Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Taux

Actualités : Taux
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Bonds Europe: le marché fait recette dans un environnement commercial incertain

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
13/11/2019 | 18:29

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunt en zone euro se sont globalement détendus mercredi, faute d'éclaircissements suffisants sur le commerce apportés par le président américain, ce qui a suscité un regain d'aversion pour le risque des investisseurs, qui ont trouvé refuge sur le marché de la dette.

"L'intervention hier de Donald Trump par rapport aux échanges commerciaux sino-américains n'a pas forcément été très concluante", a observé auprès de l'AFP Julien Rolland, gérant obligataire spécialiste des taux souverains chez Aviva Investors.

"Il n'y a pour l'instant pas d'avancées de ce côté-là, ce qui met un petit peu plus de pression (sur les marchés), sachant que ces derniers avaient commencé à réintégrer la probabilité d'un accord au cours des dernières semaines", a-t-il ajouté.

Le président américain n'a fait aucune annonce décisive sur l'état des discussions commerciales avec Pékin, répétant qu'un accord partiel "pourrait intervenir bientôt" pour commencer à résoudre leur conflit qui dure depuis mars 2018. Il a néanmoins affirmé qu'il n'hésiterait pas à rehausser encore les taxes douanières appliquées à la Chine dans l'éventualité où un accord parcellaire ne serait pas conclu.

D'autre part, "il y a toujours l'incertitude par rapport à la mise en place de tarifs douaniers sur le secteur automobile, notamment avec la zone euro et le Japon. Nous aurons vraisemblablement plus d'informations ce soir" sur ce sujet, a poursuivi M. Rolland.

L'administration Trump devrait annoncer cette semaine un report, qui pourrait aller jusqu'à six mois, de la décision d'imposer ou non des droits de douane supplémentaires dans le secteur automobile, ont indiqué mardi deux sources industrielles à l'AFP.

Dans ce contexte, les investisseurs ont préféré mardi se reporter sur des actifs plus sûrs comme les obligations d'Etat françaises et allemandes, délaissant les marchés actions mais aussi les dettes des pays moins solides de la zone euro.

Italie et Espagne à la peine

Ainsi l'écart entre les taux italien et espagnol à dix ans et le taux allemand de même maturité, ou "Bund", qui fait référence, s'est significativement creusé mercredi.

Cet écart est à l'oeuvre "depuis plusieurs jours sur l'Italie en raison de tout l'épisode lié à ArcelorMittal et les tensions au sein du gouvernement" qui en résultent, a relevé M. Rolland.

Et pour l'Espagne, il s'explique notamment par "les élections qui n'ont pas été concluantes étant donné qu'aucune majorité n'a réellement émergé", a indiqué le spécialiste.

Enfin, la publication des chiffres de l'inflation américaine pour octobre a accentué la défiance des investisseurs, l'inflation sous-jacente (hors énergie et alimentation) ayant ralenti à 2,3% sur un an le mois dernier, contre 2,4% en septembre, suscitant "une petite déception", selon lui.

Le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell, d'après des commentaires qu'il devrait prononcer plus tard dans la soirée devant une commission parlementaire, a confirmé que la Banque centrale allait faire une pause dans ses interventions sur les taux d'intérêt "tant que les informations sur l'économie restent conformes à notre prévision d'une croissance économique modérée, d'un marché de l'emploi fort et d'une inflation proche de notre objectif de 2%".

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne (Bund) s'est détendu à -0,304% contre -0,256% mardi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Celui de la France, repassé en territoire positif la semaine dernière, a suivi un mouvement similaire, à 0,009% contre 0,043%.

En Espagne, le taux s'est en revanche stabilisé à 0,443% contre 0,437% la veille.

En Italie, il s'est tendu plus significativement à 1,241% contre 1,213%.

Au Royaume-Uni, le rendement à dix ans a terminé en baisse, à 0,757% contre 0,804% mardi.

Aux Etats-Unis, le taux à dix ans reculait nettement à 1,884% contre 1,935% mardi, celui à 30 ans suivait la même tendance, à 2,362% contre 2,416%. Le taux à deux ans s'affichait pour sa part à 1,642% au lieu de 1,662%.

afp/rp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ARCELORMITTAL -2.96%15.668 Cours en différé.-11.12%
AVIVA PLC -0.22%403.5 Cours en différé.7.70%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
12:00EMPRUNT : la Banque de lettres de gage lève 310 millions en deux tranches
AW
09/12TAUX : embellie, pertes de la semaine précédente effacées
CF
09/12La France a emprunté 4,596 milliards d'euros à court terme
AW
09/12BCE : Christine Lagarde entre dans le bain monétaire
AW
08/12La BRI met en lumière des "fragilités" sur les marchés financiers
AW
08/12La Banque centrale américaine attendue en mode pause après 3 hausses de taux
AW
06/12TAUX : légère dégradation, semaine de repli sur les OAT
CF
06/12La France a emprunté au total 5,193 milliards d'euros à long terme
AW
06/12BONDS EUROPE : légère montée des rendements après l'emploi américain
AW
05/12TAUX : lente dégradation au Nord et qui s'accélère au Sud
CF
Dernières actualités "Taux"