Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Air France-KLM    AF   FR0000031122

AIR FRANCE-KLM

(AF)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Air France KLM : L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 02H00 GMT (04/04)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
04/04/2020 | 04:00

CORONAVIRUS

FRANCE-NOUVEAU PIC DE DÉCÈS QUOTIDIENS EN MILIEU HOSPITALIER

PARIS - Le nombre de décès en milieu hospitalier en France dus au nouveau coronavirus est reparti à la hausse, a annoncé vendredi le directeur général de la Santé, qui a fait état de 588 décès en 24 heures, le nombre le plus élevé enregistré depuis le début du décompte, portant le bilan à 5.091 morts.

Ce rebond intervient alors que le nombre de décès avait diminué jeudi (471) par rapport à mercredi (509).

En prenant en compte les chiffres des établissements sociaux et médico-sociaux, qui ne sont que partiels, le nombre total de décès depuis le 1er mars s'élève à 6.507, a précisé Jérôme Salomon. Ces chiffres comprennent les morts déplorés dans les structures d'accueil pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

A l'échelon national, "l'excès de décès par rapport à la mortalité attendue au cours d'un mois de mars se renforce pour la semaine 13 (du 23 au 28 mars) et atteint désormais 23%".

Dans les hôpitaux, où 27.432 personnes sont soignées, 6.662 le sont en réanimation, soit 263 patients de plus que la veille, a-il poursuivi. "Il n'y a jamais eu autant de malades en réanimation en France (...) pour toutes les pathologies", a déclaré Jérôme Salomon, précisant que le solde des lits disponibles restait positif.

LES ÉPREUVES DU BREVET ET DU BAC VALIDÉES EN CONTRÔLE CONTINU

PARIS - L'ensemble des épreuves du brevet et du baccalauréat sera validé par le contrôle continu compte tenu de l'épidémie de coronavirus toujours en cours qui ne permet pas de garantir de façon "absolue" la tenue d'épreuves écrites, a déclaré vendredi le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer.

"Nous avons voulu garantir que chacun puisse passer l'examen mais aussi garantir l'équité et la qualité, notamment au travers de l'assiduité et de la motivation", a-t-il souligné.

Le contrôle continu prendra en compte les trois trimestres de l'année, à l'exception des notes obtenues pendant le confinement.

Il s'agit de la "solution la plus simple, la plus sûre, la plus juste dans les temps difficiles que nous vivons", a ajouté le ministre, assurant que l'objectif était de faire en sorte qu'aucun des 2,1 millions de candidats ne soit lésé.

VOIR AUSSI

ENCADRE L'exécutif planche sur le déconfinement, même lointain

Une attestation sur smartphone disponible le 6 avril

Le coronavirus place chaque maillon de la chaîne funéraire sous tension

Un air plus pur et moins de bruit à Paris avec le confinement

En GRANDE-BRETAGNE, les décès continuent de croître, avec un bilan total de 3.605 décès à la date de jeudi. La reine Elisabeth s'adressera dimanche à la nation, du fait des circonstances exceptionnelles que traverse le pays.

En ALLEMAGNE, Angela Merkel a laissé entendre que le confinement serait prolongé bien au-delà de Pâques.

La RUSSIE a décidé de la suspension de l'ensemble des vols internationaux, y compris les rapatriements.

DISCUSSIONS EN COURS SUR UNE VISIOCONFÉRENCE DES MEMBRES PERMANENTS DU CONSEIL DE SÉCURITÉ - ÉLYSÉE

PARIS - Des discussions sont en cours sur l'organisation d'une visioconférence entre les cinq membres permanents du conseil de sécurité de l'Onu (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Unis) sur la crise du coronavirus, a indiqué vendredi soir une source à l'Elysée.

"Ce que nous souhaitons, c'est que les membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu prennent toutes leurs responsabilités en matière de maintien de la paix et de sécurité internationale face à la situation provoquée par l'épidémie", a dit cette source à la présidence française.

"Notre attention se porte en priorité sur les conséquences de l'épidémie dans les zones de conflit et sur l'accès aux populations civiles", a-t-elle précisé.

La Maison blanche avait auparavant fait état d'un entretien entre le président américain, Donald Trump, et son homologue français, Emmanuel Macron, en précisant que l'objectif de la réunion des membres du Conseil de sécurité serait d'amplifier la coopération face à la pandémie de coronavirus.

