Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 02H00 GMT (07/04)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
07/04/2020 | 04:00

CORONAVIRUS-BORIS JOHNSON PLACÉ EN SOINS INTENSIFS

LONDRES - Le Premier ministre britannique Boris Johnson, malade du COVID-19, a été placé lundi en soins intensifs, ont annoncé les services de Downing Street dans un communiqué.

La Grande-Bretagne n'a aucun dispositif formel prévu en cas d'incapacité du chef du gouvernement mais Boris Johnson, âgé de 55 ans, a demandé au ministre des Affaires étrangères Dominic Raab, 46 ans, d'assurer l'intérim à la tête de l'exécutif.

Boris Johnson a été testé positif au coronavirus le 26 mars dernier, devenant ainsi le premier dirigeant d'une puissance majeure à annoncer être porteur du SARS-CoV-2.

Hospitalisé dimanche à l'hôpital St-Thomas après avoir présenté des symptômes persistants, il a été transféré lundi vers 18h00 GMT dans l'unité de soins intensifs de cet établissement situé dans le centre de Londres.

D'après Downing Street, le transfert de Boris Johnson en soins intensifs est "une précaution dans la mesure où le Premier ministre aurait besoin de ventilation respiratoire".

Sur Twitter, Emmanuel Macron a exprimé "tout (son) soutien à Boris Johnson, à sa famille et au peuple britannique dans ce moment difficile". "Je lui souhaite de surmonter cette épreuve rapidement", a ajouté le chef de l'Etat français.

Le président américain Donald Trump a dit avoir été attristé d'apprendre que Boris Johnson avait été placés en soins intensifs et que les Américains priaient pour le dirigeant britannique, décrit comme "un ami de notre nation".

 

LE BILAN EN FRANCE APPROCHE LES 9.000 MORTS

PARIS - Le bilan de l'épidémie de COVID-19 en France approche les 9.000 morts, dont 6.494 dans les hôpitaux et 2.417 dans les Ehpad, a annoncé lundi le ministre de la Santé.

"Nous ne sommes pas au bout de l'ascension épidémique. Les chiffres le démontrent", a dit Olivier Véran, alors que le pays est confiné depuis trois semaines. "Nous devons continuer notre mobilisation de citoyens en restant chez nous."

Les hôpitaux français ont enregistré 605 décès supplémentaires dus au COVID-19 au cours des 24 dernières heures, pour un total de 6.494 depuis le 1er mars, a précisé le ministre de la Santé lors d'une conférence de presse.

En ajoutant le nombre encore partiel de décès dans les Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) et autres établissements sociaux, l'épidémie de COVID-19 a coûté la vie à 8.911 personnes en France depuis le 1er mars, soit 833 décès de plus en 24 heures, a dit Olivier Véran.

Le total des cas confirmés ou possibles de contamination s'élève à 98.010, contre 92.839 dimanche, en prenant en compte les tests effectués en hôpital et en Ehpad.

 

VOIR AUSSI

Près de 150.000 Français rapatriés en 15 jours, annonce Le Drian

La CGT appelle à une grève dans la grande distribution à partir de mercredi

 

LES MASQUES DOIVENT ALLER EN PRIORITÉ AU PERSONNEL SOIGNANT, DIT L'OMS

GENEVE/ZURICH - La généralisation du port du masque chez les particuliers risque d'aggraver la pénurie pour les membres du personnel de santé qui sont directement confrontés à l'épidémie de COVID-19, a estimé lundi le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Les masques ne peuvent à eux seuls arrêter la pandémie. Les pays doivent continuer à rechercher, isoler et traiter tous les cas et à retrouver chaque contact", a déclaré Tedros Adhanom Gheybresus, lors d'une conférence de presse.

 

BRUXELLES EXAMINE UN NOUVEAU MÉCANISME D'AIDE AUX ENTREPRISES - PRESSE

La Commission européenne envisage d'autoriser les Etats membres de l'UE à aider les entreprises directement affectées par les conséquences économiques de l'épidémie de COVID-19 par des injections de fonds propres, a rapporté lundi le Financial Times, citant des sources au fait de cette proposition toujours en cours d'élaboration.

Ce nouveau mécanisme permettrait aux pays membres de "fournir une aide supplémentaire en fonds propres ou en instruments de capital hybrides" à de telles entreprises, a précisé le quotidien financier.

Il s'ajouterait à celui permettant aux entreprises de recevoir des garanties de l'Etat pour un montant maximal de 500.000 euros, que la Commission européenne a dévoilé le mois dernier. Seules les entreprises remplissant certains critères de bonne gouvernance ou prenant des engagements sur l'utilisation de cette aide pourraient en bénéficier, a ajouté le FT.

 

VOIR AUSSI

Sans solidarité, l'Europe explosera - Le Maire

Airbus suspend sa production sur des sites en Allemagne et aux USA

 

LE BILAN AUX ETATS-UNIS FRANCHIT LES 10.000 MORTS - DÉCOMPTE DE REUTERS

NEW YORK - Le bilan de l'épidémie de nouveau coronavirus aux Etats-Unis a franchi lundi le seuil des 10.000 morts, selon un décompte de Reuters.

Les Etats-Unis affichent ainsi le troisième nombre de morts le plus élevé au monde en raison du COVID-19, selon les données officielles aux échelons nationaux, derrière l'Italie (16.523) et l'Espagne (13.055).

Les conseillers médicaux de la Maison blanche craignent que le coronavirus responsable de la maladie fasse entre 100.000 et 240.000 morts aux Etats-Unis, même si les mesures de confinement imposées à une grande partie de la population sont respectées.

