Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésForexCryptomonnaiesMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Bourse de Paris : Paris rebondit, mais l'incertitude domine

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
16/08/2019 | 09:38

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris rebondissait vendredi matin (+0,42%), tentant de se rattraper au terme d'une semaine mouvementée, même si la nervosité devrait encore dominer.

A 09H23 (07H23 GMT), l'indice CAC 40 prenait 21,83 points à 5.258,76 points. La veille, il avait terminé sur la défensive (-0,27% à 5.236,93 points).

Le marché Parisien a ouvert en hausse "dans le sillage de la clôture des marchés américains et d'une détente +fragile+ des relations commerciales entre Pékin et Washington", ont commenté dans une note les analystes de Mirabaud Securities Genève.

Le président américain Donald Trump a en effet affirmé jeudi que la prochaine session de négociations commerciales entre Pékin et Washington programmée début septembre était "toujours prévue".

Il a également répété que la Chine "voulait parvenir à un accord" et qu'il allait "bientôt" parler au président chinois Xi Jinping, qu'il "connaît bien".

En début de semaine, l'administration Trump avait finalement repoussé de plus de deux mois l'instauration de tarifs douaniers supplémentaires sur une vaste liste de produits grand public importés de Chine comme des téléphones et des jouets.

Ce surcroît de taxes devait initialement s'imposer au 1er septembre, avait décrété Donald Trump après avoir été déçu par le dernier round de discussions lorsque ses émissaires, Steven Mnuchin, secrétaire au Trésor et Robert Lighthizer, ambassadeur au Commerce, étaient revenus de Shanghai fin juillet sans grandes avancées.

Les investisseurs devraient par ailleurs continuer à décortiquer la série d'indicateurs publiés jeudi sur l'activité américaine, alors que les marchés boursiers sont affectés par les craintes de récession aux Etats-Unis.

"La robustesse des données économiques américaines durant la nuit suggère que l'inversion de la courbe des rendements (obligataires américains) n'est pas le signe avant-coureur d'une récession", a estimé dans une note Stephen Innes, analyste chez Valour Markets.

Les ventes au détail ont fait un bond en juillet, dépassant les attentes des analystes, et la productivité a enregistré une progression plus soutenue que prévu au deuxième trimestre.

En revanche, la production industrielle a reculé de 0,2% en juillet par rapport à juin, décevant les attentes des analystes, selon les chiffres de la Réserve fédérale (Fed).

Les marchés ont perdu pied mercredi après une inversion temporaire de la courbe des rendements des bons du Trésor américains à deux et dix ans, signal traditionnel de mauvais augure pour la conjoncture à venir.

Dans ce contexte, les quelques statistiques attendues ce vendredi aux Etats-Unis, parmi lesquelles les mises en chantier de logements pour juillet et la confiance des consommateurs pour le mois d'août, seront particulièrement scrutées par les investisseurs.

Le marché prendra également connaissance du rapport mensuel de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole).

Les cycliques se reprennent

Du côté des valeurs, les titres cycliques, sensibles à la conjoncture économique se reprenaient. Dans le secteur de la métallurgie, Eramet bondissait de 2,10%, ArcelorMittal de 1,63% à 11,63 euros et Vallourec de 1,58% à 2,35 euros.

Les bancaires, elles aussi malmenées au cours de la semaine, retrouvaient un peu d'optimisme, à l'image de Crédit Agricole (+0,42% à 9,95 euros), Natixis (+0,50% à 3,42 euros) ou encore BNP Paribas (+0,32% à 39,73 euros).

Le secteur automobile était lui un peu plus mitigé : Michelin prenait 0,50% à 92,86 euros et Peugeot 0,03% à 18,89 euros tandis que Plastic Omnium reculait de 0,71% à 19,50 euros et Renault de 0,05% à 47,78 euros.

as/jug/mcj

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ARCELORMITTAL -2.90%12.836 Cours en différé.-15.48%
BNP PARIBAS -3.53%43.785 Cours en temps réel.-14.09%
BURELLE SA -6.42%670 Cours en temps réel.-12.47%
CAC 40 -3.38%5309.9 Cours en temps réel.-4.99%
CRÉDIT AGRICOLE -4.80%10.81 Cours en temps réel.-12.15%
ERAMET 1.66%29.42 Cours en temps réel.-36.87%
MICHELIN -3.74%96.24 Cours en temps réel.-8.36%
NATIXIS -4.88%3.667 Cours en temps réel.-2.60%
NISSAN MOTOR CO., LTD. -2.39%470.3 Cours en clôture.-0.13%
PEUGEOT -3.69%17.505 Cours en temps réel.-14.67%
PLASTIC OMNIUM -1.67%19.96 Cours en temps réel.-18.47%
RENAULT -2.70%26.495 Cours en temps réel.-35.44%
VALLOUREC -3.61%1.7235 Cours en temps réel.-36.42%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Sansdents - Il y a 6 mois arrow option
Ce plouc de Trump va achever d'enterrer l'impérialisme US, 40 ans après Reagan et va permettre à la Chine communiste d'accélérer son avènement comme la première puissance économique mondial.
Quant à Hong Kong c'est la CIA et les services occidentaux qui sont à l'œuvre et ils vont tous connaître leur malheur car la Chine communiste va enfin réagir car 99%des Chinois le demandent et ne supporte plus les mafieux de la finance capitaliste occidental à Hong Kong.
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Marchés"
28/02WallStreet : reprend 3% en 1/4H mais pire semaine depuis 2008
CF
28/02BOURSE DE WALL STREET : Wall Street clôture majoritairement en baisse et signe sa pire semaine depuis 2008
DJ
28/02CORONAVIRUS : Wall Street connaît sa pire semaine depuis 2008
AW
28/02Wall Street limite les dégâts mais sort de sa pire semaine depuis 2008
RE
28/02Wall Street connaît sa pire semaine depuis 2008
AW
28/02La lutte contre le coronavirus élevée au rang de priorité n°1 en Grande-Bretagne
RE
28/02Semaine noire pour les Bourses, qui n'avaient plus vu cela depuis 2008
AW
28/02CAC40 : semaine de cauchemar à -12%, taux au tapis, baril -5%
CF
28/02Les valeurs à suivre lundi 2 mars 2020 à la Bourse de Paris
AO
28/02BOURSE DE PARIS : Paris boucle sa pire semaine depuis 2008
AW
Dernières actualités "Marchés"