Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Clôture de la Bourse de Wallstreet

Analyses : Briefings quotidiens

Tous les articlesDécryptagesIndicesTrading ActionsProduits DérivésMatières PremièresDevisesBriefings quotidiensInterviews 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet

CLÔTURE DE WALLSTREET

19/07/2019 | 22:20
WallStreet : '3 sorcières' décevante, semaine perdante de -1%
DOW JONES
NASDAQ COMP
(CercleFinance.com) - Pas de 3ème semaine de hausse consécutive pour Wall Street qui finit mal la séance (tout allait pourtant pour le mieux à mi-séance) et termine la semaine de façon décevante.
Les jeux étaient donc faits dès jeudi soir et cette journée des '3 sorcières' qui s'annonçait sous les meilleurs auspices n'a pas tenu ses promesses (les pertes se sont creusées entre 21H30 et 22H).

Le S&P500 lâche -0,62%, le Nasdaq -0,74% (à 8.146, soit -1,2% hebdo) et le Dow Jones -0,25% à 27.154 (malgré le rebond de Boeing de +4,5%), alors que la FED s'est employée ce vendredi à minimiser les déclarations encourageantes de deux membres de la Fed jeudi soir, John Williams (le vice-président de la FED) et Richard Clarida qui plaidaient pour une intervention 'rapide' (et musclée) de la Réserve fédérale, en cas d'éventuelle dégradation des indicateurs économiques.

L'anticipation d'une baisse de 50 points du taux directeur à la fin du mois, au lieu des 25 points, n'a donc pas tenu la corde plus de 24H.

D'autres stratèges (notamment Mike Wilson chez Morgan Stanley) estiment au contraire que les actions sont désormais mûres pour une consolidation.

Beaucoup de stratèges estiment que les valorisations des actions américaines sont tendues : les indicateurs techniques traduisent un marché suracheté.
Ce n'est pas l'avis de Larry Fink, le PDG de Blackrock qui souligne que les gérants sont sous-investis et que les actions demeurent le meilleur pari en période de basse inflation et de soutien assumé à la croissance de la part des banques centrales.

Le contexte géopolitique était est redevenu un peu plus anxiogène avec plusieurs incidents dans le golfe persique: les américains affirment avoir abattu un drone iranien (ce que Téhéran dément) et la marine iranienne aurait arraisonné un 'tanker' (pour des raisons de sécurité affirme Téhéran).

Le chiffre du jour n'a pas confirmé un risque de dégradation conjoncturelle : le moral des ménages américains ne s'étiole pas et l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan ressort à 98,4 points en estimation préliminaire au mois de juillet (contre 98,6 points anticipé).

L'indice 'UMich' ressort donc en légère hausse par rapport à son niveau affiché au titre du mois de juin, qui était de 98,2.

Quelques rares hausses au sein du Nasdaq avec JB Hunt +4,6%, Micron +1,9%, Tesla +1,8% mais les replis étaient les plus nombreux Symantec -3,3%, Gilead -3,2%, Netflix -3,1%, Twitter et Cadence Design -2,4%, CSX -2,1%, Alexion et Biomarin -2%, Apple et AMD -1,5%, Facebook -1,2%.




Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Publicité

Avertissement : Les informations, graphiques, chiffres, opinions ou commentaires mis à disposition par SURPERFORMANCE SAS s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations développées. Ces informations sont données à titre informatif et ne représentent en aucun cas une obligation d'investissement ni une offre ou sollicitation d'acquérir ou de vendre des produits ou services financiers. Elles ne constituent par ailleurs pas un conseil en investissement.
L'investisseur est seul responsable de l'utilisation de l'information fournie, sans recours contre SURPERFORMANCE SAS, qui n'est pas responsable en cas d'erreur, d'omission, d'investissement inopportun ou d'évolution du marché défavorable aux opérations réalisées.