Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Coronavirus : le fil des actus positives

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
14/04/2020 | 13:45

Le fil des actualités est déprimant, sur Zonebourse comme sur les autres médias spécialisés ou généralistes. Alors autant se pencher sur les signaux positifs. Cette file a été lancée au début du confinement. Elle regroupe pêle-mêle les sources d'optimisme, qu'elles soient légères ou sérieuses, de portée limitée ou d'importance (attention toutefois aux annonces très opportunistes de certaines entreprises). Prière d'éviter les injures ou les commentaires acerbes, cette liste n'a pas vocation à être exhaustive, ni candide, ni partiale. Vous pouvez signaler les initiatives que nous avons manquées mais que vous avez identifiées via le forum.

Sur le front médical

Des entreprises et des institutions qui réagissent

    • Le Brésil fait à son tour carburer son industrie locale pour produire des respirateurs, après avoir échoué à s'en procurer en les important. Là-bas comme ailleurs, des initiatives privées se développent pour pallier les carences de l'Etat. Nutriex est ainsi parvenue à acheter du matériel médical de protection avec pour objectif de le redistribuer aux hôpitaux. Suzano, Klabin, Embraer, Positivo Tecnologia et la filiale locale de Fiat Chrysler se sont proposés pour fabriquer des respirateurs.

    ARCHIVES

    Sur le front médical

    Avant le weekend de Pâques

    • Les essais Discovery, coordonnés par l'Inserm, devraient rendre leurs premiers enseignements d'ici une dizaine de jours, a déclaré jeudi 9 avril le Professeur Bruno Lina sur Rfi. Le compte-rendu de l'entretien est disponible sur le site internet de la radio.

    • Fujifilm Holdings va commencer un essai de phase II avec Avigan pour les patients atteints de Covid-19 aux États-Unis. Un test a déjà démarré fin mars au Japon.

    • Ramsay Générale de Santé a fait savoir qu'environ 1 250 patients ont été pris en charge dans ses hôpitaux et cliniques en France, dont 860 en Île-de-France. Le groupe fait le constat "d'une stabilisation des admissions de cas graves dans les hôpitaux en Île-de-France".
    • Novacyt annonce deux bonnes nouvelles ce matin concernant son test Covid-19 (Z-Path COVID-19-CE IVD, développé par la filiale britannique Primerdesign). Il a été listé comme éligible pour l'approvisionnement de l'OMS. Par ailleurs, l'entreprise collabore avec AstraZeneca, GlaxoSmithKline et l'Université de Cambridge pour monter un nouveau laboratoire de test au sein de l'Université, en fournissant son test.
    • Biotest, BPL, LFB et Octapharma ont rejoint une alliance formée par CSL Behring et Takeda Pharmaceutical pour mettre au point une potentielle thérapeutique dérivée du plasma pour le traitement du Covid-19. Dans l’immédiat, l'alliance va entamer le développement expérimental d'une immunoglobuline polyclonale anti-SARS-CoV-2 offrant le potentiel de traiter les personnes souffrant de complications graves dues au coronavirus.
    • Toujours, pour suivre l'évolution de la pandémie, le site de l'Université Johns Hopkins donne un aperçu mondial et celui du gouvernement français une cartographie nationale. Les francs-tireurs de Méditerranée-Infection communiquent eux via leur propre site. D'autres sites ont été créés, en particulier corona-data.ch pour la Suisse ou Worldometers qui exploite les données disponibles, mais d'une façon un peu différente de Johns Hopkins.
    • L'Inde, premier producteur mondial de médicaments génériques puisque les laboratoires pharmaceutiques ont massivement délocalisé leur production dans le pays, a débloqué les exportations de 24 traitements et ingrédients, après les restrictions qui avaient été mises en place début mars. Le paracétamol et ses dérivés n'ont en revanche pas été retirés de la liste. Une décision qui pourrait faire suite à un gros coup de pression des États-Unis, selon la rumeur.
    • Biophytis lance un nouveau programme de développement clinique avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l'insuffisance respiratoire associée au Covid-19. Ce programme, baptisé COVA, pourrait démarrer en phase II/III en France dans les prochaines semaines. Sarconeos est testé actuellement en phase IIb dans la sarcopénie et devrait faire l'objet d'un essai dans la myopathie de Duchenne au second semestre. Une annonce qui coïncide avec le lancement d'une offre de BSA au public.
    • MedinCell relaie les conclusions d'une étude australienne sur le coronavirus menée en laboratoire avec l'Ivermectine sur des cultures cellulaires. L'entreprise est capable de formuler le traitement avec sa technologie BEPO sous forme d’injection à action prolongée pour des doses et des durées variables. A ce stade, aucune étude clinique n'a toutefois encore conclu que Ivermectine est efficace sur le Covid-19. "En cas de résultats positifs, l’Ivermectine injectable à action prolongée basée sur la technologie BEPO offrirait une solution abordable pouvant être rapidement déployée pour faire face à une pandémie globale", écrit MedinCell.
    • Relief Therapeutics a débuté, aux Etats-Unis, une étude clinique avec Aviptadil pour traiter l'insuffisance respiratoire provoquée par le Covid-19. 

    • Un essai clinique original va démarrer en France. Dix malades du Covid-19 se verront administrer une solution issue du sang d'un ver marin aux propriétés oxygénantes. Les bretons d'Hemarina, à l'origine du projet, ont reçu le feu vert des autorités. L'hémoglobine du ver marin, connu pour ses petits tortillons visibles sur les plages, est capable d'acheminer 40 fois plus d'oxygène que l'hémoglobine humaine. La solution sera administrée aux patients en détresse respiratoire.
    • Un médecin français qui officie désormais aux Etats-Unis, à San Francisco, a loué la capacité d'adaptation du système hospitalier hexagonal. Un hommage aux soignants et aux personnels administratifs en ces temps difficiles, à retrouver dans Le Monde.
    • La production monte en puissance. Gilead a confirmé mettre les bouchées doubles pour produire du remdesivir, dont le stock se monte à 1,5 million de doses désormais, ce qui permet de traiter 140 000 patients environ. Le laboratoire assumera le coût logistique si le traitement venait à être validé contre le Covid-19. Par ailleurs, le patron de Sanofi France, Olivier Bogillot, a souligné sur France Inter l'importance de développer un vaccin, dans l'hypothèse où le Covid-19 deviendrait saisonnier. Lors de la même discussion, il a aussi souligné que l'industriel a anticipé la production d'hydroxychloroquine en constituant un stock qui représente environ 300 000 boîtes (de Plaquenil, le nom commercial de l'antipaludique).
    • L'entreprise néerlandaise Igea Pharma, cotée à la Zurich, va fournir des tests chinois de dépistage d'anticorps Covid-19 à certains Etats américains. Son fournisseur assure pouvoir produire 100 000 tests par jour et peut accroître sa cadence (pourquoi ne le ferait-il pas vu le contexte ?). Les tests iront vers les Etats de New York, Californie et de Louisiane. Il s'agit de tests d'anticorps, qui permettent de dépister une personne ayant déjà contracté la maladie.
    • Novacyt signale que son test Covid-19, marqué CE a été "approuvé" par l'Institut Pasteur (pour un rappel des attributions de l'Institut, c'est ici), sans donner d'autres détails. Mais on comprend que le test a été évalué positivement par l'institution. Le test a par ailleurs été validé en Thaïlande.
    • Le laboratoire Redhill, dont Cosmo Pharmaceuticals est partenaire, a obtenu en Italie un feu vert pour tester un traitement expérimental destiné aux patients infectés par le Covid-19 et dont la vie est menacée. Cet inhibiteur sélectif de sphingosine kinase-2 présente des propriétés anti-cancéreuses, antivirales et anti-inflammatoires. Le candidat est testé en phase II aux Etats-Unis dans le domaine oncologique. Un essai identique a été lancé en Israël. En Italie, 140 patients sont concernés.
    • Les laboratoires pharmaceutiques se mettent tous à chercher des traitements contre le Covid-19. GlaxoSmithKline ne déroge pas à la règle avec un projet de codéveloppement avec Vir Biotechnology, pour accélérer la recherche sur VIR-7831 et VIR-7832. GSK va entrer au capital de Vir en échange de 250 M$ d'argent frais à 37,73 USD l'action. Il s'agit du deuxième partenariat de la société californienne Vir avec un important fabricant de médicaments pour le développement d'un traitement potentiel contre le coronavirus, puisqu' un premier accord avait été signé avec Biogen.

