Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Besoin d'une pause ?

23/03/2021 | 09:08
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Recevoir par email

Ils ont eu les vaccins, les plans de relance et le printemps : les investisseurs attendent maintenant surtout le retour à la normale, le vrai retour à la normale pourrait-on dire. Il semble relativement proche aux Etats-Unis. Un peu moins en Europe. Les marchés financiers sont sur un plateau élevé et ont l'air d'avoir besoin de souffler. Peut-être en attendant des nouvelles positives en provenance des secteurs les plus fragilisés par la crise, comme le tourisme et l'événementiel, parents pauvres de l'embellie. La journée boursière démarre sur une note hésitante.

La hausse a repris hier sur les principales places financières mondiales, à quelques exceptions près. Le CAC40 français a ainsi terminé dans le rouge, à cause des dégagements enregistrés sur quelques poids lourds de la cote, en particulier Total et Sanofi, mais aussi de la baisse de près de 3 % de Kering, châtié après des rumeurs d'intérêt pour le voisin suisse Compagnie Financière Richemont. Globalement, les investisseurs considèrent que la bataille contre le coronavirus est gagnée aux Etats-Unis – espérons que cela soit le cas – mais pas encore en Europe, ce qui entraîne quelques ratures sur les copies du scénario "ciel bleu" envisagé par les économistes.

Sur le vieux continent, les gouvernements sont toujours engagés dans une course vaccinale contre la montre, avec des mesures ciblées plutôt que générales. On a vu la France chercher à limiter la porosité entre les régions les plus touchées et les moins touchées de l'Hexagone ou l'Allemagne imposer un confinement strict et express le weekend de Pâques pour éviter le brassage de populations. Des décisions destinées à éviter un reconfinement total désastreux, en espérant que l'accélération de la vaccination prendra de vitesse l'accélération des contaminations. Nous sommes sur le fil du rasoir. A ce propos, on m'a fait remarquer hier à juste titre que je suis parfois un peu lapidaire dans ma condamnation de la stratégie vaccinale européenne. C'est indéniablement un échec, mais pas forcément pour les raisons que l'on croit. Je vous recommande de dérouler l'histoire que raconte sur Twitter mon confrère Dave Keating, qui apporte un éclairage indispensable, en particulier sur la naïveté des uns et sur le cynisme des autres.

Changeons d'univers et abordons un sujet un peu plus léger quoiqu'il ait eu des conséquences assez incroyables pour les marchés financiers. GameStop va publier ce soir ses résultats 2020. Difficile de passer à côté de cette histoire tant elle a été médiatisée. Mais pour ceux qui avaient choisi de se couper du monde pendant l'hiver 2020/2021, je rappelle que de gentils actionnaires individuels, dans un grand élan de générosité citoyenne, ont volé à la rescousse d'une pauvre entreprise assaillie par des méchants fonds spéculatifs baissiers. A moins que de petits investisseurs se soient payés une bonne tranche de rigolade en prouvant à la finance traditionnelle qu'ils pouvaient surgir n'importe où pour faire la pluie et le beau temps sur les marchés financiers. Mais peut-être aussi que les réseaux sociaux sont bien pratiques pour fabriquer des mouvements puissants et manipuler les foules, qui sait ? Je vous laisse choisir le scénario ou la combinaison de scénarios que vous préférez. En tout cas, GameStop va redevenir ce soir une société presque normale en publiant ses performances financières et ses perspectives, ce qui doit en théorie permettre de jauger l'adéquation entre sa valorisation et ses résultats. Normalement, ce ne sera pas joli-joli, mais la question qui se pose est surtout de savoir si le titre pourra rester en apesanteur après ce choc de réalité. A moins que le management ne parvienne à faire rêver les investisseurs avec des perspectives insoupçonnées ? Après tout, rien n'est vraiment logique dans ce dossier.

Pour reprendre un peu de hauteur, les discussions du matin tournent essentiellement autour des commentaires sans grande surprise de Jerome Powell hier et des rumeurs de plan d'investissement massif dans les infrastructures aux Etats-Unis. Les financiers ont aussi noté que les valeurs technologiques se portent mieux depuis deux séances, ce qui alimente bien sûr le débat, récurrent depuis quelques semaines, sur les meilleures typologies d'actions à entrer en portefeuille. Le CAC40 perdait 0,7% à 5925 points peu après l'ouverture. 

