Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Introduction en bourse d’OVH : Direction... les nuages

08/10/2021 | 16:36
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
2

À l'ère de la digitalisation et de la transition numérique, nos données sont éparpillées un peu partout dans le monde, hébergées sur des serveurs souvent propriété d’une oligarchie numérique bien connue. L’Europe a une longueur de retard en la matière, mais dispose de quelques atouts. OVHcloud compte bien faire rayonner le pavillon français face à des géants du secteur comme Amazon Web Services, Google Cloud ou encore Microsoft Azure. En commercialisant des solutions complètes de multi-cloud et de cloud hybride couvrant un large éventail de besoins et de segments de clientèle, la société espère faire sa place aux côtés des mastodontes outre-atlantique. L’introduction en bourse du groupe français illustre l’ambition de son dirigeant à imposer sa marque à l'échelle internationale. Partons à la découverte d’une des plus grandes entreprises tech de l’hexagone.

Le champion tricolore du cloud

En préambule, précisons que vous lirez le terme “cloud” un peu partout. Il s’agit d’un anglicisme désormais couramment utilisé, que Le Robert définit ainsi : “Ensemble des serveurs distants proposant des services accessibles par le réseau Internet”, tout en recommandant l’utilisation du terme “nuage”. Mais OVH s’appelle “OVH Cloud” et pas “OVH Nuage”, donc… 

OVH cloud est l’un des principaux fournisseurs de services européen de cloud computing, un marché en plein développement. La société a été créée en 1999 par Octave Klaba, un jeune entrepreneur français devenu milliardaire au cap de sa quarantaine. Il a fait du groupe OVH un acteur phare du cloud en Europe. Afin d’atteindre ses ambitions de leader européen, le groupe peut compter sur ses 2400 salariés et ses 33 centres de données (datacenters) sur 12 sites en Europe, en Amérique du Nord, à Singapour et en Australie, abritant plus de 400 000 serveurs. Grâce à l’ensemble du dispositif technologique déployé, OVH peut proposer trois principales offres de cloud  :

1. Services de cloud privé (62% du CA)  : La société propose des solutions de cloud privé pour un tarif mensuel qui dépend des besoins du client. Au sein de ces services nous distinguons deux activités différentes : 

  • Baremetal cloud (45,5% du CA) : Solution à haute performance permettant un accès entièrement automatisé à des serveurs dédiés sur lesquels le client exploite et gère toutes les couches logicielles. Ce service est essentiellement utilisé pour l'hébergement d’application SaaS, l’hébergement de site Internet, l’encodage de média ou encore pour les jeux et le trading à haute fréquence. Le prix des solutions varient entre 50 et 600 euros par mois.
Source : OVHcloud
  • Hosted Private Cloud (16,1% du CA) : Solution fournissant aux clients des serveurs dédiés entièrement automatisés (système d’exploitation et couche de virtualisation) directement gérés par OVH. Deux packs sont disponibles : Essential (entrée de gamme) et Premier (haut de gamme). Les prix varient fortement en fonction des nombreuses options disponibles. Un delta allant de 1000 à plus de 10 000 euros par mois.
Source : OVHcloud

2. Services de Cloud public (13% du CA) :
Solution de calculs et de stockage sur des serveurs partagés. Généralement utilisée pour le traitement d’applications provoquant des montées en charge comme le e-commerce, le streaming vidéo et musical par exemple. Plusieurs packs sont proposés par OVH afin de déterminer la solution la plus adéquate à la situation du client (capacités de calcul, stockage, analyse de données, solution de messagerie électronique…) Les clients paient des frais d’utilisation pour leurs services en fonction de la capacité consommée.
Source : OVHcloud

3. Services cloud web et autres services (25% du CA)
: Solution de service web comme l’hébergement de sites Internet, l’enregistrement de domaines, la téléphonie,  l’accès à Internet et une marketplace de solutions logicielles tierces. Les clients paient des frais mensuels fixes pour ces services et des frais supplémentaires peuvent être additionnés pour des services supplémentaires comme le support par exemple.
.
Source: OVHcloud

La société propose du multi-cloud, autrement dit, l’utilisation de plusieurs services cloud computing et de stockage dans une seule architecture cloud. Elle propose également le cloud hybride qui permet de déployer des connexions entre le cloud privé et public. Grâce à l’ensemble de ses services, le groupe français sert environ 1,6 million de clients, que ce soit des grandes entreprises, des organismes publics, des sociétés technologiques, des PME ou encore un large éventail de particuliers et professionnels du Web. OVH réalise 52% de son chiffre d’affaires en France, 28 % en Europe et 20 % dans le reste du monde.
 