    Jusqu'au vendredi 3 avril

    • Sanofi sera en mesure de produire des millions de doses d'hydroxychloroquine si les résultats des essais cliniques en cours confirment l'efficacité de ce médicament contre le Covid-19, la maladie provoquée par le nouveau coronavirus apparu en Chine en décembre dernier, a déclaré jeudi le directeur général Paul Hudson. Le groupe travaille actuellement à plus de 93% de ses capacités de production, a-t-il précisé, en "surproduisant" l'antipaludique.
    • Novartis et Incyte vont lancer une étude clinique avec Jakavi (ruxolitinib) sur des patients présentant un choc cytokinique lié au Covid-19. La molécule sera testée en complément des traitements couramment utilisés.
    • Biosynex va fournir gratuitement d’ici le 15 avril prochain aux hôpitaux du Grand-Est de la France des équipements de prévention, dont 1 000 thermomètres sans contact Thermoflash (en stock), 1 000 chambres d’inhalation et 50 000 masques chirurgicaux commandés par la société.
    • Sermo, qui se présente comme "la plus grande entreprise de collecte de données sur les soins de santé et la plus grande plateforme sociale pour les médecins" (non vérifié par nous soins), a publié les résultats d'une étude menée auprès de 6 200 médecins sur les schémas de traitement du Covid-19, dans 30 pays. Il y est notamment question des traitements les plus utilisés, en particulier l'hydroxychloroquine.
    • Obviohealth lance sur 12 mois un programme de surveillance de la prévalence du COVID-19, des symptômes et de l'immunité acquise face à la maladie aux Etats-Unis, via une application mobile et une plateforme numérique auprès de dix mille Américains volontaires afin de cartographier leurs déplacements pendant la pandémie mondiale de COVID-19.

    • Les informations détaillées sur le coronavirus en France sont toujours disponibles via ce tableau de bord.
    • 20 médecins des régions PACA et Auvergne Rhône Alpes vont rejoindre leurs collègues des régions Ile de France et Grand Est pour les épauler. Des infirmiers et des internes "expérimentés en réanimation" vont également rejoindre les deux régions les plus affectées. Au total, 320 soignants, ont indiqué hier soir les autorités françaises. Les évacuations, notamment par TGV médicalisés, ont permis de transporter 344 patients vers des régions moins tendues au niveau des infrastructures médicales.
    • On espère de premiers résultats dans les jours qui viennent concernant l'étude Discovery mise en place par le consortium Reacting mené par l'INSERM, qui teste cinq traitements, dont la chloroquine. En parallèle, le CHU d'Angers a lancé l'étude HYCOVID pour déterminer si l'hydroxychloroquine a un effet positif quand elle est administrée précocement, comme le suggère le Professeur Didier Raoult. Le protocole est disponible sur le site ClinicalTrial et un éclairage utile est fourni par Sciences et Avenir.

    • Pour couper court à certaines inepties qui circulent sur les réseaux sociaux, Ramsay Générale de Santé a expliqué la façon dont son réseau prend en charge des patients atteints du Covid-19, avec environ 1200 lits dédiés. Les détails sont ici.

    Avant le jeudi 2 avril

    • BioMérieux va produire à partir d'avril plusieurs centaines de milliers de tests PCR du coronavirus, qui s'adressent prioritairement aux laboratoires hospitaliers et laboratoires de ville français. Les autorités hexagonales espèrent procéder à 50.000 tests par jour d'ici la fin du mois d'avril.
    • Eurobio Scientific a lancé le test automatisé MagLumi Covid-19 de son partenaire SNIBE pour la sérologie Covid-19, après avoir obtenu le marquage CE. "Ces tests s’inscrivent dans la deuxième phase de l’épidémie, où, après les tests de biologie moléculaire pour détecter la présence spécifique du virus, il faut recourir à des tests sérologiques pour identifier la présence d’anticorps contre COVID-19 chez les patients", indique l'entreprise. Le parc actuel d'automates est modeste (une dizaine en France et au Benelux), mais des précommandes pour 20 machines ont eu lieu.
    • Ipsen a fait un don de 2 M€ à l'Institut Pasteur pour soutenir la recherche sur le Covid-19. L'Institut a monté dès janvier une équipe de 300 personnes à Paris pour répondre à l'épidémie.
    • Qui le savait ? Le cigarettier British American Tobacco a une filiale de biotechnologie aux Etats-Unis, Kentucky BioProcessing, qui s'est lancée dans le développement d'un vaccin contre le covid-19. Le candidat est testé en préclinique actuellement.

    Avant le mercredi 1er avril

    • Johnson & Johnson a sélectionné un vaccin-candidat contre le Covid-19, qui sera testé sur des humains d'ici septembre et pourrait être prêt début 2021. Le vaccin expérimental, Ad26 SARS-CoV-2 utilise une technologie proche de celle qui avait permis de développer un candidat-vaccin contre Ebola. Cette annonce démontre une fois de plus qu'un vaccin ne peut être lancé en un claquement de doigt, contrairement à ce que certains laissent croire.
    • Le laboratoire américain Aptorum Group lance un projet de R&D ciblant le groupe des coronavirus, en utilisant sa plateforme propriétaire pour sélectionner au moins trois candidats médicaments potentiels parmi plus de 2 600 molécules thérapeutiques approuvées. Dans ce projet, une collaboration a été scellée avec Covar Pharmaceuticals et le service de microbiologie de l'Université de Hong Kong. L'objectif est de réaliser des évaluations précliniques.
    • Moderna et Johnson & Johnson ont signé d'importants accords avec les autorités américaines pour mettre en place des capacités de production très importantes pour produire à terme des vaccins contre le coronavirus, une fois qu'ils auront été développés. Par exemple, l'accord avec J&J se chiffre à 1 Md$. Des discussions avec deux autres laboratoires seraient en cours pour les mêmes objectifs.
    • Intrasense propose aux équipes médicales la gratuité de sa solution Myrian de visualisation de radiologie conventionnelle (XM-XR), de visualisation de scanner (XM-CT) et de segmentation pulmonaire (XP-Lung) incluant le nouveau protocole spécifique dédié au Covid-19.

    Avant le mardi 31 mars

    • Les premiers résultats de l'essai clinique européen Discovery, qui teste notamment la choloroquine, seront disponibles en fin de semaine, a indiqué la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, Frédérique Vidal. Ce premier bilan permettra de poursuivre les essais, de les arrêter ou d'inclure d'autres traitements. L'essai doit inclure 800 patients, avec un recrutement facilité par l'expansion de l'épidémie.

    • Relief Therapeutics et son partenaire NeuroRx ont reçu le feu vert de la FDA et de l'EMA pour tester Aviptadil pour le traitement des conséquences du Covid-19. 
    • L'hydroxychloroquine est le plus grand espoir de traitement contre le coronavirus, selon le directeur général de Novartis Vas Narasimhan, dans une interview publiée dimanche par le Sonntags Zeitung. La division générique du groupe, Sandoz, s'est dite prête à donner 130 millions de doses si les essais cliniques en cours confirment l'efficacité de ce traitement contre le Covid-19. Novartis précise que trois autres traitements qu'il produit, Jakavi, Gilenya et Ilaris sont aussi testé contre le coronavirus.
    • Sanofi a traité un premier malade du Covid-19 avec Kevzara hors des Etats-Unis. L'essai est mené en Espagne, en Italie, en France, au Canada et en Russie. "Kevzara inhibe l’interleukine 6 qui pourrait jouer un rôle dans la réponse immunitaire inflammatoire à l’origine du syndrome de détresse respiratoire aiguë observé chez les patients présentant une forme sévère de COVID-19", explique le laboratoire. Un essai avait démarré auparavant aux Etats-Unis. Une étude menée en Chine sur un autre anticorps dirigé contre le récepteur IL-6 avait donné des résultats prometteurs.
    • Novacyt a désormais dépassé le cap des 20 M€ de commandes pour son test Covid-19, désormais validé dans de nouveaux pays, l'Inde et l'Argentine. La société cherche à accroître ses capacités de production. 
    • La France a commandé au total à la Chine plus d'un milliard de masques de protection pour les semaines et mois à venir pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran, qui a évoqué un "pont aérien" pour faire venir ces équipements. Un appareil d'Air France a atterri à Roissy dimanche avec 5,5 millions de masques, dont 2,5 millions achetés par LVMH. La capacité de production française de masques serait de 8 millions par jour, selon les autorités. 
    • La FDA a autorisé l'usage de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine en milieu hospitalier sur des malades du Covid-19. 
    • Et toujours, deux outils de suivi de la pandémie : le décompte de l'Université Johns Hopkins et le site Worldometer

