Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Wall Street : entre 'fait accompli' et allègements précaution

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
27/03/2020 | 22:19
Étrange dernière demi-heure de cotations à Wall Street : alors que les indices US n'étaient plus qu'à 0,5% de l'équilibre, une rafale de vente algorithmique a dévasté les cours et a précipité les indices US de -3 à 3,5% plus bas, les ramenant au contact de leurs plus mauvais niveaux du début de séance.
Probablement des ventes de précaution, ou de 'fait accompli' après que Trump ait annoncé avoir signé le plus colossal 'stimulus package' (ou 'Coronavirus-Bill') de 2.000Mds$.

Le Dow Jones replonge de -4,06% vers 21.636 (contre 22.250 au plus haut du jour), le S&P500 de -3,37% à 2.541, le Nasdaq de -3,8% à 7.502.
Le Russel-2000, le baromètre des petites et moyennes entreprises chute de -4,1% vers 1.131.
Sur la semaine écoulée, le Dow Jones engrange +12,85% (c'est la performance hebdo la plus spectaculaire depuis 1938), le S&P500 +12,2%, le Nasdaq +9%.
Malgré ces rebonds, les 3 principaux indices demeurent 20% en-deçà de leurs niveaux du 19/20 février.
La principale déception provient du VIX qui rebondit de +7,5% à 65,55 et qui ne se détend absolument pas sur la semaine écoulée et a bien failli en terminer à 69 contre 66 vendredi dernier.

Les investisseurs ont de sérieuses raisons de douter d'un redémarrage rapide de l'économie comme le souhaite Donald trump: le bilan des victimes s'alourdit spectaculairement à New York et commence à se rapprocher des chiffres effroyables constatés en Italie ce vendredi avec près de 1.000 morts, le nombre de personnes contaminées dépasse celui annoncé officiellement par la Chine au plus fort de l'épidémie.

Du côté des statistiques du jour, les investisseurs ont pris connaissance des revenus et dépenses des ménages, ainsi que de l'indicateur de confiance des consommateurs du Michigan... qui sont des indicateurs retardés et n'ont plus qu'une valeur anecdotique.
Les dépenses des ménages américains ont augmenté de 0,2% en rythme séquentiel le mois dernier, selon le Département du Commerce, là où les économistes anticipaient en moyenne une croissance de 0,3%.

De leur côté, les revenus des ménages ont progressé de 0,6% en février, alors que le consensus de marché n'attendait qu'une progression de 0,4%.
En janvier, les dépenses et revenus avaient aussi augmenté de 0,2% et de 0,6% respectivement.

Le chiffre phare de ce vendredi, c'était l'estimation finale du moral des ménages 'U-Mich' du mois de mars ressort à 89,1 (contre 90 en seconde estimation), l'enquête a été réalisée avant le 'lockdown' et reflétait déjà la plus forte dégradation jamais observée depuis octobre 2008.
La prochaine enquête 'U-Mich' attendue mi-avril pourrait être absolument déprimante.
De l'autre côté de la frontière du Nord, le principal partenaire, le Canada, annonçait une nouvelle baisse de taux : la Bank of Canada à réduit de -50Pts le loyer de l'argent à 0,25%.
La rechute de -6,5% du WTI (après -8% la veille) vers 21,2$/baril commence à créer de réelles difficultés pour l'industrie pétrolière canadienne: certains producteurs de l'Alberta ont du mal à trouver des acheteurs, même à 5$ le baril.
On peut craindre que ce même scénario ne cause des ravages pour les producteurs de pétrole Texans et du Dakota du Nord.

Les producteurs et services pétrolièrs US ont replongé, Apache -15,6%, Noble -16,%, Devon -14,5%, Oneok -14%, Noble -13,7%, Schlumberger -11,3%, Nal Oilwell -10,6%, Chevron -10%, Occidental -9%,

Lourde rechute des croisiéristes avec Norwegian -25,3%, Carnival -19,1%, Royal Carribean -15%... et les casinos n'ont pas été épargnés avec Las Vegas Sands -13%, Wynn -11,5%, MGM -10%.

Le Nasdaq a été plombé par Autodesk -12%, American Airlines -10,5%, United -7,6%, Intuit -7,5%, puis les 'GAFAM' avec Facebook, Apple et Microsoft à -4% en moyenne

Le seul rescapé s'appelait Check Point avec +3,7%, suivi de Citrix avec +1,6%.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DJ INDUSTRIAL 2.17%24995.11 Cours en différé.-14.27%
NASDAQ 100 -0.26%9389.976886 Cours en différé.7.80%
NASDAQ COMP. 0.17%9340.220457 Cours en différé.3.92%
S&P 500 1.23%2991.77 Cours en différé.-7.40%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
26/05Wall Street : bute sur des seuils clés et invoque la reprise
CF
26/05Wall Street grimpe mais reste prudente
RE
26/05Wall Street salue la reprise progressive de l'activité économique
AW
26/05EUROPE : Les marchés européens voient des signes de reprise
AW
26/05BOURSE DE PARIS : Paris casse le seuil des 4.600 points
AW
26/05Bourse Zurich: SMI et SLI terminent dans le vert, suivant Wall Street
AW
26/05Francfort repasse au-dessus des 11.500 points (Dax: +1,0%)
AW
26/05Wall Street, dynamisée par la reprise de l'économie, ouvre en forte hausse
AW
26/05Agenda AOF / Sociétés France - Mercredi 27 mai 2020
AO
26/05Wall Street : début de séance sur les chapeaux de roues
CF
Dernières actualités "Marchés"