Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Morning Meeting

Analyses : Briefings quotidiens

Tous les articlesDécryptagesIndicesTrading ActionsProduits DérivésMatières PremièresDevisesBriefings quotidiensInterviews 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet

ANALYSE DU CAC 40 À COURT TERME

06/07/2020 | 08:01
Début de semaine en fanfare
CAC 40

En l'absence de Wall-Street, fermée vendredi pour l'Independence Day, la bourse de Paris et les autres places européennes ont cédé du terrain, les opérateurs restant préoccupés par la résurgence de la pandémie, notamment en Chine et aux Etats-Unis. Le CAC40 a ainsi clôturé en repli de 0.84% à 5007 points, malgré les récentes données encourageantes sur la reprise de l'activité économique à l'échelle mondiale

L'indice parisien devrait débuter cette semaine en hausse de près de 2%, dans le sillage de la forte poussée des places asiatiques, lesquelles profitent des anticipations d'un redémarrage plus rapide que prévu de la conjoncture et du maintien des vastes politiques de soutien monétaire et budgétaire. 
Outre-Atlantique, les contrats Futures présagent d'une ouverture en hausse de plus de 1%.

En données horaires, l'indice CAC40 devrait ouvrir en gap  haussier ce matin, au-dessus de la zone des 5072 points. Ces bonnes dispositions militent pour une poursuite du mouvement de reprise en direction des 5105 points puis 5138 points. 

Positive au dessus de 4963 avec comme objectif 5105.
Laurent Polsinelli / Copyright (c) 2020 Zonebourse.com

LA CLÔTURE À TOKYO

06/07/2020 | 08:23
A Tokyo, l'indice Nikkei finit en hausse de 1,83%
NIKKEI 225
La Bourse de Tokyo a fini en nette hausse lundi, profitant de l'élan donné par les actions chinoises à l'ensemble des marchés asiatiques grâce aux espoirs d'une reprise économique rapide et d'une augmentation des mesures de soutien monétaire et budgétaire.
L'indice Nikkei a gagné 1,83% à 22.714,44 points, au plus haut depuis le 11 juin, et le Topix, plus large, a pris 1,6% à 1.577,15 points.
Au moment de la clôture, l'indice CSI 300 des principales capitalisations chinoises prenait 5,26%, au plus haut depuis cinq ans.
A Tokyo, l'optimisme sur la reprise a bénéficié entre autres au secteur du transport maritime, dont l'indice de référence prenait 3,3% en fin de séance, mais aussi à ceux du transport aérien (+2,34%) et de la sidérurgie (+2,67%).
Nissan gagnait 4,9% après l'annonce d'un début de rebond de ses ventes en Chine en juin.

(Ces données sont susceptibles de varier encore légèrement).

(Service Marchés)

LA CLÔTURE À WALL STREET

06/07/2020 | 08:23
Wall Street : carton plein hebdo, record Nasdaq, NFP trop bon
DOW JONES
NASDAQ
a fête a failli être totale à Wall Street en cette veille de pont du 4 juillet mais elle été gâchée en fin de séance par les chiffres concernant les contaminations au Covid-19, avec plus de 10.000 cas quotidiens en Floride, qui représente 20% des 10.000 cas enregistrés mercredi aux Etats Unis.
Durant le pic de pandémie début avril, le nombre de cas plafonnait à 35.000 avant de retomber jusqu'à fin mai.
Le nombre de décès reste quasi stable mais cela s'est passé de la même façon en mars, les complications mettent 15 jours à 3 semaines à se développer, et cela commence à devenir critique au Texas et en Arizona.

Au final, le Dow Jones a gagné 0,36% à 25.827 (soit +3,3% hebdo) après avoir affiché près de +2% au plus haut à 26.204Pts.

Le S&P-500 grappille +0,45%, à 3.130 (quatrième séance de hausse consécutive) mais finit à bonne distance des 3.165Pts inscrits vers 16H (il gagne +4% en 4 séances).

Le Nasdaq Composite a gagné 0,52% à 10.207 après un nouveau record historique à 10.310 en séance.
Le Nasdaq-100 fait encore mieux avec un nouveau zénith à 10.430 et flirte désormais avec les +20% de hausse annuelle (+19% en clôture et +4,5% hebdo), dans le sillage de Tesla (+8% à 1.210$) et des FANGMAN dont la capitalisation combinée atteint 6.750Mds$ (plus que le PIB de l'Allemagne et du Royaume Uni combinés).