    Avant le lundi 30 mars

    • Des chercheurs australiens ont commencé à tester à grande échelle le BCG, un vaccin ancien bien connu contre la tuberculose, pour vérifier s'il est en mesure de protéger le personnel soignant du coronavirus. Environ 4000 membres du personnel de santé vont être vaccinés, a indiqué l'institut Murdoch de Melbourne. Le BCG accroît les capacités immunitaires de base de l'organisme, selon les chercheurs. Les Pays-Bas et le Royaume-Uni explorent aussi cette piste.
    • La société française Biosynex a annoncé trois actualités en relation avec le Covid-19. D'abord, elle va distribuer en France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg la plateforme de biologie moléculaire VitaPCR de Credo Diagnostics, une société de Singapour. Le système permet de détecter la grippe, dont le dernier coronavirus en date, en 20 minutes à partir d'un échantillon prélevé avec un écouvillon au niveau de la fosse nasale ou au fond de la gorge. Le système vient d'obtenir le marquage CE. En outre, la société va commercialiser le kit PCR du chinois Liferiver, lui aussi marqué CE récemment. Enfin, Biosynex lance un test rapide de détection des anticorps spécifiques du Covid-19 à partir d’une goutte de sang. Ce test doit être lancé "à brève échéance". Il permet une détection en 10 minutes des anticorps spécifiques du Covid-19 qui apparaissent environ 10 à 15 jours après la contamination.
    • Sanofi Pasteur a signé un accord avec Translate Bio pour le développement d'un nouveau candidat-vaccin à ARNm contre le virus responsable de la COVID-19 (un projet de longue haleine). Les deux laboratoires ont des accords en cours depuis 2018. Il s'agit de la seconde collaboration de Sanofi sur le sujet, en plus de celle signée avec le BARDA (cf. plus bas dans l'historique).
    • Aux Etats-Unis, un premier patient a été vacciné hier dans l'Etat de Washington, dans le cadre de l'essai mené par le NIH américain avec le mRNA-1273 de Moderna.

    Avant le vendredi 27 mars

    • Eurobio Scientific obtient le marquage CE pour son test COVID-19 propriétaire. Le test EBX 041 SARS CoV2 est produit en interne à un rythme de 20 000 unités par jour, un niveau qui peut être triplé en fonction de la demande, indique l'entreprise dont le site de production est installé aux Ulis. Le test de PCR est utilisable par un grand nombre d'équipements présents en laboratoires de diagnostic. La détection a lieu en 1h15. Eurobio distribue aussi en France le panel du coréen Seegene (ALLPLEX Coronavirus), qui totalise à ce jour 5 M€ de ventes et de commandes.
    • La biotech suisse Relief Therapeutics et son partenaire NeuroRx ont demandé à la FDA l'autorisation de tester Aviptadil pour le traitement du Covid-19.
    • Novartis a rejoint un consortium de recherche associé à la Fondation Bill et Melinda Gates pour accélérer le développement la recherche médicale sur le coronavirus. Le groupe comprend déjà BD, Boehringer Ingelheim, bioMérieux, Eisai, Eli Lilly, GlaxoSmithKline, J&J, Merck MSD, Merck KGaA, Pfizer et Sanofi.
    • Une "Coalition Innovation Santé - Crise Sanitaire" a été montée par France Biotech, France Digitale, MedTech in France, l'AP-HP, Bpifrance, France Assos Santé, EIT Health et AstraZeneca. L'objectif est de "contribuer à désengorger le système de soins et permettre aux patients atteints de maladies chroniques de continuer à être pris en charge". D'autres acteurs se sont joints à l'initiative (le LEEM, Sanofi, Servier, Ipsen, Novartis, UCB, Amgen, TakedaChugai). Des appels à projets thématiques sont lancés pour répondre aux besoins des acteurs de terrain. Ces appels à projets sont opérés par Digital Pharma Lab via une plateforme désormais opérationnelle.

    Avant le jeudi 26 mars

    • Plusieurs informations en provenance de Novacyt ce matin. Sa filiale Primerdesign a signé un accord de distribution mondiale pour son test COVID-19 avec Bruker. Les Philippines ont par ailleurs approuvé la commercialisation du test. En outre, Novacyt a signé un accord de fabrication sous contrat avec Yourgene Health pour produire le test COVID-19 sur son site de Manchester au Royaume-Uni.
    • Partner Therapeutics a lancé un essai clinique en Belgique avec Leukine pour traiter le coronavirus. Le laboratoire américain avait acquis le médicament de Sanofi en 2018. L'AMM d'origine de Leukine remonte à 1991. 

    Avant le mercredi 25 mars

    • bioMérieux annonce que sa filiale BioFire a reçu l’autorisation d'utilisation en urgence de la FDA pour son test BIOFIRE COVID-19. On savait la nouvelle imminente. Le test permet de détecter le coronavirus en à peu près 45 minutes à partir d'un prélèvement nasopharyngé réalisé avec un écouvillon. "Il s’agit du deuxième test lancé sur les trois qui constituent la stratégie de bioMérieux pour répondre à la pandémie de COVID-19", précise le groupe. La capacité de production du test maximale est attendue dans quelques semaines. La base installée de systèmes Biofire installés dans le monde est d'environ 11 000 unités.
    • Roche va renforcer ses capacités de fabrication pour "maximiser la production d'Actemra partout où c'est possible". Le laboratoire et certaines entreprises tierces testent le traitement par voie intraveineuse sur des patients adultes sévèrement touchés par la pneumonie provoquée par le Covid-19.

    Avant le mardi 24 mars :

    • Un essai clinique européen destiné à évaluer quatre traitements expérimentaux pour lutter contre le coronavirus a débuté en France, a indiqué l'Inserm. L'essai "Discovery", inclut notamment la chloroquine, le traitement contre le paludisme qui a obtenu des résultats prometteurs à Marseille, qui suscite encore la controverse. L'étude porte aussi sur remdesivir, lopinavir en combinaison avec le ritonavir et lopinavir / ritonavir en association avec l’interféron bêta. Environ 800 patients atteints de formes sévères du coronavirus vont être testés en France, et 2400 dans d'autres pays d'Europe. Les données rejoindront celles de l'essai "Solidarity" de l'OMS.
    • Les autorités sanitaires américaines ont approuvé samedi un premier test rapide du coronavirus, avec un résultat en 45 minutes, produit par le californien Cepheid. Le français Novacyt a aussi obtenu le feu vert de la FDA pour son test COVID-19. "Avec de nouveaux outils (...), nous entrons dans une nouvelle phase de la détection, où les tests seront beaucoup plus accessibles aux Américains qui en ont besoin", a indiqué le secrétaire à la Santé Alex Azar après l'annonce concernant Cepheid.
    • Une initiative est en train de se mettre en place pour mettre à disposition des capacités de calcul inédites afin de participer à la lutte contre le coronavirus. Des "gamers", des mineurs de Bitcoins et des entreprises technologiques ont décidé de mettre en commun des ressources informatiques. Le projet "Folding@Home" vise à créer un "super ordinateur virtuel" capable d'effectuer des trillions de calculs chaque seconde pour mieux comprendre le COVID-19. Le projet est centralisé par la Washington University de Saint-Louis. Les calculs peuvent par exemple permettre de mieux comprendre comment certains médicaments existants peuvent désarmer de "poches" du virus, à l'image de ce qui avait été réussi avec Ebola. Dans le même esprit, le français Pharnext, spécialiste de la combinaison de traitements existants, a identifié 97 médicaments fréquemment prescrits dans la lutte contre le coronavirus via sa plateforme Pleotheraphy.
    • L'ONU a prévu de créer un fonds spécial pour le traitement des patients atteints par le coronavirus. Ce fonds "multidonateurs" sera dédié à l'aide aux pays en développement, pour que leurs systèmes de santé puissent faire face à la menace.
    • Genentech (Groupe Roche) a reçu le feu vert de la FDA pour tester son Actemra (tocilizumab) en intraveineuse sur des patients adultes souffrant de la pneumonie induite par le Covid-19. Le laboratoire va renforcer le stock des Etats-Unis en assurant que cela n'affectera pas les patients déjà traités.

