Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Informations  >  Barons de la Bourse  >   L'actualité des Barons de la bourse

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'infoLes news les plus luesBiographies des Barons
Pays de résidence : Non renseigné
Principales sociétés :
Aucune connexion disponible

Annuler les dettes après la crise, "totalement impensable" pour Christine Lagarde

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
09/04/2020 | 10:16
ANNULER LES DETTES APRÈS LA CRISE,

Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), a écarté jeudi sur France Inter l'idée d'une annulation globale des dettes contractées par les Etats de la zone euro dans leur gestion coûteuse de la pandémie du coronavirus.

"Ça me paraît totalement impensable", a-t-elle déclaré en réponse à une question sur ce sujet.

Elle a par ailleurs souligné qu'il faudrait "beaucoup plus de temps" que deux, trois, cinq ou dix ans pour que les Etats de la zone euro sortent de cet endettement.

"Si dès la crise passée, la croissance revenue, on se met à resserrer tout de suite les politiques budgétaires et si on freine la croissance, on va retomber dans un écueil absolument à éviter", a dit la présidente de la BCE.

"Donc il faudra dans le temps, progressivement, procéder au remboursement des dettes et se remettre dans une pente plus stable et plus propice au bon équilibre des finances publiques, mais il ne faudra pas le faire de manière brutale."

Sur France 2, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, a souligné qu'il était "trop tôt pour donner des chiffres globaux" relatif au coût budgétaire du "bouclier" mis en place pour protéger les entreprises et les salariés.

"En fonction de la durée, l'addition économique et l'addition budgétaire sera plus ou moins lourde mais de toute façon elle pèsera, c'est sûr", a-t-il dit.

"Quinze jours de confinement, ça coûte à la croissance 1,5 point de PIB annuel et ça coûte en déficit - le coût de ce bouclier qui protège les entreprise et les Français - plus de 1 point de PIB supplémentaire c'est-à-dire plus de 20 milliards (d'euros) par quinze jours de confinement", a précisé François Villeroy de Galhau.

"Un jour oui, il faudra rembourser cette dette, ça sera dans la durée, nous devrons faire un effort budgétaire avec des dépenses plus sélectives, mais cet effort sera aidé par des taux d'intérêt qui vont rester très bas et par l'action de la Banque centrale européenne qui fournit aujourd'hui des liquidités pour permettre de payer ces dettes."

(Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Pat FAR - Il y a 1 mois arrow option
J'espère que le choix budgétaire ne sera pas d'élire un urluberlu qui enverra l'europe et les dettes à la poubelle ?
  
5
iggy - Il y a 1 mois arrow option
et pk pas?LES DEttes ne peuvent pas etre remboursées
2
  
Voir les 2 réponses précédentes
beanulz - Il y a 1 mois arrow option
Mais évidemment qu'il faudra annuler les dettes, jamais elles ne seront payées, c'est une vue de l'esprit, une idéologie périmée que de croire le contraire.
2
1
lbastos - Il y a 1 mois arrow option
et pourquoi pas? Les Banques Centrales sont le gouvernement. C'est tout a fait possible (modern monetary theory)
2
  
jds - Il y a 1 mois arrow option
pourquoi faire peur au gens .. rien ne sera remboursé et la dette sera vite oubliée, car d'ou l'argent injecté ??? vous avez tout compris ... onefface tout et on recommence
  
  
ED5ddc43d0a4f2a - Il y a 1 mois arrow option
depuis 2008 les banques centrales n'arretent pas d'injecter de l'argent pour soutenir l'économie et là plus de 5000milliards d'injecter, je vois pas comment les états vont payés les dettes!
  
  
MayKuro - Il y a 1 mois arrow option
Patience, patience... Le choc aidant ce qui était impensable deviendra inévitable disait Milton Friedmann leur maître à tous. Les dettes ne peuvent pas être remboursées. Si ces responsables n'ont pas le courage d'entamer un moratoire sur la dette, alors ce sera le défaut pur et simple et tant pis pour les feignasses... euh les créanciers.
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités sur François Villeroy de Galhau
 
09:32FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : L'objectif d'inflation de la BCE est symétrique, flexible et à moyen terme, dit Villeroy
RE
25/05FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : Certaines banques centrales doivent en faire plus, d'autres moins, selon Villeroy (BCE)
RE
06/05FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : La BCE décidée à mener à bien son mandat-Villeroy de Galhau
RE
23/04FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : France-La sortie du confinement "potentiellement périlleuse"-Villeroy (BdF)
RE
09/04FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : Annuler les dettes après la crise, "totalement impensable" pour Christine Lagarde
RE
08/04FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : Des mesures monétaires plus radicales seulement si risque majeur sur l'inflation, selon Villeroy (BCE)
RE
25/03FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : La BCE interviendra dès cette semaine sur le marché du "commercial paper" - Villeroy
DJ
18/03FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : La BCE déterminée à éviter la fragmentation entre pays de la zone euro, dit Villeroy aux Echos
RE
13/03FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : la BCE pourrait s'éloigner temporairement des clés de répartition
DJ
09/03FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : la Banque de France ramène sa prévision de croissance à 0,1% pour le T1
DJ
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : Zone euro-Villeroy (BCE) exhorte les pays qui le peuvent à investir davantage
RE
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : La politique monétaire doit rester indépendante des pressions politiques et de marché - Villeroy de Galhau
DJ
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : Paris appelle l'Europe à un nouvel élan vers le marché unique des capitaux - Philippe
DJ
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : La BCE décide en fonction des indicateurs, pas des marchés-Villeroy
RE
2019FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : Climat-Villeroy appelle les banques centrales à la mobilisation
RE
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10Suiv.