Source : OVHcloud

Le marché du cloud

La société française est l’un des principaux fournisseurs de services cloud privés en Europe avec IBM Cloud en 2020. Concernant cette activité, la part de marché mondiale d’OVH est estimée entre 10 et 15%. Du côté du marché du cloud public, ce dernier est dominé par les colosses américains représentés par Amazon Web Services, Google Cloud Platform et Microsoft Azure, qui se partagent à eux trois environ 70% du marché, OVH représente seulement 1% sur le cloud public.

Le marché du cloud est en pleine évolution avec des dépenses estimées entre 100 et 120 milliards d’euros en IaaS (Infrastructure-as-a-Service) et PaaS (Platform-as-a-Service) à l'échelle internationale. Le marché du cloud a fortement progressé ces dernières années avec une hausse annuelle de 35 à 40% entre 2017 et 2020. Les dépenses en infrastructure informatique cloud sont croissantes à l’échelle mondiale et les estimations prévoient une accélération de ce phénomène dans les prochaines années.


Dépenses annuelles en infrastructure informatique cloud dans le monde entier entre 2013 et 2024 
Source : Statista

Les prévisions en termes de taille de marché en Europe sur le cloud computing sont très favorables, puisque les dépenses devraient être multipliées par 10 en l’espace de dix ans (2020-2030). Jetons un oeil au graphique ci-dessous :

 

Taille du marché du cloud computing de 2017 à 2030
Source : Statista

Pour OVH, ces chiffres devraient continuer à croître dans les prochaines années sous l’effet de l’adoption de solutions cloud par les entreprises. Dans cette optique de marché en pleine mutation, le champion français du cloud a pour ambition d’avoir recours à la croissance externe ciblée afin de consolider ses positions de leader européen et d’accélérer son développement international. Afin d’atteindre ses objectifs, la société devra tenir compte de différents facteurs à risques, notamment ceux liés à la cybersécurité. En effet, la société de par la nature de son activité est exposée à des incidents pouvant mettre à mal les systèmes de OVHcloud. Une violation de la sécurité des données de la société pourrait avoir de lourdes conséquences économiques pour le groupe. Un autre facteur non négligeable est la sécurité des infrastructures pour pallier les risques d’incendies ou de fuites de gaz. L’incendie de mars 2021 d’un centre de données à Strasbourg a engendré une perte de données de certains de ses clients (ceux qui n’avaient pas pris de solutions de sauvegarde de données proposées par OVH cloud) ce qui a poussé le groupe à prendre des mesures pour éviter que de tels épisodes se reproduisent. 

L’hébergeur planifie des investissements liés à l’amélioration de ses centres de données et de ses sites de production afin qu'ils soient conformes avec l’évolution de la réglementation applicable. OVH prévoit un budget de 16 millions d’euros en 2022 afin d’améliorer la sécurité de ses infrastructures (protection, détection et extinctions d’incendie et de fuite de gaz.) Par ailleurs, la société tient à être un acteur du développement durable et a pour objectif d’atteindre une énergie 100% renouvelable d’ici 2025 mais aussi de devenir complètement neutre en carbone à l’horizon 2030.

Les finances 

OVH vise un prix d’émission entre 18,5€ et 20€. Afin de proposer l’analyse financière la plus juste possible, nous retiendrons le prix médian comme prix d’émission, soit 19,25€. Ainsi, l’ensemble des ratios boursiers et financiers seront calculés à partir de cette valeur.

Avec une émission maximale de 18 918 919 nouvelles actions, la capitalisation boursière du groupe français devrait donc se situer entre 3,50 et 3,75 milliards d’euros. Avec 655 millions de chiffre d'affaires estimés pour 2021, OVH Groupe pourrait ainsi se voir valoriser pour 5,5 fois son chiffre d'affaires [P/S]. De plus, il est important de prendre en compte l’incendie de Strasbourg dont les dégâts ont, selon les estimations du groupe, impactés le chiffre d'affaires à hauteur de 28,1 millions d’euros de manque à gagner.

Comparativement aux autres acteurs de son secteur, OVH Groupe concentre l’essentiel de ses activités sur le cloud. Ce qui rend compliqué toute comparaison avec Amazon, Google et Microsoft. Les principaux concurrents d’OVH ont des activités biens plus diversifiées. Néanmoins, la croissance des finances de la société tricolore est bonne et peut indiquer de belles perspectives.

Premièrement, l’EBITDA ajusté a progressé de plus de 69% entre 2018 et 2020, quant à la marge de l’EBITDA, celle-ci se situe entre 38% et 40% du CA.

Le groupe dispose également d’une trésorerie nette excédentaire depuis plusieurs années, portant le total de celle-ci à 84.7 millions d’euros en 2020 (2021 Q3 : 30.5M€).

Les flux de trésorerie opérationnels sont également positifs et en forte progression, passant de 157.5M€ en 2018 à 270.4M€ en 2020 (2021 Q3 : 205.5M€). Néanmoins, les importants flux liés aux activités d’investissements viennent considérablement réduire les free cash flows du groupe. Or à ce stade, il est tout à fait compréhensible que l’entreprise investisse massivement dans sa croissance, ceci est donc loin d'être un point négatif.

Comme l'expliquent les dirigeants, l’objectif est d’investir l’ensemble des bénéfices sur la croissance de l’entreprise. Ils ne prévoient donc pas de distribution de dividendes à moyen terme.

Enfin, la très importante dette financière peut être le point sombre des finances du groupe. Celle-ci culmine à 603,9 millions d’euros en 2020. Cependant, les importants flux de trésorerie et l’émission des nouvelles actions dans le cadre de l’offre sont deux arguments venant contrebalancer ce point. En effet, l’émission devrait permettre de lever près de 350 millions d’euros, de quoi modifier considérablement la structure du capital d’OVH.

L’offre à prix ouvert court du 5 au 13 octobre inclus (20h00 pour les achats par internet). Elle comprend une fraction A1 pour les ordres de 10 à 200 actions et une fraction A2 au-delà.Le résultat de l’OPO sera publié le 14 octobre.

Les perspectives futures d’OVH :

OVH Groupe à clairement défini ses objectifs et fait preuve de belles ambitions. Le groupe à notamment tenu à rappeler que l’émission des nouvelles actions permettra de "financer sa stratégie de croissance, dont notamment le financement de son expansion géographique et la construction des centres de données, du développement des produits nouveaux et le cas échéant des opérations de croissance externe". 

En d’autres termes, OVH souhaite très clairement bousculer les géants du secteur (Amazon, Google, Microsoft…) en devenant un acteur majeur au niveau mondial. Déjà leader européen du Cloud privé, la firme tricolore ne souhaite pas s'arrêter là. Après la France, l'Europe, l'Amérique latine, le Canada et l'Australie, OVH a bien l'intention de faire gonfler son portefeuille de clients, et de nourrir son ambition d'acteur planétaire.

Néanmoins, rien ne semble encore acté pour la firme française qui va devoir jouer des coudes contres les mastodontes de son secteur et en tête de liste les GAFAM.

La preuve en est, Thales à préféré Google à OVH pour lancer un "Cloud de confiance". Néanmoins, OVH signe également des partenariats stratégiques avec des acteurs nationaux et internationaux. En novembre dernier, Google s’associait à OVH pour déployer une nouvelle offre nommée Hosted Private Cloud, qui permet le stockage de données tout en donnant accès aux logiciels de Google. Plus récent encore, en avril 2021, face à l’explosion des cyberattaques, Thales et OVH s'associent pour lancer un hébergement “Made In France” des données de la messagerie chiffrée Citadel Team.

Forces : 

  • Positionné sur un marché à forte croissance
  • Forte expérience dans le Cloud computing
  • Une croissance du CA à deux chiffres
  • Des flux de trésorerie opérationnels conséquents
  • Un acteur rare dans le paysage européen

Faiblesses : 

  • Une dette importante à surveiller 
  • Des concurrents puissants (Google, Amazon, Microsoft)

© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
2
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET INC. 0.62%2963.73 Cours en différé.69.10%
MICROSOFT CORPORATION 0.01%334.97 Cours en différé.50.60%
MSCI SINGAPORE (GDTR) 0.70%6433.502 Cours en temps réel.8.75%
OVH GROUPE S.A. 0.52%21.45 Cours en temps réel.0.00%
THALES -0.86%73.92 Cours en temps réel.-0.48%
WISDOMTREE CLOUD COMPUTING UCITS ETF - ACC - USD 0.22%54.44 Cours en différé.2.07%
Réagir à cet article
ssylvain - Il y a 2 mois arrow option
J'étais parti pour, mais les bilans ne sont pas terribles, et donc j'ai des doutes. Dommage que vous survoliez ces informations. Quand à "bousculer les GAFAM"...hum ! A moins d'en faire un champion Européen du cloud à terme.
4
  
DaveCoen - Il y a 1 mois arrow option
"Baremental", elle est belle celle-là :-)
1
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Sociétés"
10:58DANONE : RBC relève son opinion à 'performance en ligne'
CF
10:57Le promoteur chinois Evergrande a fait défaut sur un paiement
AW
10:54TX GROUP : les investisseurs alléchés par le dividende exceptionnel
AW
10:54PLASTIC OMNIUM : Oddo réitère son conseil sur le titre
CF
10:51SPORTS D'HIVER : le coût des vacances a évolué très différemment
AW
10:50L'attentisme gagne les marchés avant l'inflation américaine
AW
10:50VITESCO : Kepler Cheuvreux relève son opinion
ZD
10:49La prudence freine le rebond européen avant l'inflation US
RE
10:47Le magnat franco-israélien Beny Steinmetz arrêté à Athènes
AW
10:47INTERPARFUMS : soutenu par la révision à la hausse de ses objectifs 2021
AO
Dernières actualités "Sociétés"