L'OMS OUVRE LA VOIE À UN USAGE ÉLARGI DES MASQUES

GENEVE - L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré vendredi que les masques chirurgicaux devaient être réservés aux personnels de santé mais elle a ouvert la voie à un usage accru des masques, même artisanaux, par le grand public afin de limiter la propagation du coronavirus Covid-19.

Un haut responsable de l'OMS a déclaré à la presse que la transmission par voie aérienne du virus pourrait avoir affecté plus d'un million de personne dans le monde et tué 50.000 personnes depuis les premiers cas en décembre en Chine.

Mais le principal vecteur de transmission reste les personnes malades qui toussent, éternuent, se mouchent et contaminent des surfaces ou d'autres personnes.

"Nous devons réserver les masques médicaux et chirurgicaux aux personnels en première ligne. Mais l'idée d'utiliser des masques recouvrant les voies respiratoires ou la bouche pour empêcher que la toux ou le reniflement projette la maladie dans l'environnement et vers les autres (...) n'est pas une mauvaise idée en soit", a dit le docteur Mike Ryan, expert en situations d'urgence à l'OMS, lors d'une conférence de presse.

VOIR AUSSI

La France "attentive" face à la guerre de commande de masques

USA-Trump ordonne l'arrêt des exportations de masques

USA-TRUMP RECOMMANDE AUX AMÉRICAINS LE PORT DU MASQUE

WASHINGTON - Le gouvernement américain recommande désormais aux Américains de se couvrir le visage sur la base du volontariat afin d'endiguer la propagation du nouveau coronavirus, a déclaré vendredi Donald Trump, ajoutant qu'il ne comptait pas pour sa part utiliser de masque.

S'exprimant lors d'un point de presse quotidien à la Maison blanche, le président américain a souligné que les nouvelles recommandations ne devaient en rien remplacer les mesures de distanciation sociale déjà en vigueur pour lutter contre l'épidémie, qui a causé plus de 7.000 décès dans le pays.

"Avec les masques, cela va vraiment être sur la base du volontariat. Vous pouvez le faire, vous n'avez pas à le faire. Je choisis de ne pas le faire, mais certains pourraient vouloir en porter et c'est bon", a dit Donald Trump.

Cette décision de Washington de promouvoir l'usage du masque intervient alors que des gouverneurs et des responsables hospitaliers ont alerté sur les stocks réduits de matériel de protection médical auxquels ont accès les secours.

Selon le décompte vendredi de l'université Johns-Hopkins, dont les données sont réputées parmi les plus fiables au monde, le nouveau coronavirus a causé 7.077 décès et contaminé près de 275.000 personnes aux Etats-Unis. Près de 30.000 cas d'infection ont été confirmés pour la seule journée de vendredi.

VOIR AUSSI

Submergé par le Covid-19, l'Etat de New York appelle à l'aide

Le coronavirus met fin à près de 10 ans de croissance de l'emploi

---

L'OPEP+ DISCUTE D'UNE RÉDUCTION RECORD DE L'OFFRE DE PÉTROLE

DUBAI/LONDRES/MOSCOU - L'Opep et ses alliés cherchent à conclure un accord sur une réduction sans précédent de l'offre mondiale de pétrole équivalant à 10% de la demande globale, a-t-on appris de source proche de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.

Une réunion des pays membres du cartel et d'autres grands producteurs, dont la Russie, est prévue lundi, a déclaré le ministère azerbaïdjanais de l'Energie. Mais les Etats concernés attendaient d'en savoir plus sur l'attitude des Etats-Unis, alors que le président Donald Trump a réuni vendredi les dirigeants des grandes compagnies pétrolières américaines.

On ignore encore comment la réduction de la production des signataires de cet accord pourrait être répartie entre eux.

Le prix du baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est tombé lundi sous le seuil des 20 dollars contre 65 dollars début janvier, les mesures de confinement qui touchent près de la moitié de la population de la planète ayant réduit la demande de près d'un tiers, soit d'environ 30 millions de barils par jour (bpj).

Jeudi, Donald Trump a dit s'être entretenu séparément avec le président russe Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien Mohamed ben Salman, et avoir obtenu qu'ils s'entendent pour réduire leurs pompages de 10 à 15 millions de bpj.

