Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
733
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Marchés, l'espoir renaît ?

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
06/04/2020 | 09:07

Les marchés financiers ont fait machine arrière la semaine dernière, après le rebond affiché fin mars. La volatilité se réduit légèrement même si l'épidémie de coronavirus s'étend aux Etats-Unis. Les yeux rivés sur les décomptes, les investisseurs n'en sont pas moins à l'affût des premiers résultats des tests réalisés sur des patients avec des molécules existantes. On démarre cette semaine avec Angela et Boris, un crochet par Courchevel puis direction la Maison Blanche. Mais le voyage à Vienne avec l'Opep+ est annulé.

Le bulletin médical des grands de ce monde est divergent. D'un côté, Angela Merkel est sortie de confinement après avoir été en contact, il y a deux semaines, avec un compatriote porteur du coronavirus. Pour Boris Johnson en revanche, testé positif, le maintien à domicile ne suffit plus. Le Premier ministre britannique a été hospitalisé à cause de fièvres persistantes. Downing Street assure que BoJo peut continuer à diriger le pays, même si c'est Dominic Raab qui pilotera la réunion de crise du lundi à Londres.

Les élites de l'Est pestent en revanche contre leur chère Courchevel. Un magazine ukrainien a révélé que plusieurs députés et un juge ont été infectés alors qu'ils séjournaient dans la station savoyarde. Et le maire de Moscou a déclaré que de nombreux Moscovites "revenant de Courchevel ont ramené plein de virus dans leurs valises". En tout cas, il y a nettement moins de jets privés qui se posent depuis la mi-mars sur l'Aéroport de Chambéry-Aix, parole de riverain.

Durant le weekend, peu d'informations ont filtré sur les tests menés un peu partout sur la planète sur des traitements du Covid-19. C'est peut-être bon signe : la médecine reprend le pas sur la surenchère médiatique. Des résultats préliminaires devraient commencer à tomber dans les jours qui viennent, notamment sur l'essai européen Discovery, qui prévoyait des données d'efficacité et de sécurité 15 jours après le traitement des patients, qui a démarré le 22 mars. Dans le domaine des soins, je vous conseille cet entretien du Monde avec un praticien français exerçant désormais aux Etats-Unis, qui salue la capacité d'adaptation du système hospitalier français. Un peu de positif ne nuit pas.

Les marchés de Chine Continentale sont fermés aujourd'hui, mais les autres places démarrent la semaine du bon pied, en particulier parce que l'Europe envoie des signaux encourageants sur le front de la lutte contre la pandémie. En Italie, en Espagne et en France, les dernières données vont dans le sens d'un meilleur contrôle. Au-delà de la polémique sur un usage généralise des masques, les mesures de distanciation sociale semblent porter leurs fruits. Aux Etats-Unis, le pic de l'épidémie n'a pas encore été atteint mais les autorités se démènent désormais pour juguler les contaminations, avec des stratégies très variables d'un Etat à l'autre mais une grosse poussée industrielle en faveur de la production de matériel et de produits de lutte contre la maladie. Et l'on appréciera à ce titre l'ironie du sort quand General Motors demande à l'administration Trump de supprimer les surtaxes douanières sur les composants chinois indispensables pour produire des respirateurs.

Le CAC40 s'adjugeait 3,3% à 4291 points à l'ouverture. L'attention se porte notamment sur le report de la réunion de l'Opep+, qui provoque de nouveaux remous sur le marché pétrolier. Il faut dire que l'Arabie Saoudite et la Russie n'ont cessé de jeter de l'huile sur le feu au cours du weekend et que l'on semble encore loin de "l'accord-sur-une-réduction-massive-de-la-production-pour-soutenir-les cours".

Les temps forts économiques du jour

Les commandes d'usines allemandes (8h00) sont le principal indicateur du jour. Il n'y aura pas de données majeures aux Etats-Unis. La réunion de l'OPEP+ initialement prévue aujourd'hui a été reportée sur fond de bras de fer entre Riyad et Moscou.

