Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Il va y avoir du sport

13/12/2021 | 09:01
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

Ça va bouger cette semaine sur les marchés financiers, avec des rendez-vous fixés par quatre banques centrales, dont la Fed dès mercredi. Vendredi dernier, l'inflation américaine record est passée comme une lettre à la poste. La semaine va débuter en hausse malgré le compte-à-rebours monétaire. Ce matin, on parle de Chine, de marché du travail en fusion et de Peloton Interactive.

Les investisseurs ont décidé vendredi que l'inflation annuelle américaine la plus élevée des 39 dernières années – la hausse des prix a atteint 6,8% en novembre – n'empêcherait pas les indices de se rapprocher des records annuels touchés en novembre. Le S&P500 a terminé sur un gain de 0,95%, son meilleur niveau de la séance. En Europe, la statistique américaine avait plutôt suscité la prudence avec des indices qui avaient clôturé en baisse, quoique modérée. L'événement le plus attendu de la semaine dernière n'en était donc pas un. Il semble que Wall Street considère que novembre a marqué le point haut de l'épisode inflationniste. C'est la meilleure explication possible, même si a posteriori c'est toujours plus simple.

Dans un tel contexte d'invulnérabilité des marchés actions, doit-on encore considérer que les rendez-vous prévus par les banquiers centraux cette semaine sont importants ? Je dirai bien oui quand même, dans la mesure où les circonstances les obligent à sortir de leurs discours assommants habituels. En plus, il y aura quatre décisions de politique monétaire entre mercredi et vendredi, par les quatre banques centrales les plus suivies de la planète, si l'on excepte la représentante chinoise (PBOC), qui fonctionne un peu différemment. La Réserve fédérale américaine ouvrira le bal mercredi, suivie de la Banque centrale européenne et de la Banque d'Angleterre jeudi puis de la Banque du Japon dans la nuit de jeudi à vendredi. Malgré tout le respect dû aux trois dernières, c'est la Fed américaine qui intéresse vraiment les investisseurs. "La Fed pourrait et devrait relever ses taux cette semaine", estime le facétieux patron de la stratégie de Bank of America, Michael Hartnett, qui juge toutefois plus probable que le premier tour de vis attendra mars, pour "calmer un marché du travail en fusion". Historiquement en effet, la Fed est toujours intervenue sur les taux quand l'emploi partait en quenouille. Et actuellement, la surchauffe est présente dans tous les indicateurs à disposition de la banque centrale américaine.

Je ne reviens pas sur les mécaniques subtiles de l'interaction entre resserrements monétaires et marchés actions, faute de place. Mais vous savez probablement que des taux plus élevés réduisent la liquidité et que c'est généralement une mauvaise nouvelle pour la dynamique économique et financière. Alors pourquoi font-ils ça, me demanderez-vous ? Parce qu'il est a priori des maux encore plus terribles si la machine s'emballe.

Pour autant, les investisseurs continuent à regarder vers le haut à court terme, grâce à certains catalyseurs. Je parlais la semaine dernière d'un réveil potentiel de la Chine. C'est à nouveau un sujet et une source d'optimisme pour les marchés, qui ont noté les petits pas réalisés par Pékin pour sortir de la crise immobilière, contrôler le yuan ou pour dégager des marges de manœuvre additionnelles aux banques domestiques. Les investisseurs pensent que le parti communiste chinois a entamé un programme de relance économique encore diffus, mais qui pourrait gagner en vigueur dans les semaines à venir. En tout cas, les places boursières de Chine continentale sont en vive hausse depuis le début du mois de novembre.

Pour donner un peu de légèreté à ce lundi qui démarre comme un cauchemar avec un froid de canard et un armée de banquiers centraux, une séquence anecdote. Vous connaissez peut-être Peloton Interactive. Cette société américaine fut un temps hyper à la mode avec ses vélos d'intérieur et ses tapis de course connectés, qui promettaient de démocratiser le sport à la maison. Peloton a même été présentée au début de la pandémie comme une valeur covid par excellence, probablement à juste titre. Malheureusement, la société a connu des déboires techniques et managériaux qui ont ramené l'action de 171 USD en janvier dernier à 38 USD actuellement. Action qui a connu une nouvelle rechute de 16% en deux séances jeudi et vendredi. La cause ? La mort de Mister Big, un personnage clef "Sex and the City", dès le premier épisode de la suite de la série à succès, baptisée "And Just Like That". Vous l'avez peut-être compris, Mister Big est mort sur un vélo Peloton, après une séance animée par un entraîneur virtuel de la marque. La baisse de l’action est-elle justifiée ? Chacun se fera son opinion, mais cela illustre une fois de plus la porosité nouvelle entre deux mondes qui s'ignoraient jusque-là, le divertissement et la bourse. Comme les actions mèmes. Ou l'investissement en un clic, comme on parie sur un match de football. Pour être totalement transparent, je souligne que le Crédit Suisse a sabré vendredi sa valorisation du dossier de 112 à 50 USD. Mais la première explication est bien plus sympa.

La semaine va démarrer en hausse en Europe. La bonne tenue de Wall Street vendredi et les nouvelles en provenance de Chine prennent le pas sur les tensions géopolitiques à la frontière ukrainienne et sur la vigueur retrouvée du coronavirus, en particulier au Royaume-Uni, décidément un vrai laboratoire à ciel ouvert pour le reste des économies occidentales. Le CAC40 grappille 0,07% à 6996 points peu après l'ouverture.

Il va y avoir du sport, la chanson du matin.

Les temps forts économiques du jour

Aucun indicateur majeur n'est en vue aujourd'hui. Au Japon, l'indice manufacturier Tankan a atteint 18 points, légèrement en-deçà des attentes.

L'euro se négocie 1,2955 USD. Calme plat sur l'once d'or, à 1786 USD. Le pétrole est ferme à 72,72 USD le baril WTI et 76,11 USD le baril de Brent. La dette américaine à 10 ans offre un rendement quasiment inchangé de 1,49%. Le bitcoin perd 2% à 49 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Anglo American : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 4100 à 3700 GBp.
  • Arkema : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à souspondérer en visant 102 EUR.
  • AXA : Morgan Stanley relève son objectif de 27 à 30 EUR.
  • Bpost : Berenberg passe d'acheter à conserver en visant 9 EUR.
  • Compass : Jefferies reste à l'achat avec un objectif relevé de 1660 à 1900 GBp.
  • Egide : GreenSome Finance reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 1,74 à 1,85 EUR.
  • Forsee Power : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 12 EUR.
  • Freenet : Jefferies reste à l'achat avec un objectif relevé de 24,50 à 26,10 EUR.
  • Hexpol : Berenberg passe de vendre à conserver en visant 110 SEK.
  • Kojamo : Goldman Sachs passe d'achat à neutre en visant 23 EUR.
  • Mercialys : Goldman Sachs passe de neutre à achat en visant 10,70 EUR.
  • NN Group : Barclays passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 55 EUR.
  • Royal Mail : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 650 GBp.
  • Scout24 : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 70 EUR.
  • Sodexo : Jefferies reste à l'achat avec un objectif relevé de 85 à 91 EUR.
  • Solvay : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 111 EUR.
  • Umicore : Goldman Sachs passe d'achat à neutre en visant 38 EUR.
  • Victorian Plumbing : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 260 à 130 GBp.
  • Vitesco : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 88 EUR.
  • Volution Group : Jefferies reste à conserver avec un objectif ajusté de 550 à 560 GBp.
  • Wizz Air : HSBC passe de conserver à alléger en visant 3634 GBp.
  • WPP : HSBC passe de conserver à acheter en visant 1300 GBp.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Valérie Chapoulaud-Floquet rejoint le conseil d'administration de Danone.
  • Sanofi présente des données positives avec Dupixent chez les jeunes enfants.
  • Beñat Ortega sera nommé directeur général de Gecina à l’issue de l’assemblée générale du 21 avril 2022.
  • Air France-KLM a remboursé 500 M€ du PGE de 4 Mds€, l'échéance finale repoussée au mai 2025.
  • Eurofins optimise sa gamme de tests cliniques et Covid-19 au Japon grâce à l'acquisition de Genetic Lab.
  • Solutions 30 coopte Pascale Mourvillier au sein de son conseil de surveillance.
  • Safe signe un financement dilutif de 8 M€ sous forme d'OCEANE avec EHGOS.
  • Covivio tient sa journée investisseurs aujourd'hui.
  • Newen Studios (TF1) et Sigrid Dyekjaer lancent la société de production de documentaires Real Lava.
  • Nicox renforce son management.
  • GeNeuro obtient de la part du gouvernement suisse un financement de 6,7 MCHF.
  • Mauna Kea se réorganise en se concentrant sur la pneumologie interventionnelle robotisée et l'imagerie moléculaire. Le directeur général démissionne.
  • OSE Immunotherapeutics présente de premières données précliniques d'efficacité d'OSE-127, antagoniste du récepteur à l'IL-7, dans la leucémie aiguë lymphoblastique.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIR FRANCE-KLM 2.31%4.251 Cours en temps réel.7.34%
ANGLO AMERICAN PLC 1.58%3467 Cours en différé.13.16%
ARKEMA -4.17%112.55 Cours en temps réel.-5.17%
ASSICURAZIONI GENERALI S.P.A. 0.56%18.1 Cours en différé.-3.38%
AXA -1.60%23.045 Cours en temps réel.-10.56%
BPOST SA/NV -1.49%5.605 Cours en temps réel.-25.81%
COMPASS GROUP PLC -2.17%1688 Cours en différé.4.51%
COVIVIO -2.90%65.4 Cours en temps réel.-6.72%
CREDIT SUISSE GROUP AG -1.69%6.528 Cours en différé.-25.16%
CSL LIMITED 0.33%274 Cours en différé.-6.06%
DANONE -2.49%54.11 Cours en temps réel.1.65%
DFDS A/S -3.68%267 Cours en différé.-20.57%
EGIDE S.A. -1.29%0.92 Cours en temps réel.-34.83%
EUROFINS SCIENTIFIC SE 2.96%85.66 Cours en temps réel.-23.53%
FORSEE POWER 0.00%3 Cours en temps réel.-47.00%
FRAPORT AG -1.73%50.1 Cours en différé.-13.86%
FREENET AG -1.30%22.85 Cours en différé.-0.52%
GECINA -2.16%104.4 Cours en temps réel.-13.18%
GENERAL MOTORS COMPANY 0.61%36.121 Cours en différé.-38.89%
GENEURO SA 2.27%3.15 Cours en temps réel.-13.24%
HEXPOL AB (PUBL) -0.58%86.2 Cours en différé.-28.52%
KOJAMO OYJ -0.22%18.17 Cours en différé.-14.27%
MAUNA KEA TECHNOLOGIES -0.79%0.502 Cours en temps réel.-33.86%
MEDIOBANCA S.P.A. -1.03%9.572 Cours en différé.-4.33%
MERCIALYS -3.84%8.65 Cours en temps réel.4.96%
NICOX SA. 3.15%1.836 Cours en temps réel.-30.33%
NN GROUP N.V. -2.26%46.25 Cours en temps réel.-0.61%
NORSK HYDRO ASA -0.55%72.58 Cours en temps réel.4.98%
OSE IMMUNOTHERAPEUTICS -1.78%6.62 Cours en temps réel.-34.44%
PELOTON INTERACTIVE, INC. 3.12%14.875 Cours en différé.-59.68%
POSCO HOLDINGS INC. -1.04%285000 Cours en clôture.3.83%
RAMSAY HEALTH CARE LIMITED 0.23%78.8 Cours en différé.9.96%
ROYAL MAIL PLC -11.74%302.2 Cours en différé.-32.33%
S&P 500 -0.41%3909.09 Cours en temps réel.-17.68%
SAFEHOLD INC. 2.34%41.3397 Cours en différé.-49.23%
SANOFI -0.85%100.06 Cours en temps réel.13.93%
SCOUT24 SE 1.86%56.86 Cours en différé.-9.12%
SODEXO -2.13%70.82 Cours en temps réel.-6.10%
SOLUTIONS 30 SE -0.21%5.57 Cours en temps réel.-21.32%
SOLVAY SA -4.59%88.04 Cours en temps réel.-9.71%
STHREE PLC -2.20%356 Cours en différé.-21.55%
TF1 -0.46%7.5 Cours en temps réel.-13.64%
UMICORE -3.90%39.87 Cours en temps réel.16.06%
UNICREDIT S.P.A. 1.35%10.1 Cours en différé.-26.43%
VICTORIAN PLUMBING GROUP PLC 1.05%57.8 Cours en différé.-51.77%
VIFOR PHARMA AG 6.29%190 Cours en différé.10.17%
VITESCO TECHNOLOGIES GROUP AG 5.50%42.58 Cours en différé.-6.57%
VOLUTION GROUP PLC -1.82%351.5 Cours en différé.-35.26%
WIZZ AIR HOLDINGS PLC -0.26%3061 Cours en différé.-26.72%
WPP PLC -2.42%944.6 Cours en différé.-13.53%
Plus d'actualités
Un pas en avant, deux pas en arrière
Un pas en avant, deux pas en arrière
Powell n'a pas cassé l'ambiance
Powell n'a pas cassé l'ambiance
A la recherche du point de bascule
A la recherche du point de bascule