    Avant le vendredi 20 mars : 

    • La Fédération internationale des fabricants pharmaceutiques (IFPMA) s'est engagée à tout mettre en œuvre pour fournir un vaccin contre le Covid-19 "partout dans le monde", sous 12 à 18 mois. "C'est une promesse que l'industrie [pharmaceutique] fait ensemble", a indiqué Paul Stoffels, vice-président du comité exécutif de Johnson & Johnson, avant d'ajouter que les formalités administratives, telles que les autorisations de mise sur le marché, peuvent être simplifiées et accélérées dans cette course contre la montre, les ressources ne manquent pas et des partenariats public-privé permettent de diluer le risque financier lié aux investissements colossaux qu'exigent la recherche et la production.

    • La France a annoncé une enveloppe de 5 Mds€ sur dix ans en faveur de la recherche, dont 1 Md€ pour la santé, pour mieux préparer le pays à de futures épidémies. Ces fonds vont bénéficier au budget de l’Agence nationale de la recherche, à la rémunération des chercheurs, à la création de nouvelles chaires de professeurs juniors et à une amélioration de l'efficacité du système de recherche.

    • Teva va offrir aux hôpitaux américains 6 millions de tablettes de sulfate d'hydroxychloroquine d'ici le 31 mars et 10 millions sous un mois, a fait savoir le laboratoire. Le traitement pourra ainsi être testé, puisqu'il fait partie des options possibles pour les malades du Covid-19 même si son usage est encore controversé. 

    Avant le jeudi 19 mars :

    • Eurofins Scientific propose désormais des tests de dépistage du Covid-19 en France, en Espagne et au Brésil, en plus de l'Allemagne et des Etats-Unis. Le réseau indique que sa capacité se monte à 10.000 tests par jour (environ 5000 en Europe et 5000 aux Etats-Unis). Ce total devrait passer à 15 000 d'ici le 23 mars.

    • Roche va mener une étude clinique avec l'Actemra (tocilizumab) sur des patients sévèrement touchés par la pneumonie induite par le covid-19. Le laboratoire suisse avait jusqu'ici fourni gratuitement le traitement à des sociétés tierces, mais n'avait pas mené des tests en direct.

    • Le laboratoire américain Regeneron, connu pour être l'allié de Sanofi dans plusieurs développements (dont le Français détient d'ailleurs 21,5%) a annoncé avoir identifié des centaines d'anticorps susceptibles de contribuer au traitement des patients contaminés par le coronavirus. Les deux anticorps les plus prometteurs seront sélectionnés pour développer un traitement combiné, avec possibilité de production à grande échelle d'ici mi-avril. En parallèle, Regeneron et Sanofi testent leur traitement de la polyarthrite rhumatoïde Kevzara sur des patients souffrant de Covid-19.

    • Sanofi, encore, est prêt à offrir aux autorités françaises des millions de doses de l'anti-paludique Plaquenil, qui a donné des résultats "prometteurs" auprès de patients atteints du Covid-19. Pour l'heure, les tests n'ont été menés que sur 24 patients, mais ils ont permis une guérison pour les trois quarts d'entre eux en six jours. Compte tenu de la faiblesse du panel, il faut pousser davantage les investigations. Le Plaquenil (hydroxychloroquine) est un médicament déjà ancien, utilisé pour traiter des maladies auto-immunes.  
    • La Russie, qui n'est pas particulièrement réputée pour ses laboratoires de recherche en biotechnologie, a pourtant commencé à tester un vaccin sur des animaux de laboratoire. Le Centre d'Etat de recherche en virologie et biotechnologie Vektor de Novossibirsk, en Sibérie, a testé une dizaine de vaccins. En juin, le ou les vaccins les plus prometteurs seront proposés.
    • Un premier essai clinique a démarré lundi aux Etats-Unis, en collaboration avec les autorités fédérales, avec un candidat-vaccin de Moderna, dont il avait déjà été questions au début du mois. A Seattle, 45 patients adultes vont être traités avec le composé. Le premier d'entre eux a reçu une injection dès hier. Le traitement doit durer six semaines.
    • Le laboratoire allemand BioNtech a signé un accord avec Pfizer pour codévelopper un vaccin contre le coronavirus, avant même de finaliser les termes financiers : le temps presse, on le sait. BioNTech a aussi signé un accord avec le groupe chinois Fosun pour tester le traitement en Chine. Un autre laboratoire allemand, CureVac, travaille aussi sur un traitement. Il a fait parler de lui ces derniers jours car des rumeurs ont circulé selon lesquelles l'administration Trump aurait cherché à recruter l'équipe pour la faire passer aux Etats-Unis. Toutefois, le CEO de CureVac a assuré que ces rumeurs n'étaient rien d'autre : des rumeurs. La société a reçu 80 M€ de ressources de l'UE pour accélérer ses travaux.
    • Le suisse Relief Therapeutics veut lancer très rapidement une étude clinique de phase II avec son Aviptadil dans le traitement du syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) chez les patients atteints par le coronavirus Covid-19. Israël s'est associé à la société pour appuyer le développement. L'Aviptadil dispose déjà d'une autorisation de mise sur le marché en Europe pour les dysfonctionnements érectiles, mais bénéficie aussi du statut de médicament orphelin pour le traitement des lésions pulmonaires graves et la sarcoïdose.
    • Roche a commencé à expédier des tests Cobas SARS-CoV-2 aux Etats-Unis. La livraison des premiers 400'000 tests a commencé vendredi. Ils sont mis à disposition d'un réseau national d'hôpitaux et laboratoires. Environ 400 000 tests seront mis à disposition chaque semaine.
    • La société Novacyt, en petite forme, s'est retrouvée propulsée sur le devant de la scène à cause de l'épidémie de coronavirus. L'entreprise a signé plusieurs contrats pour des tests dédiés au Covid-19, fabriqués par sa filiale Primerdesign. Dernier contrat en date avec les services de santé britanniques.
    • Vous n'avez sans doute jamais entendu parler de Drägerwerk. La société de Lübeck fait partie des fournisseurs d'équipements médicaux spécialisés. Les investisseurs pensent qu'elle pourrait tirer parti de la crise. Vendredi, le gouvernement allemand lui a commandé 10 000 systèmes d'assistance respiratoire. Drägerwerk a prévenu qu'il lui faudra un an pour produire autant d'équipements, et que cela nécessitera un accroissement substantiel de ses capacités de production.
    • L'espagnole Pharma Mar a annoncé que les travaux du centre espagnol de biotechnologie (Centro Nacional de Biotecnologia) du CSIC ont montré que l'Aplidin a un effet positif sur la multiplication et la propagation du virus HCoV-229E, qui a un profil assez proche du COVID-19. La société est en contact avec les autorités réglementaires pour envisager de tester le médicament sur des patients atteints du coronavirus. L'Aplidin est commercialisée dans certains pays dans le traitement de certains cancers du sang.
    • L'action Fujifilm Holdings, une entreprise plutôt connue pour son matériel photographique et d'imagerie médicale, s'est envolée mercredi à Tokyo, dans le sillage d'une déclaration des autorités chinoises sur les effets positifs d'avipiravir (le principe actif du médicament antigrippal Avigan de Fujifilm) a donné de "très bons résultats" pour traiter le Covid-19. Deux études ont démontré que le traitement réduit le temps de guérison. Fujifilm va accroître sa production d'Avigan.