Mais l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a averti vendredi qu'une réduction de 10 millions de bpj de l'offre ne suffirait pas à rééquilibrer le marché mondial au vu de l'ampleur de la diminution de la demande.

---

EXCLUSIF-AIR FRANCE-KLM CHERCHE À EMPRUNTER PLUSIEURS MILLIARDS GARANTIS PAR PARIS ET AMSTERDAM

PARIS/AMSTERDAM - Air France-KLM a entamé des discussions avec des banques pour emprunter plusieurs milliards d'euros sous la forme de crédits garantis par les Etats français et néerlandais, afin de tenter d'affronter une paralysie durable de son activité du fait de la pandémie de coronavirus, ont déclaré des sources à Reuters.

Selon trois sources au fait des discussions, les Etats français et néerlandais, qui détiennent chacun 14% du capital du groupe aérien, ont mis de côté leurs divergences pour régler les problèmes de trésorerie d'Air France-KLM.

Les modalités et les montants de cette opération ne sont pas finalisés et sont susceptibles d'évoluer, ont précisé les sources. Le scénario le plus probable serait celui d'un emprunt pouvant atteindre quatre milliards d'euros garanti par l'Etat français pour Air France combiné à un emprunt de près de deux milliards garanti par l'Etat néerlandais pour KLM.

Au-delà du groupe franco-néerlandais, les gouvernements à travers le monde tentent de mettre sur pied des plans de soutien pour les principales compagnies aériennes mondiales, menacées par l'accélération de la pandémie de coronavirus, qui fait plonger la demande de voyages et cloue les avions au sol pour une durée indéterminée.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur AIR FRANCE-KLM
26/05EUROPE : Les marchés européens voient des signes de reprise
AW
26/05BOURSE DE PARIS : Paris casse le seuil des 4.600 points
AW
26/05AIR FRANCE KLM : réduira de 40% son offre sur son réseau domestique d'ici à la f..
DJ
26/05AIR FRANCE KLM : réduira de 40% son offre sur son réseau domestique d'ici à la f..
DJ
26/05AIR FRANCE KLM : réduira de 40% son offre sur son réseau domestique d'ici à 2021..
DJ
26/05Fin d'interdiction des vente à découvert pour les Hedge Funds anglais
26/05ANNE-MARIE COUDERC : l'aide néerlandaise est "en cours de finalisation" -- Coude..
DJ
26/05Nouveaux pics pour les actions, l'appétit pour le risque domine
RE
26/05L'Europe boursière en hausse, optimisme sur la reprise économique
RE
26/05Agenda FRANCE & INTERNATIONAL À 7 JOURS
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur AIR FRANCE-KLM
Plus de recommandations
Données financières (EUR)
CA 2020 12 460 M
EBIT 2020 -3 445 M
Résultat net 2020 -3 318 M
Dette 2020 10 890 M
Rendement 2020 -
PER 2020 -0,51x
PER 2021 -5,27x
VE / CA2020 1,02x
VE / CA2021 0,54x
Capitalisation 1 782 M
Graphique AIR FRANCE-KLM
Durée : Période :
Air France-KLM : Graphique analyse technique Air France-KLM | AF | FR0000031122 | Zone bourse
Tendances analyse technique AIR FRANCE-KLM
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ALLEGER
Nombre d'Analystes 21
Objectif de cours Moyen 4,32 €
Dernier Cours de Cloture 4,17 €
Ecart / Objectif Haut 140%
Ecart / Objectif Moyen 3,67%
Ecart / Objectif Bas -76,0%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Benjamin M. Smith Chief Executive Officer & Director
Anne-Marie Couderc Non-Executive Chairman
Frédéric Gagey Chief Financial Officer
Jean-Christophe Lalanne Executive Vice President-Information Technology
Maryse Aulagnon Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
AIR FRANCE-KLM-57.99%1 755
DELTA AIR LINES, INC.-61.20%14 413
RYANAIR HOLDINGS PLC-25.09%12 931
AIR CHINA LIMITED-40.20%11 581
CHINA EASTERN AIRLINES CORPORATION LIMITED-29.43%8 134
ANA HOLDINGS INC.-25.15%8 010