Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Morning Meeting

Analyses : Briefings quotidiens

Tous les articlesDécryptagesIndicesTrading ActionsProduits DérivésMatières PremièresDevisesBriefings quotidiensInterviews 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet

ANALYSE DU CAC 40 À COURT TERME

16/02/2018 | 08:08
L'élan fournit par les industrielles
CAC 40
Les actions parisiennes ont gagné 1.1% lors de la séance dernière. L’envolée des industrielles (Schneider Electric, Air Liquide, Airbus) après de bonnes publications, a maintenu le CAC40 au-delà des 5200 points. Le marché confirme donc sa phase actuelle de rebond technique.

En préouverture, les futures annoncent un début de séance en légère hausse (+0.15%) après la performance de New York (+1.21% sur le S&P500).

Cet après-midi, les opérateurs prendront connaissance à 14h30 des permis de construire et mises en chantier puis à 16h de l’indice de confiance de Michigan.

Techniquement, en données horaires, les prix gardent une certaine dynamique au-delà des 5165 points et du gap laissé hier à l'ouverture. Néanmoins, le trou de cotation entre 5267 et 5283 points constitue une forte résistance sur le court terme. Un nouvel échec pourrait fragiliser la configuration pour faire retomber l'indice sur 5165 points.
En surveillance. Surveiller la sortie du range 5165 / 5267.
Patrick Rejaunier / Copyright (c) 2018 Zonebourse.com

LA CLÔTURE À TOKYO

16/02/2018 | 08:34
Tokyo finit en hausse de 1,19%
NIKKEI 225
La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 1,19% vendredi, portée par la poursuite du rebond de Wall Street et rassurée par la reconduction d'Haruhiko Kuroda à la tête de la Banque du Japon (BoJ).

L'indice Nikkei a gagné 255,27 points à 21.720,25 et le Topix, plus large, a pris 18,1 points (+1,05%) à 1.737,37.
Comme attendu, le gouvernement de Shinzo Abe a nommé Kuroda pour un nouveau mandat de cinq ans au poste de gouverneur de la BoJ, un choix considéré comme une marque de confiance dans la politique de soutien à la demande intérieure menée par l'institution.
La quasi-totalité des indices sectoriels du Topix ont fini dans le vert, les compartiments les plus sensibles à la consommation intérieure surperformant l'ensemble du marché.
Tokyo Electric Power a pris 4,38%, Chubu Electric Power 6,52% et Astellas Pharma 1,23%.
Les grands exportateurs, eux, n'ont guère souffert de la baisse ininterrompue du dollar face au yen: Toyota a pris 0,92%, Panasonic 1,74%.
Sur la semaine, le Nikkei enregistre un rebond de 1,58% après un repli cumulé de 10,2% sur les trois semaines précédentes.

LA CLÔTURE À WALL STREET

16/02/2018 | 08:34
5ème hausse solide, mais taux et VIX décevants
DOW JONES
NASDAQ
Wall Street réussit la passe de 5, et avec maestria.

Cette cinquième séance de hausse d'affilée se solde par des scores fleuves, comparables à ceux de la veille: le Dow Jones prend +1,25% (mieux que la veille) soit +308Pts à 25.200.
Le S&P-500 s'adjuge +1,2% à 2.731,20, le Nasdaq +1,6% (contre 1,85% la veille) et le Nasdaq-100 +1,8% dans le sillage d'Apple +3,4%, Tesla +3,7%, Cisco +4,7% et Baidu +5,2%.
Depuis 10 jours, l'indicateur le plus surveillé est le 'VIX': le voici revenu au niveau de sa moyenne historique en début de séance (17,6) mais de façon assez troublante, il revenait quasiment à l'équilibre à 19,2 (-0,6%).

Concernant les indicateurs, fort nombreux et pas franchement enthousiasmants, Wall Street a décidé de les interpréter de manière positive: le PPI (indice des prix à la production) a progressé de 0,4% aux Etats-Unis le mois dernier, soit +2,7% en rythme annuel (contre +2,5% anticipé).

Selon le Département du Travail, hors éléments volatils (l'alimentation, l'énergie et les services commerciaux), le 'core rate' a crû de 0,4% en rythme séquentiel en janvier, dépassant ainsi le consensus de marché.
L'indice 'Philly Fed' surprend les expertes avec un bond de +3,6Pts à 25,8 contre 22,2 en janvier (contre 21,1 anticipé).
Le sous-indice des nouvelles commandes a bondi à 24,5 contre
10,1 en janvier et surtout, la jauge de l'emploi s'envole vers 25,2 contre 16,8 le mois et enfin, le sous-indice des prix payés grimpe de 32,9 à 45.