Tesla 'bat le consensus' avec 92.000 véhicules 'livrés' au 2ème trimestre (souvent aux propres concessionnaires de Tesla) mais ce chiffre est en repli par rapport au T4 2019 et T1 2020... mais ce n'est pas grave, c'est 'meilleur que prévu'... et la capitalisation de Tesla flirte avec les 225 milliards de $, contre 204Mds$ pour Toyota, avec un chiffre d'affaire 7 fois supérieur.

Le 'NFP' (chiffres de l'emploi) dévoilé par le département du travail fut littéralement époustouflant : les créations d'emplois ont explosé en juin à 4,8 millions contre 3 à 3,25 millions anticipé... c'est 50% de plus que prévu.
Mais surtout, ADP avait recensé la veille +2.369.000 emplois dans le secteur privé américain (contre 3.000.000 anticipé), un chiffre qui ne comptabilise pas les fonctionnaires, naturellement.

Autrement dit, l'écart entre le 'privé' et le NFP atteint plus de 2,5 millions de salariés : cela s'expliquerait-il par un recrutement massif de fonctionnaires ?
Pourtant, cette catégorie a été peu touchée par le chômage.
Enfin, les 4.8 millions d'emplois ne sont qu'une 'extrapolation' à partir de données dont la collecte s'est arrêtée le 13 juin, un 'tout petit détail' certainement (en fait, la crédibilité de ces +4,8 millions est très faible car le nombre de sans emplois n'a que peu diminué en 1 mois).

Le taux de chômage ressort à 11,3% contre 12,5% anticipé mais là encore, apparaît un 'gap' énorme par rapport au cumul des données hebdomadaires: la semaine dernière par exemple, le nombre de demandeurs n'a reculé que de -55.000 rapport à la semaine précédente qui était déjà décevante (à 1.427 millions contre 1.482Mns) alors que le nombre total d'indemnisations avoisine encore 20 millions..
Comment 4.8 millions d'emplois ont-ils pu être créés sans que le chômage hebdomadaire ne ressorte en baisse d'au moins 200.000, chaque semaine ?

Le NFP est tellement 'tonitruant' (peu importe son degré de crédibilité) qu'il écrase touts les autres données économiques, comme le déficit commercial des États-Unis qui s'est creusé de +9,7% à -54,6 milliards de dollars en mai 2020, selon le Département américain du Commerce, contre -49,8 milliards le mois précédent (révisé à la hausse de -49,4 milliards en estimation initiale) alors que le consensus l'anticipait en retrait de 52Mds$ en mai.

Côté valeurs, le Nasdaq a été dopé non seulement par Tesla mais aussi par Incyte +3,7%, eBay +2,6%, Fastenal +2,4%, Qualcomm +2,3%, Applied Materials +2,2%...
Quelques replis avec American Airlines -2,4%, Netflix -1,8%, Facebook -1,7%, Workday -1,5%

Petit sursaut des pétrolières avec un baril à 40,3$ (+1,2%) : Diamondbak +5%, Hess +3,3%, Marathon Petroleum +2,9%, Conoco et Nal Oilwell +2,5%.


STATISTIQUES ÉCONOMIQUES DU JOUR

Heure Pays Statistique Impact* Attendu Précédent
10:30 EUR Confiance des investisseurs Faible -10.8 -24.8
11:00 EUR Ventes au détail Faible 15.0% -11.7%
15:45 USA PMI des services Faible 47.0 46.7
16:00 USA ISM non-manufacturier Fort 50.0 45.4
* Impact attendu sur le marché suite à la publication de la statistique.

VALEURS À SUIVRE

SANOFI SA

La Grande-Bretagne s'apprête à signer un accord de 500 millions de livres sterling avec Sanofi et GlaxoSmithKline pour la livraison de 60 millions de doses de vaccin contre le COVID-19 selon le Sunday Times. Le journal britannique précise que la Grande-Bretagne envisageait d'acheter le vaccin si jamais ce dernier montrait des résultats positifs lors des essais cliniques qui doivent débuter en sep ... Lire plustembre.