    ARCHIVES

    Des entreprises et des institutions qui réagissent

    Avant le weekend de Pâques

    • Calida et LU Couture vont produire des masques pour la Suisse. Le holding suisse précise aussi que ses marques françaises (Millet Mountain, Lafuma Mobilier et Oxbow) ont lancé des initiatives pour soutenir le personnel médical avec des dons de vêtements de protection, de chaises relaxantes et de masques.
    • Le fondateur de Twitter, Jacques Dorsey fait don d'1 Md$ d'actions Square pour lutter contre le Covid-19, soit 28% de sa fortune. Dans un message sur… Twitter, le dirigeant a expliqué qu'après que la pandémie aura été jugulée, les fonds restants serviront à l'éducation et à la santé des filles et au revenu universel. Un beau geste.

    • KKR et ses dirigeants montent un fonds de 50 M$ pour aider les salariés des entreprises dans lesquelles ils ont investi et les personnels soignants.
    • La Fondation Vertex offre 5 M$ pour soutenir la réponse mondiale de lutte contre la pandémie du COVID-19.
    • Amazon.com teste un "brouillard de désinfectant" dans ses entrepôts newyorkais après les vives critiques émises par les salariés sur leurs conditions de travail. La solution testée est celle que les hôpitaux et les compagnies aériennes utilisent par pulvérisation.
    • SEAT, la filiale de Volkswagen, produit dans son usine espagnole de Martorell des respirateurs d'urgence à partir de moteurs d'essuie-glace. Le constructeur s'est associé à la startup barcelonaise Protofy.xyz pour ce projet baptisé "OxyGEN", avec une capacité de production de 100 unités par jour, gracieusement fournies aux hôpitaux espagnols.
    • Vinci a injecté 10 M€ dans sa Fondation pour la Cité pour des actions spécifiques liées au coronavirus. "Les dons de la Fondation seront orientés prioritairement vers les structures et associations françaises et internationales dont les personnels et les bénévoles sont mobilisés dans le combat contre les conséquences sanitaires et sociales de l’épidémie", indique l'entreprise, qui veut alimenter le corps médical, le secteur social et le soutien scolaire.
    • La Visa Foundation a lancé deux programmes totalisant 210 M$ pour aider les petites et micro-entreprises. Une première enveloppe de 10 M$ vise à apporter un soutien immédiat aux organisations caritatives qui font face en premières lignes à la pandémie, dans la santé publique et le secours alimentaire, dans les deux Amériques, en Europe, en Asie-Pacifique et en Afrique.
    • Les acteurs de l'aéronautique continuent à se mobiliser. Airbus a ramené 4 millions de masques de Chine vers la France, l'Allemagne, l'Espagne et le Royaume-Uni lors d'une rotation d'A350. Dassault Aviation a mis deux Falcon au service de l'Etat pour les transferts de matériel et de passager.
    • Mediawan, Brut, le CNC, France Télévisions, Gaumont, M6 Métropole Télévision, Pathé Films, La Fondation Jérôme Seydoux Pathé, le Groupe TF1, UGC Images, ChefClub et 2P2L ont lancé une nouvelle chaîne baptisée "#ALaMaison", pour "s'occuper intelligemment en famille et soutenir les soignants". Cette chaîne éphémère sera diffusée gratuitement sur un canal dédié dès ce lundi 6 avril chez les principaux opérateurs télécom (Bouygues Telecom, Canal+, Free, Orange, SFR) ainsi que sur la plateforme OTT Molotov. Elle propose "de nombreux contenus culturels et éducatifs de qualité". Tous ses bénéfices seront reversés à l'alliance "Tous unis contre le virus" de la Fondation de France, l'AP-HP et l'Institut Pasteur ainsi qu'à la Fondation "Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France". Pour un descriptif des programmes initiaux, c'est par là.
    • Accor, qui a annoncé hier soir renoncer à son dividende, a décidé de consacrer 25% des sommes qui auraient dû être allouées à un fonds baptisé "ALL Heartist", soit 70 M€. Ce véhicule ad-hoc servira d'une part à prendre en charge les frais d’hospitalisation liés au Covid-19 des salariés ne bénéficiant pas d’une couverture sociale, d'autre part à aider les collaborateurs en grande difficulté financière suite à des mesures de chômage technique et les partenaires individuels en difficultés, enfin à soutenir les initiatives solidaires en soutien des personnels soignants et des organisations caritatives en première ligne face à la crise. Le conseil d'administration et le PDG vont consacrer une partie des jetons de présence et de la rémunération de Sébastien Bazin au fonds.
    • Renault va accélérer la production de visières en plastique pour aider à protéger le personnel de santé contre le coronavirus, grâce à l'impression 3D puis à une presse à injection. 700 visières ont déjà été fabriquées. Renault pense pouvoir en produire 4000 par semaines à partir de la fin de la semaine prochaine.
    • LVMH, Faurecia, Peugeot, Kering, Bouygues, Airbus, Bolloré, Air France-KLM, BNP Paribas, Axa, Dassault Aviation, Auchan, Société Générale, Renault, Alibaba, Histoire d'Or, 40 entreprises du secteur textile, L'Oréal, Tereos, Cristal Union, Lips, Pernod Ricard, Ipsen, Bacardi, Savonnerie Fer à Cheval, Valeo, Schneider, Air Liquide, Decathlon, CNES, Macif, Assicurazioni Generali, Orange, Iliad, SNCF, ADA, Uber, Total, JCDecaux, Carambar, Fromagerie Maurice, Saint-Mamet, Daunat, Nestlé, Airbnb, MACSF… Voilà une partie des entreprises qui contribuent à soutenir la lutte contre le Covid-19, recensées dans un article de l'AFP. Des centaines d'autres mettent aussi la main à la pâte, mais difficile de toutes les recenser.

    Avant le vendredi 3 avril

    • Sodexo a publié un gros communiqué financier ce matin, dans lequel on trouve quelques-unes des initiatives prises par le groupe. L'entreprise a par exemple fait don de plateaux repas et de 26 tonnes de fruits et légumes aux personnels soignants, de tablettes à des malades pour leur permettre de communiquer et de 43 000 repas à des écoles et universités. Sodexo a aussi fait des dons en numéraire à plusieurs associations.

    Avant le jeudi 2 avril

    • Chanel et Dior produisent désormais des équipements de protection. La filiale de LVMH utilise un site en Bretagne, qui produit normalement des vêtements pour bébés. Chanel met aussi ses équipes au travail pour des masques et des blouses.
    • Apple a doublé, à 7 M$, ses dons aux autorités chinoises pour lutter contre le coronavirus. Le Californien avait aussi fait don la semaine dernière de 10 millions de masques aux autorités aux Etats-Unis et en Europe.
    • Au Royaume-Uni, Tesco recrute 35 000 personnes pour faire face à la demande des consommateurs. Tesco était déjà le plus gros employeur privé du pays avec 340 000 salariés.

    Avant le mecredi 1er avril

    • Schneider Electric, Valeo, Peugeot et Air Liquide s'allient pour fabriquer des respirateurs, a indiqué Emmanuel Macron à la mi-journée du 31 mars.

    • Ikea va à son tour mettre son outil de production à contribution pour du matériel de protection pour le personnel hospitalier. 
    • Hermès International va faire un don de 20 M€ aux AP-HP.
    • Carrefour a importé 2 millions de masques, qui sont en cours de répartition dans la totalité de ses entrepôts et magasins. D'autres masques suivront. Le distributeur, dont des salariés se sont plaints de carences dans les mesures de protection qu'ils sont en droit d'attendre, a également indiqué qu'il va réduire les plages horaires de ses magasins pour soulager ses employés hypersollicités.
    • Total a étendu aux EHPAD la mise à disposition de bons d'essence utilisables dans ses stations. Initialement, le groupe avait lancé cette initiative le 23 mars en faveur des établissements hospitaliers en France.
    • Ford va produire 50.000 respirateurs artificiels dans les 100 prochains jours, en partenariat avec la division matériel médical de General Electric. Un site du Michigan produira le respirateur GE/Airon à partir du 20 avril.

