Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésForexCryptomonnaiesMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Wall Street hésite après des indicateurs décevants et avant Powell

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
22/08/2019 | 22:33
WALL STREET TERMINE SANS TENDANCE

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a fini sans tendance claire jeudi après des indicateurs économiques divergents qui ont incité les investisseurs à la prudence à la veille d'un discours très attendu du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell.

L'indice Dow Jones a gagné 49,51 points, soit 0,19%, à 26.252,24.

Le S&P-500, plus large, a cédé 1,48 points, soit 0,05%, à 2.922,95.

Le Nasdaq Composite a reculé de 28,82 points, soit 0,36%, à 7.991,39.

Tous trois étaient en hausse à l'ouverture mais la tendance est devenue de plus en plus incertaine au fil des heures. Le S&P-500 a ainsi gagné jusqu'à 0,5% et cédé jusqu'à 0,7%.

Les premiers résultats de l'enquête mensuelle d'IHS Markit auprès des directeurs d'achats du secteur manufacturier traduisent une baisse de l'activité pour la première fois depuis septembre 2009, l'indice PMI "flash" étant tombé à 49,9 contre 50,4 en juillet.

"Le fait que l'industrie manufacturière n'ait pas seulement ralenti mais se soit contractée est un peu surprenant", a commenté Oliver Pursche, responsable de la stratégie de marché de Bruderman Asset Management.

Pour autant, a-t-il ajouté, "il y a ces chiffres corrects sur les demandes d'indemnités chômage, ils sont un peu meilleurs qu'attendu, donc cela compense."

Les inscriptions au chômage ont en effet reculé un peu plus qu'attendu la semaine dernière, à 209.000, un chiffre qui suggère que le marché du travail reste dynamique.

Ces éléments alimentent naturellement le débat en cours sur l'opportunité de nouvelles baisses des taux d'intérêt de la Réserve fédérale, débat dans lequel le président de la Fed, Jerome Powell, doit intervenir vendredi en prononçant un discours dans le cadre du symposium économique de Jackson Hole, dans l'Etat américain du Wyoming.

En attendant, Patrick Harker, le président de la Fed de Philadelphie, a déclaré ne pas juger justifiée une augmentation du soutien monétaire et son homologue de Kansas City, Esther George, a dit ne pas avoir observé à ce jour de signe de retournement de la conjoncture économique aux Etats-Unis.

VALEURS

Six des 11 grands indices sectoriels S&P ont fini la séance en repli, la baisse la plus marquée touchant le compartiment de la santé (-0,49%) alors qu'à l'opposé, celui des valeurs financières prenait 0,62%, les dernières déclarations de responsables de la Fed allant dans le sens d'une baisse limitée des taux.

Meilleure performance du Dow, Boeing s'est adjugé 4,24% en réaction à des avis positifs d'analystes et aux informations de Reuters sur la volonté du groupe d'augmenter de nouveau la cadence de production de son modèle 737 dont la version MAX est immobilisée après deux catastrophes aériennes.

Dans le compartiment de la distribution, après Target et Lowe's mercredi, le groupe de grands magasins Nordstrom a bondi à son tour, prenant 15,86% après un bénéfice trimestriel supérieur au consensus.

Parmi les baisses marquantes du jour, L Brands, le groupe propriétaire de la marque de lingerie Victoria's Secret, a chuté de 3,49% après des ventes en dessous des attentes.

LA SÉANCE EN EUROPE

Les principales places boursières européennes ont terminé dans le rouge une séance irrégulière après la publication d'indicateurs mitigés sur l'activité dans l'industrie en Europe, venus s'ajouter à l'incertitude persistante sur l'évolution des taux d'intérêt américains.

La baisse s'est accentuée en fin de séance après une information de presse selon laquelle la Bundesbank allemande ne juge pas nécessaire un plan de relance budgétaire malgré le risque de récession de la première économie d'Europe.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,87% à 5.388,25 points. Le Footsie britannique a perdu 1,05% et le Dax allemand 0,47%.

L'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,63%, le FTSEurofirst 300 de 0,48% et le Stoxx 600 de 0,4%.

TAUX

Les déclarations de Patrick Harker et Esther George défavorables à de nouvelles baisses de taux ont favorisé la remontée des rendements des bons du Trésor américain malgré les hésitations de Walt Street.

En fin de séance, celui des titres à dix ans prenait près de quatre points de base à 1,6148%.

La portion deux ans-dix ans de la courbe des rendements américains s'est de nouveau brièvement inversée à plusieurs reprises au cours de la séance.