Toujours aux Etats Unis, la production industrielle a baissé de 0,1% en janvier, après une progression de +0,4% (révisé de +0,9%) en décembre, déjouant le consensus des économistes à +0,2%

Ce dernier chiffre a provoqué une détente sur l'obligataire mais qui n'a pas duré (pas plus que la contraction, du VIX) : le '10 ans' a rebondi sur 2,885% et finit à 2,91%, après avoir inscrit un score de 2,94%, un nouveau zénith annuel depuis janvier 2014, le '30 ans' a culminé vers 3,18%.

Les actions ont donc très bien performé ce jeudi mais la toile de fond techniquement (taux et volatilité) n'est pas idéale.


STATISTIQUES ÉCONOMIQUES DU JOUR

Heure Pays Statistique Impact* Attendu Précédent
14:30 USA Permis de construire Fort 1.29M 1.30M
14:30 USA Mises en chantier Moyen 1.23M 1.19M
14:30 USA Prix à l'importation Moyen 0.6% 0.1%
16:00 USA Indice Michigan de confiance des consommateurs Moyen 95.4 95.7
* Impact attendu sur le marché suite à la publication de la statistique.
Publicité

VALEURS À SUIVRE

RENAULT

Renault a annoncé un bond de 49,5% de son bénéfice net part du groupe en 2017, à 5,11 milliards d'euros. Hors éléments non récurrents mentionnés pour Nissan (1,021 milliard d’euros lié à la réforme fiscale votée fin 2017 aux Etats-Unis et au gain sur la cession de la participation dans Calsonic Kansei), le résultat net part du groupe Renault aurait été de 4,093 milliards d’euros, soit une croissan ... Lire plusce de 19,9%. La marge opérationnelle du constructeur automobile a progressé de son côté de 17,4% à 3,85 milliards d'euros, soit 6,6% du chiffre d'affaires (+0,2 point).

Enfin, le chiffre d'affaires annuel du groupe Renault a atteint 58,770 milliards d'euros (+14,7 %), dont 2,727 milliards d'euros pour Avtovaz.

Renault proposera un dividende de 3,55 euros par action, contre 3,15 euros l'an dernier, sera soumis à l'approbation de la prochaine Assemblée Générale des actionnaires.

Pour 2018, Renault vise à augmenter son chiffre d'affaires (à taux de change et périmètre constants) et maintenir une marge opérationnelle supérieure à 6%. Le groupe prévoit une croissance de 2,5% pour le marché automobile mondial cette année. Le marché européen est attendu en hausse de 1 % avec également une progression de 1 % pour la France. À l'international, la Russie devrait connaître une hausse de près de 10 %. Le Brésil ainsi que la Chine devrait croître de plus de 5 %, et l'Inde de 6 %.



BOLLORÉ

Groupe Bolloré a levé le voile sur un chiffre d’affaires 2017 de 18,325 milliards d’euros, en progression de 6% à périmètre et taux de change constants. En données publiées, il est en hausse de 82 %, compte tenu de + 7,383 milliards d'euros de variations de périmètres, principalement liées à l'intégration de Vivendi, et de -160 millions d'euros d'effets de changes.

Sur le seul quatrième t ... Lire plusrimestre 2017, le chiffre d'affaires s'inscrit à 6,092 milliards d'euros, en hausse de 8 % à périmètre et taux de change constants par rapport au quatrième trimestre 2016. En données publiées, le chiffre d'affaires progresse de 124 % compte tenu d'un effet de périmètre de 2 ,997 milliards d'euros correspondant à l'intégration globale de Vivendi et à la sortie de Havas désormais consolidé dans le Groupe Vivendi. Les variations de devises ont un effet négatif de 76 millions d'euros sur le chiffre d'affaires du quatrième trimestre 2017.

La période est notamment marquée par la croissance de 14 % de l'activité transport et logistique, qui bénéficie de la hausse des volumes et des taux de fret, ainsi que des bonnes performances des terminaux portuaires.



