Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

APPLE INC.

(AAPL)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Apple lance des poursuites contre la firme israélienne NSO (affaire Pegasus)

23/11/2021 | 22:43
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

San Francisco (awp/afp) - L'étau se resserre aux Etats-Unis autour de NSO Group, le fabricant israélien d'un logiciel d'espionnage ultra controversé, avec les poursuites intentées mardi par Apple, excédé que ses iPhones aient été piratés.

La société NSO est constituée de "pirates notoires", assènent les avocats du groupe californien dans la plainte, qui tient la firme pour responsable des "activités malveillantes" de certains de ses clients, dont des gouvernements.

"Ce sont des mercenaires amoraux du 21è siècle qui ont créé des machines de cybersurveillance ultra sophistiquées, incitant à des abus flagrants et routiniers", continuent-ils.

La marque à la pomme, qui a dû réparer une faille exploitée par le logiciel Pegasus, demande au tribunal d'interdire définitivement les programmes de NSO sur ses appareils et services.

Un collectif de médias internationaux a révélé cet été que Pegasus avait permis d'espionner les numéros de journalistes, hommes politiques, militants ou chefs d'entreprises de différents pays, y compris le président français Emmanuel Macron.

"Des milliers de vies ont été sauvées dans le monde grâce aux technologies de NSO Group", a réagi un porte-parole de la firme, contactée par l'AFP.

"Les pédophiles et les terroristes peuvent s'épanouir librement à l'abri des équipements technologiques à leur disposition, et nous fournissons des outils légaux aux gouvernements pour les combattre. NSO Group va continuer à se battre pour la vérité", a-t-il ajouté.

"Valeurs américaines" ___

En septembre, Apple a réparé en urgence une vulnérabilité informatique que Pegasus était capable d'exploiter pour infecter les iPhone, sans même que les utilisateurs n'aient à cliquer sur des liens ou boutons piégés, selon un procédé baptisé "zero-click".

Or le groupe californien a notamment bâti son succès sur son excellente réputation en matière de sécurité et de respect de la vie privée.

"Sur le marché de l'électronique grand public, les appareils d'Apple sont les plus sûrs, mais les entreprises qui développent des logiciels espions pour le compte d'Etats sont devenus encore plus dangereux", a déclaré Craig Federighi, le vice-président d'Apple chargé des logiciels, cité dans un communiqué.

"Même si ces menaces pour la cybersécurité n'affectent qu'un petit nombre de nos clients, nous prenons au sérieux toutes les attaques contre nos utilisateurs", a-t-il continué.

Cette plainte intervient au moment où d'autres entreprises américaines et les autorités ont pris des mesures contre l'éditeur israélien.

Début novembre, Washington a ajouté NSO Group à sa liste des entreprises interdites.

"Les Etats-Unis sont déterminés à utiliser de manière incisive le contrôle des exportations pour responsabiliser les entreprises qui développent, commercialisent ou utilisent des technologies à des fins malveillantes, qui menacent la cybersécurité des membres de la société civile ou du gouvernement, des dissidents, et d'organisations basées ici et à l'étranger", a déclaré la secrétaire américaine au Commerce Gina Raimondo.

Le groupe israélien s'était dit "consterné" par cette décision, assurant que NSO dispose d'une charte éthique "rigoureuse, basée sur les valeurs américaines".

"Cela doit changer" ___

En 2019, Whatsapp avait admis avoir été infectée par Pegasus, et sa maison mère Facebook avait intenté un procès à NSO Group, l'accusant d'utiliser sa messagerie pour espionner des journalistes et défenseurs des droits humains. Environ 1.400 smartphones avaient été compromis, d'après la plainte.

Début novembre, une cour d'appel américaine a rejeté la demande d'immunité de NSO.

"Il est probable qu'Apple préparait ce dossier depuis un certain temps, mais attendait que l'affaire avec WhatsApp progresse", a commenté Jake Williams, le directeur technologique de l'entreprise de cybersécurité BreachQuest.

"Ce n'est pas une bonne nouvelle pour NSO, qui serait en danger de faire faillite avec plus de 500 millions de dollars de dette, des problèmes de gouvernance et la France qui se rétracte sur ses commandes à cause des sanctions américaines", a-t-il ajouté.

Selon les chercheurs de Citizen Lab, l'organisation de cybersécurité de l'université de Toronto, Pegasus exploitait une faille dans iMessage, la messagerie d'Apple, depuis au moins février 2021. Ils avaient découvert que l'iPhone d'un militant saoudien avait été infecté.

"Les groupes financés par des Etats comme NSO Group dépensent des millions de dollars pour concevoir des technologies sophistiquées de surveillance, sans avoir à répondre des conséquences. Cela doit changer", a souligné Craig Federighi.

Début novembre, une nouvelle enquête a révélé que Pegasus a servi à pirater les téléphones de membres d'ONG palestiniennes récemment placés sur la liste des "groupes terroristes" d'Israël. L'investigation menée par le groupe européen Frontline Defenders a conclu, après contre-vérification avec le Citizen Lab et Amnesty International, que six portables avaient été infectés par le logiciel.

afp/rp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur APPLE INC.
08:3214 conseils pour survivre à la baisse
01:13Les marchés en Punition - 25 Janvier 2022
25/01Boat Rocker, société de divertissement, fait le point sur sa production ; elle prévoit ..
MT
25/01Selon Wedbush, Apple devrait présenter des résultats trimestriels "robustes" malgré la ..
MT
25/01Les résultats d'Apple au premier trimestre fiscal ont probablement bénéficié de la dema..
MT
25/01SOCIAL BUZZ : Wallstreetbets Les actions s'échangent à la baisse ; IBM grimpe grâce à des ..
MT
25/01Google dévoile son nouveau dispositif contre les "cookies" publicitaires
AW
25/01Wall Street ouvre en baisse à l'entame de la réunion de la Fed
RE
25/01Les Bourses mondiales sur les nerfs à cause de la Fed et de l'Ukraine
AW
25/01BUZZ SOCIAL : Wallstreetbets mise sur une baisse des actions avant la cloche mardi ; IBM e..
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur APPLE INC.
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 382 Mrd - 338 Mrd
Résultat net 2022 93 243 M - 82 508 M
Tréso. nette 2022 70 007 M - 61 947 M
PER 2022 27,8x
Rendement 2022 0,58%
Capitalisation 2 610 Mrd 2 610 Mrd 2 309 Mrd
VE / CA 2022 6,65x
VE / CA 2023 6,29x
Nbr Employés 154 000
Flottant -
Graphique APPLE INC.
Durée : Période :
Apple Inc. : Graphique analyse technique Apple Inc. | AAPL | US0378331005 | Zone bourse
Tendances analyse technique APPLE INC.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 43
Dernier Cours de Cloture 159,78 $
Objectif de cours Moyen 180,21 $
Ecart / Objectif Moyen 12,8%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Timothy Donald Cook Chief Executive Officer & Director
Luca Maestri Chief Financial Officer & Senior Vice President
Arthur D. Levinson Independent Chairman
Kevin M. Lynch Vice President-Technology
Jeffrey E. Williams Chief Operating Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
APPLE INC.-10.02%2 609 906
XIAOMI CORPORATION-6.77%58 093
WINGTECH TECHNOLOGY CO.,LTD-9.91%23 406
SHENZHEN TRANSSION HOLDINGS CO., LTD.-10.20%18 232
FIH MOBILE LIMITED-9.56%1 273
RTX A/S-18.95%198