Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Informations  >  Barons de la Bourse  >   L'actualité des Barons de la bourse

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'infoLes news les plus luesBiographies des Barons
Pays de résidence : Non renseigné
Principales sociétés :
Aucune connexion disponible

France-La BdF abaisse une nouvelle fois ses prévisions de croissance

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
13/12/2018 | 20:47

* Conséquences économiques "significatives" des "Gilets jaunes"

* Vers un rebond au début de l'année 2019 ?

* Les 10 mds d'euros de mesures pas intégrés dans la prévision

PARIS, 13 décembre (Reuters) - La Banque de France a revu une nouvelle fois à la baisse ses prévisions de croissance pour l'économie française, notamment pour tenir compte du fléchissement attendu en fin d'année en lien avec le mouvement des "Gilets jaunes".

Dans ses prévisions trimestrielles publiées jeudi, la banque centrale française table dorénavant sur une progression du produit intérieur brut (PIB) de 1,5% en 2018 comme en 2019, soit dans les deux cas 0,1 point de moins que dans ses précédentes estimations.

Ces chiffres tiennent notamment compte des conséquences économiques de la crise des "Gilets jaunes", qui ont déjà conduit la Banque de France à abaisser ses prévisions de croissance du quatrième trimestre, à 0,2% contre 0,4% auparavant.

"Les conséquences économiques seront significatives", observe le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, dans un entretien à paraître vendredi dans Les Echos, en précisant cependant que ces nouvelles prévisions intègrent également "un petit rebond possible de l'activité début 2019".

En revanche elles n'incluent pas "l'effet des mesures annoncées ces derniers jours" par l'exécutif, qui pourraient par exemple susciter un surplus de consommation du fait de leur impact sur le pouvoir d'achat des ménages, déjà attendu "en hausse significative", ajoute-t-il.

Au total, les concessions consenties par le gouvernement - abandon de la taxe carbone, gestes sur la CSG, le smic et les heures supplémentaires - représentent un montant de dix milliards d'euros.

"Globalement toutefois, plus le mouvement dure, plus il s'agira d'une perte nette pour l'économie française", prévient par ailleurs François Villeroy de Galhau dans le quotidien économique.

Au-delà de ces incertitudes, la Banque de France (BdF) voit la croissance française adopter un rythme relativement régulier dans les prochaines années - 1,5% en 2018 et 2019, puis 1,6% en 2020 et 1,4% en 2021 - après une année 2017 exceptionnelle, marquée par une progression de 2,3% du PIB.

"La croissance française devrait rester supérieure à la moyenne de ces dernières années : cela demeure une conjoncture plutôt favorable", note François Villeroy de Galhau dans Les Echos.

A ce rythme, la France devrait rattraper son retard par rapport au reste de la zone euro et continuer de voir son taux de chômage refluer progressivement, de 9,1% en moyenne sur 2018 à 8,9% en 2019, pour atteindre 8,2% en 2021.

Concernant l'inflation harmonisée selon les normes européennes (IPCH), la BdF s'attend à la voir refluer à 1,6% l'an prochain, contre 2,1% cette année, principalement sous l'effet du pic de cet été notamment lié à la forte augmentation des prix de l'énergie, ainsi qu'aux hausses des taxes sur le tabac et l'énergie.

La Banque de France avait déjà révisé ses prévisions à la baisse en juin au vu du trou d'air de la croissance en début d'année et elle avait procédé à un nouvel ajustement à la baisse en septembre, sur fond d'incertitudes croissantes à l'échelle internationale.

Données détaillées sur le site de la Banque de France:

https://bit.ly/2EjVNTy

(Myriam Rivet, édité par Elizabeth Pineau)

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CORN FUTURES (C) - CBR (FLOOR)/C1 -1.37%341.25 Cours en clôture.-10.06%
SCHNEIDER ELECTRIC SE 0.68%79.74 Cours en temps réel.-13.42%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités sur François Villeroy de Galhau
 
25/03FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : La BCE interviendra dès cette semaine sur le marché du "commercial paper" - Villeroy
DJ
18/03FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : La BCE déterminée à éviter la fragmentation entre pays de la zone euro, dit Villeroy aux Echos
RE
13/03FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : la BCE pourrait s'éloigner temporairement des clés de répartition
DJ
09/03FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : la Banque de France ramène sa prévision de croissance à 0,1% pour le T1
DJ
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : Zone euro-Villeroy (BCE) exhorte les pays qui le peuvent à investir davantage
RE
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : La politique monétaire doit rester indépendante des pressions politiques et de marché - Villeroy de Galhau
DJ
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : Paris appelle l'Europe à un nouvel élan vers le marché unique des capitaux - Philippe
DJ
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : La BCE décide en fonction des indicateurs, pas des marchés-Villeroy
RE
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : Climat-Villeroy appelle les banques centrales à la mobilisation
RE
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : Villeroy de Galhau (BCE) juge le maintien d'un environnement de taux bas justifié
DJ
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : Villeroy plaide pour l'unité européenne face aux tensions commerciales
RE
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : Villeroy de Galhau et Weidmann appellent à finaliser l'Union des marchés de capitaux
DJ
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : la BCE pourra ajuster le calendrier de normalisation de sa politique
DJ
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : La BCE a des marges de manoeuvres si nécessaire, estime Villeroy
RE
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : La BCE doit garder ses options ouvertes face aux risques-Villeroy
RE
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10Suiv.