Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Brésil: vers une nouvelle hausse importante du taux directeur

03/08/2021 | 18:56
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Rio de Janeiro (awp/afp) - La Banque centrale du Brésil devrait relever mercredi d'un point son taux directeur, à 5,25%, après trois hausses consécutives de 0,75 point qui se sont révélées insuffisantes pour contrôler l'inflation, estiment les analystes.

Ce taux, qui avait atteint son plancher historique de 2% en août 2020, pour stimuler une économie plombée par la pandémie, avait déjà été relevé en mars, en mai puis à la mi-juin, en raison des poussées inflationnistes.

Lors de sa dernière réunion, le Comité monétaire de la Banque centrale (Copom), avait déjà admis la possibilité d'une nouvelle hausse "de la même ampleur", voire plus selon l'évolution de la situation.

L'inflation a bondi de 2,13% en juin 2020 à 8,35% en juin dernier, et pourrait atteindre 9% en juillet, avec comme prévision de terminer 2021 à 6,79%, largement au-dessus de l'objectif de 3,75% de la Banque centrale, qui avait fixé un plafond à 5,25%.

Et les prévisions pour 2022 ont également été revues à la hausse, à 3,81%.

Les analystes consultés par l'enquête hebdomadaire Focus de la Banque Centrale tablent à présent sur un taux directeur à 7% fin 2021. En début d'année, ils ne s'attendaient pas à le voir franchir les 3%.

Mauro Rochlin, économiste de la Fondation Getulio Vargas (FGV), estime qu'il n'est pas impossible que la Banque centrale relève ce taux de 1,25 point dès mercredi et qu'il atteigne 7,5% en décembre.

"L'inflation est en pleine accélération, mais la Banque centrale maintient la même stratégie. Il serait temps d'être plus audacieux", a-t-il déclaré à l'AFP.

Selon lui, l'inflation a été causée initialement par la forte demande de denrées alimentaires, aussi bien pour le marché interne que pour l'exportation. Mais elle est à présent "plus disséminée", avec notamment des hausses de prix dans les services, les activités ayant repris progressivement grâce à l'avancée de la vaccination contre le Covid-19.

D'autres spécialistes craignent qu'un taux directeur élevé n'entrave la reprise économique. D'après l'enquête Focus, le Brésil devrait connaître une croissance de 5,3% cette année, après une contraction historique de 4,1% en 2020.

afp/rp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
15/10TAUX : tension dans le sillage de prix pétroliers au zénith
CF
14/10CENTRALE DES LETTRES DE GAGE : niveau recourd du portefeuille d'emprunts
AW
14/10TAUX : très bonne séance en Europe, gain modeste sur T-Bonds
CF
14/10EMPRUNT : Banco de Chile lève 130 millions de francs
AW
14/10Singapour resserre sa politique monétaire face au risque d'inflation
AW
13/10USA : la Fed pourrait commencer les réductions d'achats d'actifs dès novembre
AW
13/10TAUX : détente générale, T-Bonds en hausse malgré CPI à 5,4%
CF
13/10EMPRUNT : Pacific Life Global Funding lève 300 millions à 0,25%, échéance 2028
AW
12/10USA : les progrès attendus sur l'emploi sont "presque réalisés"
AW
12/10USA : les progrès attendus sur l'emploi sont "presque respectés"
AW
Dernières actualités "Taux"