L'euro ne bouge guère face au dollar, à 1,0816. L'once d'or se stabilise à 1618 USD. Le pétrole a poursuivi son renforcement, à 33,28 USD le baril de Brent et à 27,13 USD le baril de WTI. Le rendement du T-Bond ressort à 0,63% sur 10 ans. Le Bitcoin gagne 1% à 6849 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • ABN Amro : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 17,50 à 8,40 EUR.
  • Adyen : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 882 EUR.
  • Aena : BBVA passe de conserver à surperformance en visant 122 EUR.
  • Airbus : DZ Bank passe de conserver à vendre en visant 39 EUR.
  • Anglo American : RBC passe de surperformance à performance sectorielle en visant 1500 GBp.
  • Antofagasta : RBC passe de performance sectorielle à sousperformance en visant 600 GBp.
  • Carrefour : Bernstein passe de sousperformance à performance de marché en visant 15 EUR.
  • Clarkson : HSBC passe de conserver à acheter en visant 2800 GBp.
  • DKSH : Credit Suisse passe de sousperformance à surperformance avec un objectif de cours relevé de 50 à 57 CHF.
  • Equinor : Sparebank passe d'acheter à vendre en visant 130 NOK.
  • GAM Holding : MainFirst passe de vendre à acheter en visant 2,60 CHF.
  • Groupe ADP : Credit Suisse passe de sousperformance à neutre avec un objectif de cours réduit de 108 à 92 EUR.
  • Hays : Liberum reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 155 à 90 GBp.
  • Infineon : Société Générale passe de vendre à conserver en visant 14,50 EUR.
  • Ingenico : Jefferies démarre le suivi à conserver en visant 102 EUR.
  • Kindred : SEB Equities passe de conserver à acheter en visant 59 SEK.
  • Kinnevik : ABG passe de conserver à acheter en visant 198 SEK.
  • Konecranes : Goldman Sachs passe de vendre à neutre en visant 18 EUR.
  • Lindt : Barclays réduit de 83 000 à 76 000 CHF son objectif de cours.
  • Michelin : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif de cours réduit de 100 à 90 EUR.
  • Nestlé : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 89 à 93 CHF.
  • Nexi : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 18 EUR.
  • Nokian Renkaat : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à souspondérer en visant 16 EUR.
  • Pernod Ricard : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 172 à 150 EUR.
  • Petrofac : Bernstein passe de neutre à surperformance en visant 290 GBp.
  • Pirelli : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 3 EUR.
  • Playtech : J.P. Morgan passe de surpondérer à neutrons visant 335 GBp.
  • Rémy Cointreau : AlphaValue reste à vendre avec un objectif de cours réduit de 87,60 à 72,30 EUR.
  • Renault : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif de cours réduit de 30 à 20 EUR.
  • Safran : Barclays passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 66 EUR.
  • Spectris : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 2450 GBp.
  • Subsea 7 : Bernstein passe de neutre à surperformance en visant 100 NOK.
  • Telecom Italia : Intermonte passe d'achat spéculatif à surperformance en visant 62 EUR.
  • Telia : HSBC passe de conserver à alléger en visant 31 SEK.
  • Valeo : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif de cours réduit de 38 à 17 EUR.
  • Worldline : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 73 EUR.

L’actualité des sociétés

Le PDG d'Axa, Thomas Buberl, a exhorté, dans un entretien au JDD, l'Europe à créer un mécanisme de mutualisation capable d'accompagner les crises sanitaires telles que celle vécue actuellement. Le patron de Sanofi France, Olivier Bogillot, a souligné sur France Inter l'importance de développer un vaccin, dans l'hypothèse où le Covid-19 deviendrait saisonnier. Airbus a ramené 4 millions de masques de Chine vers la France, l'Allemagne, l'Espagne et le Royaume-Uni, et va continuer. Vallourec va supprimer plus du tiers de ses effectifs en Amérique du Nord, soit 900 postes, pour faire face à la chute d'activité. Dassault Aviation a mis deux Falcon au service de l'Etat pour les transferts de matériel et de passager. Peugeot signe une ligne de crédit syndiqué de 3 Mds€. Danone repousse son assemblée générale prévue le 28 avril à une date ultérieure, mais antérieure au 30 juin. Free (Iliad) prolonge de deux ans ses accords d'itinérance avec Orange. Les sociétés qui communiquent sur les conséquences opérationnelles du Covid-19 : Transgène, Aures Technologies, Thermador, Paref. Poulaillon renonce à son dividende. Bluelinea lève des fonds grâce à l'exercice de ses BSA. Icade trouve un locataire pour un immeuble de bureaux à Marseille. Novacyt signale que son test Covid-19, marqué CE a été "approuvé" par l'Institut Pasteur (pour un rappel des attributions de l'Institut, c'est ici), sans donner d'autres détails. Mais on comprend que le test a été évalué positivement par l'institution. Le test a par ailleurs été validé en Thaïlande. Cybergun regroupe 3800 actions anciennes en 1 nouvelle. Vers une OPR/RO sur HarvestMediawan, Brut, le CNC, France Télévisions, Gaumont, M6 Métropole Télévision, Pathé Films, La Fondation Jérôme Seydoux Pathé, le Groupe TF1, UGC Images, ChefClub et 2P2L ont lancé une nouvelle chaîne baptisée "#ALaMaison", pour "s'occuper intelligemment en famille et soutenir les soignants". 