SOLOCAL GROUP

SoLocal, dont le titre est suspendu depuis le 15 juin, a annoncé que la reprise de la cotation de ses titres a été fixée au lundi 6 juillet 2020. Le groupe et ses créanciers financiers ont trouvé les termes d’un accord afin d’assurer la liquidité du groupe et réduire son niveau d’endettement. Cette restructuration repose sur une augmentation de capital de 347 millions d'euros. SoLocal indique que ... Lire pluscette opération nécessitera la réduction du nominal des actions puis sera suivie d'un regroupement d'actions (100 actions anciennes pour 1 nouvelle).



AIR FRANCE-KLM

Air France détaille son intention de supprimer 6.560 emplois au sein de la compagnie aérienne et un millier d'autres dans sa filiale régionale Hop, soit 16% des effectifs d'Air France et 40% de ceux de la filiale régionale Hop!.



COMPAGNIE DES ALPES

Le Conseil Départemental de la Vienne a retenu le projet déposé par les équipes de la Société Anonyme du Parc du Futuroscope (SAPF), société contrôlée par la Compagnie des Alpes et actuel exploitant du site du Futuroscope, pour la mise en place d’un nouveau bail de 30 ans. Un projet transformant concernant le site actuel du Futuroscope ainsi que son extension seront portés dans le cadre de ce nouv ... Lire pluseau bail. La signature définitive devrait intervenir fin septembre et le nouveau bail débuter en janvier 2021.

Dans le détail, l'offre portée par le site actuel du Futuroscope va être renforcée et densifiée, via un plan d'investissement de 200 millions d'euros sur les 10 prochaines années porté par la SAPF. Ce plan prévoit notamment le déploiement de trois attractions majeures d'ici à 2025, mais également la rénovation des aménagements extérieurs, des espaces verts, de nouvelles animations, et des expériences de restauration originales et diversifiées.

A proximité immédiate du site historique, le projet dit " Futuroscope 2 " intègre deux hôtels thématisés et un parc aquatique, afin de compléter l'expérience proposée par le Futuroscope à ses clients. Des investissements d'un montant total de 104 millions d'euros seront portés par une nouvelle société, Futur Resort, détenue par la SEM Patrimoniale de la Vienne et par la Banque des Territoires. La SAPF assurera la maîtrise d'ouvrage déléguée de cette nouvelle zone puis l'exploitation grâce à la signature d'un bail lui aussi de 30 ans (échéance 2050) avec la société Futur Resort.

Par ailleurs, la Compagnie des Alpes renforce sa participation dans la société d'exploitation du Futuroscope. Le site du Futuroscope est aujourd'hui exploité par la Société Anonyme du Parc du Futuroscope (SAPF).

Cette dernière est détenue à 45,55% par la Compagnie des Alpes ; 38,73% par la SEM Patrimoniale de la Vienne (détenue elle-même par à 79,73% par le Département de la Vienne et à 14,93% par la Banque des Territoires) ; 14,27% par la Banque des Territoires.

Dans le cadre de la transformation du Futuroscope, la SEM Patrimoniale de la Vienne a exprimé son souhait de céder sa participation de 20% dans la SAPF. En conséquence, la Compagnie des Alpes et la Banque des Territoires reprendront chacune une participation supplémentaire de 10% dans la Société Anonyme du Parc du Futuroscope.

Ainsi, à l'issue de l'opération, la SAPF sera détenue à 55,55% par la Compagnie des Alpes ; 18,73% par la SEM Patrimoniale de la Vienne ; 24,27% par la Banque des Territoires et 1,45% par elle-même.



AGENDA DU JOUR

Avertissement : Les informations, graphiques, chiffres, opinions ou commentaires mis à disposition par SURPERFORMANCE SAS s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations développées. Ces informations sont données à titre informatif et ne représentent en aucun cas une obligation d'investissement ni une offre ou sollicitation d'acquérir ou de vendre des produits ou services financiers. Elles ne constituent par ailleurs pas un conseil en investissement.
L'investisseur est seul responsable de l'utilisation de l'information fournie, sans recours contre SURPERFORMANCE SAS, qui n'est pas responsable en cas d'erreur, d'omission, d'investissement inopportun ou d'évolution du marché défavorable aux opérations réalisées.