    Avant le mardi 31 mars

    • Nestlé a signé un partenariat avec la Fédération internationale de la Croix Rouge, pour faire des dons de nourriture de produits de nutrition médicale et d'eau à des personnes affectées par la pandémie. Le groupe va verser 10 MCHF pour démarrer dans les pays les plus touchés. Il a aussi mis son outil logistique à disposition des organisations.

    • Un groupe d'experts de la cybersécurité, comprenant près de 400 volontaires issus d'entreprises spécialisées partout dans le monde, s'est constitué pour lutter contre le piratage lié au coronavirus, qui explose, notamment au niveau du phishing.
    • Les enseignes de bricolage et de matériaux de construction s'adaptent en France. Herige (ex-VM Matériaux) a fermé ses sites le 17 mars, mais a depuis, en concertation avec ses salariés, étudié la façon d'éviter une discontinuité des chantiers importants du BTP. Il en résulte une reprise d'activité de certains points de vente de ses branches Négoce et Béton, pour la clientèle professionnelle uniquement. Leroy Merlin, Castorama (Kingfisher) et d'autres enseignes de bricolage ont de leur côté réactivé des services "drive" pour les produits de première nécessité. Commande internet et retrait sans contact sont au programme. Leroy Merlin met à disposition 6 000 références au lieu des 50 000 habituels.
    • La foncière Tour Eiffel, spécialisée dans l'immobilier de bureaux, s'est engagée à suspendre les loyers de locataires TPE et PME en difficultés. En conformité à l'arrêté pris le 15 mars, la société propose la mensualisation des encaissements de loyers et charges et la suspension des encaissements des loyers et charges à partir du 1er avril 2020 et pour les périodes postérieures d'arrêt d'activité imposées par l'arrêté. Tour Eiffel travaille aussi sur la mise à disposition des pouvoirs publics des immeubles inoccupés situés à Saint-Etienne, Saint-Germain-en-Laye et aux Ulis.
    • Les laboratoires Galderma rejoignent la liste des producteurs de gel hydroalcoolique. H&M et Balenciaga font à leur tour des masques.
    • Donald Trump, jugeant que General Motors traîne les pieds, force le constructeur automobile à produire des respirateurs en s'appuyant sur un texte législatif ancien. Fidèle à sa stratégie, après avoir vertement critique l'entreprise, il a fini par louer ses qualités avec force superlatifs ces dernières heures.

    Avant le jeudi 26 mars

    • Rémy Cointreau a fait des dons en numéraire, en masques et en alcool neutre à différentes institutions. Ses filiales sont aussi mobilisées par plusieurs initiatives. Citons la distillerie Bruichladdich en Ecosse, qui s'est alliée avec la fabrique de savon locale pour fabriquer du gel hydroalcoolique et le distribuer, ou la distillerie Westland de Seattle qui fabrique depuis lundi 23 mars du gel hydroalcoolique. A La Barbade, la distillerie Mount Gay Rum a commencé à livrer de l'alcool à la pharmacie qui fabrique du gel hydroalcoolique pour l'hôpital de l'île.
    • La France a dévoilé un plan de 4 Mds€ pour soutenir la trésorerie des start-up hexagonales pendant la crise du Covid-19. Le plan repose sur Bpifrance et SGPI. Le dispositif comprend des financements spécifiques pour traiter les problèmes de trésorerie entre levées de fonds, des prêts de trésorerie garantis et un versement accéléré du crédit impôt recherche 2019.

    Avant le mercredi 25 mars

    • Accor met à disposition ses services pour le personnel soignant, ceux qui sont engagés contre la propagation du Covid-19 et les populations les plus vulnérables. Le groupe a déployé la plateforme téléphonique CEDA (pour Coronavirus Emergency Desk Accor) afin centraliser les besoins (plateforme accessible aussi via ceda@accor.com). Plus de 40 hôtels Accor proposent 1000 à 2000 lits pour accueillir les personnes sans abri en France. En parallèle, des lits sont mis à disposition du personnel soignant près des lieux de travail via CEDA.

    • Le réseau internet européen est solide. Jusqu'à présent, le réseau internet n'a pas souffert du confinement des Européens. Mieux, l'accroissement de sa sollicitation semble tout à fait gérable, avec des marges de sécurité considérables, si l'on en croit ce papier de Martin Untersinger dans Le Monde. Cela n'a pas empêché les gros utilisateurs de capacités comme Netflix ou Facebook de jouer en jeu en modulant leurs flux.
    • Tesla a acheté des respirateurs en Chine pour les Etats-Unis. "La Chine avait une offre excédentaire, alors nous avons acheté 1255 respirateurs ResmedPhilips et Medtronic approuvés par la FDA et nous les avons expédiés par avion à Los Angeles", a déclaré Musk sur Twitter. 

    • Les banques commerciales françaises ont commencé à déployer les prêts garantis par l'Etat, par le biais de Bpifrance. Toutes la banques hexagonales proposent ce dispositif qui permet d'accéder à des prêts à 0,25 ou 0,50%, garantis jusqu'à 90% par l'Etat, sans remboursement la première année. 

    Avant le mardi 24 mars :

    • Chargeurs rejoint la liste des entreprises française qui soutiennent la lutte contre le coronavirus en lançant la production de masques et de gel hydroalcoolique à grande échelle. Kering a aussi mis à contribution Gucci, Balenciaga et Saint-Laurent pour produire des marques. Le groupe, comme son concurrent LVMH, ont aussi trouvé des filières de production de masques en Chine pour en acheter en en fournir gratuitement aux autorités françaises. Renault, Valeo, Peugeot font des dons ou financent du matériel pour les soignants. Le Port du Havre, la CMA-CGM et jusqu'aux agriculteurs centralisent les masques dont ils disposent. Sans parler des nombreuses PME qui produisent ou donnent des masques, à l'image de cette entreprise de la Loire. Pour d'autres exemples, c'est par ici.
    • La foncière de bureaux Gecina va mettre en place des mesures pour aider les TPE et les PME qu'elle héberge à franchir l'écueil. Ainsi, le recouvrement des loyers et charges est suspendu à partir du 1eravril 2020, et pour les périodes postérieures d'arrêt d'activité imposées par l'arrêté du 15 mars 2020. Gecina promet une étude au cas par cas "avec bienveillance" pour les entreprises qui auraient de grosses difficultés.
    • Selon de bonnes sources, LVMH se démènerait pour acheter des tests COVID-19 et les mettre à disposition des autorités françaises. Le groupe mettrait sa force de frappe financière à profit pour accélérer le mouvement. 
    • Airbus va reprendre une activité partielle dans ses usines françaises et espagnoles aujourd'hui, après les avoir fermées pendant quatre jours pour les mettre en conformité avec les consignes sanitaires gouvernementales. Une annonce qui fait débat chez les syndicats de l'entreprise, qui affirme que seuls les postes de travail garantissant la sécurité des salariés rouvriront.
    • Plusieurs enseignes de distribution ont prévu de verser 1000 EUR de prime à leurs salariés qui assurent la vente à la clientèle, dans le sillage du vœu exprimé par Bruno Le Maire. Auchan, Kingfisher, Carrefour ou Intermarchés sont du nombre. Ce n'est pas parce que je ne cite que ces entreprises-là que d'autres ne font pas elles aussi des efforts.
    • Fiat Chrysler va fabriquer des masques dans l'une de ses usines en Asie pour contribuer à la lutte contre la pandémie de coronavirus, a annoncé l'administrateur délégué du groupe automobile, Mike Manley.

    • Total va fournir jusqu'à 50 M€ de bons d'essence aux organismes de santé, notamment les hôpitaux, et mobiliser 5 M€ de plus via sa fondation pour la recherche et la lutte contre le Covid-19.

    Avant le vendredi 20 mars

    • Bruno Le Maire invite les entreprises françaises à verser une prime de 1000 EUR défiscalisée aux salariés qui continuent à travailler.