Boeing a annoncé dimanche la suspension sine die de ses activités de production dans l'État de Washington. L'inspection du travail française met en demeure FedEx de protéger ses salariés à Roissy, après avoir constaté des manquements graves dans les dispositifs sanitaires. La France met son veto au rachat de Photonis par Teledyne. Sunrise veut faire passer de 35 à 60% son taux de couverture de la population suisse en fibre optique. Walt Disney va repousser la sortie de plusieurs de ses blockbusters, notamment ceux de la franchise Marvel. Delta Air Lines redoute une baisse de son chiffre d'affaires d'environ 90% au second trimestre. Selon toute probabilité, la Fed ne devrait pas brider la volonté des banques américaines de verser des dividendes, à l'inverse de ce qui a été pratiqué en Europe. Gilead accélère la production de son médicament expérimental contre le coronavirus. Facebook répond à la crise en développant des outils numériques dédiés et en alimentant un fonds de 100 M$ pour les PME qui dépendent de ses services. Wells Fargo a nettement réduit la voilure sur ses gros prêts. Le patron de Zoom fait son mea culpa sur la sécurité de ses services, qui ont transformé la plate-forme d'un outil collaboratif professionnel en solution d'urgence pour individus, institutions et entreprises confinés. Aegon supprime son dividende. Metro et Pirelli renoncent à leurs objectifs. Le directeur financier de Lufthansa a démissionné pour des raisons de santé. Romande Energie et Burkhalter ont publié leurs comptes. Rolls-Royce renonce à ses objectifs et à son dividende. 