CHANGES

Le dollar a cédé du terrain, les cambistes ajustant leurs positions avant le discours de Jerome Powell à Jackson Hole vendredi.

De nombreux participants s'attendent à ce que le président de la Fed évoque vendredi la possibilité d'un soutien monétaire accru ou laisse entendre que la banque centrale est désormais engagée dans un cycle d'assouplissement, des éléments qui desserviraient le billet vert.

Au moment de la clôture à Wall Street, l'"indice dollar", qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de devises de référence, cédait 0,11%.

L'euro se traitait alors à 1,1080 dollar.

La journée a aussi été marquée par une hausse de plus de 1% de la livre sterling face au dollar et à l'euro, les entretiens du Premier ministre britannique, Boris Johnson, avec la chancelière allemande, Angela Merkel, et le président français, Emmanuel Macron, ayant un peu rassuré le marché quant à la possibilité de trouver un compromis sur la frontière irlandaise, point d'achoppement du dossier du Brexit.

PÉTROLE

Les cours du pétrole ont terminé en baisse sur le marché new-yorkais Nymex, la prudence l'emportant face aux incertitudes économiques et monétaires.

Le contrat octobre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 33 cents, soit 0,59%, à 55,35 dollars le baril et le Brent a cédé 38 cents (-0,63%) à 59,92 dollars.

(Avec April Joyner à New York et Akanksha Rana à Bangalore)

par Marc Angrand

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BOEING COMPANY (THE) -4.40%275.11 Cours en différé.-11.67%
BRITISH POUND / AUSTRALIAN DOLLAR (GBP/AUD) -0.36%1.97088 Cours en différé.4.14%
BRITISH POUND / CANADIAN DOLLAR (GBP/CAD) -0.10%1.71768 Cours en différé.0.26%
BRITISH POUND / JAPANESE YEN (GBP/JPY) -0.07%138.572 Cours en différé.-0.51%
BRITISH POUND / NEW ZEALAND DOLLAR (GBP/NZD) 0.04%2.0522 Cours en différé.4.27%
BRITISH POUND / SWISS FRANC (GBP/CHF) 0.04%1.23746 Cours en différé.-1.14%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) -0.51%1.28214 Cours en différé.-2.67%
CAC 40 -3.38%5309.9 Cours en temps réel.-4.99%
DAX -3.86%11890.35 Cours en différé.-10.25%
DJ INDUSTRIAL -1.39%25409.36 Cours en différé.-9.71%
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) -0.01%0.86013 Cours en différé.-1.04%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) 0.01%1.10289 Cours en différé.-2.90%
EURO STOXX 50 -3.66%3329.49 Cours en différé.-4.61%
L BRANDS, INC. -6.03%21.66 Cours en différé.19.54%
LONDON BRENT OIL -2.53%50.1 Cours en différé.-16.85%
NASDAQ 100 0.30%8461.834492 Cours en différé.1.17%
NASDAQ COMP. 0.01%8567.367588 Cours en différé.-0.08%
NORDSTROM, INC -0.97%34.7 Cours en différé.-15.22%
NZ-S&P/NZX 50 INDEX GROSS 0.70%12064.9 Cours en clôture.4.99%
S&P 500 -0.82%2954.22 Cours en différé.-7.80%
STOXX EUROPE 600 -3.54%375.65 Cours en différé.-2.70%
STOXX EUROPE 600 NR -3.54%812.94 Cours en différé.-2.54%
US DOLLAR / JAPANESE YEN (USD/JPY) -0.01%108.056 Cours en différé.1.47%
WTI -3.29%45.26 Cours en différé.-16.16%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
28/02WallStreet : reprend 3% en 1/4H mais pire semaine depuis 2008
CF
28/02BOURSE DE WALL STREET : Wall Street clôture majoritairement en baisse et signe sa pire semaine depuis 2008
DJ
28/02CORONAVIRUS : Wall Street connaît sa pire semaine depuis 2008
AW
28/02Wall Street limite les dégâts mais sort de sa pire semaine depuis 2008
RE
28/02Wall Street connaît sa pire semaine depuis 2008
AW
28/02La lutte contre le coronavirus élevée au rang de priorité n°1 en Grande-Bretagne
RE
28/02Semaine noire pour les Bourses, qui n'avaient plus vu cela depuis 2008
AW
28/02CAC40 : semaine de cauchemar à -12%, taux au tapis, baril -5%
CF
28/02Les valeurs à suivre lundi 2 mars 2020 à la Bourse de Paris
AO
28/02BOURSE DE PARIS : Paris boucle sa pire semaine depuis 2008
AW
Dernières actualités "Marchés"