Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 05H00 GMT (02/06)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
02/06/2020 | 07:00

TRUMP PRÊT À DÉPLOYER L'ARMÉE DANS LES VILLES AMÉRICAINES FACE AUX MANIFESTATIONS VIOLENTES

WASHINGTON - Donald Trump a promis lundi de mettre fin "maintenant" aux manifestations violentes qui secouent les principales villes des Etats-Unis depuis la mort, la semaine dernière, d'un homme afro-américain lors de son interpellation par la police de Minneapolis, dans le Minnesota.

Alors même que le président américain s'exprimait depuis les jardins de la Maison blanche, les télévisions montraient en direct la police tirer des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser des manifestants pacifistes à proximité de la résidence présidentielle.

"Les maires et les gouverneurs doivent établir une présence massive des forces de l'ordre jusqu'à ce que les violences soient endiguées", a dit Donald Trump, qualifiant d'"actes de terreur" les attaques contre la police lors des manifestations. "Si une ville ou un Etat refuse de prendre les mesures qui sont nécessaires pour défendre la vie et les biens de leurs habitants, alors j'enverrai l'armée américaine et résoudrai rapidement le problème pour eux", a-t-il ajouté.

George Floyd, un homme afro-américain âgé de 46 ans, est mort à Minneapolis lundi dernier après une interpellation violente par des officiers de police, dont l'un ayant pressé la nuque de Floyd avec son genou.

Une autopsie demandée par la famille de Floyd, dont les résultats ont été dévoilés lundi, conclut que la victime est morte par "asphyxie mécanique" et qu'il s'agit d'un homicide.

---

LA FRANCE LANCE LA DEUXIÈME PHASE DE SON DÉCONFINEMENT

PARIS - La France lance mardi la deuxième phase de son déconfinement engagé le 11 mai dernier, alors que le repli de l'épidémie de coronavirus se confirme jour après jour dans les bilans quotidiens de la direction générale de la santé.

"La liberté enfin va redevenir la règle et la contrainte constituera l'exception", a résumé le Premier ministre Edouard Philippe, qui a présenté jeudi cette phase 2.

L'évolution favorable de l'épidémie permet notamment la réouverture des cafés et des restaurants en zone verte, la réouverture des parcs et des terrasses à Paris ainsi que la levée de la règle limitant les déplacements dans un rayon de 100 kilomètres.

LES HOSPITALISATIONS LIÉES AU CORONAVIRUS EN LÉGÈRE BAISSE

PARIS - Le nombre de malades hospitalisés en France pour une infection au COVID-19 a légèrement diminué en 24 heures, passant de 14.322 à 14.288, soit 34 de moins, tandis que le nombre de patients admis en réanimation reculait de 1.319 à 1.302, a annoncé lundi la Direction générale de la santé.

En milieu hospitalier, 31 nouveaux décès ont été enregistrés entre dimanche et lundi, portant le bilan à 18.506.

Les données des décès en établissements sociaux et médico-sociaux seront actualisées mardi, a précisé la DGS.

Sur son site internet, Santé publique France fait état de 152.091 cas confirmés de contamination, soit 338 de plus par rapport à dimanche.

L'organisme dresse par ailleurs un bilan total de 28.833 décès, mais là encore, les chiffres des établissements sociaux et médico-sociaux ne sont pas compris dans ce total.

---

RIEN NE PROUVE QUE L'ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS RALENTIT - OMS

LONDRES/MILAN - Rien ne prouve que l'épidémie de coronavirus perd de son potentiel, ont dit lundi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et plusieurs scientifiques au lendemain des propos d'un médecin italien réputé qui affirmait que "cliniquement", le nouveau coronavirus avait disparu.

Maria Van Kerkhove, épidémiologiste de l'OMS, et d'autres spécialistes de la virologie et des infections ont dénoncé lundi des propos dépourvus de fondement scientifique.

Aucune donnée ne vient confirmer que la trajectoire du coronavirus a changé de manière sensible, pas plus que sa virulence, disent-ils. "En ce qui concerne la transmissibilité, rien n'a changé", a dit Maria Van Kerkhove à la presse.

---

L'ESPAGNE ROUVRE SES PLAGES DANS L'ATTENTE DU RETOUR DES TOURISTES

MADRID - La quasi-intégralité des plages espagnoles ont été rendues au public lundi tandis que le gouvernement poursuit ses initiatives pour faire revenir les touristes étrangers dès cet été et relancer une industrie à l'arrêt depuis l'instauration du confinement pour lutter contre la crise sanitaire.

Le musée Guggenheim à Bilbao a rouvert lundi, devançant ainsi les autres grands établissements culturels du pays comme le Prado, le musée de la Reine Sofia ou le musée Thyssen-Bornemisza qui pourront à nouveau accueillir du public samedi.

