Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

USA-La sénatrice Amy Klobuchar vise la Maison blanche pour 2020

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
10/02/2019 | 21:59

WASHINGTON, 10 février (Reuters) - La sénatrice américaine Amy Klobuchar a à son tour annoncé dimanche son intention de briguer l'investiture démocrate en vue de l'élection présidentielle de 2020.

Amy Klobuchar, 58 ans, qui effectue son troisième mandat de six ans comme sénatrice du Minnesota, devrait insister sur ses différences, tant sur le fond que sur la forme, avec Donald Trump qui devrait à nouveau être le candidat des républicains.

"Je me présente devant vous en tant que petite-fille de mineur, fille d'un professeur et d'un homme de presse, première femme élue du Minnesota au Sénat des Etats-Unis, pour vous annoncer ma candidature à la présidence des États-Unis", a déclaré Amy Klobuchar selon le texte de son discours distribué à l'avance qu'elle devait prononcer lors d'un rassemblement dimanche après-midi dans le Minnesota.

Ancien procureur et avocat d'affaires, Amy Klobuchar rejoint trois autres sénateurs qui briguent l'investiture démocrate : Cory Booker du New Jersey, Kamala Harris de Californie et Elizabeth Warren du Massachusetts. Cette dernière, figure de la gauche américaine, s'est officiellement lancée samedi dans la course aux primaires démocrates.

Amy Klobuchar a attiré l'attention l'an dernier pour ses échanges très vifs avec le magistrat conservateur Brett Kavanaugh lors des auditions au Sénat pour confirmer sa candidature à la Cour suprême.

Ses questions lui ont valu la reconnaissance des cercles démocrates pour avoir œuvré au progrès du mouvement #MeToo contre le harcèlement et les agressions sexuelles.

Il lui reste maintenant à se faire un nom dans le grand public au niveau national. (Ginger Gibson avec Amanda Becker à Iowa City; Danielle Rouquié pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir
Publier
loader
maxx34000
Le 11/02/2019 05:43
arrow option
il manque Tulsi Gabbard dans la liste des femmes démocrates candidates pour 2020
  
  
Dernières actualités "Economie / Forex"
08:15Tokyo finit en hausse, portée par la BoJ
AW
08:09NIKKEI : Tokyo finit en hausse après le discours accommodant de la BoJ
RE
07:57La BNS renoue avec les bénéfices au 1er trimestre
AW
07:43Nokia publie une perte inattendue au 1er trimestre
RE
07:25UBS : Le bénéfice au 1er trimestre baisse moins que prévu
RE
06:38Microsoft bat le consensus au 3ème trimestre, porté par Azure et Windows
RE
06:31Les investisseurs suisses fidèles à la France l'an dernier
AW
02:13Tokyo ouvre en hausse, résultats et BoJ dans le viseur
AW
24/04Bénéfice en hausse de 14,3% pour Visa au 2e trimestre
RE
24/04L'euro au plus bas depuis juin 2017 face au dollar
AW
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité