Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
342
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Bourse de Paris : Brexit or not Brexit ?

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
2
17/10/2019 | 09:01

Les indices boursiers ont terminé hier en ordre dispersé, et légèrement dans le rouge aux États-Unis et en France. Les investisseurs s'inquiètent de la radicalisation des positions en politique intérieure américaine mais s'enthousiasment pour un possible épilogue au Brexit dès aujourd'hui, alors que se tient un conseil européen.

Après des journées de négociations marathons, le Royaume-Uni et l'Union européenne pourraient s'entendre sur un nouvel accord de Brexit ordonné dès aujourd'hui. Aux dernières rumeurs, la balle serait dans le camp de Boris Johnson, qui doit convaincre les unionistes irlandais du DUP de soutenir son montage pour la frontière entre l'Eire et l'Ulster. Un accord de principe contribuerait à éliminer une situation qui empoisonne le vieux continent depuis plus de trois ans. Mais rien ne sera joué pour autant : Boris Johnson devra obtenir le soutien des parlementaires britanniques, là où Theresa May avait échoué sur un texte très proche, frontière irlandaise exceptée. On apprend ce matin que le DUP a refusé la dernière mouture proposée par "BoJo". La journée risque d'être longue. 

A Washington, la tension politique est encore montée d'un cran après les décisions incompréhensibles de la Maison Blanche au Proche-Orient, sévèrement critiquées jusque dans les rangs Républicains. Les injures pleuvent désormais entre Donald Trump et ses opposants Démocrates. Le Président américain a manifestement réussi à détourner, un peu, l'attention des médias des négociations qui patinent avec la Chine et de l'affaire ukrainienne. Mais à quel prix ! Wall Street reste plutôt stoïque face à cette tempête politique, malgré des statistiques macroéconomiques médiocres hier. Les publications trimestrielles d'entreprises vont aller en s'intensifiant, avec un focus sur l'Europe aujourd'hui plus que sur les Etats-Unis.

Le CAC40 a démarré la séance en baisse de 0,27% à 5680 points, à la veille de la fin du "mois boursier", puisque la compensation mensuelle est prévue pour demain.

Les temps forts économiques du jour

Les ventes de détail britanniques (10h30) seront suivies d'une batterie d'indicateurs aux Etats-Unis : dès 14h30, place à l'indice Philly Fed, aux mises en chantier & permis de construire et aux inscriptions hebdomadaires au chômage. A 15h15, la production industrielle et l'utilisation des capacités prendront le relais, avant à 17h00 la publication des stocks pétroliers hebdomadaires. Plusieurs discours de banquiers centraux sont aussi prévus en soirée.

L'euro reste ferme face au dollar à 1,1077 USD. L'once d'or stagne sous les 1490 USD. Sur le marché pétrolier, le WTI progresse légèrement vers les 53 USD, pendant que le Brent perd quelques cents à 59 USD. Le 10 ans américain affiche un rendement de 1,729%, en léger repli. Le Bitcoin recule à nouveau à 7980 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • AP Moller-MaerskGoldman Sachs passe d'acheter à neutre en visant 9000 DKK.
  • Anima : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 4,50 EUR.
  • ASML : AlphaValue reste à alléger mais relève de 223 à 255 EUR son objectif de cours. Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 240 à 280 EUR.
  • Bellway : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 3743 GBp.
  • Boliden : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en visant 210 SEK.
  • Eurazeo : Goldman Sachs passe d'acheter à neutre en visant 76 EUR.
  • Euronav : Stifel passe de conserver à acheter en visant 12,63 EUR.
  • Haulotte : Main First passe d'acheter à neutre en visant 5,30 EUR.
  • Iliad : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 102 EUR.
  • Kuehne + Nagel : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en visant 138 CHF.
  • KAZ Minerals : Goldman Sachs passe d'acheter à neutre en visant 475 GBp.
  • Norsk Hydro : Goldman Sachs passe acheter à neutre en visant 31 NOK.
  • Swiss Re : Oddo BHF démarre le suivi à neutre en visant 112 CHF.
  • Synthomer : Exane BNP Paribas reprend le suivi à neutre en visant 320 GBp.
  • Wacker Chemie : Commerzbank passe d'acheter à conserver en visant 61 EUR.
  • Wirecard : Guggenheim passe de vendre à neutre. HSBC reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 225 à 190 EUR.
  • Zalando : MainFirst passe de vendre à neutre en visant 42 EUR.

L’actualité des sociétés

La croissance interne des ventes de Pernod Ricard a atteint 1,3% au 1er trimestre du nouvel exercice 2019/2020.  "Nous confirmons notre objectif de croissance interne du Résultat Opérationnel Courant pour l’année 2019/20 de +5% à +7%", a indiqué Alexandre Ricard, le PDG. Veolia signe un gros contrat avec la ville de Braunschweig.  Casino va céder 20 restaurants "A la Bonne Heure" et "Cœur de Blé" à Crescendo Restauration, pour environ 20 M€. S&P a réduit la notation crédit de Publicis de "BBB+" à "BBB". Le Tribunal de commerce de Paris enjoint à Arnaud Lagardère (Lagardère) de publier les comptes de sa holding. La cotation des actions Innate sera suspendue ce matin, dans le cadre des opérations de cotation sur le Nasdaq. Altarea Cogedim émet 500 M€ d'obligations. JCDecaux a remporté le contrat publicitaire du réseau de transport de la métropole lilloise. Gecina finalise la cession d'un immeuble à Gennevilliers. Catering International Services signe une grosse série de contrats. Le Groupe Bel (Unibel, Fromageries Bel) émet son premier EURO PP de 125 M€. Hoffmann Green Cement Technologies fait son entrée sur Euronext Growth. Pharnext, La Française de l'Energie, Wallix, Netgem, HighCo, SuperSonic Imagine, Vétoquinol, Anevia, Mercialys… ont publié leurs comptes.                                                                              

Netflix brille après la séance américaine dans le sillage de revenus plus élevés que prévu grâce aux opérations internationales et à une évolution des abonnés moins défavorable que prévu, à l'inverse d'International Business Machines, dont les résultats déçoivent. General Motors et le syndicat UAW sont parvenus à un accord de principe après cinq semaines de grève aux Etats-Unis. Alcoa va céder 1 Md$ d'actifs pour faire face à des conditions de marché difficiles. Lonza signe un contrat de sous-traitance avec Mesoblast. Énième rumeur dans l'affaire des opiacés aux États-Unis : Johnson & Johnson serait prêt à verser 4 Mds$ pour clôturer les poursuites, a appris le Wall Street Journal.

Ça publie. Nestlé, Unilever, BHP Group, Union Pacific, Pernod Ricard, Vivendi, Ericsson, Accor, Rentokil, Tele2, Icade, Casino, Faurecia, Rexel

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALTAREA COGEDIM -0.62%192.4 Cours en temps réel.16.04%
BITCOIN - UNITED STATES DOLLAR -0.09%8508.1365 Cours en clôture.121.96%
CAC 40 0.65%5939.27 Cours en temps réel.24.74%
CASINO GUICHARD-PERRACHON -0.13%45.66 Cours en temps réel.25.65%
EURAZEO SE 1.22%62.1 Cours en temps réel.5.51%
GOLD -0.11%1467.524 Cours en différé.14.59%
INNATE PHARMA -1.25%5.535 Cours en temps réel.-25.55%
JOHNSON & JOHNSON 3.04%134.94 Cours en différé.1.48%
PERNOD RICARD 0.24%170.05 Cours en temps réel.18.67%
PEUGEOT 0.68%23.79 Cours en temps réel.27.59%
REXEL 1.26%11.68 Cours en temps réel.25.59%
VEOLIA ENVIRONNEMENT -0.13%22.9 Cours en temps réel.27.54%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
2
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader