Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anaïs
Lozach

Analyste

261
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

MINUTE MACRO : Réunion de la Fed, L'Inde s'y met, Coup monté de Washington, Brexit, BCE, …

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
17/06/2019 | 11:03

L'actualité macroéconomique est chargée en ce début de semaine. Les tensions géopolitiques montent encore d'un cran suite à l'attaque des tankers jeudi dernier, à la mise en place de taxes douanières indiennes sur les produits américains et à l'entame des audiences publiques sur les taxes punitives sur les produits chinois. Dans ce contexte d'incertitudes, la réunion de la Fed est très attendue.

J-2 avant la Fed. La Réserve fédérale va se réunir mercredi. Malgré la pression de Trump et des marchés financiers pour baisser les taux, la Fed va certainement encore opter pour la "patience". Il est toutefois attendu qu'elle publie ses prévisions économiques et qu'elle donne plus d'indications sur ses prochains ajustements. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la Fed devrait abaisser ses taux lors de sa réunion fin juillet.

Source : CME Group, le 17/06/2019

L'Inde, nouvel acteur de la guerre commerciale. En mai, les Etats-Unis avaient décidé de mettre fin aux avantages douaniers dont bénéficiait l'Inde depuis les années 70 dans le cadre du programme Generalized System of Preferences (GSP). New Delhi a riposté et a augmenté, ce dimanche, ses droits de douane sur un trentaine de produits américains.

Taxes douanières USA/Chine. Le bureau du représentant du Commerce des Etats-Unis (USTR) va tenir toute la semaine une série d'audiences publiques au sujet des tarifs proposés par Trump sur 300 milliards de dollars de produits importés de Chine. A l'approche de ces audiences publiques, l'association "Tariffs Hurt the Heartland" – regroupant plus de 600 sociétés américaines – avait envoyé une lettre au président américain pour lui demander de mettre fin à la guerre commerciale menée avec Pékin et de supprimer les taxes douanières punitives.

Conflit Washington/Téhéran. La semaine dernière, les Etats-Unis ont accusé l'Iran d'avoir attaqué les deux tankers en mer d'Oman, ravivant ainsi les tensions entre Téhéran et Washington. Dimanche, l'Arabie Saoudite a à son tour accusé l'Iran d'avoir endommagé les deux pétroliers. Ce même jour, le Parlement iranien a insinué que les Etats-Unis étaient derrière cette attaque. Il estime qu'il s'agit d'un coup monté en raison de l'inefficacité des sanctions économiques et rappelle que lors de la seconde guerre mondiale, "les Etats-Unis visaient leurs propres bateaux près du territoire japonais afin de pouvoir justifier leur hostilité" envers Tokyo (selon l'agence de presse officielle iranienne, l'Irna). Les tensions montent encore d'un cran et plusieurs pays du Moyen-Orient appellent au calme et au dialogue.

Forum annuel de la BCE. Du 17 au 19 juin, les membres des institutions monétaires (Mario Draghi, Janet Yellen, Mark Carney, …) et des économistes de renommée internationale (comme Laurence Boone, Olivier Blanchard, …) se réunissent à Sintra, au Portugal, pour discuter de la santé de la zone euro, des mesures de relance et pour évoquer la succession de Mario Draghi.

Les britanniques n'agiteront pas le "drapeau blanc". Vendredi, Boris Johnson, candidat favori au poste de Premier ministre, a exclu un nouveau report du Brexit, même si aucun accord n'est prêt avant fin octobre. Il rassure toutefois en affirmant qu'il s'agit d'une éventualité à laquelle il vaut mieux être préparé mais qu'il "ne vise pas une sortie sans accord". Demain, les conservateurs procèderont au second tour des élections, pour départager sept candidats, sauf défection d'ici là.

Quelques (mauvaises) statistiques. Vendredi, la production industrielle en Chine est ressortie à son plus bas niveau depuis 17 ans. Les ventes au détail ont progressé de 0.5% en mai (0.7% attendu) et la confiance des consommateurs s'est érodée en juin (97.9 contre 100 en mai) selon l'indice du Michigan.

En Bref. L'agence de notation Fitch a annoncé vendredi le maintien de la note souveraine "AA" et de la perspective stable de l'Etat français. La BCE va continuer à surveiller l'effet des taux négatifs sur la rentabilité des banques. L'agence international de l'énergie (AIE) a une nouvelle fois abaissé ses perspectives de croissance de la demande de pétrole et l'OCDE a révisé à la baisse sa prévision de croissance mondiale pour cette année. Les ministres des Affaires étrangères de l'UE se réunissent au Luxembourg.
 

Anaïs Lozach
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader