Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie & Forex

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

France : nouvelle baisse en trompe-l'oeil du chômage au deuxième trimestre

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
13/08/2020 | 07:36

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) a connu une baisse en France au deuxième trimestre, en raison d'effets mécaniques provoqués par le confinement, a indiqué jeudi l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Le taux de chômage au sens du BIT s'est inscrit à 7,1% en France, hors Mayotte, au deuxième trimestre 2020, en recul de 0,7 point par rapport au trimestre précédent.

Cette baisse résulte des effets du confinement sur la recherche d'emploi. Selon la définition du BIT, une personne est considérée comme étant au chômage si elle satisfait un certain nombre de critères, notamment être âgée de 15 ans ou plus, rechercher activement un emploi et être disponible pour travailler dans les deux semaines à venir.

Or en raison des mesures de confinement, un grand nombre de personnes ont cessé de rechercher activement un emploi au deuxième trimestre. Le confinement a "en e et fortement a ecté les comportements de recherche active d'emploi sur la première partie du trimestre (pour les personnes sans emploi dont le secteur d'activité privilégié est à l'arrêt par exemple)", a souligné l'Insee. "Au total, au deuxième trimestre 2020, la nette baisse du chômage au sens du BIT ne traduit pas une amélioration du marché du travail mais un e et de con nement des personnes sans emploi qui l'emporte sur l'e et de hausse du nombre de personnes sans emploi", conclut l'Institut.

Ces effets mécaniques expliquaient déjà le recul du taux de chômage au premier trimestre, qui avait alors baissé de 0,3 point de pourcentage par rapport au quatrième trimestre 2019.

-Julien Marion, Agefi-Dow Jones ; 01 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed : LBO

Agefi-Dow Jones The financial newswire

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
11:15L'euro, le dollar et la livre stables en début de séance européenne
AW
11:14CONSEIL FÉDÉRAL SUISSE : Rapport sur le controlling des achats de la Confédération concernant l'année 2019
PU
11:03LA MINUTE MACRO : Stress test, faillite bancaire et enseignement de l’histoire
10:49BANQUE CENTRALE DU LUXEMBOURG : Communiqué de presse -
PU
10:33Les actions reculent, la situation sanitaire inquiète
RE
10:21GB : petite progression des ventes au détail en août (+0,8%)
AW
10:14En Europe, la quarantaine remise en cause par l'industrie du voyage et du tourisme
RE
09:29LCGB CONFÉDÉRATION LUXEMBOURGEOISE : Première réunion de travail du « Gesondheetsdësch »
PU
09:18Réunion lundi à Béthune avec la direction de Bridgestone
RE
09:03Unibail-rodamco-westfield chute encore de 4% après l'annonce d'une augmentation de capital, klépierre cède encore 3,2%
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"