Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

C'était Moovember

01/12/2020 | 09:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1

Novembre 2020, mois de l'avènement de Joe Biden et des victoires vaccinales contre la Covid-19. C'est sans doute ce que retiendront les livres d'histoire, même si les deux événements sont encore à confirmer. Le premier parce que le locataire actuel de la Maison Blanche n'a pas encore concédé sa défaite. Le second parce qu'il faudra que la vaccination soit suffisamment large pour être efficace, ce qui n'a pas l'air acquis partout, puisque certaines populations se montrent rétives, notamment les Américains et les Français.

En bourse, novembre 2020 est aussi un mois important puisqu'il a généré plusieurs records. Et nous autres journalistes adorons les records. Parce que cela nous permet d'écrire des articles complexes en faisant appel à notre capacité d'analyse et à nos connaissances et de sonder en profondeur les mécaniques économiques et financières. Je plaisante. Nous adorons les records parce qu'ils fournissent des titres accrocheurs et nous permettent d'éviter de trop réfléchir à ce que nous allons écrire. Donc records en novembre 2020 : "meilleur mois depuis 1987 pour le Dow Jones", "meilleur mois en 41 ans d'existence pour le Russell 2000", "meilleur mois depuis février 1998 pour le CAC40". On pourrait en trouver plein d'autres.

Pour les investisseurs, il valait donc mieux être dans le marché qu'en dehors. Le mois de novembre a ramené plusieurs indices connus en territoire positif en 2020, notamment le DAX allemand, l'AEX néerlandais ou le Dow Jones américain. Mais pas encore le SMI, ni le STOXX Europe 600 ni le CAC40. Chaque indice a ses spécificités. Pour un investisseur professionnel ou particulier, les fonds indiciels cotés (ETF) permettent de s'exposer à peu près à n'importe quel marché du monde, sans être servilement scotché à son indice domestique.

Mais des petits malins ont poussé le concept encore plus loin. En effet, pourquoi s'embarrasser avec des valeurs qu'ils ne veulent pas au sein d'un indice, et pourquoi se passer de convictions fortes comme, mettons, Tesla ? Cette technique s'appelle l'indexation directe et a fait l'objet d'un long article ce weekend chez Bloomberg. En gros, les investisseurs avec la surface financière suffisante peuvent détenir en direct la plupart des composants d'un indice large, sans s'interdire d'aller piocher quelques opportunités ailleurs. Ils peuvent même en parallèle décider de ne pas investir dans certaines actions ou certaines thématiques. Par exemple, je suis un gros family office et je décide de m'exposer au S&P500, mais pas aux valeurs pétrolières et gazières, par conviction environnementale. J'achète donc tous les titres hormis ceux que j'ai écartés. Et je pimente ma sélection en achetant du Tesla avant que la société n'entre dans l'indice, ou du Moderna parce que j'ai flairé la bonne affaire.

Cette stratégie permet de créer une sorte d'indice personnel souple, capable d'intégrer par exemple des contraintes ESG. Elle a le vent en poupe… chez une certaine catégorie d'investisseurs, puisqu'il faut quand même une sacrée assise financière pour acheter en quantité tous les titres d'un indice. Son attrait par rapport aux ETF est surtout renforcé par son volet fiscal, bien sûr, et c'est ce qui rend la technique populaire chez les grandes fortunes. L'indexation directe permet en effet d'imputer les pertes des actions vendues en baisse sur les gains des autres, ce qui est impossible avec un fonds indiciel coté. Les spécialistes de l'ingénierie patrimoniale qui promeuvent ces techniques estiment que les gains fiscaux font plus que compenser les surcoûts liés à la mise en place de ces stratégies personnalisées. Ce type de montage intéresse beaucoup les grands gestionnaires de fortune qui ont d'ores et déjà mis le grappin sur plusieurs acteurs prometteurs du secteur.

Pour l'investisseur lambda, l'indexation directe n'est pas à portée. Mais elle se rapproche finalement des stratégies mises en place par de nombreux particuliers, consistant à détenir des ETF pour profiter de la performance globale des marchés sur le long terme, accompagnés de titres vifs de dossiers de conviction. L'ingénierie fiscale en moins.

Mais trêve de bavardage. L'ouverture européenne est haussière, avec un CAC40 qui gagne 0,43% à 5543 points dans les premiers échanges.

