Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
5 0
MessagesAbonnés
Inscrit depuis le 24-04-2018
Nbr de réac. publiés 4
Nbr de reco. reçues 2
Nbr de reco. données 1
Qui le recommande le + Hérisson
Qui lui répond le + Marie72
Il recommande le + JC33
Il répond le + à valle.je
Adresser un message à Gipolino
Publier
loader
Il y a 2 mois
Comprendre la finance islamique
gipolino et 2 autres membres participent à cette discussion
gipolino - Il y a 2 mois arrow option
Merci pour ce sujet intéressant et original !
Comment la finance islamique traite-t-elle le sujet du financement de l'islamisme?
1
  
Marie72 - Il y a 2 mois arrow option
Encore un sujet utile à la réflexion . Merci
1
  
mirinn77 - Il y a 2 mois arrow option
Oulah ! Pas sûr qu’il faille suivre cette voie là.
  
  
Voir les 2 réponses suivantes
  • Publier
    loader
Il y a 3 mois
Comment Soros a gagné 1 milliard de dollars en un jour ?
gipolino participe à cette discussion
gipolino - Il y a 3 mois arrow option
Merci !
Selon Mundell, seuls deux des trois objectifs recherchés, cités dans la vidéo, peuvent être atteints. Il existe donc trois combinaisons possibles :
1) libre circulation des capitaux et régime de change fixe. C'est la situation qui prévalait avant 1914, avec des taux de change basés sur l'Étalon-or. Les banques centrales ne disposaient alors pas d'autonomie en matière de politique monétaire. Les capitaux circulant librement, elles devaient adapter les taux d'intérêt afin que le taux de change reste stable.
2) régime de change fixe et autonomie monétaire. C'est le cas de figure que présente le Système de Bretton Woods, de 1944 à 1971. Les taux de change étaient stables et la politique monétaire pouvait apporter des corrections en cas de fluctuations conjoncturelles. Mais cela se faisait aux dépens de la liberté de circulation des capitaux.
3) autonomie monétaire des banques centrales et libre circulation des capitaux. C'est le système que nous avons actuellement, qui s'est instauré à partir de 1973, avec les changes flottants et les marchés financiers modernes. La plupart des banques centrales peuvent intervenir librement en matière de politique monétaire et baisser ou relever les intérêts en fonction de la conjoncture. Mais les capitaux circulant librement, des taux de change stables ne peuvent pas être garantis.
La volonté de concilier les trois objectifs aboutit logiquement à une crise monétaire et financière comme le confirme par exemple la crise économique asiatique en 1997 ou mexicaine en 1995.
Les pays émergents en Asie du sud-est ou en Amérique du sud ont voulu conserver un régime de change fixe par rapport au dollar tout en libéralisant les mouvements de capitaux ;
Au contraire, la Chine qui a limité ses mouvements de capitaux, a ainsi pu préserver son autonomie monétaire malgré l’ancrage de sa monnaie sur le dollar.
Source Wikipedia
1
  
  • Publier
    loader
APPLE - Il y a 8 mois
Quand les analystes se trouent sur Apple
Le marché a toujours raison. En faisant perdre à Apple près du tiers de sa valeur depuis les sommets du début de l'automne, les investisseurs avaient pris acte que quelque chose ne tournait pas rond pour le groupe. Pourtant, les ajustements des anticipations des analystes étaient restés minimalistes. L'avertissement tardif lancé par le groupe constitue un retour brutal à la réalité et une occasion de s'interroger sur ce décalage surprenant.
gipolino et 2 autres membres participent à cette discussion
letsar - Il y a 8 mois arrow option
"mystérieux-client-majeur-qui-a-réduit-ses-commandes-mais-on-ne-citera-pas-son-nom"

lol :)
  
  
BSDM - Il y a 8 mois arrow option
Trés bonne analyse !!
  
  
Voir les 2 réponses précédentes
gipolino - Il y a 8 mois arrow option
intéressante décomposition
les analystes sont moutonniers, apparemment d'autant plus qu'ils ont pignon sur rue et qu'ils suivent des grandes valeurs mondialement connues. De la difficulté d'avoir tord, un temps, contre tous.
  
  
  • Publier
    loader
valle.je dans GROUPE GORGÉ - Il y a 10 mois arrow option
actif 17.90€ / action
GROUPE GORGE : Valeur actif 17.90€ aux cours du jour
jvalle
16 nov. 2018•15:03

PWG 96M€=7.10€/action
ECA 76m€= 5.62€/action
Vigians moitié du CA 70m€ soit 5.18€
TOTAL 17.90€
Bien sûr GOE ne vendra jamais ECA et PWG à ce prix, faudrait une surprime d'au moins 30%.
Le membre a déclaré être actionnaire de la société concernée
  • 2
  •   
  •   
gipolino participe à cette discussion
gipolino - Il y a 10 mois arrow option
Sans oublier la dette ?
  
  
valle.je - Il y a 7 mois arrow option
9 m€ de dette nette insignifiant.
Le membre a déclaré être actionnaire de la société concernée
  
  
Voir la réponse suivante
  • add_opinion
  • Publier
    loader
Voir la suite