Pour suivre l'évolution de la pandémie, le site de l'Université Johns Hopkins donne un aperçu mondial et celui du gouvernement français une cartographie nationale. Les francs-tireurs de Méditerranée-Infection communiquent eux via leur propre site.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
5I5J HOLDING GROUP CO., LTD. 0.00%3.07 Cours en clôture.-28.77%
ABN AMRO BANK N.V. 4.71%6.74 Cours en différé.-60.17%
ADYEN N.V. -2.01%1142.5 Cours en différé.59.71%
AENA S.M.E., S.A. 4.91%121.8 Cours en clôture.-28.56%
AIRBUS SE 4.23%61.1 Cours en temps réel.-55.06%
ANGLO AMERICAN PLC 3.26%1615.2 Cours en différé.-27.77%
ANTOFAGASTA PLC 3.45%846.4 Cours en différé.-10.32%
AURES TECHNOLOGIES 1.23%16.4 Cours en temps réel.-35.07%
AXA 3.98%15.796 Cours en temps réel.-39.50%
BLUELINEA -0.34%5.8 Cours en temps réel.16.40%
BURKHALTER HOLDING AG 2.88%64.4 Cours en différé.-17.74%
CAC 40 1.05%4587.23 Cours en temps réel.-24.06%
CARREFOUR -1.75%12.935 Cours en temps réel.-11.87%
CLARKSON PLC 1.45%2373.9875 Cours en différé.-22.64%
CYBERGUN -3.03%1.474 Cours en temps réel.-92.45%
DANONE -0.32%61.5 Cours en temps réel.-16.48%
DEUTSCHE LUFTHANSA AG 6.11%9.186 Cours en différé.-47.35%
DKSH HOLDING AG 0.58%52.35 Cours en différé.-1.23%
ENBW ENERGIE BADEN-WÜRTTEMBERG AG -2.02%48.4 Cours en différé.-2.18%
EQUINOR ASA -0.80%148.35 Cours en différé.-14.64%
FACEBOOK 1.49%234.91 Cours en différé.14.45%
FEDEX CORPORATION 1.06%117 Cours en différé.-22.62%
GROUPE ADP 8.66%93.35 Cours en temps réel.-51.14%
HAYS PLC 3.52%110.1 Cours en différé.-41.08%
INFINEON TECHNOLOGIES AG 3.05%19.962 Cours en différé.-4.11%
INGENICO GROUP 0.98%128.75 Cours en temps réel.31.66%
KINDRED GROUP 1.98%51.32 Cours en différé.-12.13%
KINNEVIK AB 2.43%227.9 Cours en différé.-2.88%
KONECRANES PLC 3.02%20.46 Cours en différé.-27.52%
M6 MÉTROPOLE TÉLÉVISION 0.76%9.28 Cours en temps réel.-45.23%
MEDIAWAN 0.38%7.91 Cours en temps réel.-24.52%
METRO INC. -0.32%56.41 Cours en différé.5.26%
MICHELIN -0.07%88 Cours en temps réel.-19.32%
NOVACYT 6.57%3.585 Cours en temps réel.1,882.25%
ORANGE SA -1.35%10.255 Cours en temps réel.-20.77%
PERNOD RICARD 1.50%138.65 Cours en temps réel.-14.30%
PETROFAC LIMITED 3.95%172.95 Cours en différé.-56.45%
PEUGEOT 4.78%12.805 Cours en temps réel.-42.54%
PIRELLI & C. S.P.A. 2.12%3.682 Cours en différé.-29.49%
PLAYTECH 5.32%259.58 Cours en différé.-37.96%
POULAILLON 0.00%4.2 Cours en temps réel.-23.91%
RENAULT 5.26%18.854 Cours en temps réel.-57.41%
ROLLS-ROYCE HOLDINGS PLC 13.34%312.6 Cours en différé.-58.93%
RÉMY COINTREAU 0.29%105.5 Cours en temps réel.-3.93%
SUBSEA 7 S.A. 1.14%54.84 Cours en différé.-47.98%
SUNRISE COMMUNICATIONS GROUP AG -1.09%81.3 Cours en différé.8.09%
TELECOM ITALIA S.P.A. -0.09%0.3254 Cours en différé.-41.39%
TELEDYNE TECHNOLOGIES INCORPORATED -0.27%338.29 Cours en différé.-2.38%
THERMADOR GROUPE 1.54%46.3 Cours en temps réel.-13.96%
TRANSGENE 1.83%1.446 Cours en temps réel.-8.39%
VALEO 8.10%21.2 Cours en temps réel.-37.54%
WELLS FARGO & COMPANY -1.19%24.17 Cours en différé.-55.07%
WORLDLINE 1.72%68.6 Cours en temps réel.6.76%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
MDVIL - Il y a 1 mois arrow option
Bonjour,
Vous parlez dans votre article des études en cours pour un traitement en particulier de l’étude DISCOVERY. Il faut savoir que cette étude n'est pas valable car elle consiste à donner le premier jour 600mg d'hydroxychloroquine puis du 2eme au 9eme jour une dose de 400 mg. Or les études faites par la chine contre placebo ont démontré depuis 1 mois que ce dosage est totalement inefficace sur le virus. Pour rappel le Pr RAOULT donne 600 mg/jr associé à un atb. Donc cette étude discovery est inutile et fait perdre du temps. Le pire c'est l'autre étude: HYCOVID du chu d'ANGERS qui elle donne 800mg le premier jour ( dose cardiotoxique pour les personnes agées ) puis 400mg du 2eme au 9eme jour. Cette étude est non seulement dangereuse mais totalement inutile. On a vraiment le sentiment que toutes ces études n'ont qu'un seul but discréditer le Pr Raoult. En fait c'est en surveillant les études faites actuellement en ITALIE, aux USA, en ESPAGNE etc, qui elles testent le protocole du Pr RAOULT contre placebo que nous pourrons juger réellement de l’efficacité ou non de ce traitement.
  
  
LAUT - Il y a 1 mois arrow option
J aime bien voir les recommandations des sociétés donnant leurs conseils. Rappellé vous Coluche quant on ne sait rien on ferme sa bouche
  
  
  • Publier
    loader