Les temps forts économiques du jour

Les indices manufacturiers PMI finaux des grandes économies sont attendus tout au long de la journée. Il y aura aussi les chiffres de l'emploi allemand (9h55) et l'estimation de l'inflation de novembre en zone euro (11h00). Aux Etats-Unis, une audition parlementaire de Jerome Powell (à partir de 16h00) et l'ISM manufacturier (16h00 également) accapareront l'attention. Ce matin, la Banque d'Australie a laissé ses taux inchangés, comme prévu. En parallèle, l'indice PMI Caixin manufacturier chinois est plus solide que prévu à 54,9 points, tandis que l'indice PMI manufacturier japonais final est lui aussi plus élevé qu'attendu, quoiqu'en zone de contraction à 49 points.

L'euro se négocie 1,1957 USD. L'once d'or revient à 1786 USD. Le pétrole recule légèrement à 45 USD le WTI et 47,60 USD le Brent. La dette américaine affiche un rendement quasi stable de 0,84 % sur 10 ans. Le Bitcoin recule un peu après ses records, à 19 424 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Amplifon : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 37 EUR.
  • Anheuser-Busch Inbev : Deutsche Bank passe d'acheter à conserver.
  • ArcelorMittal : AlphaValue passe d'alléger à accumuler avec un objectif de cours relevé de 13,10 à 17,60 EUR.
  • Aurubis : Baader Helvea passe d'accumuler à acheter avec un objectif de cours relevé de 60 à 80 EUR.
  • Diageo : Deutsche Bank passe de conserver à acheter.
  • EasyJet : Goldman Sachs passe de vendre à neutre avec un objectif de cours relevé de 500 à 840 GBp.
  • Electrolux : Exane BNP Paribas passe de surperformance à neutre en visant 230 SEK.
  • Enel : HSBC passe de conserver à acheter en visant 9,50 EUR.
  • Fraport : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 50 EUR.
  • Groupe ADP : Credit Suisse passe de neutre à sousperformance avec un objectif de cours ajusté de 86 à 89 EUR. HSBC passe de conserver à alléger en visant 85 EUR.
  • HeidelbergCement : Goldman Sachs reste neutre avec un objectif de cours relevé de 58 à 62 EUR.
  • Henkel : HSBC passe de conserver à acheter en visant 100 EUR.
  • Icade : AlphaValue reste à accumuler avec un objectif de cours réduit de 73,10 à 67,50 EUR.
  • Koné : Exane BNP Paribas passe de surperformance à neutre en visant 74 EUR.
  • L'Oréal : HSBC relève son objectif de cours de 246 à 305 EUR.
  • Legrand : Exane BNP Paribas passe de surperformance à neutre en visant 72 EUR.
  • Pernod Ricard : Deutsche Bank passe de conserver à acheter.
  • Remy Cointreau : Deutsche Bank revalorise de 120 à 155 EUR.
  • Repsol : RBC passe de surperformance à performance sectorielle en visant 9,50 EUR.
  • Royal Mail : Liberum passe de vendre à conserver avec un objectif de cours relevé de 165 à 320 GBp.
  • Ryanair : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 14,20 à 18,10 EUR.
  • Schindler : Exane BNP Paribas passe de neutre à sousperformance en visant 230 CHF.
  • Sonova : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 270 CHF.
  • Symrise : UBS passe de neutre à achat avec un objectif de cours relevé de 118 à 120 EUR.
  • Wizz Air : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en visant 4180 GBp.
  • Worldline : AlphaValue démarre le suivi à l'achat en visant 96,70 EUR.