    • Casino a lancé un service de livraison prioritaire aux personnels hospitaliers sur Monoprix.fr, baptisé Portail Blanc.

    • Walmart va verser 365 M$ en bonus à ses employés payés à l'heure et embaucher 150 000 personnes pour faire face à la demande accrue pendant la crise du coronavirus.  L'entreprise va remettre des bonus de 300 USD à ses employés à plein temps et 150 USD à ceux à mi-temps.

    • La Fondation Jack Ma et la Fondation Alibaba ont fait des dons de fournitures médicales à quatre pays d’Asie du Sud-Est (Malaisie, Indonésie, Thaïlande, Philippines). Notamment, seront expédiés 2 millions de masques, 150 000 kits de test, 20 000 combinaisons de protection et 20 000 écrans faciaux. Les fondations ont aussi participé à la réalisation d'un manuel de bonnes pratiques.
    • En Suisse, le groupe financier bernois Valiant a mobilisé "un montant substantiel" pour aider les PME qui ont des soucis de liquidité face au coronavirus. De son côté, les banques cantonales agissent aussi. La Banque cantonale vaudoise a suspendu les amortissements des crédits aux PME vaudoises jusqu'au 30 juin.
    • Netflix a réduit les débits sur tous ses flux en Europe pendant 30 jours pour alléger la pression sur l'internet, estimant que "cela permettra de réduire le trafic de Netflix sur les réseaux européens d'environ 25% tout en assurant un service de bonne qualité". "M. Hastings a fait preuve d'un grand sens des responsabilités et de la solidarité", s'est réjoui le commissaire au marché intérieur, Thierry Breton, en saluant la réactivité du patron de Netflix. Breton avait appelé les plateformes de streaming à faire des efforts pour libérer de la bande passante.

    Avant le jeudi 19 mars

    • General Electric a augmenté ses capacités de production d'équipements médicaux, notamment les équipements respiratoires. La production tourne à plein régime, 24/24h.

    • L'armée française a fourni au ministère de la Santé 5 millions de masques, pour équiper les personnels soignants, a indiqué la ministre des Armées Florence Parly au Parisien. La pénurie de matériel pour les métiers critiques de lutte contre la pandémie est une source de tension permanente.

    • Amazon.com va recruter 100 000 employés supplémentaires aux Etats-Unis, pour faire face à l'explosion du commerce électronique à cause du coronavirus. Le groupe va aussi accorder des hausses de salaire horaire de 2 USD jusqu'au mois d'avril aux Etats-Unis (vs. un salaire horaire actuel de 15 USD), de 2 EUR en Europe et de 2 GBP au Royaume-Uni. Je vous laisse juge pour savoir s'il faut s'en réjouir.
    • Facebook va verser une prime exceptionnelle de 1000 USD à chacun de ses salariés dans le cadre des mesures prises pour lutter contre le coronavirus. Le groupe a aussi assuré tous ses salariés qu'ils auront l'évaluation maximale pour leurs performances du premier semestre, ce qui leur garantira l'accès à un bonus intermédiaire. Une initiative qui pourrait donner des idées à d'autres entreprises dont les trésoreries sont pléthoriques.
    • L'information publiée hier soir étonne. L'Oréal a publié un communiqué extrêmement confiant sur l'évolution de son activité, en soulignant que l'expérience des précédentes épidémies montre qu'après la période de turbulence, la consommation de produits de beauté repart fortement. Le groupe s'estime même en mesure de faire progresser son activité son chiffre d'affaires cette année, à condition que l'épidémie n'excède pas quelques mois et se déroule comme les précédentes. A confirmer.
    • A défaut de transporter des passagers, Lufthansa planche avec les autorités allemandes pour créer un véritable "pont aérien" pour assurer l'approvisionnement du pays en produits de première nécessité. L'histoire ne dit pas si des B747 bourrés de papier toilette vont survoler nos têtes.
    • Un peu de légèreté dans une actualité lourde. Une petite entreprise britannique qui fabrique du miel et du gin a prévu de commencer à produire des produits désinfectants pour les mains à base d'alcool d'ici la fin de la semaine pour faire face à la pénurie provoquée par la pandémie de coronavirus au Royaume-Uni. La British Honey Company a annoncé que sa distillerie du Buckinghamshire, dans le sud de l'Angleterre, va se lancer dans la production de désinfectant pour les mains après avoir reçu le feu vert du Trésor britannique. Fabriqué avec 70% d'alcool et des extraits de miel et de thé vert, le désinfectant sera produit grâce aux capacités excédentaires du site.
    • LVMH a annoncé le weekend dernier que ses usines de cosmétiques françaises (Dior, Guerlain et Givenchy) vont fabriquer "en grande quantité" du gel hydroalcoolique à destination des hôpitaux. Les usines de Chartres, Beauvais et Saint-Jean-de-Braye sont mobilisées. Le gel produit ira en priorité aux 39 établissements de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Pour comprendre comment LVMH a pu modifier aussi vite ses lignes de conditionnement, lire ce très intéressant article du Financial Times, "Inside the factory: how LVMH met France’s call for hand sanitiser in 72 hours" (abonnement). Les premiers gels ont déjà été livrés, avec leur lot de critiques stériles : 
    • La société Ricard SAS (Groupe Pernod Ricard) a fait don de 70 000 litres d’alcool pur au Laboratoire Cooper, le premier fournisseur de gels hydroalcooliques en pharmacie. Cooper s’est de son côté engagé à reverser l’équivalent du don à des associations en lien avec le secteur de la santé. D'autres sociétés du groupe ont été mises à contribution, comme Absolut qui a offert de l'alcool en Suède, ou plusieurs distilleries nord-américaines qui produisent du gel hydroalcoolique (Rabbit Hole, Smooth Ambler, TX Whiskey et l'usine Ricard de Fort Smith. En Espagne et en Irlande, les capacités du groupe ont été dédiées à la production de gel. Le Royaume-Uni devrait suivre.

    • Ford, General Motors et Tesla sont en train de plancher sur la production de systèmes d'assistance respiratoires pour soulager les services d'urgence. 
    Valeurs citées dans l'article
    Varia.DernierVar. 1janv
    5I5J HOLDING GROUP CO., LTD. 0.00%3.07 Cours en clôture.-28.77%
    ACCOR 6.89%24.37 Cours en temps réel.-45.39%
    AIR FRANCE-KLM 11.97%4.223 Cours en temps réel.-62.03%
    AIR LIQUIDE -1.47%117.3 Cours en temps réel.-5.67%
    AIRBUS SE 5.20%61.68 Cours en temps réel.-55.06%
    ALIBABA GROUP HOLDING -5.87%199.7 Cours en différé.-5.85%
    AMAZON.COM, INC. -0.45%2436.88 Cours en différé.31.88%
    AMGEN INC. 0.76%226.43 Cours en différé.-6.07%
    ASTRAZENECA PLC -1.31%8872 Cours en différé.18.26%
    AXA 3.91%15.786 Cours en temps réel.-39.50%
    BANQUE CANTONALE VAUDOISE 3.03%918 Cours en différé.12.78%
    BIOMÉRIEUX -2.48%133.7 Cours en temps réel.72.65%
    BIOPHYTIS -6.43%1.048 Cours en temps réel.462.81%
    BNP PARIBAS 4.20%30.11 Cours en temps réel.-45.29%
    BOUYGUES 0.75%27.02 Cours en temps réel.-29.17%
    BRITISH AMERICAN TOBACCO PLC 0.27%3150.34 Cours en différé.-2.75%
    CARREFOUR -0.61%13.095 Cours en temps réel.-11.87%
    CASINO GUICHARD-PERRACHON -0.81%31.82 Cours en temps réel.-23.07%
    COSMO PHARMACEUTICALS N.V. -0.26%76.8 Cours en différé.0.39%
    DEUTSCHE LUFTHANSA AG 5.95%9.16 Cours en différé.-47.35%
    DRÄGERWERK AG & CO. KGAA 0.42%72 Cours en différé.28.73%
    ELI LILLY AND COMPANY -0.74%151.16 Cours en différé.15.01%
    EUROBIO SCIENTIFIC 4.61%9.54 Cours en temps réel.94.46%
    FACEBOOK 1.49%234.91 Cours en différé.14.45%
    FAURECIA SE 5.58%36.54 Cours en temps réel.-27.94%
    FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES N.V. 4.42%8.017 Cours en différé.-41.83%
    FORD MOTOR COMPANY 0.36%5.65 Cours en différé.-39.25%
    GECINA 4.83%110.6 Cours en temps réel.-33.90%
    GENERAL ELECTRIC COMPANY -1.08%6.41 Cours en différé.-42.56%
    GLAXOSMITHKLINE PLC -0.91%1647.928 Cours en différé.-6.51%
    HERMÈS INTERNATIONAL 1.51%710.8 Cours en temps réel.5.10%
    INTRASENSE -1.44%1.035 Cours en temps réel.333.33%
    JCDECAUX SA 2.85%18.38 Cours en temps réel.-34.97%
    L'ORÉAL -1.23%247.9 Cours en temps réel.-4.89%
    LVMH MOËT HENNESSY - LOUIS VUITTON SE 1.80%368.4 Cours en temps réel.-12.61%
    M6 MÉTROPOLE TÉLÉVISION 0.98%9.28 Cours en temps réel.-45.23%
    MEDIAWAN -0.51%7.84 Cours en temps réel.-24.52%
    MEDINCELL -1.32%8.96 Cours en temps réel.31.98%
    MERCK KGAA -0.80%105.35 Cours en différé.0.85%
    NETFLIX, INC. -1.61%429.32 Cours en différé.32.68%
    NOVACYT 5.97%3.565 Cours en temps réel.1,882.25%
    ORANGE SA -1.15%10.275 Cours en temps réel.-20.77%
    PERNOD RICARD 1.68%138.9 Cours en temps réel.-14.30%
    PFIZER, INC. 0.64%37.5 Cours en différé.-4.29%
    PHARMA MAR, S.A. 2.41%5.745 Cours en clôture.60.92%
    PHARNEXT 1.42%3.225 Cours en temps réel.-43.82%
    REGENERON PHARMACEUTICALS 1.60%569.91 Cours en différé.51.78%
    ROYAL BANK OF CANADA 0.77%82.9 Cours en différé.-19.32%
    SANOFI -0.91%86.8 Cours en temps réel.-2.18%
    TESCO PLC -0.66%225.8 Cours en différé.-10.93%
    TRANSLATE BIO, INC. 7.98%20.44 Cours en différé.151.11%
    UBER TECHNOLOGIES, INC. 1.66%34.83 Cours en différé.17.12%
    VALEO 8.21%21.22 Cours en temps réel.-37.54%
    VALIANT CO.,LTD -0.81%13.53 Cours en clôture.-10.93%
    VERTEX PHARMACEUTICALS 0.12%284.96 Cours en différé.30.15%
    VISA 0.13%190.86 Cours en différé.1.58%
    VOLKSWAGEN AG 0.97%135.24 Cours en différé.-23.99%

    La Rédaction
    © Zonebourse.com 2020
    share with twitter share with LinkedIn share with facebook
    share via e-mail
    Réagir à cet article
    baor - Il y a 2 mois arrow option
    merci :)
    3
      
    ProbsHP - Il y a 2 mois arrow option
    Merci ! Super initiative, moi qui ne suis plus aucun média car on n'a que des mauvaises nouvelles...
    3
      
    dematons - Il y a 2 mois arrow option
    On a tous remarqué qu'aucun Comité d'Entreprise qui brassent des millions n'a proposé de faire un don ou de mettre à disposition ses centres de vacances.
    Les nains restent toujours petits.
    3
      
    Ferreol2 - Il y a 2 mois arrow option
    Félicitations. Il est important de toujours demeurer objectif, centré, et ouvert à toute éventualité
    1
      
    Ferreol2 - Il y a 2 mois arrow option
    Félicitations, et merci. Il importe de lutter contre notre inclination normale de se laisser influencer par l'atmosphère ambiante. Rester centré, objectif, ouvert à toute option, et flexible. Vos infos nous y aident !
    3
      
    fucius 1 - Il y a 2 mois arrow option
    Le professeur Didier RAOULT de Marseille a lancé le test avec de l'anti paludisme...

    Bravo et merci à lui....!!
    1
      
    debondues - Il y a 2 mois arrow option
    Excellente idée ces nouvelles positives . Let's be positive ..... Merci
    2
      
    dashwood - Il y a 2 mois arrow option
    Pharnext a établi le réseau de la maladie, les protéines en jeu et que la plateforme a sélectionné 97 candidats médicaments (déjà approuvés) qui pourrait être repositionnés en synergie pour traîter le covid-19.
    https://twitter.com/Fred81448522/status/1240995730418008064?s=20
      
      
    Jobasiju49 - Il y a 2 mois arrow option
    Merci pour cette positivité. Quand on voit les initiatives coréennes , des Coréens qui ont une vie quasi normale, on pense vite qui si on donnait libre coursà cette créativité , avec des tests en nombre, dans sa voiture,, une carte de patient guéri pour pouvoir se mettre au service des autres, et des usines utilisant l'outil productif pour produire autre chose, on y arriverait.
      
      
    lbastos - Il y a 2 mois arrow option
    pas un mot sur Casino qui cartonne avec les livraisons prioritaires de Monoprix pour le personnel de sante et les vieux?
      
      
    XM5e638a79562a8 - Il y a 2 mois arrow option
    Super ce fil positif !! Continuez
      
      
    gdraid - Il y a 2 mois arrow option
    Merci Anthony Bondain pour tes articles toujours bien documentés et très utiles
      
      
    lbastos - Il y a 1 mois arrow option
    et pas un mot sur Docteur Raoult???
    3
      
    Jv5e4d4487aafde - Il y a 1 mois arrow option
    https://www.boursedirect.fr/fr/actualites/categorie/accords/intrasense-met-a-disposition-un-nouveau-protocole-de-visualisation-scanner-dedie-au-covid-19-boursier-c6860faaa12e4d25ce71cc77295afc00563ca12f
    1
      
    Voir les 14 réponses précédentes
    Jv5e4d4487aafde - Il y a 1 mois arrow option
    https://www.boursedirect.fr/fr/actualites/categorie/divers/intrasense-et-la-compagnie-de-telemedecine-allient-leurs-forces-dans-la-lutte-contre-le-covid-19-boursier-114f063dc2b78c5b70753a093e2e02dd38277e76
      
      
    ChZ64 - Il y a 1 mois arrow option
    bien vu Anthony … ne pas tenir compte des provocateurs … ça le mérite d'exister ! à continuer
      
      
    ck5e5e2a7261505 - Il y a 1 mois arrow option
    Très bonne rubrique positive à l'aanti-covid ! Merci Beaucoup ...
      
      
    cacnow - Il y a 1 mois arrow option
    Merci à tous ces chercheurs et entreprise qui luttent contre cette cata .. Merci aussi à vous pour cet article
      
      
    cacnow - Il y a 1 mois arrow option
    Merci à tous ces chercheurs et entreprise qui luttent contre cette cata .. Merci aussi à vous pour cet article
      
      
    • Publier
      loader
    Dernières actualités "Sociétés"
    12:07DAIMLER : coopération sur un projet de générateur
    CF
    12:02Les centres commerciaux résistent dans le paysage suisse
    AW
    12:02UNICREDIT SPA : JP Morgan de acheteur à neutre sur le titre
    ZD
    12:01WIRECARD : HSBC confirme sa recommandation neutre
    ZD
    12:01LMS et interconnexion, que faut-il savoir ?
    GL
    12:00Artemis a étoffé sa rentabilité en 2019, malgré Feintool
    AW
    11:59Airbus remporte un contrat d'environ 250 millions d'euros auprès de l'ESA
    DJ
    11:59AMAZON : va contribuer à The Nature Conservancy
    CF
    11:53AIRBUS : décroche un contrat d’environ 250 millions d’euros avec l’Agence spatiale européenne
    AO
    11:52AIR LIQUIDE : plus forte baisse du CAC 40 à la mi-séance du mardi 26 mai 2020
    AO
    Dernières actualités "Sociétés"