Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Publicité
Du même auteur
Plus d'articles

Bourse de Paris : "Tariff Man" a encore frappé

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
7
05/12/2018 | 09:03

Décidément, Wall Street n'arrive plus à se relancer. Hier, les grands indices américains ont tous lourdement décroché de plus de 3%, entraînés par les banques, les technologiques et les grandes valeurs industrielles. En cause, un aplatissement de la courbe des taux qui constitue un indicateur négatif pour la croissance future, et un Donald Trump dont la propension à dire tout et son contraire dans un laps de temps restreint agace sérieusement les financiers.

-3,24% sur le S&P500, -3,78% sur le Nasdaq 100 et -3,1% sur le Dow Jones… La séance boursière du 4 décembre n'a pas atteint des records absolus, mais elle figurera à coup sûr parmi les plus difficiles des derniers trimestres. Les valeurs ont été prises en tenaille entre une convergence des taux des obligations d'Etat américaines, qui signale historiquement l'approche d'une récession, et les déclarations à l'emporte-pièce de Donald Trump. Le Président américain, après avoir annoncé unilatéralement que la Chine allait renoncer à ses droits de douane sur l'importation de voitures américaines, a nuancé par la suite ses déclarations, jusqu'à menacer d'enclencher de nouvelles sanctions si Pékin ne se plie pas à ses exigences. Paradoxalement, c'est la Chine qui a ramené cette nuit un peu de sérénité dans le débat face à l'autoproclamé "Tariff Man". Le ministère chinois du commerce a confirmé un moratoire de 90 jours pour négocier avec les Etats-Unis, tout en souhaitant progresser rapidement après une rencontre constructive le weekend dernier. Cette annonce a permis de réduire les pertes des marchés asiatiques et de retourner les "futures" américains à la hausse. Mais la séance sera fériée à Wall Street, pour la journée dédiée à l'enterrement de George Bush.

 

Malheureusement, le commerce international et l'aplatissement de la courbe des taux ne sont pas les seules sources de tensions mondiales. La situation se corse sérieusement au Royaume-Uni où Theresa May a officiellement perdu le soutien des Unionistes nord-irlandais. Hier, dans une procédure inédite, les députés britanniques ont estimé que le gouvernement avait commis un outrage envers la Chambre des Communes en refusant de transmettre l'intégralité de l'avis juridique sur le Brexit. La livre sterling se retrouve à un plus bas de 18 ans alors que l'hypothèse d'une sortie de l'UE sans accord n'a jamais été aussi crédible. Le vote final est prévu le 11 décembre.

Le CAC40 perd -1,2% à 4 950 points peu après l'ouverture. 
 
Les temps forts économiques du jour
 
Les indices PMI Markit des services de plusieurs pays d'Europe et de la zone euro seront annoncés en matinée, comme les ventes de détail européennes (11h00, consensus +0,2%). Mario Draghi prononcera le discours d'ouverture d'une conférence de la BCE sur la supervision bancaire (à partir de 9h30). Aux Etats-Unis, le jour de deuil national décrété pour l'enterrement de George Bush a bouleversé le calendrier, en décalant à demain la plupart des statistiques prévues ce jour. L'audition de Jerome Powell par les parlementaires a, elle aussi, été décalée. Seule la publication du Livre Beige de la Fed, à 20h00, est confirmée.
 
L'euro perd -0,2% face au dollar à 1,1320 USD. L'once d'or consolide de -0,3% à 1 234 USD, tandis que le pétrole baisse, à 52,34 USD pour le WTI et 60,92 USD pour le Brent. Le rendement du T-Bond 10 ans est stable à 2,914%. Le Bitcoin efface son léger rebond de la veille à 3 880 USD.
 
Les principaux changements de recommandations
 
  • Bayer : DZ Bank passe de conserver à acheter avec un objectif ajusté de 80 à 81 EUR.
  • Buzzi Unicem : JP Morgan passe de surpondérer à neutre en visant 20 EUR.
  • CRH : JP Morgan reste à surpondérer en visant 31 EUR.
  • Eiffage : JP Morgan reste à surpondérer mais abaisse de 116 à 107 EUR son objectif.
  • Fraport : JP Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 70 EUR.
  • Hennes & Mauritz : Jefferies reste à conserver mais rehausse de 130 à 145 SEK son objectif.
  • HeidelbergCement : JP Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 73 EUR.
  • Motor Oil Hellas : HSBC passe de conserver à acheter en visant 30 EUR.
  • Ted Baker : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 1 450 GBp.
  • Telefonica Deutschland : Nord L/B passe de neutre à acheter en visant 4,20 EUR.
  • Salzgitter : Macquarie passe de vendre à neutre en visant 31 EUR.
  • Saint Gobain : JP Morgan passe de surpondérer à neutre en visant 40 EUR contre 53 EUR précédemment.
  • Tarkett : JP Morgan passe de surpondérer à souspondérer en visant 20 EUR contre 24 EUR précédemment.
  • Vinci : JP Morgan reste à surpondérer mais abaisse de 103 à 100 EUR son objectif.
 
L’actualité des sociétés
 
Centrica aurait reçu plusieurs offres pour ses 20% dans la société qui contrôle huit réacteurs nucléaires britanniques, propriété d'Electricité de France pour les 80% restants, rapporte Bloomberg. L'antitrust brésilien saisit la justice pour une analyse approfondie de l'opération entre Alstom et Siemens Mobility. La frange dure du SNPL, principal syndicat d'Air France KLM, lourdement battue aux élections internes. Ipsen et Exelixis passent en phase III. Le président d'Altran en Amérique du Nord et ex-Aricent, Frank Kern, prend sa retraite, mais la société de conseil ne donne pas le nom de son successeur. GTT obtient une nouvelle commande de Samsung Heavy pour un méthanier. Derichebourg et Wavestone ont publié leurs comptes. Hybrigenics a reçu une offre complexe de Moonstone.
 
