Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Bientôt 100 000 emplois supprimés dans la City de Londres ?

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
05/04/2017 | 15:29

(Easybourse.com) C'est la déduction qui ressort de la remarque faite ce mercredi 5 avril par le chef du parti majoritaire au sein du Parlement européen, Manfred Weber à l'occasion d'une conférence de presse à Strasbourg.

Pour ce dernier, à la tête du parti du populaire européen, à la suite du Brexit, les citoyens européens s’attendent à ce que les activités libellées en euro et les activités rattachées à l’euro soient exercées sur le territoire européen. Dit autrement, il n’est pas concevable que ces activités restent à Londres.

L’activité de compensation qui concerne les trois quarts des transactions libellées en euro (tous les jours un peu plus de 500 milliards d’euros), est particulièrement pointée du doigt. Si une telle interdiction était décidée, près de 100 000 postes pourraient alors être remis en question selon Xavier Rolet, le président de la London Stock Exchange, cité dans le journal britannique The Guardian fin 2016.

La Banque centrale européenne avait précédemment tenté de relocaliser cette activité de compensation des transactions en euros à l’intérieur l’union monétaire. Cependant elle avait été confrontée à une opposition de la Cour de justice de l’UE en 2015. Probablement aura-t-elle gain de cause cette fois-ci. 

Dernièrement le président de JP Morgan, Jamie Dimon s’est efforcé de rassurer les autorités londoniennes en indiquant que le déclenchement du processus de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne n’entrainerait pas un déplacement massif du personnel basé à Londres dans les deux à venir. Il a cependant précisé, par ailleurs, qu’il s’attendait à ce que dans le même laps de temps les autorités européennes fassent pression pour que les nouvelles embauches se fassent au-delà des frontières britanniques, à  Paris, Francfort, Dublin ou Amsterdam. 

© Easybourse 2017
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
14:13RENAULT : Moody's dégrade sa note de crédit
CF
14:05MOBILEIRON : Les cadres dirigeants sont le maillon faible de la sécurité mobile
BU
14:05KNORR-BREMSE : Warburg Research toujours à vendre sur le dossier
ZD
13:59MAISONS DU MONDE : Teleios CP se renforce au capital
CF
13:53IBERDROLA SA : Berenberg maintient son opinion neutre
ZD
13:51BONDS : Moody's abaisse la perspective de la note "Baa3" de PSA à "négative"
DJ
13:41LPKF LASER : Warburg Research toujours à l'achat
ZD
13:40INSTONE REAL ESTATE : Warburg Research toujours à l'achat
ZD
13:40DOLLAR GENERAL : BPA trimestriel largement meilleur que prévu
CF
13:39BERTRANDT : Warburg Research est neutre
ZD
Dernières actualités "Sociétés"