Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Taux

Actualités : Taux
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

L'Argentine a besoin d'une importante restructuration de sa dette (FMI)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
20/03/2020 | 20:00

Washington (awp/afp) - L'Argentine a besoin d'une "importante" restructuration de sa dette, a répété vendredi la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) alors que le pays doit rembourser plus de 30 milliards de dollars d'ici la fin mars.

"Compte tenu de sa capacité d'endettement et du fardeau de la dette existant, un allégement substantiel de la dette des créanciers privés argentins sera nécessaire pour rétablir la viabilité de la dette", a déclaré Kristalina Georgieva dans un communiqué.

A l'issue d'une mission du FMI dans le pays le mois dernier, l'institution de Washington avait déjà estimé que la dette de l'Argentine n'était pas viable appelant les créanciers à la rendre plus supportable.

Mais depuis, la pandémie du coronavirus est venue fragiliser un peu plus l'Argentine. "S'attaquer à ces problèmes est devenu encore plus urgent à la lumière de la pandémie de coronavirus et de son impact sanitaire et économique significatif", relève Mme Georgieva.

Le gouvernement argentin avait lui-même estimé la semaine dernière ne pas avoir d'autre choix, dans un contexte de récession, que de réduire le poids de cette dette, qui s'élève à 311 milliards de dollars et représente plus de 90% du produit intérieur brut.

La dette totale du pays inclut 121,9 milliards (35% du PIB) détenus par des créanciers privés et 72,6 milliards (21,4% du PIB) par des organismes multilatéraux et bilatéraux, dont le FMI.

Le prêt de sauvetage du Fonds de 57 milliards de dollars, très impopulaire, avait été négocié par le président Mauricio Macri, en 2018, prédécesseur de centre-droit d'Alberto Fernandez.

afp/rp

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
04/06TAUX : mesures de soutien PEPP de la BCE bien reçues au 'Sud'
CF
04/06La BCE muscle sa réponse à la pandémie et voit la crise durer
AW
04/06Forte détente du taux d'emprunt à 10 ans italien après les annonces de la BCE
AW
04/06La BCE renforce son bazooka face à la crise du coronavirus
AW
04/06La BCE devrait renforcer son bazooka face à la crise du coronavirus
AW
03/06TAUX : l'appétit pour le risque accélère la remontée des taux
CF
03/06La Banque du Canada maintient son taux directeur à 0,25%
AW
03/06EMPRUNT : la SNCF lève 250 millions de francs à 0,227%, échéance 2030
AW
03/06Peu de mouvement sur les taux hypothécaires en mai
AW
03/06EMPRUNT : Korea Land & Housing lève 200 millions à 0,1925%, échéance 2025
AW
Dernières actualités "Taux"