Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

TrackInsight: Forte correction sur fond de pandémie de COVID-19

03/11/2020 | 15:15
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Semaine du 26 Octobre au 1er Novembre 2020

3.11.20 Global Flows Map

Semaine du 26 Octobre au 1er Novembre 2020

Les indices actions ont lourdement chuté durant la dernière semaine du mois d’octobre – clairement la pire depuis le krach de mars 2020 -, en raison de l’aggravation de la pandémie de COVID-19 et des reconfinements mis en œuvre un peu partout en Europe. Pour ne rien arranger, les GAFAM, qui auraient pu soutenir les marchés, les ont finalement déçus en étant extrêmement prudents sur les perspectives à venir : Apple a ainsi décroché de -5.37% sur la semaine, Amazon de -5.25%, Facebook de -7.61%, et Microsoft de -6.36%, en dépit de résultats trimestriels plutôt flatteurs. Seul Google-Alphabet a réussi à limiter la casse (-1.22%) après que le groupe ait annoncé un rebond significatif de ses revenus publicitaires et battu haut la main le consensus (revenu par action de $16.40 contre $11.42 attendu).

Dans ce contexte baissier et très volatile (VIX clôturant à 38, demande de protection en forte hausse sur les marchés actions avec un indice iSkew au-delà du niveau d’alerte de 2), le S&P 500 a perdu presque 200 points, affichant une baisse de -5.64% sur la semaine. De même, le Dow Jones Industrial Average et le NASDAQ Composite ont subi leur plus grosse perte hebdomadaire depuis mars (-6.47% et -5.51% respectivement). Les petites capitalisations n’ont pas fait mieux (Russell 2000 en repli de -6.22%).

Tous les secteurs S&P ont reculé sans exception, les moins bien lotis étant les valeurs industrielles (-6.52%), les valeurs technologiques (-6.47%), et les biens de consommation discrétionnaire (-6.23%). L’énergie a également été durement frappée (-5.71%), le pétrole subissant une véritable correction (brut WTI dévissant de 10.2%) dans le sillage de stocks américains au-dessus des prévisions.

Les services d’utilité publique (-3.70%) et de communication (-3.94%) ont affiché les pertes les moins sévères.

Sans surprise, les marchés européens ont également clôturé en forte baisse (MSCI EMU : -6.74%), de nombreux pays tels que l’Allemagne et la France se reconfinant pour tenter de limiter la propagation du coronavirus et éviter ainsi la saturation des hôpitaux. Même tendance sur les marchés Asie-Pacifique : Shanghai Composite (-1.63%), NIKKEI (-2.29%), KOSPI (-3.97%), NIFTY 50 (-2.41%), S&P/ASX 200 (-3.88%).

Ce fût aussi une semaine difficile pour les marchés obligataires, les indices de crédit se dégradant des deux côtés de l’Atlantique. Si les titres notés “investissement” ont bien résisté en Europe (-0.02% en moyenne pour le segment), tel n’a pas été le cas aux Etats-Unis (-0.63%). Les titres à haut rendement ont plié de manière plus marquée (-1.05% en Europe, -1.27% aux Etats-Unis), tout comme la dette émergente (-1.37% en devises locales).

Du côté des taux d’intérêt, le rendement du Bund 10 ans a abandonné 5 points de base à -0.628%, soit son plus bas niveau depuis mars 2020, signe d’une anxiété chronique chez les investisseurs. Par ailleurs, il faut noter que la première émission d’obligations sociales par la Commission Européenne, pour un montant de 17 milliards d’euros, dans le cadre de l’instrument SURE, a été couronnée de succès, les demandes de souscription dépassant de 13 fois la capacité offerte.

Contrairement au Bund allemand, le rendement du T-Note américain à 10 ans progresse à nouveau sur la semaine, malgré un creux sur la journée de mercredi, de +0.85% à +0.88%.

Enfin, l’or s’effrite de 1.16%, passant de $1’902 l’once à $1’879.90, tandis que la paire EUR-USD lâche près de 1.57%. Le dollar américain joue pleinement son rôle de valeur refuge alors que le nombre croissant de cas de coronavirus ne cesse d’inquiéter les gouvernements occidentaux, et les opérateurs de marchés par ricochet.

Poursuivez votre lecture : https://www.trackinsight.com/en/weekly-flow-report/2020-10-30/global

Téléchargez l’enquête ETF 2020 de TrackInsight et découvrez ce sur quoi se basent plus de 300 investisseurs ayant répondu au sondage lors de leur sélection d’ETFs.

3.11.20 Global Aggregated Weekly Flows

3.11.20 Global Aggregated Weekly Performance

3.11.20 Global Winners Losers


© www.trackinsight.com 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DJ INDUSTRIAL -2.05%30303.17 Cours en différé.1.08%
EMU TOP 50 EQUAL WEIGHTED (GRTR, UHD) 0.04%2200.188423 Cours en temps réel.-15.46%
EMU TOP 50 EQUAL WEIGHTED (NETR, UHD) 0.04%1862.33283 Cours en temps réel.-15.89%
EMU TOP 50 EQUAL WEIGHTED (STRD, UHD) 0.04%1103.660563 Cours en temps réel.-17.28%
KOSPI COMPOSITE INDEX -0.43%3126.91 Cours en temps réel.9.40%
NASDAQ 100 -2.80%13112.649836 Cours en différé.4.62%
NASDAQ COMP. -2.61%13270.597569 Cours en différé.5.08%
NIKKEI 225 0.31%28635.21 Cours en temps réel.5.02%
S&P 500 -2.57%3750.77 Cours en différé.-0.14%
S&P/ASX 200 -1.98%6646.6 Cours en temps réel.3.61%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader