Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Coface S.A.    COFA   FR0010667147

COFACE S.A.

(COFA)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Coface S A : Les entreprises espagnoles et italiennes sont-elles prêtes à encaisser le choc du COVID-19 ?

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
01/07/2020 | 19:17

Alors que le 2ème trimestre devrait être le plus difficile de l'année 2020, de bonnes raisons laissent à penser que le chemin de la reprise sera long et ardu. Malgré des reports fiscaux ou encore des garanties de liquidité, il est probable que de nombreuses entreprises se retrouvent en difficulté.

Selon les prévisions de Coface, l'Espagne et l'Italie seront parmi les économies les plus durement touchées par le COVID-19, se contractant respectivement de 12,8% et 13,6% en 2020. Les défaillances d'entreprises devraient quant à elles augmenter de 22% pour le premier et de 37% pour le second d'ici 2021, par rapport aux niveaux de 2019. Pour 2021, Coface prévoit que les PIB espagnol et italien devraient rebondir de 10,2% et 8,9%, laissant les économies de 3,9% et 5,9% respectivement en dessous des niveaux de 2019.

Une prévalence plus élevée d'entreprises vulnérables en Italie avec le spectre d'entreprises zombies

Pour évaluer l'impact potentiel de cette contraction du PIB sur les bilans des entreprises, Coface a effectué des simulations sur l'évolution de leur solvabilité, en s'appuyant sur les données des banques centrales espagnoles et italiennes qui tiennent compte des différences entre les secteurs et les tailles d'entreprises.

Alors même que les taux d'intérêt sont extrêmement bas, le surendettement des entreprises est associé à des investissements privés déprimés. Par conséquent, la crise du COVID-19 pourrait exercer une pression à la baisse durable sur le potentiel de croissance d'un pays, accélérant la « japonisation » de la zone euro.

Dans cette optique, il convient d'examiner de plus près la santé des bilans des entreprises espagnoles et italiennes. L'examen de la répartition de la dette et des liquidités des entreprises du sud de l'Europe devrait aider à identifier les poches de vulnérabilité.

La situation financière actuelle des entreprises en Espagne et en Italie est plus saine qu'à la veille de la crise financière mondiale de 2009. Depuis cette dernière, les entreprises espagnoles ont réussi à réduire considérablement leur endettement de 20 points, atteignant 37% de leurs actifs au troisième trimestre 2019. Les entreprises italiennes ont également amélioré leur situation financière depuis le pic de 59% enregistré au quatrième trimestre 2011, mais à un degré moindre. Avec un taux d'endettement de 50 %, elles sont aujourd'hui les plus endettées parmi celles des grandes économies européennes.

L'inadéquation croissante entre le financement et l'investissement peut être considérée comme révélatrice d'une forte prévalence d'entreprises zombies qui ne sont pas en Italie dans l'optique de semer les germes de la croissance future.

Les secteurs à risque : l'automobile, la construction et la vente au détail

Coface s'attend à ce que la vulnérabilité des entreprises diffère selon leur secteur et leur taille, non seulement en ce qui concerne l'intensité des chocs, mais également en raison de la fragilité de leur bilan avant même la période du COVID-19.

Les grands constructeurs automobiles pourraient être ainsi en difficulté en raison de leur habitude de garder peu de liquidité : fin 2018, les réserves de trésorerie en pourcentage du chiffre d'affaires n'étaient que de 2,7% en Italie et de 0,5% en Espagne.

Quant aux secteurs du commerce de détail et de la construction, avec un effet de levier élevé et des taux de couverture des intérêts projetés faibles, ils apparaissent comme particulièrement vulnérables de ce point de vue, tout comme les petits fabricants de textile en Italie.

D'une manière générale, Coface observe une prévalence plus élevée d'entreprises potentiellement vulnérables en Italie. La plupart du temps, cela peut s'expliquer par une baisse de la trésorerie initiale, une rentabilité plus faible et des ajustements de coûts légèrement plus lents. Dans ce contexte, de nombreuses entreprises ne survivraient qu'au prix d'un endettement sensiblement plus élevé.

Téléchargez la publication (uniquement disponible en anglais) :

La Sté Coface SA a publié ce contenu, le 23 juin 2020, et est seule responsable des informations qui y sont renfermées.
Les contenus ont été diffusés par Public non remaniés et non révisés, le01 juillet 2020 17:16:01 UTC.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur COFACE S.A.
03/08NATIXIS : annonce le départ de François Riahi
CF
03/08COFACE SA : Descriptif du Programme de Rachat d'Actions 2020-2021
GL
30/07BOURSE DE PARIS : Paris peine à digérer une vague nourrie de résultats
AW
30/07Les valeurs à suivre aujourd'hui à la Bourse de Paris Jeudi 30 juillet 2020
AO
30/07La Fed flèche la voie à suivre
30/07EN DIRECT DES MARCHES : Air Liquide, Airbus, Danone, EDF, Euronext, Hermès, F..
29/07COFACE S A : parvient à rester bénéficiaire au T2 mais ressent les effets de la ..
DJ
29/07Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Jeudi 30 juillet 2020
AO
29/07COFACE : le résultat net reste positif au premier semestre 2020
AO
29/07DÉLOCALISATION DE LA PRODUCTION POST : une opportunité pour les PECO ?
PU
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur COFACE S.A.
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 1 375 M 1 620 M -
Résultat net 2020 33,5 M 39,5 M -
Dette nette 2020 - - -
PER 2020 28,5x
Rendement 2020 1,07%
Capitalisation 1 017 M 1 199 M -
Capi. / CA 2020 0,74x
Capi. / CA 2021 0,71x
Nbr Employés 3 248
Flottant 56,7%
Graphique COFACE S.A.
Durée : Période :
Coface S.A. : Graphique analyse technique Coface S.A. | COFA | FR0010667147 | Zone bourse
Tendances analyse technique COFACE S.A.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreBaissièreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 5
Objectif de cours Moyen 8,40 €
Dernier Cours de Cloture 6,75 €
Ecart / Objectif Haut 40,7%
Ecart / Objectif Moyen 24,4%
Ecart / Objectif Bas 3,70%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Xavier Pascal Durand Chief Executive Officer
François Riahi Chairman
Carine Pichon Chief Financial & Risk Officer
Keyvan Shamsa Director-Business Technology
Jean Arondel Non-Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
COFACE S.A.-38.47%1 199
MUENCHENER RUECKVERSICHERUNG AG-12.13%38 162
SWISS RE LTD-35.42%21 452
HANNOVER RÜCK SE-19.56%19 702
RENAISSANCERE HOLDINGS LTD.-5.86%9 721
EVEREST RE GROUP, LTD.-16.13%9 285