Pour attirer les visiteurs internationaux dès le mois de juillet, le gouvernement a promis d'offrir aux touristes les garanties sanitaires les plus étendues.

---

LA RÉOUVERTURE DES ÉCOLES INQUIÈTE EN GRANDE-BRETAGNE

LONDRES - Après avoir été contraintes de fermer leurs portes il y a dix semaines pour cause de coronavirus, les écoles anglaises ont rouvert lundi, éveillant les craintes de nombreux parents qui jugent cette décision gouvernementale prématurée.

D'après une enquête de la Fondation nationale pour la recherche éducative (NFER), les chefs des établissements scolaires estiment que 46% des parents préféreront garder leurs enfants à la maison.

Au-delà de la reprise des cours pour une partie des jeunes enfants, l'assouplissement des mesures prises pour lutter contre la pandémie permet aussi aux marchés de plein air de rouvrir et aux compétitions sportives de reprendre à condition de se tenir à huis clos, sans spectateurs. Jusqu'à six personnes sont par ailleurs autorisées à se rassembler en extérieur.

La Grande-Bretagne enregistre l'un des taux de mortalité lié au coronavirus les plus élevés en Europe. Alors que le pays recense officiellement plus de 38.000 décès imputés au COVID-19, l'Office national des statistiques et d'autres sources de données estiment que le bilan réel est plus proche des 48.000 morts.

VOIR AUSSI

Londres songe à assouplir l'accueil des voyageurs arrivant de l'étranger

---

BREXIT-LA GRANDE-BRETAGNE PRÊTE À UN COMPROMIS SUR LA PÊCHE-PRESSE

La Grande-Bretagne devrait indiquer à l'Union européenne qu'elle est prête à un compromis sur la pêche dans les négociations sur leur relation post-Brexit, à condition que le bloc communautaire accepte de revoir ses exigences "maximalistes" sur le respect des règles du marché commun notamment, rapporte mardi The Times.

Un nouveau cycle de discussions doit débuter mardi, avec la pêche au menu des pourparlers.

Reuters a appris la semaine dernière de plusieurs sources que l'UE était prête à revoir sa position sur la pêche, une première concession à destination de Londres.

Le chef des négociateurs européens, Michel Barnier, ne s'attend toutefois à aucune avancée significative dans les négociations cette semaine, a déclaré vendredi l'un de ses conseillers.

---

RÉFÉRENDUM CONSTITUTIONNEL LE 1ER JUILLET EN RUSSIE

MOSCOU - Le référendum constitutionnel qui pourrait permettre à Vladimir Poutine de se maintenir au pouvoir jusqu'en 2036 aura lieu le 1er juillet prochain, a annoncé lundi le président russe.

Cette consultation devait initialement se dérouler le 22 avril dernier mais l'épidémie de coronavirus a contraint Poutine à revoir ses plans.

Les réformes, déjà approuvées par le Parlement et la Cour constitutionnelle, modifient les règles encadrant le nombre de mandats présidentiels et permettraient au chef de l'Etat de se présenter à nouveau en 2024 et 2030.

---

UN CAS D'EBOLA CONFIRMÉ EN RD CONGO, À UN MILLIER DE KILOMÈTRES DU FOYER ÉPIDÉMIQUE

KINSHASA - Les autorités de la République démocratique du Congo ont annoncé lundi qu'un cas de contamination au virus Ebola avait été confirmé dans la province de l'Equateur, à plus de 1.000 km du foyer de l'épidémie situé dans l'est du pays.

La RDC lutte depuis presque deux ans pour mettre fin à l'épidémie d'Ebola, qui s'est propagée près des frontières de l'est avec le Rwanda et l'Ouganda et a tué plus de 2.200 personnes, devenant le deuxième foyer le plus meurtrier jamais enregistré dans le monde.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) 0.43%0.90073 Cours en différé.6.62%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) 1.22%71.35 Cours en différé.13.37%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
12:22La Grèce n'acceptera pas un plan de relance européen "sous conditions"
RE
11:46ALLEMAGNE : Le ministre de l'économie prévoit la reprise dès octobre
RE
11:44Frappes aériennes en Libye visant une base où la Turquie comptait s'installer
RE
10:45Revue de presse du dimanche 5 juillet 2020
AW
10:21Plus de 680.000 contaminations au coronavirus en Russie
RE
10:12Les ouvrages des militants pro-démocratie retirés des bibliothèques à Hong Kong
RE
09:27Le rappeur Kanye West veut se présenter aux élections présidentielles américaines
RE
08:15La Grèce n'acceptera pas un plan de relance européen "sous conditions"
RE
06:35Le Japon se prépare à de nouvelles pluies dans le sud
RE
06:09Le Mexique a enregistré plus de décès liés au coronavirus que la France
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"