Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  London Stock Exchange  >  HSBC Holdings plc    HSBA   GB0005405286

HSBC HOLDINGS PLC

(HSBA)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Coronavirus: maîtriser la dette des entreprises, clé d'une convalescence réussie

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
10/04/2020 | 10:53

Paris (awp/afp) - Surveillée comme le lait sur le feu, la dette des entreprises n'en reste pas moins une grosse source d'inquiétude, tant la capacité des groupes à honorer leurs traites sera la clé d'une convalescence réussie de l'économie après la crise sanitaire.

Son importance explique d'ailleurs à la fois l'ampleur du choc début mars sur les marchés où les groupes empruntent et échangent leurs titres de dette, mais aussi les sommes colossales déployées depuis pour faire repartir la machine.

"Nous avons eu une chute extrêmement brutale" début mars, "mais les gouvernements et les banques centrales ont mis en place très vite des plans massifs", témoigne auprès de l'AFP Vincent Marioni, directeur Europe des investissements Crédit à Allianz GI. "En 2008, il y avait eu une forte inertie, mais il y avait aussi moins d'endettement".

Avec des banques centrales très généreuses et des taux d'intérêt très bas, les sociétés ont en effet emprunté à tour de bras. Selon un rapport de l'OCDE, le stock d'obligations, hors banques, a "atteint un niveau record proche de 13.000 milliards de dollars" fin 2018, environ le double comparé à dix ans plus tôt.

"En 2008, le marché était resté fermé six semaines", se remémore Félix Orsini, responsable mondial des marchés de capitaux de dette à Société Générale CIB.

"Anges déchus"

Cette fois-ci, en Europe, "il s'est fermé le 4, 5 mars pour se rouvrir le 20 et depuis nous assistons à un retour massif avec tous les jours entre 4 et 9 opérations, c'est du jamais vu", relate-t-il.

Même constat pour Frédéric Gabizon, responsable pour le marché obligataire de HSBC France avec des opérations qui atteignent des "niveaux stratosphériques, sur une période très concentrée".

"Beaucoup de trésoriers d'entreprise ont vécu 2008. Ils sont prudents et préfèrent lever des fonds dès maintenant, quitte à payer un peu plus d'intérêts", explique M. Orsini.

Si le retour des emprunteurs s'est accompagné d'un ajustement à la hausse des taux, ils n'explosent pas pour autant.

Le taux d'intérêt annuel tourne en moyenne autour de 2%, "ce qui reste bas, note M. Orsini, surtout comparé à janvier 2009 où quand le marché s'est rouvert, ils avoisinaient les 8%".

Si ce niveau reste raisonnable pour les emprunteurs, pour les investisseurs qui sortent de plusieurs années avec des intérêts souvent proches de zéro, c'est presque Byzance.

Mais ce retour en grâce ne concerne pour le moment que les entreprises les mieux notées, celles qui bénéficient déjà du soutien des banques centrales, BCE en tête.

Pour l'instant, rare sont ceux notés en catégories dites "spéculatives" qui ont tenté leur chance.

Or, l'explosion des abaissements de notes par les agences de notation fait peser un risque sur nombre de sociétés qui redoutent d'y basculer, devenant ce que le marché appelle "anges déchus" ("fallen angels") et de voir les investisseurs leur tourner le dos.

ni noir ni blanc

"Il va y avoir une bifurcation très nette entre les entreprises les mieux et les moins bien notées", estime Isabelle Mateos y Lago, directrice adjointe de l'équipe en charge des institutions souveraines à BlackRock.

"Toutes les entreprises qui ont beaucoup d'endettement sont regardées comme extrêmement fragiles (...), mais il n'y aura pas de réponses blanches ou noires, ce sera vraiment du cas par cas", selon elle.

"La crainte des anges déchus ne conduit pas forcément au défaut", nuance également M. Marioni. "Il y a une quinzaine d'années, c'était la fin du monde, aujourd'hui le marché s'est habitué".

Ce qui ne fait de doute pour personne, résume Mme Mateos y Lago, "c'est que la dette de tous les acteurs économiques va s'accroître" et "cela constitue l'une des principales contraintes à la vigueur de la reprise de l'économie".

"Les résultats des entreprises devraient permettre de se rendre compte des dégâts et de voir l'état précis des entreprises", mais il faudra attendre au-delà du premier trimestre, qui n'intègre que quinze jours de confinement, observe M. Gabizon.

De l'avis général, le salut reste très dépendant du temps que mettra la crise sanitaire à se résoudre.

Comme le souligne M. Marioni, "si cela reste condensé sur une période de deux à trois mois, cela sera gérable".

afp/rp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BLACKROCK, INC. 2.44%536.4 Cours en différé.6.70%
HSBC HOLDINGS PLC -2.85%385.25 Cours en différé.-33.00%
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE -3.55%13.81 Cours en temps réel.-53.88%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur HSBC HOLDINGS PLC
27/05HSBC : La directrice financière de Huawei perd une manche dans sa bataille contr..
RE
27/05HSBC : La directrice financière de Huawei perd une manche dans sa bataille contr..
RE
27/05HSBC HLDGS : Morgan Stanley maintient son opinion vendeuse
ZD
27/05BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
27/05Cnp assurances-hsbc relève sa recommandation à "achat" conte "conserver" et a..
RE
26/05HSBC HLDGS : Goldman Sachs toujours positif
ZD
26/05PRESSE : HSBC envisage d'aller au-delà des 35.000 suppressions d'emplois prévues
AW
26/05WIRECARD : HSBC confirme sa recommandation neutre
ZD
26/05EN DIRECT DES MARCHES : Sanofi, Renault, Scor, Vinci, Korian, Lufthansa, Siem..
26/05BOURSE DE LONDRES : Londres portée par la réouverture des économies
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur HSBC HOLDINGS PLC
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2020 50 128 M
EBIT 2020 18 368 M
Résultat net 2020 5 208 M
Dette 2020 -
Rendement 2020 4,75%
PER 2020 23,3x
PER 2021 11,6x
Capi. / CA2020 1,97x
Capi. / CA2021 1,89x
Capitalisation 98 539 M
Graphique HSBC HOLDINGS PLC
Durée : Période :
HSBC Holdings plc : Graphique analyse technique HSBC Holdings plc | HSBA | GB0005405286 | Zone bourse
Tendances analyse technique HSBC HOLDINGS PLC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ALLEGER
Nombre d'Analystes 23
Objectif de cours Moyen 5,63 $
Dernier Cours de Cloture 4,86 $
Ecart / Objectif Haut 104%
Ecart / Objectif Moyen 15,8%
Ecart / Objectif Bas -43,5%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Noel Paul Quinn Group Chief Executive Officer & Executive Director
Mark Edward Tucker Non-Executive Group Chairman
John M. Hinshaw Group Chief Operating Officer
Ewen James Stevenson Chief Financial Officer & Executive Director
May Lung Cha Independent Non-Executive Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
HSBC HOLDINGS PLC-33.00%98 195
JPMORGAN CHASE & CO.-27.28%308 829
INDUSTRIAL AND COMMERCIAL BANK OF CHINA LIMITED-16.83%248 439
BANK OF AMERICA CORPORATION-31.06%225 392
CHINA CONSTRUCTION BANK CORPORATION-9.51%197 406
BANK OF CHINA LIMITED-14.41%132 180