Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Suisse: Contraction plus forte que prévu de l'économie à -2,6% au 1er trimestre

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
03/06/2020 | 10:02
SUISSE: CONTRACTION PLUS FORTE QUE PRÉVU DE L'ÉCONOMIE À -2,6% AU 1ER TRIMESTRE

L'économie suisse s'est contractée de 2,6% au premier trimestre par rapport aux trois derniers mois de 2019 en raison de la pandémie de coronavirus, montrent mercredi les données du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

En rythme annuel, le produit intérieur brut (PIB) a baissé de 1,3%.

Les économistes s'attendaient à des replis moins prononcés, avec une contraction attendue de 2,0% en glissement trimestriel et de 0,9% en glissement annuel.

"La pandémie de coronavirus et les mesures prises pour l'endiguer ont fortement limité l'activité économique au mois de mars, et le plongeon de la conjoncture internationale a pénalisé l'industrie d'exportation", a commenté le SECO.

Les fermetures d'entreprises et les mesures de restrictions prises pour endiguer la pandémie de coronavirus ont frappé de plein fouet le secteur des services. "Des reculs de proportions historiques ont été enregistrés dans le commerce (-4,4 %) et l'hôtellerie-restauration (-23,4 %) ; celle-ci a souffert dès début mars de la baisse du nombre de touristes étrangers", a indiqué le SECO.

Le secteur des transports et de la communication (-5,1%) a été pénalisé par l'allègement des horaires de transports et a enregistré son plus bas niveau depuis trente ans.

Le secteur de la santé (-3,9%) a lui aussi accusé un recul dans des proportions historiques, de nombreux traitements ayant été suspendus.

A contrario, des "impulsions positives" sont venues de l'administration publique (+0,8%) et du secteur de la finance (+2,3%), lequel a profité en particulier d'une hausse des opérations avec l'étranger.

La consommation privée s'est par ailleurs effondrée après la fermeture des magasins à partir du 17 mars. La demande intérieure finale enregistre son plus net recul des dernières décennies (-2,7 %).

(Michael Shields; version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
10:12L'espoir d'un vaccin porte les actions en Europe
RE
10:08Coronavirus-Plus de 6.400 nouveaux cas en Russie
RE
10:01ROYAUME-UNI : légère remontée de l'inflation en juin à 0,6%
AW
09:43Vivendi dit envisager de demander sa nomination ou celle d’une ou de plusieurs personnes comme membre du conseil de surveillance de lagardere - avis amf
RE
09:42Vivendi dit ne pas avoir l’intention d’acquérir le contrôle de lagardere - avis amf
RE
09:42Vivendi dit avoir l’intention de poursuivre ses achats sous réserve des conditions de marché - avis amf
RE
09:41Vivendi - ce franchissement de seuil résulte d’acquisitions d’actions lagardere sur le marché - avis amf
RE
09:41Vivendi a franchi le seuil de 20% du capital de lagardère et détient désormais une participation de 21,19% - avis amf
RE
09:20Atlantia prend 19% dans les premiers échanges à milan
RE
09:10FRANCE : Les créations d'entreprises retrouvent leur niveau d'avant-crise
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"