Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Informations  >  Accueil  >  Toute l'actualité

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'actualitéLes news les plus luesBiographies des Barons
Nationalité : Français
Date de naissance : 22/01/1964
Principales sociétés :
Aucune connexion disponible

Danone S A : A suivre aujourd'hui

03/03/2021 | 08:03
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Danone (-1,96% à 56,12 euros) a creusé ses pertes tout au long de la séance jusqu'à terminer avant-dernier du CAC 40. Hier, sous la pression de deux fonds activistes Artisan (environ 3% du capital) et Bluebell (moins d'1'%) agacés par les performances décevantes du PDG Emmanuel Faber, le conseil d'administration a voté une future dissociation des fonctions de président et de directeur général. Mais le conseil a maintenu Emmanuel Faber a son poste de président. Depuis, les observateurs attendaient sans illusion la réponse des frondeurs à ce compromis.

Si Artisan ménage sa réponse, celle de Bluebell est cinglante. Comme le prévoyait ce matin plusieurs analystes, le fonds londonien en veut plus. Il a exhorté, une fois de plus, le conseil d'éjecter Emmanuel Faber de la présidence et de suspendre le nouveau plan stratégique Local First présenté en octobre par ce dernier.

Certes reconnait le fonds, les annonces vont dans le bon sens, mais sont loin d'être suffisantes. Bluebell souhaite par ailleurs un relèvement de 65 à 70 ans de l'âge limite pour occuper la fonction de président et prône la nomination d'au moins un administrateur indépendant spécialiste des produits de grande consommation pour renforcer le conseil.

Au-delà du maintien d'Emmannuel Faber à la présidence et de la confirmation de Local Fist, Bluebell a d'autres raisons d'être déçu.

Le conseil a en effet nommé Gilles Schnepp, administrateur référent depuis décembre, au poste de vice-président. Or, le fonds voulait au contraire que l'ancien patron de Legrand devienne président. Qui plus est, il devra partager la vice-présidence avec Cécile Cabanis, l'ancienne directrice financière d'Emmanuel Faber.

En outre, Gilles Schnepp abandonne son poste d'administrateur référent, un contre-pouvoir face au PDG, à Jean-Michel Severino, très proche d'Emmanuel Faber.

Frustrés, les fonds pourraient menacer le conseil d'une salve de résolutions à l'assemblée générale du 29 avril où sept membres sur seize seront dans la balance. La bataille ne fait que commencer.



© AOF 2021 / Crédit photo © Maxppp
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 0.06%6169.41 Cours en temps réel.11.13%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10Suiv.