall Street, qui sort, rappelons-le, d'une belle frayeur sur le Nasdaq, qui a chuté de 6,4% en deux séances. Les indicateurs avancés sont encore hésitants sur l'indice technologique, mais le reste de la cote a tendance à rester ferme.

Sans surprise, l'élection présidentielle américaine prend de plus en plus de place à 56 jours du scrutin, et la journée de lundi n'était pas fériée en attaques entre les deux candidats, loin de là. Le niveau n'est d'ailleurs pas très relevé, entre un Trump qui traite Biden d'abruti et l'accuse de "discréditer la science" (cocasse, non ?), et un Biden juge que Trump est "anti-américain" et "lâche".

Plus intéressant en revanche, et plus lourd de conséquences, est le durcissement des positions des candidats vis-à-vis de la Chine. Le Président sortant sait que sa fermeté face au grand rival économique séduit. Il cherche à véhiculer une image laxiste de son rival face à Pékin. Donald Trump a par exemple hier parlé d'un nécessaire "découplage" entre les deux économies en martelant "nous allons faire de l'Amérique la superpuissance industrielle du monde et mettre fin à notre dépendance à la Chine une bonne fois pour toutes". Joe Biden a commencé à occuper le terrain en critiquant le contenu de l'accord dit de "phase 1" négocié par la Maison Blanche, mais ce sera probablement insuffisant. Il va lui falloir muscler son discours économique antichinois s'il veut éviter de laisser Trump occuper seul ce terrain stratégique, ce qui entraînera des dommages collatéraux dans les relations internationales.

Les investisseurs gardent un oeil sur Boris Johnson, qui doit officialiser sa position sur le retour de la vengeance du Brexit ce matin, et sur la Maison Blanche, qui a laissé entendre que les entreprises qui s'approvisionnent en Chine pourraient être exclues des contrats fédéraux.

Le CAC grappillait 0,04% à 5055 points à l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

Les balances commerciales allemande et française de juillet sont publiées en matinée, avant à 11h00 la lecture finale du PIB de la zone euro au T2 et à 21h00 les chiffres du crédit à la consommation aux Etats-Unis. Ce matin, le Japon a fait état d'une croissance en contraction légèrement moins forte que lors de la première lecture au second trimestre (-7,9% vs -8,1% estimé).

L'euro a reculé à 1,1807 USD. L'once d'or est repassée sous les 1930 USD. Le pétrole est lui aussi en baisse, avec un Brent à 41,94 USD et un WTI à 39 USD. Le rendement du T-Bond ressort à 0,71% sur 10 ans. Le Bitcoin perd encore de l'altitude sous les 10 300 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Bâloise : Morgan Stanley reste à pondération en ligne avec un objectif de cours relevé de 137 à 140 CHF.
  • Clariant : Credit Suisse passe de surperformance à neutre avec un objectif de cours réduit à 19,20 CHF.
  • Delta Plus : GreenSome Finance reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 73,10 à 75,70 EUR.
  • Flutter : Barclays passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 13 000 GBp.
  • Future Plc : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 1600 à 1920 GBp.
  • Hargreaves Lansdown : Berenberg passe de conserver à acheter avec un objectif de cours relevé de 1850 à 1915 GBp.
  • Inficon : UBS reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 750 à 800 CHF.
  • ING Groep : Credit Suisse passe de neutre à surperformance avec un objectif de cours relevé de 7,50 à neuf euros.
  • Jungfraubahn : Research Partners passe de vendre à conserver en visant 125 CHF.
  • Pirelli : Citigroup passe de conserver à acheter en visant 4,60 EUR.
  • Safran : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 104 à 108 EUR.
  • Schindler : HSBC passe de conserver à acheter en visant 280 CHF.
  • Siemens : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 126 à 135 EUR.
  • Standard Life Aberdeen : Berenberg passe de conserver à acheter avec un objectif de cours de 285 GBp.
  • Valeo : AlphaValue abaisse d'alléger à vendre avec un objectif de cours réduit de 25,90 à 24 EUR.
  • Zurich Insurance : Barclays réduit son objectif de cours de 405 à 385 CHF.