L’actualité des sociétés

En France

Annonces importantes

  • Les immatriculations de véhicules neufs ont chuté de 27 % en novembre en France, selon le CCFA. Le groupe Peugeot est à -23,4% et Renault à -34,2%.
  • Vinci s'offre le spécialiste allemand des installations éoliennes offshore EWE OSS.
  • Accor a émis 500 M€ d'OCEANE 2027.
  • Worldline émet 200 M€ d'OCEANE 2026, assimilables à ses convertibles existantes.
  • AtoS finalise l'acquisition d'Edifixio.
  • Les concurrents d'Electricité de France ont demandé 146,2 TWh d'énergie nucléaire dans le cadre de l'ARENH à 42 EUR le MW pour 2021, au-dessus du plafond de 100 TWh.
  • Suez finalise la cession de ses activités de Recyclage et Valorisation en Suède pour 357 M€.
  • Casino a cédé 545 magasins Leader Price, 2 hypermarchés et 3 entrepôts à Aldi pour 717 M€.
  • Ipsen tient aujourd'hui sa journée investisseurs pour présenter son plan stratégique. Le laboratoire a reçu par ailleurs la désignation "Fast Track" de la FDA pour Onivyde dans le traitement en seconde ligne du cancer du poumon à petites cellules.
  • Bonduelle renforce de 300 à 400 M€ son crédit syndiqué et l'adosse à des objectifs environnementaux.
  • Assystem décroche un contrat en Turquie.
  • Le retrait obligatoire à 12 EUR des actions Mediawan est lancé.
  • Nextedia finalise l'acquisition du groupe Anetys.
  • Akka lance un kart expérimental électrique.
  • Les actionnaires de Marie Brizard ont donné le feu vert à l'augmentation de capital à 1,50 EUR.
  • Little Cinema s'équipe avec Verimatrix pour sécuriser le contenu vidéo des avant-premières virtuelles d'Hollywood.
  • Navya renforce son conseil de surveillance et son directoire.
  • Ober boucle la cession d'un actif immobilier à Saint-Ouen.
  • L'assemblée générale de Claranova est reportée au 17 décembre.
  • Abivax achève le recrutement de l'étude d'induction de phase IIB avec ABX464 dans la rectocolite hémorragique.
  • BigBen, Nacon, GEA, 2CRSi, FIPP, Signaux Girod ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes

  • S&P Global a confirmé le rachat amical d'IHS Markit pour 44 Mds$, qui va encore devoir passer le cap des autorités antitrust.
  • Exxon Mobil inscrit une charge de 17 à 20 Mds$ dans ses comptes à cause de l'abandon de ses projets les moins stratégiques.
  • Jean-Pierre Mustier quittera la présidence d'UniCredit en avril prochain suite à des divergences stratégiques avec son conseil d'administration.
  • La FDA examinera le 17 décembre le dossier de mise sur le marché du vaccin Covid-19 de Moderna.
  • Tesla entrera finalement dans le S&P500 en une seule fois.
  • Bank of America renonce à financer les forages en Arctique.
  • Bayer récupère 1,65 Md€ du placement de titres
  • Adecco relève ses ambitions en matière de rentabilité pour le moyen terme, lors de sa journée investisseurs.
  • Facebook a acquis de Kustomer, une start-up spécialisée dans la gestion de la relation client.
  • Les résultats de Zoom Video en amélioration mais sanctionné d'une baisse de 5% post-séance.
  • Le régulateur allemand suspecte qu'EY savait qu'il avait produit un audit "factuellement faux" sur Wirecard en 2017.
  • António Horta-Osório proposé pour comme président du conseil d'administration de Crédit Suisse.
  • Onex cède le solde de sa participation de 10,1% dans SIG Combibloc.
  • Rapid Nutrition veut quitter la bourse de Zurich.
  • Roche obtient une homologation aux USA pour son test sérologique Covid-19. 
  • Au Royaume-Uni, l'empire textile Arcadia de Philip Green est en grandes difficultés.

Ça publie aujourd'hui. Salesforce.com, The Bank of Nova Scotia, Bank of Montréal, Veeva, Trip.com, Hewlett Packard Enterprise, Netapp, Wavestone

