Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésForexCryptomonnaiesMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Bourse de Paris : Paris lève un peu le pied après avoir atteint des sommets

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
18/11/2019 | 17:57

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris a fini en léger recul lundi (-0,16%), rompant avec six séances de hausse d'affilée, refroidie par une nouvelle moins favorable au sujet des négociations commerciales sino-américaines.

L'indice CAC 40 a cédé 9,48 points à 5.929,79 points, dans un volume d'échanges peu étoffé de 2,9 milliards d'euros. Vendredi, la cote Parisienne avait terminé en hausse de 0,65%, à son niveau le plus élevé depuis juillet 2007.

La bourse a débuté à l'équilibre avant de refluer en début d'après-midi.

"Le marché renoue avec la prudence, après les records établis la semaine passée", a noté auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, gérant actions chez Dôm Finance.

"Les investisseurs ont réagi négativement aux informations de presse faisant état d'un certain pessimisme des autorités chinoises concernant un accord commercial", a-t-il complété.

Une journaliste de la chaîne CNBC, citant une source gouvernementale chinoise, a indiqué que Pékin se montrait plus pessimiste sur la signature d'un accord en raison du refus du président américain, Donald Trump, de soutenir une levée des droits de douane punitifs sur les importations chinoises.

Cette information peu avant l'ouverture de Wall Street a pesé sur les indices portés à des niveaux très élevés par des propos encourageants du conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow.

Et la cote Parisienne n'a pas eu le temps de vraiment profiter de la bonne nouvelle concernant le géant chinois des télécoms Huawei, auquel Washington a accordé un nouveau répit de 90 jours pour permettre aux entreprises américaines de continuer à vendre des produits de faible technologie au groupe.

Selon M. Larrouturou, "les dernières nouvelles en provenance de Hong Kong où la situation semble s'aggraver" n'ont pas aidé non plus.

La mobilisation en cours dans l'ex-colonie britannique depuis plus de cinq mois a basculé la semaine dernière dans une phase beaucoup plus radicale et violente, qui a entraîné notamment la fermeture des écoles et la police menace désormais d'utiliser des "balles réelles" face aux "armes létales" des manifestants radicaux - qui ont jeté briques et cocktails Molotov contre les forces de l'ordre.

Pour autant, "nous ne sommes pas dans une inversion de tendance sur le marché qui se maintient toujours au-dessus des 5.900 points", a également relevé l'expert de Dôm Finance.

Les investisseurs ont par ailleurs pris connaissance de la décision de la Banque centrale chinoise qui a légèrement abaissé un taux d'intérêt à court terme très surveillé, pour la première fois depuis octobre 2015, signe de la volonté de Pékin de soutenir une économie en plein ralentissement.

L'automobile dans le rouge

Les valeurs de l'automobile ont souffert dans le sillage des annonces du géant allemand Volkswagen qui a abaissé ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice imposable pour 2020 en raison des conflits commerciaux, de l'incertitude autour du Brexit et du ralentissement économique mondial.

Peugeot a perdu 3,87% à 22,87 euros, Renault 2,36% à 43,41 euros, Faurecia 3,71% à 46,20 et Plastic Omnium 2,82% à 24,49 euros.

La séance a aussi été animée par l'intérêt manifesté à la fois par Euronext et la Bourse suisse pour la Bourse de Madrid.

Euronext a progressé de 1,95% à 73,25 euros après avoir confirmé lundi être "actuellement en discussions" avec l'opérateur boursier espagnol BME, également convoité par la Bourse de Zurich.

Total a reculé de 0,20% à 49,18 euros. L'Assemblée nationale a fait marche arrière vendredi en maintenant l'exclusion de l'huile de palme de la liste des biocarburants qui bénéficient d'un avantage fiscal, contre l'avis du gouvernement.

ArcelorMittal a baissé de 0,96% à 15,01 euros. Le gouvernement italien a déposé vendredi un recours devant la justice pour empêcher le groupe européen d'abandonner le site sidérurgique d'Ilva à Tarente (sud), considéré comme "un actif stratégique" de l'industrie.

Icade a profité (+2,76% à 89,30 euros) de l'annonce de l'acquisition d'une clinique nantaise.

abx/tq/az

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ARCELORMITTAL -0.94%15.332 Cours en différé.-1.05%
CAC 40 -0.80%6062.3 Cours en temps réel.1.32%
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) 0.02%0.83735 Cours en différé.-1.09%
FAURECIA 2.62%45.84 Cours en temps réel.-7.00%
ICADE -0.48%104 Cours en temps réel.7.68%
PEUGEOT -0.33%19.435 Cours en temps réel.-8.45%
PLASTIC OMNIUM 1.44%23.96 Cours en temps réel.-5.14%
RENAULT 2.98%32.66 Cours en temps réel.-24.81%
VOLKSWAGEN AG -0.40%169.44 Cours en différé.-3.47%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
01:35Tokyo hésite malgré un cours très favorable yen/dollar
AW
20/02Wall Street recule, regain d'inquiétude sur le coronavirus
RE
20/02Wall Street : un moment de faiblesse prive le S&P de records
CF
20/02Wall Street, surveillant le coronavirus, termine en baisse
AW
20/02Les Bourses mondiales souffrent toujours des incertitudes sur le coronavirus
RE
20/02EUROPE : Les Bourses européennes repartent dans le rouge
AW
20/02Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Vendredi 21 février 2020
AO
20/02CAC40 : rebascule par surprise dans le rouge avec WStreet -1%
CF
20/02Bourse Zurich: le SMI chute à la clôture et tombe au plus bas du jour
AW
20/02BOURSE DE PARIS : Paris redescend de ses sommets de la veille
AW
Dernières actualités "Marchés"