Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  London Stock Exchange  >  HSBC Holdings plc    HSBA   GB0005405286

HSBC HOLDINGS PLC

(HSBA)
  Rapport
Cours en différé. Temps Différé London Stock Exchange - 14/07 17:35:04
383.75 GBX   +0.77%
14/07HSBC HLDGS : Goldman Sachs favorable sur le dossier
ZD
14/07HSBC HLDGS : Deutsche Bank déconseille le dossier
ZD
14/07BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Canada: une dirigeante de Huawei comparaît pour éviter son extradition aux USA

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
20/01/2020 | 16:50

Vancouver (awp/afp) - Une dirigeante du géant chinois des télécoms Huawei, dont l'arrestation a provoqué une grave crise entre la Chine et le Canada, comparaît lundi devant un tribunal de Vancouver pour tenter d'éviter son extradition vers les Etats-Unis.

Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei et fille de son fondateur Ren Zhengfei, est accusée par les autorités américaines de fraude et d'avoir contourné les sanctions de Washington contre l'Iran.

Arrêtée le 1er décembre 2018 lors d'une escale à Vancouver, Meng Wanzhou, 47 ans, est en liberté surveillée et vit dans une luxueuse résidence lui appartenant dans la métropole pacifique canadienne.

Pour échapper à son renvoi devant la justice américaine, la dirigeante de Huawei et ses avocats doivent convaincre un juge canadien que les accusations - fondées sur les sanctions américaines contre Téhéran - ne seraient pas passibles de poursuites au Canada et sont essentiellement motivées par des considérations politiques.

Une ligne de défense appuyée par le ministère chinois des Affaires étrangères, qui a maintenu lundi que ce processus d'extradition était un "grave incident politique", et exhorté Ottawa à la libérer.

"Les Etats-Unis et le Canada sont en train d'abuser de leur traité bilatéral d'extradition", a estimé un porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang, lors d'une conférence de presse à Pékin.

Le fondateur de Huawei avait estimé dans une interview au quotidien canadien The Globe and Mail que sa fille "était utilisée comme un pion" par Washington dans son bras de fer avec le géant des télécoms. Les Etats-Unis soupçonnent le groupe de liens avec le gouvernement chinois et éventuellement d'espionnage.

Washington accuse Meng Wanzhou d'avoir menti à la banque HSBC sur la relation entre Huawei et Skycom, une filiale qui vendait des équipements de télécoms à l'Iran, ce qui exposait la banque au risque de violer les sanctions américaines contre Téhéran.

L'intéressée a pour sa part toujours démenti ces allégations.

La semaine d'audiences qui commence lundi vers 10H00 (18H00 GMT) doit être consacrée à la question de la "double incrimination": pour pouvoir être extradée aux Etats-Unis, Mme Meng doit y être poursuivie pour un délit également punissable au Canada.

Pour le ministère public, c'est bien le cas et cela justifie le processus d'extradition.

"Échange de prisonniers"

"Pour dire les choses simplement, il existe des preuves montrant qu'elle a trompé HSBC pour inciter" la banque "à continuer à fournir des services financiers à Huawei", soutient le ministère canadien de la Justice dans son argumentaire.

Les avocats de Mme Meng devraient plaider au contraire qu'il n'y a pas de fraude et que leur cliente ne peut être extradée, car une éventuelle violation des sanctions américaines contre l'Iran ne constitue pas un délit au Canada.

Son arrestation, lors d'une escale d'un vol de Hong Kong à Mexico, avait provoqué la colère de Pékin et aussitôt ouvert une crise diplomatique.

Quelques jours plus tard, deux Canadiens, l'ex-diplomate Michael Kovrig et l'homme d'affaires Michael Spavor, étaient arrêtés par la Chine et accusés d'espionnage. Les autorités chinoises ont ensuite gelé des milliards de dollars d'importations de produits agricoles canadiens.

Ces mesures étaient généralement considérées en Occident comme des représailles visant à pousser Ottawa à libérer Mme Meng. Les autorités canadiennes avaient dénoncé des "arrestations arbitraires", assurant respecter, pour leur part, l'indépendance de la justice.

Si, lors des audiences de cette semaine, la justice canadienne décide que l'infraction qui lui est reprochée n'a pas d'équivalent au Canada, Meng Wanzhou pourrait recouvrer sa liberté rapidement. Sinon, le processus d'extradition passera à une nouvelle étape et, avec de nombreuses possibilités d'appel, pourrait durer encore plusieurs années.

Au Canada, plusieurs voix, dont celle de l'ancien Premier ministre Jean Chrétien, se sont élevées pour demander au chef du gouvernement Justin Trudeau de relâcher Meng Wanzhou, dans le cadre d'une sorte "d'échange de prisonniers" avec Pékin.

Cela risquerait toutefois de légitimer la "diplomatie des otages" mise en place par Pékin, selon plusieurs experts interrogés par l'AFP.

afp/rp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
EURO / CANADIAN DOLLAR (EUR/CAD) -0.06%1.55068 Cours en différé.6.08%
HSBC HOLDINGS PLC 0.77%383.75 Cours en différé.-35.17%
HUAWEI CULTURE CO.,LTD. -0.65%3.07 Cours en clôture.-3.46%
SINA CORPORATION 0.76%39.98 Cours en différé.0.13%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur HSBC HOLDINGS PLC
14/07HSBC HLDGS : Goldman Sachs favorable sur le dossier
ZD
14/07HSBC HLDGS : Deutsche Bank déconseille le dossier
ZD
14/07BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
13/07EDENRED : HSBC passe à l'Achat
AO
13/07Le point sur les changements de recommandations à Paris (actualisé)
RE
13/07BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe (actualisé)
RE
10/07HSBC HLDGS : UBS confirme sa recommandation neutre
ZD
08/07Les craintes liées au coronavirus plombent l'ambiance en Europe
RE
08/07Point marchés-Les craintes liées au coronavirus plombent l'ambiance en Europe
RE
08/07L'accélération de l'épidémie incite à la prudence
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur HSBC HOLDINGS PLC
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 50 248 M - 44 034 M
Résultat net 2020 5 003 M - 4 384 M
Dette nette 2020 - - -
PER 2020 21,1x
Rendement 2020 2,87%
Capitalisation 97 702 M 97 442 M 85 619 M
VE / CA 2019
Capi. / CA 2020 1,94x
Nbr Employés 235 047
Flottant 98,1%
Graphique HSBC HOLDINGS PLC
Durée : Période :
HSBC Holdings plc : Graphique analyse technique HSBC Holdings plc | HSBA | GB0005405286 | Zone bourse
Tendances analyse technique HSBC HOLDINGS PLC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ALLEGER
Nombre d'Analystes 24
Objectif de cours Moyen 5,22 $
Dernier Cours de Cloture 4,82 $
Ecart / Objectif Haut 59,8%
Ecart / Objectif Moyen 8,27%
Ecart / Objectif Bas -27,5%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Noel Paul Quinn Group Chief Executive Officer & Executive Director
Mark Edward Tucker Non-Executive Group Chairman
John M. Hinshaw Group Chief Operating Officer
Ewen James Stevenson Chief Financial Officer & Executive Director
May Lung Cha Independent Non-Executive Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
HSBC HOLDINGS PLC-35.17%97 301
JPMORGAN CHASE & CO.-29.95%297 496
INDUSTRIAL AND COMMERCIAL BANK OF CHINA LIMITED-18.33%256 202
BANK OF AMERICA CORPORATION-31.46%209 863
CHINA CONSTRUCTION BANK CORPORATION-7.13%204 637
BANK OF CHINA LIMITED-16.22%141 368