Lectures


© Zonebourse.com 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
2CRSI -1.92%4.08 Cours en temps réel.-21.24%
ABIVAX -4.07%29.45 Cours en temps réel.-14.39%
ACCOR 5.19%32.05 Cours en temps réel.8.28%
AEX ALL-SHARE -0.64%1096.67 Cours en temps réel.21.98%
AMPLIFON S.P.A. -2.93%43.66 Cours en différé.32.14%
ANHEUSER-BUSCH INBEV 2.21%50.65 Cours en temps réel.-11.16%
ARCELORMITTAL 0.66%26 Cours en temps réel.37.71%
ASSYSTEM 0.00%31.45 Cours en temps réel.27.85%
ATOS SE 0.60%45.01 Cours en temps réel.-39.81%
AURUBIS AG 2.26%65.04 Cours en différé.2.17%
AÉROPORTS DE PARIS 6.20%114.8 Cours en temps réel.8.20%
BANK OF AMERICA CORPORATION 2.66%43.26 Cours en différé.42.73%
BANK OF MONTREAL 0.76%129.43 Cours en différé.32.73%
BAYER AG 1.72%47.295 Cours en différé.-1.79%
BITCOIN - UNITED STATES DOLLAR 0.47%42559.71 Cours en temps réel.49.55%
CASINO, GUICHARD-PERRACHON -0.25%23.89 Cours en temps réel.-5.16%
DIAGEO PLC 0.46%3500 Cours en différé.21.54%
EASYJET PLC 4.23%709.4 Cours en différé.1.52%
FACEBOOK INC 0.18%353.58 Cours en différé.29.44%
FRAPORT AG 4.16%61.56 Cours en différé.24.72%
GEA GROUP AG -0.99%39.15 Cours en différé.33.71%
HEIDELBERGCEMENT AG 1.02%67.54 Cours en différé.10.32%
HENKEL AG & CO. KGAA 2.12%80.96 Cours en différé.-12.29%
HEWLETT PACKARD ENTERPRISE COMPANY 4.40%14 Cours en différé.18.14%
KONE OYJ -1.41%61.64 Cours en différé.-5.93%
L'ORÉAL -1.68%372 Cours en temps réel.19.69%
LEGRAND -0.64%93.64 Cours en temps réel.28.27%
MEDIAWAN 0.00%Cours en clôture.10.15%
NACON -1.27%4.67 Cours en temps réel.-41.41%
NAVYA 0.51%1.96 Cours en temps réel.-49.61%
NEXTEDIA 1.39%1.166 Cours en temps réel.0.09%
OBER -2.48%7.85 Cours en temps réel.5.37%
PERNOD RICARD 0.44%192.25 Cours en temps réel.22.61%
PEUGEOT SA -4.21%21.85 Cours en clôture.-2.32%
RAPID NUTRITION PLC -8.89%0.082 Cours en clôture.30.16%
RENAULT 2.54%31.51 Cours en temps réel.-11.88%
ROYAL MAIL PLC 1.87%485.3 Cours en différé.43.71%
RYANAIR HOLDINGS PLC 2.03%17.3 Cours en temps réel.4.31%
RÉMY COINTREAU 1.69%168.2 Cours en temps réel.10.44%
S&P GLOBAL INC. -1.71%445.33 Cours en différé.35.47%
S&P GSCI CORN INDEX 2.04%443.7564 Cours en différé.8.83%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX 2.31%414.8305 Cours en différé.52.47%
SALESFORCE.COM, INC. -2.08%279.68 Cours en différé.28.36%
SCHINDLER HOLDING AG -1.56%252 Cours en différé.7.38%
SIG COMBIBLOC GROUP AG -4.39%25.68 Cours en différé.30.77%
STELLANTIS N.V. 0.88%16.936 Cours en différé.14.52%
SUEZ -0.03%19.69 Cours en temps réel.21.39%
THE BANK OF NOVA SCOTIA 1.07%79.09 Cours en différé.13.74%
TRIP.COM GROUP LIMITED 3.41%30.06 Cours en différé.-13.82%
UNICREDIT S.P.A. 5.10%11.544 Cours en différé.43.62%
VEEVA SYSTEMS INC. -1.67%294.92 Cours en différé.8.33%
WAVESTONE -1.86%47.5 Cours en temps réel.59.93%
WIRECARD AG -1.02%0.2319 Cours en différé.-25.70%
WIZZ AIR HOLDINGS PLC 5.35%5398 Cours en différé.18.27%
WORLDLINE -0.76%66.66 Cours en temps réel.-15.73%
ZOOM VIDEO COMMUNICATIONS, INC. 0.19%272.88 Cours en différé.-19.10%
Réagir à cet article
--- - Il y a 10 mois arrow option
Pour les investisseurs, il vaut toujours mieux être dans le marché qu'en dehors. Si vous ratez une hausse, l'actif peut ne jamais revenir au niveau initial. Alors qu'une baisse, si vous êtes sur un panier d'action diversifié, est toujours suivi d'un rebond qui finit par aller au delà des plus hauts.De toute façon, les vrais investisseurs sont toujours dans le marché/ Ce sont les spéculateurs et autres hedges funds qui sont régulièrement en dehors du marché. Sauf que, quand on regarde les performances sur 5 ou 10 ans des uns et des autres, on comprend pourquoi ce sont les premiers qui ont raison... Il est très dangereux d'être en dehors du marché !
2
  
  • Publier
    loader