Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Louis Lefeuvre

Analyste
Suivre
Quand il n’a pas des crampons aux pieds ou une raquette dans la main, Louis Lefeuvre, jeune rouennais passionné par les mécanismes de la finance, se plonge dans les écrits des célèbres économistes. Alternant à l'ESSEC, Louis a déjà, du haut de son jeune âge, fondé 2 sociétés et un média. Ouvert, méticuleux et animé d'une soif d'apprendre, il met son talent rédactionnel et sa curiosité au service de l'information Zonebourse, en attendant de voguer vers l'entrepreneuriat ou le monde de la gestion.

L'effet de l'imposition sur vos performances

01/12/2021 | 17:12
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1

L’imposition est sans nul doute le chapitre le moins attendu par l’apprenti investisseur. Il est pourtant essentiel et se doit d'être maîtrisé avant de se lancer en bourse. Si cet article n’est pas un didacticiel vous permettant de baisser ou optimiser votre fiscalité, il vous permettra de prendre pleinement conscience de l’impact des taxes sur vos performances espérées et obtenues. Pour s’en rendre compte, prenons un court cas pratique.

Dans notre scénario, l’objectif de rendement réel net annuel s’élève à 10%. Le rendement réel net signifie après taxes et impôts. Notre horizon de placement est de 5 ans, les gains (plus-values) sont taxés à hauteur de 30% lors de la revente et l’inflation évolue à un rythme annuel de 3%. Le niveau d’inflation défini peut paraître élevé mais semble soutenable au vu du niveau actuel de l’IPC en Zone Euro (4.9% YoY). Afin de simplifier les calculs, supposons que toute la performance provient d’une appréciation des cours de bourse et donc qu'aucun dividende ne sera versé.

L’objectif de ce petit scénario est de connaître la performance brute (avant impôts et taxes) annuelle nécessaire à l’obtention d’un rendement réel net (après impôts et taxes) cible de 10% par an.

Je vous passe les démonstrations, venons-en directement au résultat. La formule est la suivante :

  • R = Rendement brut
  • r = Rendement réel net cible
  • i = Taux d’inflation
  • t = Taux d’imposition
  • n = Nombre d’années

Si nous remplaçons maintenant les lettres par les chiffres énumérés plus haut, nous obtenons :

Dans ces conditions, notre performance annuelle brute doit être de 17.49% afin d’obtenir un  rendement réel net de 10% par an. Ce rendement brut représente donc une augmentation de +7,49% par rapport à notre rendement réel net cible. D’où l’importance d’avoir pleinement conscience de l’impact des taxes sur nos rendements.

Il est probable que certains ne comprennent pas mon choix d’inclure l'inflation dans nos calculs. Justifiant que celle-ci joue un rôle - trop - important, faussant ainsi le résultat. Je considère, et libre à chacun de penser autrement, que l’inflation peut être perçue comme une taxe. Il s’agit en quelque sorte d’un impôt sur l’argent qui dort.

Pour ceux souhaitant s’éviter ce calcul fastidieux, un document Excel est téléchargeable ci-dessous.

Excel Rendement Brut: Télécharger


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Réagir à cet article
Boursti - Il y a 1 mois arrow option
Excellente démonstration. Cela fait réaliser à quel point l'impact des taxes doit être inclus dans notre calcul d'investisseur. Il est aussi très important de prendre en compte les frais de courtage qui peuvent entamer fortement la performance d'un portefeuille si l'on ne prend pas garde aux entrées/sorties à répétition.
  
  
  • Publier
    loader