Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Chute des volumes des produits structurés au premier trimestre

04/05/2021 | 11:50
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Zurich (awp) - Le secteur suisse des produits structurés a connu un véritable plongeon des chiffres d'affaires générés par son activité entre janvier et mars. Les volumes ont dégringolé de 20% sur un an pour se fixer à 94 milliards de francs suisses. Sur trois mois, une progression de 15 milliards ou de 19% est constatée par la faitière Swiss Structured Product Association (Sspa).

La catégorie "yield enhancement", qui regroupe les instruments financiers destinés à augmenter le rendement d'un portefeuille, a contribué à la moitié des chiffres d'affaires, soit 46 milliards de francs suisses, indique mardi la Sspa.

Les produits à levier ont pesé à hauteur de 26 milliards de francs suisses, avec une proportion de 28% (contre 24% en 2019). Les instruments de participation ont généré 13 milliards de francs suisses de recettes, moins que les 17 milliards réalisés une année auparavant. Une chute de plus de 60% est à déplorer pour les produits de protection du capital, à 7 milliards de 18 milliards.

Par classe d'actifs, les instruments adossés à des actions ont atteint 57 milliards de francs suisses de chiffre d'affaires, en fort recul de 17%. Malgré ce tassement, leur proportion est passée à 61% du total, 2 points de pourcentage de plus qu'au premier trimestre 2020. Les produits sur devises ont réalisé des recettes de 20 milliards de francs suisses (-13%), contre 8 milliards pour l'obligataire (-46,7%).

Les produits non cotés représentent un chiffre d'affaires de 59 milliards de francs suisses (-4%), à comparer aux 35 milliards (-10%) des instruments négociés en Bourse. Les marchés primaire et secondaire se complètent plus ou moins, avec des recettes respectives de 49 milliards et 45 milliards, tous deux en forte baisse, selon les indications fournies.

fr/md


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
04:24VIRUS : l'Inde toujours confrontée à la plus forte flambée dans le monde
AW
04:01CORONAVIRUS : le point sur la pandémie
AW
03:28EAG renforce ses services de tests de dispositifs médicaux avec un nouveau laboratoire
BU
03:13ELON MUSK : Le Dogecoin sous les feux de la rampe alors que Musk, qui soutient les crypto-monnaies, fait une apparition au "SNL".
02:05ROGERS COMMUNICATIONS  : La fondation jays care investit plus d'un million de dollars en infrastructures communautaires de baseball au canada
PU
00:47Dévoilement des administrateurs élus de TELUS
GL
00:18ROYAL BANK OF CANADA  : RBC s'emploie à résoudre les problèmes d'accessibilité aux ressources en santé mentale pour les jeunes en misant sur des initiatives numériques
PU
00:15BENTLEY INCORPORATED  : Systems annonce l'acquisition de sensemetrics et de Vista Data Vision, leaders, respectivement, dans les domaines des logiciels d'instrumentation d'infrastructure et de gestion des capteurs
BU
00:04NEXITY  : Information relative a l'assemblee generale mixte de nexity
PU
07/05MCB BANK  : Violents heurts entre police israélienne et Palestiniens à Jérusalem
RE
Dernières actualités "Sociétés"