Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Tommy Douziech

Analyste
Suivre
Suivre sur
Collectionneur de pépites, Tommy Douziech est avant tout un investisseur GARP qui apprécie exploiter les inefficiences de marché sur des valeurs qualitatives avec une belle marge de sécurité.
Spécialiste du marketing et passionné de finance, cet analyste de marché s’est fait une place chez Zonebourse, jonglant au gré de ses envies entre investissements dans la valeur à long terme, stratégies de trading et psychologie des marchés.

L’innovation Israélienne : comment en profiter ?

25/11/2021 | 17:00
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Longtemps considéré comme un pays émergent, Israël est aujourd’hui qualifié de start-up nation, voire même de scale-up nation tant ce succès a réussi à s’imposer à l’échelle internationale. En l’espace de 50 ans, l’écosystème israélien de l’innovation est devenu l’un des plus attractifs, denses et productifs de la planète. La politique volontariste du gouvernement dans le domaine de la R&D, l’éducation (exposition à la technologie dès l’enfance) et la valorisation de la prise de risque constituent les facteurs clés du succès israélien.

En 2020, Israël héberge un écosystème de plus de 9000 start-ups qui ont levé le montant record de 10 milliards de dollars rien que cette année-là. L’Etat Hébreu est le pays comportant le plus d’ingénieurs au mètre carré, dépassant même la densité d’ingénieurs présents dans la Silicon Valley. L’écosystème israélien gagne en maturité et se distingue notamment dans plusieurs domaines tels que la cybersécurité, l’intelligence artificielle, la mobilité intelligente, la santé numérique, l’agrotech et la fintech. 

Les start-ups israéliennes sont reconnues sur la scène internationale. Près de 90% des capitaux qui y sont investis proviennent de l’étranger. Les Etats-Unis représentent 80% du montant des fusions acquisitions et une centaine d'entreprises israéliennes sont cotées au Nasdaq Composite. Ces liens financiers et stratégiques mettent les entreprises israéliennes en prise directe avec le marché mondial. 

Désormais sixième dans le Bloomberg Innovation Index, huitième du US News and World Report, dixième du Global Innovation Index et premier pays en nombre de start-ups par habitant, l’écosystème israélien se caractérise par une densité unique : 809$ par habitant ont été investis dans les start-ups en Israël en 2020 contre 302$ aux États-Unis, 58$ en Chine et 41$ en Europe. 

Ce succès est articulé autour d’un engagement singulier de la puissance publique depuis près de 50 ans. La mise en place du programme Yozma dans les années 1990 a contribué au développement du capital risque. Les incitations fiscales sont nombreuses pour les entreprises High Tech. D’autres dispositions favorisent ce dynamisme, telles que la culture du risque et de l’entrepreneuriat ou encore la formation du capital humain (des cours de codage sont proposés dès le secondaire). L’étroitesse du marché intérieur et “l’insularité” d’Israël (face à ses pays voisins ayant une certaine discordance d’un point de vue culturel, économique et politique) encouragent par ailleurs l’internationalisation des start-ups. 

Cependant, l’écosystème Israélien fait face à plusieurs défis. Le secteur high tech fonctionne en vase clos et ne profite pas à toute la population locale. La dépendance vis-à-vis des financements étrangers est également une fragilité. En effet, si le montant moyen des sorties a augmenté au cours des dernières années, leur précocité reste une source d’inquiétude. 

L’innovation israélienne s’est construite parallèlement à l’autosuffisance de cet État qui cherche depuis sa genèse à se légitimer auprès de la communauté internationale : assurer sa sécurité dans un pays entouré d’adversaires, faire pousser des cultures sur une terre hostile, trouver de l’eau en plein désert. Un chiffre incroyable mais vrai permet de visualiser cette nécessité pour l’Etat Hébreu de se suffire à lui-même et de faire de la défense un domaine stratégique : Une start-up sur quatre dans le monde qui a levé des fonds dans la cybersécurité est basée à Tel-Aviv. 

Vous l’aurez compris, la pépinière qu’est aujourd’hui Israël est née de la nécessité pour cet état de compenser ses faiblesses territoriales. Un état dispersé, avec des frontières encore floues partagées avec la Cisjordanie, et qui ne fait pas l’unanimité à la fois auprès de ses pays voisins comme de la communauté internationale. 

Les experts Zonebourse ont créé une liste thématique identifiant les entreprises israéliennes cotées en bourse les plus innovantes : 

Liste thématique : L’innovation Israélienne

Cette liste thématique a pour but d’identifier les entreprises israéliennes innovantes dont les activités sont à l’origine d’évolutions scientifiques majeures. Ces innovations perturbatrices et initiatrices de changements structurels dans nos sociétés ont de grandes chances de remplacer progressivement les technologies plus anciennes et les habitudes de consommation et de production actuelles. Les entreprises innovantes de cette liste sont principalement issues des domaines des technologies de l’information, de la communication, des services aux consommateurs, de la science génomique, de la biotechnologie, des soins de santé ou de l’industrie. 


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
INMODE LTD. 5.50%45.35 Cours en différé.-39.18%
KORNIT DIGITAL LTD. 5.51%101.875 Cours en différé.-36.65%
NEOGAMES S.A. 0.31%24.1 Cours en différé.-13.89%
NOVA LTD. 6.65%120.48 Cours en différé.-22.73%
PERION NETWORK LTD. 4.99%19.31 Cours en différé.-23.24%
RADWARE LTD. 2.96%33.3219 Cours en différé.-22.14%
SOLAREDGE TECHNOLOGIES, INC. 4.89%223.29 Cours en différé.-24.18%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader