Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

France: la dette publique redescend à 114,9% du PIB à la fin juin

24/09/2021 | 09:42
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Paris (awp/afp) - La dette publique française est retombée à 114,9% du PIB fin juin après un pic à 118,1% fin mars, a rapporté l'Insee vendredi.

En valeur, la dette publique au sens de Maastricht a toutefois augmenté de 23,7 milliards d'euros d'avril à fin juin, pour atteindre 2762 milliards d'euros. Au trimestre précédent, l'augmentation avait été de 89 milliards.

La baisse en pourcentage est "principalement due au rebond du PIB (Produit intérieur brut) lié à la reprise", explique l'Institut national des statistiques dans son communiqué.

Selon les prévisions du gouvernement dans son projet de budget pour 2022 présenté mercredi, la dette publique devrait s'élever à 115,6% cette année puis 114% l'an prochain.

Le traité européen de Maastricht de 1992 fixait une limite de dette publique à 60% du PIB, que la France a dépassée à la fin de l'année 2002, pour ne plus jamais repasser en-dessous depuis.

Fin 2019, avant la crise du Covid-19, la dette publique française s'élevait à 97,6% du PIB.

L'augmentation de la dette au deuxième trimestre est due pour 20 milliards à l'Etat, tandis que la Société du Grand Paris (SGP) y a contribué à hauteur de 2 milliards et les régions pour 1 milliard d'euros, précise l'Insee.

L'Institut indique encore qu'au deuxième trimestre "les administrations publiques ont puisé dans leur trésorerie accumulée depuis le début de la crise sanitaire pour subvenir à leurs besoins de financement", et que leur dette nette, de laquelle sont déduits les dépôts et créances détenus sur d'autres institutions, a augmenté de 68,1 milliards d'euros pour atteindre 103% du PIB.

afp/jh


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
15/10TAUX : tension dans le sillage de prix pétroliers au zénith
CF
14/10CENTRALE DES LETTRES DE GAGE : niveau recourd du portefeuille d'emprunts
AW
14/10TAUX : très bonne séance en Europe, gain modeste sur T-Bonds
CF
14/10EMPRUNT : Banco de Chile lève 130 millions de francs
AW
14/10Singapour resserre sa politique monétaire face au risque d'inflation
AW
13/10USA : la Fed pourrait commencer les réductions d'achats d'actifs dès novembre
AW
13/10TAUX : détente générale, T-Bonds en hausse malgré CPI à 5,4%
CF
13/10EMPRUNT : Pacific Life Global Funding lève 300 millions à 0,25%, échéance 2028
AW
12/10USA : les progrès attendus sur l'emploi sont "presque réalisés"
AW
12/10USA : les progrès attendus sur l'emploi sont "presque respectés"
AW
Dernières actualités "Taux"