GUERBET

Guerbet vient de publier un chiffre d’affaires de 807,1 millions d’euros au titre de son exercice 2017, en croissance de 4% à taux de change courant. Cette évolution inclut un effet de change défavorable pour un montant de 5,3 millions d’euros sur l’exercice. A taux de change constant, le chiffre d’affaires progresse ainsi de 4,7% à 812,4 millions d’euros, « au-dessus de l’objectif de 3 à 4% annon ... Lire pluscé le 30 septembre », précise le spécialiste des produits de contraste et solutions pour l’imagerie médicale.

A taux de change constant, le chiffre d'affaires du 4ème trimestre s'établit à 215 millions d'euros, en hausse de 3,7%. A taux de change courant, le 4ème trimestre affiche un chiffre d'affaires de 205,7 millions d'euros, en repli de 0,8% compte tenu d'un impact de change négatif de 9,3 millions d'euros.

Au vu de ces éléments, les objectifs du groupe pour 2017 restent inchangés avec un Ebitda attendu en progression supérieure à celle du chiffre d'affaires.



VIVENDI

Vivendi a enregistré en 2017 un résultat net part du groupe de 1,23 milliard d’euros, en recul de 2,2% et un résultat opérationnel ajusté (EBITA) en augmentation de 36,4% à 987 millions d’euros. Il intègre notamment Havas à hauteur de 111 millions d’euros. Il est en progression de 23,1 % à taux de change et périmètre constants grâce à la progression d’UMG (+133 millions d’euros) et au redressement ... Lire plus de Groupe Canal+ (+75 millions d’euros), partiellement compensés par des coûts de développement au sein de Nouvelles Initiatives.

Le chiffre d'affaires du groupe de divertissement a atteint 12,444 milliards d'euros, en hausse de 15%. Sa progression retombe à 4,9 % à taux de change et périmètre constants.

Le dividende proposé au titre de 2017 s'élève à 0,45 euro par action, en hausse de 12,5 %.

Au 31 décembre 2017, l'endettement financier net s'élève à 2,340 milliards d'euros, contre une position nette de trésorerie de 1,231 milliard d'euros au 31 décembre 2016. L'évolution de la dette résulte principalement de l'acquisition d'Havas, représentant un impact global de 3,998 milliards d'euros.



AGENDA DU JOUR


HeureValeurType d'événement
12h55 The Coca-Cola Co Année 2017 Publication de résultats
07h00 Allianz SE Année 2017 Publication de résultats
13h05 Kraft Heinz Co Année 2017 Publication de résultats
Vale Année 2017 Publication de résultats
07h45 Eni SpA Année 2017 Publication de résultats
Enbridge Inc Année 2017 Publication de résultats
07h30 Danone SA Année 2017 Publication de résultats
Deere & Company Q1 2018 Publication de résultats
Electricite de France SA Année 2017 Publication de résultats
Bridgestone Corp Année 2017 Publication de résultats
12h55 VF Corp Année 2017 Publication de résultats
07h30 Renault SA Année 2017 Publication de résultats
06h30 Schindler Holding AG Année 2017 Publication de résultats
13h00 DTE Energy Co Année 2017 Publication de résultats
14h00 Vulcan Materials Company Année 2017 Publication de résultats
Unicharm Corp Année 2017 Publication de résultats
07h00 Norsk Hydro ASA Année 2017 Publication de résultats
13h15 Campbell Soup Company Premier semestre 2018 Publication de résultats
12h00 J M Smucker Co Q3 2018 Publication de résultats
IPG Photonics Corporation Année 2017 Publication de résultats

Avertissement : Les analyses réalisées par SURPERFORMANCE SAS, société éditrice du site Zonebourse.com, n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de produits ou services financiers. Elles ne constituent notamment pas un conseil en investissement. Les informations, graphiques, chiffres, opinons ou commentaires rédigés par les équipes de rédaction de SURPERFORMANCE SAS ou mis à disposition par cette dernière s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces informations sont diffusées à titre purement indicatif, SURPERFORMANCE SAS ne peut en garantir l'exactitude, l'exhaustivité ou la fiabilité. SURPERFORMANCE SAS décline toute responsabilité dans l'utilisation qui pourrait être faite des informations diffusées et des conséquences de toute nature qui pourraient en découler, notamment de toute décision prise sur la base de ces informations, y compris en cas d'erreur ou d'omission.
Les informations fournies ici proviennent de différents fournisseurs de flux (Bloomberg, Thomson Reuters, ABCBourse, Cercle Finance, Boursier ou AOF).