Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Tesla, électrochoc boursier et sectoriel

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
12/06/2020 | 11:28

La capitalisation de l'ogre Tesla est en train de fondre sur celle de Toyota après avoir effacé tous les autres constructeurs. En trois graphiques, nous vous proposons de comparer les acteurs du secteur automobile par leur poids boursier, puis leur poids boursier rapporté au nombre de véhicules vendus, avant d'observer les tendances de demain en matière de croissance.

Tesla fait couler beaucoup d'encre depuis plusieurs années et suscite toujours autant de controverses. Le dossier passe chroniquement du statut de nouvelle star de l'automobile à celui de vaste fumisterie. Depuis plusieurs mois, après une énième période de doute dont le paroxysme a été atteint au début de l'été 2019, c'est à nouveau l'emballement. Et quel emballement puisque l'entreprise a successivement dépassé, en valeur boursière, la totalité des autres constructeurs automobiles cotés de la planète, à l'exception de Toyota, dernier bastion du vieux monde automobile. Voilà à quoi ressemblait le palmarès des capitalisations (converties en euros) au soir du 11 juin 2020 :

Capitalisations du secteur automobile mi-juin 2020

On constate ainsi que Tesla pèse désormais deux fois plus que le numéro trois du secteur, Volkswagen, et immensément plus que les constructeurs français, qui ferment la marche même s'ils vendent beaucoup plus de véhicules.

Dans un second graphique, nous avons divisé la capitalisation de chaque constructeur par le nombre de véhicules vendus l'année dernière. Nous avons autant que possible conservé uniquement les ventes de véhicules particuliers et des utilitaires. Les divisions poids-lourds ont été sorties des totaux. En outre, les ventes s'entendent filiale intégrées comprises (Renault intègre par exemple les immatriculations de Dacia, BMW celles de Mini, etc.).

Capitalisation divisée par véhicule vendu

A ce petit exercice, c'est Ferrari qui gagne haut la main (2 816 672 EUR), mais ce n'est pas anormal car le groupe est davantage un acteur du luxe que de l'automobile. Tesla arrive à la seconde place (454 736 EUR), très loin devant Toyota (17 462 EUR). Pour la lisibilité du graphique, l'échelle a été tronquée pour Ferrari et Tesla. Renault, avec 1845 EUR de capitalisation par véhicule vendu, est tout en bas de l'échelle.

Les écarts sont déjà colossaux entre Renault et Toyota chez les constructeurs généralistes. Globalement, il existe trois grands blocs "capitalistiques" :

L'exercice ne vaudrait pas grand-chose sans ajouter la variable croissance. Nonobstant la situation financière de chacun des constructeurs, ce sont les perspectives qui sont importantes. Le dernier tableau présente les taux de croissance de chacun des groupes à l'horizon 2022, sur la base des données S&P Capital IQ que possède Zonebourse. En réalité, il faudrait des prévisions plus lointaines (à 5 ans par exemple) pour être vraiment capable de déterminer si Renault vaut 247,5 fois moins que Tesla sur la base du niveau de capitalisation par véhicule vendu.

Croissance anticipée du CA des constructeurs automobiles d'ici 2022

Le tableau montre que Tesla est sans conteste le constructeur automobile qui affiche les plus belles perspectives de croissance. C'est aussi celui, Ferrari mis à part, qui part de la base la plus faible avec 367 656 véhicules vendus l'année dernière, contre par exemple 10,7 millions aux marques du groupe Volkswagen. La valorisation dont jouit Tesla repose sur une combinaison de facteurs subjectifs mais non dénués d'importance, comme la désirabilité de la marque, la rupture technologique que constitue le véhicule électrique ou le fait que l'entreprise soit apparentée à une valeur technologique (valorisation exotique, importance du logiciel dans le processus, Californie, stockage d'énergie, image fantasque mais d'entrepreneur de Musk…), plus qu'à une industrielle poussiéreuse. Elle s'appuie aussi sur des éléments plus tangibles, comme la trajectoire de croissance. Il ne reste plus qu'à se donner rendez-vous dans quelques années pour voir si le trublion s'est taillé la part du lion du marché automobile, une industrie très exigeante, ou s'il est entré dans le rang. 

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BMW AG -1.32%57.52 Cours en différé.-20.32%
DAIMLER AG -1.41%41.7 Cours en différé.-14.30%
FERRARI N.V. 0.88%194.32 Cours en différé.17.39%
FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES N.V. -1.81%9.584 Cours en différé.-26.03%
FORD MOTOR COMPANY -1.13%7.03 Cours en différé.-24.41%
GENERAL MOTORS COMPANY -1.71%27.55 Cours en différé.-24.73%
HONDA MOTOR CO., LTD. 0.29%2763 Cours en clôture.-10.84%
HYUNDAI MOTOR COMPANY -1.16%170000 Cours en clôture.41.08%
KIA MOTORS CORPORATION -0.77%44900 Cours en clôture.1.35%
NISSAN MOTOR CO., LTD. 0.53%416.1 Cours en clôture.-34.59%
PEUGEOT SA -2.75%14.88 Cours en temps réel.-28.17%
RENAULT -2.54%23.945 Cours en temps réel.-41.73%
SUBARU CORPORATION 1.12%2248.5 Cours en clôture.-17.14%
SUZUKI MOTOR CORPORATION 1.62%4201 Cours en clôture.-8.01%
TESLA, INC. 4.26%1621 Cours en différé.287.49%
TOYOTA MOTOR CORPORATION 0.57%7285 Cours en clôture.-5.56%
VOLKSWAGEN AG -0.97%137.4 Cours en différé.-21.28%

La Rédaction
© Zonebourse.com 2020
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
ultra4 - Il y a 1 mois arrow option
Rouler dans une voiture qui a 500km d'autonomie quand on fait 1000km/8h... Pourquoi rouler en électrique? Est-si désirable quand on sait que ces bagnoles sont bourrées de métaux lourds, de terres rares, d'électronique, que le recyclage des batteries n'est pas maîtrisé et que le raffinement des métaux est un fléau environnemental comme l'accumulation des batteries? Ramener Tesla a sa capitalisation boursière c'est ridicule... car le cours de l'action est le résultat d'une bulle spéculative et de la subjectivité d'investisseurs désorientés.
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Sociétés"
13:11AAREAL BANK AG : NorldLB est neutre
ZD
13:11CECONOMY : dans le vert après ses trimestriels
CF
13:09DIAGEO : Barclays optimiste sur le dossier
ZD
13:08RHEINMETALL AG : Warburg Research réitère son opinion positive sur le titre
ZD
13:08GEA GROUP : Barclays favorable sur le dossier
ZD
13:07SYMRISE AG : NorldLB neutre sur le dossier
ZD
12:58NORDEX AG : Independant Research n'est pas inspiré par le dossier
ZD
12:55COVID-19 : le laboratoire allemand CureVac fait son entrée au Nasdaq
AW
12:52CECONOMY : Independant Research conserve son opinion neutre
ZD
12:45STRATEC BIOMEDICAL SYSTEMS AG : Warburg Research maintient sa recommandation neutre
ZD
Dernières actualités "Sociétés"