Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Ben Bernanke regrette que davantage de personnes n'aient pas été mises en prison du fait de la crise de 2008

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
05/10/2015 | 15:30

(Easybourse.com) Pour l'ancien président de la Réserve fédérale américaine, s'exprimant dans le cadre d'une interview accordée à USA Today ce dimanche, davantage de dirigeants d'entreprises auraient du être poursuivis pour leurs agissements qui ont provoqué la crise de 2008.

« Le département de la justice des Etats-Unis et d’autres agences de répression financières ont mené des enquêtes et ont lancé des inculpations à l’encontre de sociétés financières » reconnait Ben Bernanke dont les mémoires intitulés « The Courage to Act » devraient être publiés cette semaine.

J’aurais cependant préféré avoir davantage d’investigation sur des actions individuelles dès lors que manifestement les mauvais comportements qui ont amené à des disfonctionnements et les actions délictueuses ont été faites par des personnes en particulier et non par des firmes abstraites. « Une société financière est une fiction juridique, elle ne peut pas être mise en prison ». 

« Cela n’était pas le rôle de la Réserve fédérale américaine dès lors qu’elle n’est pas une agence chargée de l’application de la loi » précise Ben Bernanke. 

Ce regret est d’autant plus éprouvé par l’ancien responsable de la Banque centrale américaine que selon ce dernier, il y avait raisonnablement, une grande chose, qu’en si le système financier ne parvenait pas à être stabilisé, une dépression comparable à celle des années 1930 serait survenue. « La panique qui nous a touché était énorme, probablement la pire de l’histoire des Etats-Unis ».

Ben Bernanke s’est également exprimé dans à l’occasion de son interview sur l’absence de sauvetage de la firme Lehman Brothers. Des critiques virulentes ont été faites contre les autorités nationales pour avoir laissé faillir la banque d’investissement. « Nous étions très déterminés à ne pas laisser l’établissement s’effondrer mais nous manquions totalement de munitions à ce moment là ».

Ben Bernanke a ensuite confessé certaines erreurs commises par la Fed. Les analystes ont été lents à réaliser le caractère sérieux que pourrait avoir le ralentissement de la conjoncture économique. Par ailleurs lui-même a échoué à bien expliquer aux Américains pourquoi il était de leur intérêt de venir en aide à des firmes financières qui ont contribué à l’apparition de la crise.




© Easybourse 2015
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
03:37VIRUS : plus de six millions de cas dans le monde, près de 29.000 morts au Brésil
AW
02:58SpaceX a lancé deux astronautes dans l'espace, direction la station spatiale
AW
30/05Plus de six millions de cas de Covid-19 dans le monde, poursuite du
AW
30/05SpaceX a lancé deux astronautes dans l'espace
AW
30/05RACISME AUX ETATS-UNIS : "Don't Do It", dit Nike, Adidas retweete
AW
30/05La fusée SpaceX prête au décollage, la météo s'améliore
AW
30/05BANK OF NOVA SCOTIA : La Banque Scotia conclut la vente de ses activités bancaires dans les îles Vierges britanniques à Republic Financial Holdings Limited
PU
30/05Le parc Astérix ouvrira le 15 juin avec des mesures de précaution sanitaire
AW
30/05KNORR-BREMSE : Kepler Chevreux toujours neutre sur le dossier
ZD
30/05Vol habité SpaceX, deuxième tentative de lancement samedi
AW
Dernières actualités "Sociétés"