Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Résumé des principales informations économiques du vendredi 22 octobre

22/10/2021 | 17:04
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Zurich (awp) - Principales informations économiques de la journée:

CHIMIE: Le chimiste de la construction Sika reste sur la voie des records cette année. Malgré les effets toujours marqués de la crise du coronavirus et des problèmes que cela entraîne au niveau de l'acquisition de matières premières, le chiffre d'affaires a fortement augmenté sur les neuf premiers mois de l'année et le bénéfice a bondi de plus d'un tiers. Forte de ces résultats, la direction confirme une nouvelle fois ses prévisions de croissance pour l'ensemble de l'année.

GRANDE DISTRIBUTION: Coop va relever sa masse salariale de 0,8% en 2022. Le groupe bâlois de grande distribution et ses partenaires sociaux se sont accordés sur la nouvelle Convention collective de travail (CCT), reconduite pour quatre ans. Le salaire minimum sera augmenté de 100 francs suisses à 4100 francs suisses par mois et le salaire de référence après un apprentissage de deux ans de 50 francs suisses à 4150 francs suisses par mois, précise Coop dans un communiqué. L'ensemble des salaires inférieurs à 4400 francs suisses par mois bénéficieront d'une augmentation de 40 francs suisses, soit une hausse d'environ 1% pour les salaires les plus bas. Les salaires plus élevés seront ajustés individuellement.

CONJONCTURE: L'activité du secteur privé dans la zone euro a ralenti en octobre pour le troisième mois consécutif, plombée par des difficultés persistantes d'approvisionnement des entreprises, selon l'indice PMI composite du cabinet Markit, les surcoûts se traduisant ensuite par des envolées de prix "sans précédent". D'après une première estimation, cet indice calculé sur la base de sondages d'entreprises a baissé à 54,3, contre 56,2 en septembre et 59 en août. Un chiffre supérieur à 50 signifie que l'activité progresse, alors qu'à l'inverse elle se contracte si le chiffre est inférieur à ce seuil.

ENERGIE: "Les prix explosent en dehors du rationnel": de la multinationale à l'entreprise familiale, les industries européennes consommatrices d'énergie sont chauffées à blanc par l'envolée des prix du gaz et de l'électricité, et demandent des mesures d'accompagnement aux chefs de gouvernement européens réunis vendredi à Bruxelles. Leader mondial du raffinage du zinc, Nyrstar, aux Pays-Bas, a averti la semaine dernière qu'il allait réduire sa production "jusqu'à 50%" dans trois usines européennes, aux Pays-Bas, en Belgique et en France, en raison des prix élevés de l'énergie et du carbone en Europe.

ALCOOL: L'activité du groupe Rémy Cointreau, à la tête du cognac Rémy Martin, du gin The Botanist et de la liqueur Cointreau, a crû de 25,4% au deuxième trimestre de son exercice décalé, au-delà de ses attentes, a annoncé le groupe de spiritueux. De juillet à septembre, il a réalisé un chiffre d'affaires de 352,2 millions d'euros (environ 376 millions de francs suisses), supérieur à son niveau prépandémie de Covid-19.

AUTOMOBILE: Le groupe Renault anticipe désormais une perte de production "proche de 500'000 véhicules sur l'année" liée à la crise des composants, a annoncé le groupe automobile. 170'000 véhicules n'ont pas pu être produits au troisième trimestre, avec de nombreuses usines fermées à travers le monde faute de composants, notamment des semi-conducteurs.

INFORMATIQUE: Google a annoncé jeudi une baisse de ses commissions imposées aux éditeurs d'applications, alors que le groupe californien, qui domine l'internet mobile avec son voisin Apple, fait face à une pression croissante de la part des autorités de régulation de la concurrence. Les développeurs d'applis sur abonnement (méditation, rencontres, fitness...) ne payeront plus que 15% de leurs recettes à Google. Auparavant, ils devaient attendre la deuxième année pour descendre à 15%, au lieu des 30% standard dans l'industrie.

awp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
15:48ConocoPhillips prévoit des dépenses d'investissement de 7,2 milliards de dollars pour 2022.
ZR
15:45ANDREA ORCEL : Le président d'UniCredit, M. Orcel, promet un nouveau chapitre profitable pour la banque italienne.
ZR
15:30TRACKINSIGHT : Les ETPs cryptographiques s'effondrent en raison de nouvelles préoccupations réglementaires
TI
15:30L'inflation britannique pourrait nettement dépasser 5% en avril (BoE)
AW
14:59CAC40 : bonne entame de semaine, pas de stress sur les taux
CF
14:44BOURSE DE WALL STREET : Wall Street attendue dans le désordre, l'Europe boursière rebondit
RE
14:31ConocoPhillips prévoit une augmentation de 16 % du rendement pour les actionnaires en 2022
ZR
14:01Coronavirus-L'Italie durcit les mesures de restrictions pour les non-vaccinés
RE
13:59BITCOIN : faut-il s’inquiéter ?
13:44Le bitcoin sous les 50 000 $, aux niveaux de début octobre, après le choc du week-end
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"