L’actualité des sociétés

En France

Les enchères pour l'attribution des fréquences 5G vont débuter le 29 septembre. Sanofi publie des données de suivi porteuses pour Dupixent dans l'asthme. Worldline pourrait avoir à faire des concessions pour s'offrir le feu vert antitrust européen dans le cadre du rachat d'Ingenico, selon les informations obtenues par Reuters. Le conseil d'administration de LVMH discutera en octobre du versement d'un éventuel acompte sur dividende, a-t-il annoncé dans sa dernière lettre aux actionnaires. La justice italienne devrait se réunir le 16 décembre prochain pour l'interminable feuilleton sur la participation de Vivendi au capital de Mediaset, alors qu'il se murmure que les patrons des deux groupes pourraient renouer le dialogue rapidement. Orange et Somfy s'allient dans la Maison Connectée. Icade Santé (Icade) a racheté et annulé 2,5% de son capital. La production nucléaire française a baissé de 17,6% en août en France, a annoncé Electricité de France, essentiellement à cause du programme d'entretien des centrales décalé par la Covid-19. Europcar Mobility démarre un processus de restructuration financière en engageant les pourparlers avec ses créanciers. Suez et Fermentalg inaugurent un projet pilote d'amélioration de la qualité de l'air dans les Yvelines. Icade Santé (Icade) a racheté et annulé 2,5% de son capital. Valneva lance l'étude clinique de phase III de son candidat vaccin contre le chikungunya VLA1553. Gaussin muscle son management. Société Française de Casinos honore le paiement de la dernière échéance de son plan de continuation. Covivio Hotels finalise l'acquisition de 8 hôtels loués à NH Hotels. Virginie Fauvel prend les commandes d'Harvest. Interparfums, Innate Pharma, Figeac Aero et Delta Plus ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Volkswagen n'a pas l'intention de conclure un accord de coopération avec Tesla, a précisé son président du directoire, Herbert Diess, pour couper court aux spéculations suite à une rencontre avec Elon Musk. Anheuser-Busch Inbev a démarré la recherche d'un successeur pour son CEO Carlos Brito, d'après le Financial Times, aussi bien en interne qu'en externe. Le régulateur américain enquête sur des défauts de fabrication du B787 de Boeing. Colruyt cesse la vente de produits non-alimentaires sur le site web de Collishop. Les résultats de Partners Group reculent mais dépassent les attentes. Roche reçoit le feu vert de la FDA pour un nouveau test cobas.

Ça publie. Lululemon Athletica, Partners Group, Slack, Ashtead Group, ICA Gruppen, JD Sports Fashion, Travis Perkins, Meggitt, Interparfums, Mediaset, Devoteam, Altamir

Lectures



Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALTAMIR 1.74%18.11 Cours en temps réel.8.77%
ANHEUSER-BUSCH INBEV -2.04%44.56 Cours en différé.-38.72%
ASHTEAD GROUP PLC 0.79%2800 Cours en différé.15.99%
COLRUYT NV -1.47%50.82 Cours en différé.9.34%
COVIVIO HOTELS 0.43%11.8 Cours en temps réel.-58.60%
DELTA PLUS GROUP 1.38%58.8 Cours en temps réel.20.25%
DEVOTEAM S.A. 0.00%97.6 Cours en temps réel.3.28%
ELECTRICITÉ DE FRANCE 1.34%9.968 Cours en temps réel.0.40%
EUROPCAR MOBILITY GROUP SA 2.10%0.5595 Cours en temps réel.-87.09%
FERMENTALG 4.95%1.102 Cours en temps réel.-28.63%
FIGEAC AÉRO 2.81%2.565 Cours en temps réel.-72.42%
FLUTTER ENTERTAINMENT PLC 2.15%149.55 Cours en différé.40.34%
FUTURE PLC 2.04%1998 Cours en différé.36.83%
GAUSSIN SA -3.58%4.9655 Cours en temps réel.2,478.14%
HARGREAVES LANSDOWN PLC -0.44%1352.5 Cours en différé.-30.10%
HARVEST 0.00%90 Cours en temps réel.-5.26%
ICA GRUPPEN AB 1.59%421.3 Cours en différé.-3.64%
ICADE 1.02%43.4 Cours en temps réel.-55.28%
INFICON HOLDING AG 1.05%672 Cours en différé.-12.56%
ING GROEP N.V. 1.81%5.859 Cours en différé.-45.18%
INGENICO GROUP -1.20%123.5 Cours en temps réel.27.58%
INNATE PHARMA 1.92%3.402 Cours en temps réel.-42.92%
INTERPARFUMS SA -1.64%39.05 Cours en temps réel.16.09%
JD SPORTS FASHION PLC -0.94%741.2 Cours en différé.-11.49%
JUNGFRAUBAHN HOLDING AG 0.99%101.6 Cours en différé.-38.42%
LULULEMON ATHLETICA INC. -3.29%319.29 Cours en différé.37.82%
LVMH MOËT HENNESSY - LOUIS VUITTON SE -0.37%402.3 Cours en temps réel.-2.87%
MEDIASET -1.49%1.458 Cours en différé.-45.19%
MEGGITT PLC 1.22%273.3 Cours en différé.-58.39%
ORANGE 0.31%9.63 Cours en temps réel.-26.60%
PARTNERS GROUP HOLDING AG 0.27%826.6 Cours en différé.-6.85%
PIRELLI & C. S.P.A. 3.65%3.58 Cours en différé.-30.35%
SAFRAN 3.38%90.52 Cours en temps réel.-34.24%
SANOFI -1.10%77.37 Cours en temps réel.-13.67%
SCHINDLER HOLDING LTD. 0.00%235.4 Cours en différé.-0.76%
SIEMENS AG 0.06%100.7 Cours en différé.-13.59%
SLACK TECHNOLOGIES, INC. -4.34%25.58 Cours en différé.13.79%
SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE CASINOS 3.57%1.45 Cours en temps réel.-8.81%
SOFTBANK GROUP CORP. -1.65%6793 Cours en clôture.42.83%
SOMFY SA -0.50%119.6 Cours en temps réel.36.69%
STANDARD LIFE ABERDEEN PLC 2.93%224.5 Cours en différé.-31.58%
SUEZ SA 2.08%15.72 Cours en temps réel.16.57%
TESLA, INC. -5.55%388.04 Cours en différé.363.80%
THE BOEING COMPANY -2.63%144.39 Cours en différé.-54.48%
VALEO 2.32%25.97 Cours en temps réel.-17.32%
VALNEVA SE 2.53%6.09 Cours en temps réel.136.97%
VIVENDI SE 0.12%24.79 Cours en temps réel.-3.99%
VOLKSWAGEN AG -1.45%125.1 Cours en différé.-29.02%
WORLDLINE -2.36%63.64 Cours en temps réel.0.78%
ZURICH INSURANCE GROUP LTD 1.00%304 Cours en différé.-23.45%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Sansdents - Il y a 1 mois arrow option
Excellent : il faut que la Chine communiste coupe tout lien avec l'impérialisme Us, et ses composants à la noix qui ne servent qu'à abaisser la production de la Chine communiste en gamme. Cela va permettre à la Chine de monter en gamme et de produire elle-même tous les composants qu'elle importe encore des US, par habitude et fainéantise (elle le fait déjà dans de nombreux domaine comme les TGV, le nucléaire, lautomobile et va le faire donc dans tous les composants soft et hard, car elle en a largement les moyens). A contrario cela va aggraver le déficit commercial des US et va accélérer son dépassement par la Chine communiste. Ce Trump est un délice de stupidité: s'il n'existait pas il faudrait l'inventer!
  
  
  • Publier
    loader