Les temps forts économiques du jour

Les investisseurs prendront connaissance des chiffres de l'emploi britannique à 8h00, puis de deux statistiques américaines, l'indice de la Fed de Richmond et les ventes dans l'immobilier neuf à 15h00. Jerome Powell, décidément omniprésent, doit prononcer une allocution devant les parlementaires américains dans l'après-midi.

L'euro stagne à 1,19244 USD, comme l'once d'or autour de 1735 USD. Après ses récents accès de fièvre, le pétrole a l'air de s'assagir, à 64 USD le baril de Brent et juste en dessous de 61 USD le baril WTI. Le rendement du T-Bond ressort à 1,67% sur 10 ans, proche de ses niveaux récents. Le Bitcoin est sous pression depuis hier, à 53 200 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Altamir : Stifel démarre le suivi à l'achat en visant 28 EUR.
  • Bodycote : Goldman Sachs passe de vendre à neutre en visant 790 GBp.
  • Bunzl : RBC passe de sousperformance à performance sectorielle en visant 2270 GBp.
  • GEA Group : Citigroup passe de neutre à achat en visant 42 EUR.
  • Hapag-Lloyd : J.P. Morgan passe de neutre à souspondérer en visant 111,59 EUR.
  • HeidelbergCement : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 77 à 81 EUR.
  • Interroll : Research Partners relève son objectif de cours de 2700 à 2900 CHF.
  • JCDecaux : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 28 EUR.
  • Johnson Matthey : Jefferies reprend le suivi à l'achat en visant 3875 GBp.
  • Kingfisher : Goldman Sachs passe d'acheter à neutre en visant 360 GBp.
  • Prudential Plc : HSBC passe de conserver à acheter en visant 1800 GBp.
  • Rémy Cointreau : J.P. Morgan passe de souspondérer à neutre en visant 150 EUR.
  • Rockwool : Société Générale passe de conserver à vendre en visant 2300 DKK.
  • Saipem : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 2,60 EUR.
  • Shop Apotheke : Morgan Stanley démarre le suivi à surpondérer en visant 230 EUR.
  • Tecan : UBS reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 455 à 440 CHF.
  • UBS Group : DZ Bank reprend le suivi à acheter.
  • Vesuvius : Jefferies reste acheteur avec un objectif relevé de 575 à 615 GBp.
  • Zur Rose : Morgan Stanley démarre le suivi à surpondérer en visant 500 CHF.

Actualités des sociétés

En France

Annonces importantes

  • Veolia poursuit son offensive judiciaire sur Suez en ciblant les administrateurs.
  • Les autorités transalpines autorisent le rachat de Credito Valtellinese par Crédit Agricole, qui doit encore convaincre les actionnaires.
  • Unibail-Rodamco-Westfield a ouvert hier le centre commercial Westfield Mall of the Netherlands sur 117 000m2.
  • Saint-Gobain conclut un accord d'achat d'énergie durable en Amérique du Nord avec Invenergy pour 12 ans.
  • Euronext lance un "CAC40 ESG".
  • Les revenus du premier semestre fiscal de Trigano affichent une croissance de 16,5 % en données comparables.
  • Focus Home Interactive recrute un responsable des contenus chez Ubisoft.
  • Carmila précise que les restrictions réglementaires sur les grandes surfaces en France, en Espagne et en Italie concernent 51,6 % de ses loyers bruts.
  • Prodways lance une nouvelle matière à très haute performance pour la fabrication de masse de gouttières d'alignement transparentes en orthodontie.
  • Metabolic Explorer satisfait de la campagne de BSA attribués à ses actionnaires, qui ont apporté 2,77 M€ de financement brut.
  • Bluelinea étend son offre commerciale pour les EHPAD connectés.
  • Valbiotis obtient la certification ISO90001.
  • Tivoly, ABC Arbitrage, Theraclion, Streamwide et Invibes ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes

  • Le parquet général français requiert une amende d'au moins 2 Mds€ en appel contre UBS Group.
  • Microsoft accélère la réouverture de ses bureaux et promeut le travail hybride. Par ailleurs, le groupe serait en discussion pour racheter Discord pour plus de 10 Mds$, selon Bloomberg.
  • Roche Holding met fin un essai sur son traitement de la maladie de Huntington.
  • Geely chahuté en bourse après les résultats jugés décevants.
  • La Banque Cantonale de Genève propose Jean-Philippe Bernard au conseil d'administration.
  • AMS AG rachète trois emprunts convertibles.
  • Des débuts sans grand relief pour Baidu à Hong Kong.
  • AB Volvo annonce que les pénuries de semiconducteurs vont affecter sa production au T2.
  • Smoore International s'effondre à Hong Kong sur des rumeurs de durcissement de la législation chinoise sur les e-cigarettes et le tabac.
  • La plateforme de cours en ligne Coursera précise les termes de son IPO, avec placement de 15 millions de titres à un prix compris entre 30 et 33 USD l'unité.
  • Forbo lance un programme de rachat d'actions de jusqu'à 10% de son capital.
  • Bilibili devrait lever 2,6 Mds$ sur une seconde ligne de cotation à Hong Kong.
  • Résultats des sociétés. Adobe, IHS Markit, GameStop, Nemetschek, CTS Eventim, Nordex, Encavis

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AB VOLVO 1.47%220.6 Cours en différé.12.18%
ABC ARBITRAGE 0.14%7.2 Cours en temps réel.-0.96%
ADOBE INC. -1.91%479.38 Cours en différé.-2.28%
ALTAMIR 0.76%24 Cours en temps réel.19.40%
AMS AG -0.88%18.11 Cours en différé.-5.63%
AUSTRALIAN DOLLAR / EURO (AUD/EUR) -0.01%0.6455 Cours en différé.2.37%
BAIDU, INC. -4.23%183.44 Cours en différé.-11.42%
BANQUE CANTONALE DE GENÈVE SA 0.95%159.5 Cours en différé.-0.63%
BILIBILI INC. -6.91%94.64 Cours en différé.18.61%
BITCOIN - EURO -3.38%46213.01 Cours en temps réel.102.60%
BITCOIN - UNITED STATES DOLLAR -3.78%56018.51 Cours en temps réel.101.52%
BLUELINEA -0.68%4.36 Cours en temps réel.-13.58%
BODYCOTE PLC 0.44%803.5 Cours en différé.7.31%
BUNZL PLC -1.19%2320 Cours en différé.-3.89%
CAC 40 0.01%6385.99 Cours en temps réel.15.03%
CANADIAN DOLLAR / EURO (CAD/EUR) 0.44%0.681078 Cours en différé.5.38%
CARMILA 5.64%14.98 Cours en temps réel.20.37%
CITIGROUP INC. 0.07%75.13 Cours en différé.21.76%
COMPAGNIE FINANCIÈRE RICHEMONT SA -0.19%95.48 Cours en différé.19.46%
CREDITO VALTELLINESE S.P.A. 0.00%12.27 Cours en différé.6.29%
CTS EVENTIM AG & CO. KGAA 0.22%53.48 Cours en différé.-1.91%
ENCAVIS AG -1.06%14.92 Cours en différé.-29.37%
EURONEXT N.V. -0.47%84.35 Cours en temps réel.2.98%
FOCUS HOME INTERACTIVE 0.00%69 Cours en temps réel.7.48%
GAMESTOP CORP. -11.10%143.22 Cours en différé.755.15%
GEA GROUP AKTIENGESELLSCHAFT -0.05%36.41 Cours en différé.24.42%
GROUPE GORGÉ SA -1.83%15.06 Cours en temps réel.21.17%
HAPAG-LLOYD AKTIENGESELLSCHAFT 0.82%159.9 Cours en différé.72.58%
HEIDELBERGCEMENT AG 1.34%75.6 Cours en différé.21.86%
HSBC HOLDINGS PLC 0.71%454.4 Cours en différé.19.10%
IHS MARKIT LTD. -0.16%107.7 Cours en différé.20.08%
INTERROLL HOLDING AG -1.56%3160 Cours en différé.19.11%
INVIBES ADVERTISING N.V. -2.19%13.4 Cours en temps réel.82.67%
JCDECAUX SA 1.36%23.88 Cours en temps réel.26.46%
JOHNSON MATTHEY PLC -1.01%3240 Cours en différé.34.97%
KERING 1.34%704.4 Cours en temps réel.16.94%
KINGFISHER PLC 1.98%370.7 Cours en différé.34.43%
LA HOLDINGS CO., LTD. 0.89%1353 Cours en clôture.60.31%
LONDON BRENT OIL -0.96%68.22 Cours en différé.32.01%
METABOLIC EXPLORER -3.87%4.97 Cours en temps réel.117.23%
MICROSOFT CORPORATION -2.09%247.18 Cours en différé.13.51%
MORGAN STANLEY -1.40%86.47 Cours en différé.27.97%
NEMETSCHEK SE -1.90%56.86 Cours en différé.-4.04%
NIKKEI 225 0.55%29518.34 Cours en temps réel.6.97%
NORDEX SE -3.18%20.12 Cours en différé.-6.23%
PRODWAYS GROUP -1.57%2.815 Cours en temps réel.24.89%
ROCHE HOLDING AG -0.48%301.75 Cours en différé.-1.88%
ROCKWOOL INTERNATIONAL A/S -0.84%2964 Cours en différé.31.21%
RÉMY COINTREAU 1.14%167.9 Cours en temps réel.9.00%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX 0.02%355.76 Cours en différé.33.75%
SAINT-GOBAIN -0.64%56.02 Cours en temps réel.50.35%
SAIPEM S.P.A. 1.69%2.05 Cours en différé.-8.57%
SANOFI 1.09%86.37 Cours en temps réel.8.56%
SHOP APOTHEKE EUROPE N.V. -4.77%153.6 Cours en différé.8.84%
SMOORE INTERNATIONAL HOLDINGS LIMITED -2.84%51.3 Cours en clôture.-14.29%
STREAMWIDE 0.28%35.9 Cours en temps réel.39.84%
SUEZ 0.10%19.87 Cours en temps réel.22.38%
TECAN GROUP LTD. -2.56%411.4 Cours en différé.-2.67%
THE GOLDMAN SACHS GROUP, INC. -0.60%368.68 Cours en différé.40.64%
THERACLION 1.55%1.96 Cours en temps réel.-4.46%
TIVOLY 2.51%20.4 Cours en temps réel.12.43%
TOTAL SE 0.74%39.34 Cours en temps réel.10.62%
TRIGANO -2.58%166.3 Cours en temps réel.17.89%
UBISOFT ENTERTAINMENT 0.13%62.9 Cours en temps réel.-20.32%
UBS GROUP AG -0.35%14.08 Cours en différé.13.31%
UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD SE 3.32%73.53 Cours en temps réel.10.20%
VALBIOTIS 0.00%7.7 Cours en temps réel.27.06%
VEOLIA ENVIRONNEMENT 0.39%25.71 Cours en temps réel.31.48%
VESUVIUS PLC -0.17%589 Cours en différé.9.97%
WTI -0.85%64.881 Cours en différé.34.68%
ZUR ROSE GROUP AG 0.00%302 Cours en différé.6.71%
Réagir à cet article
--- - Il y a 1 mois arrow option
"Les investisseurs attendent... " Ils ne doivent pas attendre plus que ça puisque les marchés cassent des plus hauts au fil des mois. Ce sont les spéculateurs de futures léveragés, sous capitalisés qui attendent tous les 1/4 d'heure quelque chose pour rentrer, sortir, rentrer , sortir, payer des frais, des impôts et encore des frais... Les vrais investisseurs intelligents, eux, en restant long et longtemps, captent tous les rendements de marché et n'attendent pas, ils détiennent les entreprises et encaissent patiemment leur rente par capitalisation, sans payer de frais et sans payer d'impôts. Puis la magie des intérêts composés fait le reste... une boule de neige qui chaque fois qu'elle fait un tour, ramasse un peu plus de neige...  Si seulement les opérateurs comprenait ces mécanismes, 80 % des intervenants ne perdraient pas d'argent sur les marchés comme aujourd'hui. A court terme, la bourse est un jeu à somme nulle. Si monsieur Dupont gagne 10 euros, c'est que monsieur Durant perd 10 euros. En revanche, sur des périodes longues, la bourse crée des richesses et garantit à ceux qui ont le courage et la patience d'attendre des rendement inouis !
1
  
  • Publier
    loader