Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices & Marchés

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Bourse de Paris : Paris toujours bien orientée

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
04/08/2020 | 10:00

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris évoluait en hausse de 0,74% mardi, encore ragaillardie par des indicateurs montrant une progression de l'activité économique manufacturière dans le monde.

A 9H40 (7H40 GMT), l'indice CAC progressait de 36,30 points à 4.912,23 points. Lundi, il avait fini en forte hausse de 1,93%.

"Les marchés boursiers européens progressent sur la base de données économiques prometteuses lundi" estime Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

Les marchés profitent de l'espoir de "davantage de mesures de relance [qui] soutiendront les économies, ou du moins les cours des actions", continue-t-elle.

Les indicateurs de l'activité manufacturière en Chine, en Europe et aux Etats-Unis ont tous été en expansion, et plus qu'attendu par le consensus des analystes, grâce aux déconfinements progressifs des économies.

"Il est clair que les choses s'améliorent", selon David Madden, analyste de CMC Markets. Toutefois, plusieurs de ces pays "ont mis en veilleuse le relâchement des restrictions en raison de préoccupations sanitaires", menaçant la suite de la reprise.

La hausse lundi "a permis d'inverser la dynamique à plus court terme", après les fortes baisses de la semaine dernière, sur fond de résultats d'entreprises et de publications des produits intérieurs bruts du deuxième trimestre, juge Tangi Le Liboux, analyste pour le courtier Aurel BGC.

Toutefois, "les indices stagnent depuis deux mois", rappelle-t-il.

Faute d'indicateurs importants mardi, les yeux seront encore tournés vers le Congrès américain, qui négocie avec difficulté un plan de relance de 1.000 milliards de dollars.

Au coeur des désaccords: une allocation chômage de 600 dollars par semaine, versée par le gouvernement fédéral en plus de l'allocation traditionnelle distribuée par chacun des 50 États. Les républicains veulent diminuer significativement le montant, au contraire des démocrates.

Cette allocation s'est arrêtée le 31 juillet, tout comme d'autres dispositifs pour les entreprises. Près d'une centaine de patrons de multinationales américaines comme Walmart, Microsoft ou Merck, et de fédérations professionnelles ont adressé lundi une lettre aux parlementaires les exhortant à se mettre rapidement d'accord sur un nouveau plan d'aides aux petites entreprises pour éviter "une vague de fermetures définitives".

"Les investisseurs pensent qu'un compromis sera trouvé. Les électeurs des deux partis ne seraient pas satisfaits si les négociations n'aboutissaient à rien", estime M. Madden.

Sur le front sanitaire, la propagation de la pandémie continue sur un rythme soutenu dans plusieurs endroits de la planète.

En France, Jean Castex a appelé lundi à "ne pas baisser la garde" face au Covid-19 pour éviter "un reconfinement généralisé".

Natixis décolle

Au niveau des valeurs, Natixis bondissait de 7,66% à 2,24 euros après le relèvement de sa recommandation par plusieurs analystes. La filiale cotée du groupe bancaire mutualiste BPCE, a essuyé une perte nette au deuxième trimestre qui a lourdement pesé sur les résultats de sa maison mère et poussé vers la sortie le directeur général François Riahi sur fond de "divergences stratégiques".

Les valeurs ayant le plus souffert de la crise se retrouvaient sur le devant du CAC: sur l'automobile, Renault prenait 4,60% à 21,96 euros, et Peugeot 3,55% à 14,43 euros.

Airbus progressait également de 3,77% à 66,13 euros, emmenant Safran (+3,26% à 92,50 euros) dans son sillage.

A l'inverse, la biotech française spécialisée dans les vaccins Valneva a creusé sa perte nette au premier semestre à 25,6 millions d'euros, et reculait de 5,79% à 5,04 euros.

Bonduelle perdait 0,73% à 20,30 euros après la publication d'un chiffre d'affaires en hausse de 2,8% sur son exercice 2019-2020.

Vilmorin était sanctionné après la publication de ses résultats, et cédait 2,33% à 50,30 euros.

fs/mlb/nth

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIRBUS SE -5.41%64.96 Cours en temps réel.-47.42%
BONDUELLE 0.00%19.7 Cours en temps réel.-15.02%
CAC 40 -3.84%4793.79 Cours en temps réel.-16.73%
CMC MARKETS PLC -7.17%336.56 Cours en différé.147.27%
MICROSOFT CORPORATION -1.80%197.105 Cours en différé.27.07%
NATIXIS -6.03%2.027 Cours en temps réel.-45.55%
PEUGEOT SA -4.33%14.855 Cours en temps réel.-27.28%
RENAULT -6.23%21.265 Cours en temps réel.-46.34%
SAFRAN -6.34%89.44 Cours en temps réel.-30.84%
SWISSQUOTE GROUP HOLDING LTD -3.62%74.6 Cours en différé.59.52%
VALNEVA SE -1.22%6.5 Cours en temps réel.156.03%
VILMORIN & CIE -1.33%48.1 Cours en temps réel.1.04%
WALMART INC. 0.58%136.0983 Cours en différé.13.84%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
15:53Agenda AOF / Sociétés France - Mardi 22 septembre 2020
AO
15:30Agenda AOF / Sociétés France - Semaine du lundi 21 septembre 2020
AO
15:29CAC40 : pire entame de 4ème trimestre depuis 2011, banques -5%
CF
15:29Wall Street : le rouge s'impose toujours
CF
15:12BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
14:49Les valeurs à suivre lundi 22 septembre 2020 à Wall Street -
AO
13:46EUROPE : Les Bourses européennes dans le rouge, nouvelle flambée d'inquiétude
AW
12:30BOURSE DE PARIS : Paris s'enfonce plus de 3% sur fond de craintes sanitaires
AW
11:56BOURSE DE PARIS : Paris creuse ses pertes, s'enfonce de 3%
AW
11:37Francfort s'enfonce face aux inquiétudes sanitaires (Dax:-2,35%)
AW
Dernières actualités "Marchés"