Volkswagen et Ford discutent d'une alliance dans la production aux Etats-Unis. Hier, la Maison Blanche a exhorté les constructeurs allemands à investir aux Etats-Unis. Les administrateurs indépendants de Nissan proposeront un candidat pour remplacer Carlos Ghosn le 17 décembre. Après Exxon Mobil, Chevron a aussi fait part de son intention de sortir du projet ACG en Azerbaïdjan. Les actionnaires de Takeda valident l'acquisition de Shire. Thomson Reuters prévoit 3 200 suppressions de postes en deux ans. Schlumberger a averti. IAG publie son trafic de novembre.
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIR FRANCE KLM SA -3.04%10.22 Cours en différé.-37.09%
ALSTOM 3.08%37.16 Cours en temps réel.7.38%
ALTRAN TECHNOLOGIES -0.71%7 Cours en temps réel.-44.03%
BAYER 1.70%63.43 Cours en différé.-38.02%
BUZZI UNICEM -1.48%15.625 Cours en clôture.-30.56%
CAC 40 0.68%4813.13 Cours en temps réel.-9.40%
CENTRICA 2.65%139.6 Cours en différé.1.68%
CHEVRON CORPORATION -0.36%115.49 Cours en différé.-7.41%
CRH PLC 2.84%2048 Cours en différé.-22.92%
DERICHEBOURG -1.51%3.528 Cours en temps réel.-61.28%
DJ INDUSTRIAL -2.24%24388.95 Cours en différé.0.92%
EIFFAGE 0.52%77.5 Cours en temps réel.-15.15%
ELECTRICITÉ DE FRANCE 2.43%13.895 Cours en temps réel.33.35%
EXELIXIS, INC. -2.65%20.54 Cours en différé.-32.43%
EXXON MOBIL CORPORATION -0.96%77.64 Cours en différé.-6.28%
FORD MOTOR COMPANY -2.22%8.82 Cours en différé.-27.78%
FRAPORT -0.73%65.14 Cours en différé.-29.09%
GTT 0.00%-Cours en clôture.0.00%
HEIDELBERGCEMENT 1.24%55.5 Cours en différé.-38.50%
HYBRIGENICS -11.01%0.1148 Cours en temps réel.-81.48%
IAG COMPANY LTD 2.46%4.59 Cours en clôture.0.00%
IPSEN 0.25%118.4 Cours en temps réel.18.91%
MOTOR OIL HELLAS CORINTH REFINERIES SA -0.94%21.15 Cours en différé.12.62%
NASDAQ 100 -3.30%6613.275 Cours en différé.3.39%
NASDAQ COMP. -3.05%6969.2521 Cours en différé.4.13%
NISSAN MOTOR CO LTD -0.02%973.3 Cours en clôture.-13.87%
S&P 500 -2.33%2633.08 Cours en différé.0.84%
SAINT GOBAIN SEKURIT INDIA LTD -1.85%53.05 Cours en clôture.-21.99%
SALZGITTER 0.00%-Cours en clôture.0.00%
SCHLUMBERGER NV 1.70%43.04 Cours en différé.-37.20%
SHIRE -1.63%4535 Cours en différé.16.28%
TAKEDA PHARMACEUTICAL CO LTD -5.24%3889 Cours en clôture.-40.17%
TARKETT 2.52%19.1 Cours en temps réel.-45.40%
TED BAKER 0.00%-Cours en clôture.0.00%
TELEFONICA DEUTSCHLAND HOLDING -2.08%3.525 Cours en différé.-15.79%
THOMSON REUTERS CORP -1.42%67.18 Cours en différé.24.38%
VINCI 2.40%72.68 Cours en temps réel.-14.64%
VOLKSWAGEN 0.34%143.48 Cours en différé.-13.80%
WAVESTONE -0.69%28.6 Cours en temps réel.-7.21%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2018
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
7
Réagir à cet article
Réagir
Publier
loader
RODIAGA
Le 06/12/2018 18:50
arrow option
CRASH MAN
  
  
jfbobo
Le 06/12/2018 17:32
arrow option
loin d'être un imbécile, c'est un financier malin, il annonce quelque chose puis son contraire et à cela la bourse réagit.
imaginons qu'il connaisse quelques personnes désireuses de gagner beaucoup d'argent en peu de temps; si elles sont au courant de ses frasques avant qu'il les commettent, c'est toujours le jackpot pour qui sait placer ses finances
à méditer: imbécile,inconséquent, malin, financier sans scrupule ? qui sait!!!
1
1
  
iggy
Le 06/12/2018 17:40
arrow option
possible mais les consequances derrieres sont dramatiques.et malin...
il a fait 8 fois faillite sur differentes affaires donc j ai comme un doute
c est son papa le bon, pas lui
lui c est le con qui dilapide la fortune comme dans toutes les familles riches
  
1
mirinn77
Le 06/12/2018 13:26
arrow option
Engageons un tueur à gage les gars. Vivement qu'ils l'arrêtent. Les Américains ont ils encore des c......
1
  
iggy
Le 06/12/2018 11:22
arrow option
groscon man plutot ,abrutiman ,connardman
racistman,egocentriqueman ,bipolaireman j en ai plein pour lui moi aussi
1
2
benteo
Le 05/12/2018 14:00
arrow option
Il a dit : " ..I am a Tariff Man. " il a dit ça.....il a dit ça...et il s'en vante alors qu'il est en train de déstabiliser la planète entière.....
  
1
mirinn77
Le 05/12/2018 09:09
arrow option
Je m'en contenterais bien.
  
  
MayKuro
Le 05/12/2018 08:32
arrow option
Qu'est ce que l'on s'ennuirai s'il n'était pas la
1