Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

France-Macron reconnaît les crimes "inexcusables" du 17 octobre 1961

16/10/2021 | 17:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
4

PARIS, 16 octobre (Reuters) - Emmanuel Macron a participé samedi à une commémoration de la répression violente d'une manifestation organisée à Paris le 17 octobre 1961 par la branche française du Front de libération nationale (FLN) algérien, le chef de l'Etat reconnaissant que des "crimes (...) inexcusables pour la République" ont été commis à cette occasion.

Alors que le FLN avait appelé à protester contre un décret interdisant aux seuls Algériens de sortir de chez eux après 20h30, la répression fut "brutale, violente, sanglante", selon les termes d'un communiqué de la présidence de la République, qui évoque l'arrestation de "près de 12.000 Algériens", "de nombreux blessés" et "plusieurs dizaines" de morts dont les corps furent jetés dans la Seine.

Alors que le bilan des événements 17 octobre 1961 a longtemps été passé sous silence par les autorités et n'a jamais pu être établi précisément, des historiens évoquant jusqu'à plus de 200 morts, Emmanuel Macron a souligné la gravité des faits commis à l'époque par la police sous l'autorité du préfet de Paris, Maurice Papon.

Le chef de l'Etat avait auparavant observé une minute de silence lors d'une cérémonie organisée au pont de Bezons, au nord-ouest de Paris, d'où étaient partis de nombreux manifestants et où des corps avaient été repêchés dans la Seine.

"De nombreuses familles n'ont jamais retrouvé la dépouille de leurs proches, disparus cette nuit-là. Le président de la République rend hommage à la mémoire de toutes les victimes", selon le communiqué de l'Elysée.

"La France regarde toute son Histoire avec lucidité et reconnaît les responsabilités clairement établies. Elle le doit d'abord et avant tout à elle-même, à toutes celles et ceux que la guerre d'Algérie et son cortège de crimes commis de tous côtés ont meurtris dans leur chair et dans leur âme", poursuit le document.

"Elle le doit en particulier à sa jeunesse, pour qu'elle ne soit pas enfermée dans les conflits de mémoires et construise, dans le respect et la reconnaissance de chacun, son avenir." (Reportage Benjamin Mallet; édité par Matthieu Protard)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
4
Réagir à cet article
VONMISES - Il y a 1 mois arrow option
Macron ferait mieux de reconnaître ses propres crimes plutôt que ceux de Papon. Combien de Français mutilés sous Macron ?
2
1
garabedv - Il y a 1 mois arrow option
ça sert a rien de mettre des commentaires ils sont éfacés
1
  
garabedv - Il y a 1 mois arrow option
regardez sur internet le boucher d Oran
1
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
02:37Exclusif-Les USA et Israël vont discuter d'exercices militaires-représentant US
RE
01:42USA-La Chambre des représentants adopte le projet de loi interdisant les produits provenant du Xinjiang
RE
01:19Mexique-Risques de malnutrition et de maladies pour les enfants dans un camp de migrants-Unicef
RE
00:21GameStop dépasse les estimations de revenus trimestriels
ZR
00:15Japan Inc. prévoit une hausse des bénéfices, mais pas des salaires, pour l'année à venir.
ZR
08/12Exclusif - CPP Investments cherche à vendre des groupes d'assurance dans le cadre d'un revirement de stratégie - sources
ZR
08/12JPMorgan enregistre une baisse de 10 % des revenus des marchés au quatrième trimestre par rapport au record de l'année précédente.
ZR
08/12Le régulateur australien donne son feu vert au rachat de l'aéroport de Sydney pour un montant de 17 milliards de dollars.
ZR
08/12La banque centrale d'Australie est sceptique quant au dollar numérique, mais cela pourrait changer.
ZR
08/12BOURSE DE WALL STREET : Wall Street en hausse alors que les craintes sanitaires s'apaisent
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"