Dans l'Etat de New York, actuel épicentre de l'épidémie aux Etats-Unis, le gouverneur Andrew Cuomo a déclaré que les dernières données suggéraient que l'épidémie pourrait y avoir atteint un plateau.

 

VOIR AUSSI

L'administration Trump s'écharpe sur la chloroquine

USA 2020-La primaire du Wisconsin maintenue mardi

---

AUSTRALIE-LA HAUTE COUR ANNULE LA CONDAMNATION DU CARDINAL GEORGE PELL

MELBOURNE - La Haute cour de justice australienne a annulé mardi la condamnation du cardinal George Pell, qui avait été jugé coupable l'an dernier d'abus sexuels sur deux mineurs à la fin des années 1900, et a autorisé la libération immédiate de prison de l'ancien trésorier du Vatican, âgé de 78 ans.

Les sept juges de la plus haute juridiction d'Australie ont ordonné que sa condamnation à six ans d'emprisonnement soit annulée et qu'un verdict d'acquittement remplace le verdict initial, ce qui signifie que Pell ne pourra pas être jugé à nouveau pour ces accusations.

Ancien conseiller du pape François et ex-trésorier du Vatican, le cardinal australien fut le plus haut responsable catholique à être jugé coupable, en 2017, de faits de pédophilie.

---

"PEUT MIEUX FAIRE", DIT ROHANI À MACRON À PROPOS DE L'INSTEX

Les premières mesures de mise en oeuvre du mécanisme de troc instauré entre l'Iran et l'Europe après le retrait américain de l'accord sur le programme nucléaire de Téhéran sont positives mais insuffisantes, a déclaré lundi le président iranien Hassan Rohani à son homologue français Emmanuel Macron, selon la chaîne iranienne Press TV.

La France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne ont exporté fin mars du matériel médical vers l'Iran dans le cadre de la première transaction réalisée à l'aide de l'Instex (Instrument in Support of Trade Exchanges), avait fait savoir Berlin.

Dans un communiqué, l'Elysée a confirmé qu'Emmanuel Macron et Hassan Rohani s'étaient entretenus lundi. A cette occasion, a ajouté la présidence française, Emmanuel Macron "a rappelé que la France et ses partenaires européens (...) restaient disponibles pour poursuivre cette coopération humanitaire".

---

PÉTROLE-UN ACCORD DE L'OPEP+ SI LES USA SE JOIGNENT AUX EFFORTS - SOURCES

DUBAI/LONDRES/MOSCOU - Les principaux pays producteurs de pétrole, dont l'Arabie saoudite et la Russie, devraient conclure un accord sur une réduction de la production de pétrole lors d'une réunion prévue jeudi seulement si les Etats-Unis se joignent à cet effort, a appris Reuters lundi de trois sources au sein de l'"Opep+".

Face à la crise du secteur, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés parmi lesquels la Russie ont entamé la semaine dernière des discussions sur une baisse de production équivalant à 10% de la demande globale.

Mais ce groupe connu sous le nom de l'"Opep+" veut que d'autres pays extérieurs à l'Opep, en particulier les Etats-Unis, participent à une éventuelle baisse de production. "Sans les USA, pas d'accord", a dit l'une des sources.

Par ailleurs, selon un haut responsable russe, les ministres de l'Energie des pays du G20 et des représentants d'organisations internationales auront vendredi une réunion par visioconférence. Les efforts visant à impliquer les Etats-Unis dans un nouvel accord de réduction de l'offre de pétrole seront à l'ordre du jour, a précisé cette source.

---

AIR FRANCE-KLM: PARIS ET AMSTERDAM ONT PROMIS LEUR AIDE-PRESSE

PARIS - La directrice générale d'Air France, Anne Rigail, se félicite de la promesse des gouvernements français et néerlandais d'apporter leur aide à Air France-KLM, durement touché par la pandémie de coronavirus, dans un entretien publié lundi par Le Figaro, sans confirmer le montant que la compagnie aérienne cherche à emprunter auprès des banques.

"Le soutien des Etats français et néerlandais est absolument nécessaire pour passer le cap, nous sommes reconnaissants que les deux gouvernements nous aient promis de l'apporter", déclare Anne Rigail au quotidien. "Le groupe dispose d'une trésorerie de 6 milliards d'euros, mais nous aurons besoin rapidement d'un soutien financier", souligne-t-elle encore.

Selon Anne Rigail, Air France a perdu en quelques jours, le mois dernier, "95 % de (son) activité, avec la fermeture de beaucoup de pays que nous desservons".

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
02:54Tokyo entame la semaine en hausse
AW
24/05Coronavirus-Reprise partielle des vols intérieurs en Inde
RE
24/05DEUTSCHE LUFTHANSA : Allemagne-Lufthansa va reprendre ses vols vers 20 destinations mi-juin
RE
24/05ASTON MARTIN LAGONDA GLOBAL : Automobile-Changements à la tête d'Aston Martin-Financial Times
RE
24/05AngloGold Ashanti ferme une mine qui compte 164 cas de coronavirus
AW
24/05S&P confirme le triple A du canton de Zurich, perspective "stable"
AW
24/05HÔPITAUX, AUTOMOBILE, VACANCES... : le gouvernement prépare la suite du
AW
24/05Spotify se positionne déjà en n°1 du podcast et crispe une partie du milieu
AW
24/05Décès de l'économiste italien Alberto Alesina, théoricien de l'austérité
AW
24/05AIR FRANCE : Des pilotes mettent en garde contre la restructuration du court-courrier
RE
Dernières actualités "Sociétés"